Maou-sama no Machizukuri! – Tome 10 Chapitre 10

Dans la Guerre contre le Seigneur-Démon Porc, les trois nouveaux modèles de Chevaliers d’Avalon — les trois chevaliers comme nous les appelions — avaient été sérieusement endommagés.

Après avoir reçu la permission de Rorono, j’avais utilisé Création — une capacité que je ne pouvais utiliser qu’en Éveil — et j’avais fait évoluer les trois chevaliers.

Ces chevaliers évolués avaient été renforcés par leurs matériaux avancés ainsi que par plusieurs nouvelles technologies.

Par matériaux avancés, je faisais principalement référence au métal magique inconnu dont ils étaient faits. Même Rorono, la meilleure forgeronne du monde, n’avait pas pu l’identifier. Quoi qu’il en soit, il dépassait même l’orichalque en termes de légèreté, de conductivité au pouvoir magique, de durabilité, de résistance magique, etc.

À la fin de la Guerre, Rorono avait commencé à analyser les trois chevaliers évolués. En même temps, elle essayait également de comprendre comment les reproduire.

Au minimum, elle réfléchissait à la manière d’obtenir plus de ce mystérieux métal.

Et donc, elle avait considéré la salle du donjon Mine qui produisait des métaux en fonction de la force du Seigneur-Démon.

Hélas, nous avions déjà fait une étude approfondie après la Guerre, et le nouveau métal était introuvable. Tous les niveaux récents que j’avais gagnés ainsi que la force que j’avais acquise de mes démons du pacte démoniaque avaient augmenté la quantité d’orichalques présente, mais il n’y avait rien de plus.

Aujourd’hui, nous allions faire une nouvelle expérience.

Étant donné que la force d’un Seigneur-Démon augmentait considérablement en Éveil, il s’ensuit que les métaux que nous pourrions extraire s’amélioreraient si j’étais dans un tel état. Peut-être que nous pourrions alors trouver ce nouveau métal.

Cependant, ce n’est pas parce que j’étais dans l’état Éveil que les dépôts de la salle Mine changeraient instantanément. Les mines allaient mettre à jour leurs dépôts à un seul moment incertain chaque jour. En d’autres termes, j’avais besoin de chronométrer quand je serais dans l’état d’Éveil à ce moment de réinitialisation.

Dans ces hypothèses, Rorono avait demandé ma coopération.

… Et puis, je l’avais négligemment oublié et reporté.

Mis à part ma négligence, il y avait une raison pour laquelle nous ne faisions cela qu’aujourd’hui. Le court moment que je restais en Éveil était épuisant.

Pour le moment, je ne pouvais rester dans cet état que quelques minutes.

Cela signifiait que nous devions déterminer l’heure exacte de la réinitialisation ou risquer de le faire pour rien. Pour cette raison, Rorono avait dû développer un équipement pour détecter les signes de la réinitialisation avant de pouvoir continuer.

*

« Maître, voici ton thé. » (Rorono)

« Merci, Rorono. » (Procell)

En ce moment, nous étions dans la salle Mine. En attendant que le capteur à proximité détecte des signes de réinitialisation, nous nous étions assis, avions dégusté du thé et des collations en regardant les golems creuser.

Quand j’avais levé les yeux, j’avais vu des dragons des ténèbres voler aussi vite qu’ils le pouvaient. Très probablement, ils s’entraînaient pour les courses. Le prix étant le privilège de manger autant qu’ils le pouvaient dans la salle Foret, chacun d’eux était mortellement sérieux.

En regardant les dragons, je m’étais ensuite souvenu des démons de rang B que j’avais déverrouillés lorsque j’avais créé Raphaël l’Ange déchu.

Je devrais les examiner de plus près.

Je viens juste de jeter un coup d’œil à mon grimoire, donc je ne savais pas vraiment pourquoi, mais apparemment, je pouvais faire des Maelstroms pour eux. Ma théorie était que parce que je n’utilisais pas Personne, ils étaient classés comme des démons d’oiseaux sacrés plutôt que des démons humanoïdes.

Quoi qu’il en soit, ils allaient probablement être un autre élément clé de mon potentiel de guerre.

« Rorono, est-ce que ton analyse des 3 chevaliers va bien ? » (Procell)

« Mhm. J’ai terminé tous les tests nécessaires. Je pourrais dire avec confiance que j’ai appris la plupart des techniques utilisées. Sachant ce que je sais maintenant, c’est vraiment trop saillant. Je suis un peu jalouse, pour être honnête… mais là encore, il semble que je puisse encore améliorer leurs designs, ce qui me donne une certaine satisfaction. Il est également probable que je puisse les produire en série. » (Rorono)

Incroyable comme toujours. Elle a fait tout ça en préparant notre nouvelle maison et en développant les capteurs ? Juste wôw.

« Et si cette expérience réussit et que nous pouvons extraire le nouveau métal magique, que comptes-tu en faire ? » (Procell)

« Le premier sur ma liste est l’amélioration de mon armure mécanique. La bataille contre le Seigneur-Démon Porc m’a montré que sa forme actuelle est totalement insuffisante. Kuina et Aura ont progressé et continuent de se renforcer. Si je reste comme je suis, je serai définitivement laissé pour compte. Ainsi, je dois aussi devenir plus forte. Cela étant dit, une fois que je l’aurai améliorée, je veux fabriquer de meilleures armes pour eux deux et tous les autres. » (Rorono)

« J’ai hâte. Une fois que tu l’as fait, montre-la-moi, d’accord ? » (Procell)

« Bien sûr. En fait, en supposant que nous réussirions aujourd’hui, j’ai déjà commencé à faire des dessins. Dans le cas où l’expérience aujourd’hui est un échec, cependant, j’envisage de démanteler l’un des trois chevaliers évolués. » (Rorono)

Rorono l’avait dit avec un air sérieux sur son visage.

Il semblait que, en tant que meilleure alchimiste du monde, elle voulait expérimenter le nouveau matériau, quoi qu’il arrive.

Nous avions continué à bavarder tous les deux.

L’heure de la réinitialisation n’avait pas été fixée. En fait, elle était aléatoire. Tout ce qui était certain, c’était que cela arriverait une fois par jour. Et comme les capteurs n’avaient rien détecté aujourd’hui, nous devrions pouvoir le détecter tant que nous attendions assez longtemps.

Cela peut prendre un certain temps, mais je n’aimais pas ces moments. Après tout, Rorono qui faisait de son mieux pour avoir une conversation avec moi était très adorable.

Et donc, nous avions attendu.

Après un certain temps, c’était arrivé.

Le capteur voisin émit des sons forts et incessants.

« Maître, la réinitialisation commencera dans une minute. Veille à te préparer à utiliser l’Éveil ! » (Rorono)

« D’accord. » (Procell)

Remplie d’excitation, Rorono l’avait dit d’une voix élevée.

Et maintenant, il était temps de tester notre théorie.

« Éveil ! » (Procell)

Comme toujours, le pouvoir magique en moi avait augmenté. À côté, il y avait ces pulsions sombres.

J’avais laissé ces sombres envies s’installer, mais je leur avais refusé un dernier lambeau de ma conscience.

Sans regarder ailleurs, j’avais fait face à mon moi sombre qui était plein de vilains désirs et l’avais contrôlé.

Mon dos avait enflé, puis avait finalement révélé des ailes noires.

En même temps, mes yeux brillaient comme s’ils étaient en feu.

Tout au long du processus, mon pouvoir avait augmenté.

Après un certain temps, ma transformation était terminée. Je m’étais éveillé.

« Rorono, la réinitialisation s’est-elle déjà produite ? » (Procell)

« Pas encore. 30 secondes de plus… 20… 10… 5, 4, 3, 2, 1, maintenant ! » (Rorono)

En ce qui concerne l’apparence, rien n’avait changé, mais j’avais moi-même senti la Mine changer.

« Golems, commencez l’enquête ! » (Rorono)

Conformément aux instructions de Rorono, des golems transportant des équipements spéciaux avaient été déployés.

Cet équipement spécial était destiné à détecter la présence du nouveau métal magique. Selon Rorono, ce métal inconnu dégage une signature suffisamment différente de l’orichalque et d’autres métaux dont elle avait besoin pour développer un nouvel outil pour le détecter.

« Maître, veille à rester dans cet état aussi longtemps que possible. Il est possible qu’il y ait déjà une partie du nouveau métal sous le sol, mais assurons-nous d’abord. » (Rorono)

« Je ne peux pas tenir longtemps, mais oui, je vais faire ce que je peux. » (Procell)

À ce stade, j’étais trempé de sueur.

Comme toujours, l’Éveil était épuisant.

Mais pour gagner un nouveau métal meilleur, cela en valait la peine.

Celle qui avait vraiment travaillé dur était Rorono. Je ne pouvais qu’imaginer la quantité d’efforts qu’elle avait déployés pour se préparer pour aujourd’hui.

Même maintenant, elle faisait de son mieux. Elle analysait rapidement la grande quantité de données envoyées à sa tablette ainsi qu’aux terminaux informatiques transportés par les golems.

« Comment est-ce ? »

« … Les dépôts de la Mine ont certainement changé. Il y a maintenant près de deux fois plus d’orichalques que d’habitude. Notre théorie selon laquelle la mine ajustera ses dépôts pour refléter les niveaux de puissance du Seigneur-Démon pendant la réinitialisation est exacte. » (Rorono)

« Donc, l’Éveil est vraiment la clé, n’est-ce pas ? Si oui, alors il ne devrait pas être étrange de trouver ce nouveau métal maintenant. » (Procell)

« Mhm. Mais à ce stade, tout ce que nous pouvons faire, c’est espérer que nous en trouverons. » (Rorono)

Plusieurs centaines de golems, chacun portant le nouvel outil, fouillaient minutieusement la salle de la mine.

Pour simplifier un peu les choses, Rorono avait fait fonctionner sa tablette afin qu’un autre appareil projette une carte dans les airs.

Chaque zone qui avait fait l’objet d’une recherche approfondie, mais qui n’avait pas donné de résultats avait été marquée d’un X. Si une zone devait avoir le nouveau métal, elle serait marquée d’un ✓.

Malheureusement, il n’y avait eu que des X sur la carte jusqu’à présent.

Naturellement frustrée par les résultats, Rorono mordait l’un de ses doigts.

Comme prévu, il ne m’avait pas fallu longtemps pour défaire mon Éveil et reprendre ma forme habituelle.

Et puis, deux heures s’étaient écoulées.

Environ 80 % de la carte était maintenant jonchée de X. Rorono et moi étions sur le point de nous résigner à la perspective d’un échec.

Mais à ce moment-là, les yeux de Rorono s’étaient ouverts.

Parmi les vastes quantités de données qu’elle analysait rapidement, elle avait choisi un ensemble envoyé par un certain golem et l’avait agrandi.

Et puis, elle avait souri.

« On ne peut pas se tromper. Cette réaction, c’est la même chose que le métal qui est dans les trois chevaliers évolués ! Père, nous l’avons trouvé ! Nous l’avons enfin trouvé ! Notre expérience est un succès ! » (Rorono)

Rorono, submergée d’émotions, m’avait pris dans ses bras et m’avait même appelé père au lieu de maître.

« … Ce sont de bonnes nouvelles. Tu as vraiment fait du bon travail, Rorono. Et pour cela, je pense que tu mérites une récompense. » (Procell)

« Je suis si heureuse. Je suis vraiment très contente. » (Rorono)

Rorono était au bord des larmes.

Maintenant qu’elle était soulagée et détendue, la force de son corps la quittait.

Heureusement, j’avais réussi à l’attraper avant qu’elle ne tombe par terre. Mais la soutenir comme ça l’avait fait rougir.

Entre-temps, les autres golems avaient continué d’envoyer les données qu’ils avaient recueillies.

Il ne fallut pas longtemps avant que la carte soit terminée.

Il y avait d’innombrables X et seulement 1 ✓.

Dans cette vaste et grande salle Mine, le nouveau métal magique était dans un seul petit endroit. Comme on pouvait s’y attendre, c’était un métal difficile à trouver.

« Maître, j’ai reçu un message des golems. Ils disent qu’ils ont fini de déterrer le nouveau métal. » (Rorono)

« Alors, dis-leur de l’apporter ici. Je veux le voir. » (Procell)

« Mhm, je vais les faire venir ici tout de suite. » (Rorono)

Le sol gronda alors qu’un Golem de Mithril portant le métal magique s’approchait. Quand il était arrivé, il avait ensuite soigneusement présenté le métal devant nous.

Étant blanchâtre, il avait une teinte curieuse.

Sa surface était absurdement lisse, mais plus importante encore, une quantité incroyable de pouvoir magique pouvait être ressentie.

Je l’avais ensuite soulevé. Pour sa taille, il était extrêmement léger. Et quand je l’avais frappé légèrement, un son solide avait été produit.

Léger, réceptif au pouvoir magique, durable, résistant à la magie, toutes ces excellentes qualités étaient présentes dans ce métal onirique.

« Maître, ce morceau pèse environ deux kilogrammes. Il semble que, malgré l’étendue de la Mine, nous ne pouvons en obtenir autant en une journée. » (Rorono)

« Ce qui n’est pas suffisant pour faire un golem. » (Procell)

« Mhm, donc je vais utiliser ça pour fabriquer une arme à la place. Cela devrait suffire pour en faire au moins un. » (Rorono)

En raison de leur taille, elle aurait besoin de beaucoup plus pour faire un golem. Si nous économisons pendant un mois, nous en aurions peut-être assez.

« … Comme tu le sais, maître, une fois la réinitialisation effectuée demain, les dépôts de la Mine redeviendront normaux. » (Rorono)

« Uh-huh » (Procell)

Au risque de paraître évident, si moi et mes niveaux revenions à la normale, la quantité et le type de métaux que nous pourrions extraire reviendraient également à la normale.

« Compte tenu de l’utilisation que je vais en faire — comme les tests, la réparation et la fabrication de — je veux avoir au moins dix kilogrammes de ce nouveau métal. Pour cette raison, j’ai une faveur à te demander, maître : je veux que tu fasses ton travail ici pendant une semaine à partir de demain. Les présages d’une réinitialisation n’ont pu être détectés qu’une minute avant que cela ne se produise, et même si je te contacte le plus rapidement possible, je crains que tu ne puisses pas arriver ici à temps. » (Rorono)

J’avais eu besoin d’environ 30 secondes pour entrer dans mon état Éveil.

De plus, étant donné que chaque pièce de donjon était dans une dimension distincte, nous ne pouvions pas utiliser d’appareils à radiofréquence pour communiquer entre les pièces.

Et donc, une minute ne suffisait pas pour que j’arrive à temps, surtout si j’étais au milieu de quelque chose.

« Pour l’amour d’Avalon, je répondrai à ta demande. » (Procell)

« Merci Maître ! Je t’aime ! » (Rorono)

Les yeux de Rorono brillaient.

Elle était comme un enfant à qui on avait donné un nouveau jouet. Mais là encore, je ne pouvais pas lui en vouloir. Toutes les choses possibles qu’elle pouvait faire avec le métal devaient l’exciter.

« Au fait, comment appelons-nous ce nouveau métal ? Personne d’autre ne connaît un métal magique qui dépasse l’orichalque, semble-t-il. À cause de cela, il n’a pas de nom. » (Procell)

Il était possible que personne d’autre que moi n’ait jamais acquis ce métal.

… Enfin, c’est presque impossible à obtenir, après tout.

Tout d’abord, un Seigneur-Démon devait avoir trois démons de rang S, qui pouvaient monter de niveau et avoir beaucoup progressé, comme leurs démons du pacte démoniaque. Avoir 3 démons de rang S était assez difficile pour la plupart des Seigneurs-Démons.

Ensuite, ils devaient avoir accès à l’éveil pour augmenter encore leur force. Et puis, comme il n’y avait pas de Seigneur-Démon qui pouvait toujours être en éveil, ils avaient besoin de chronométrer son activation à la réinitialisation de leur mine. Même s’ils avaient la chance, ils devront toujours trouver où le mystérieux métal était apparu dans la Mine avant la prochaine réinitialisation, de peur qu’ils ne recommencent.

« S’il ne peut être trouvé qu’à Avalon, appelons-le joyau d’Avalon. En outre, il présente de nombreuses caractéristiques spéciales intéressantes. C’est un métal, mais c’est plus comme une pierre magique. … D’où un joyau. » (Rorono)

« Un joyau, hein ? Eh bien, compte tenu de leur rareté, je dirais que joyau est approprié. » (Procell)

C’est un bon nom.

Le Joyau d’Avalon. J’attends avec impatience tous les atouts merveilleux et nouveaux qui en seront faits.

« Je devrais maintenant ramener le joyau d’Avalon dans mon atelier et faire des recherches. Sachant qu’il y a de la réserve, je peux maintenant faire des expériences avec les trois chevaliers évolués que je ne pouvais pas auparavant. » (Rorono)

Visiblement excitée, Rorono avait ensuite mis le joyau d’Avalon dans un sac à dos.

Elle a travaillé énormément pendant au moins les deux derniers jours, et pourtant elle est là, prête à repartir. Elle aime vraiment faire des recherches, n’est-ce pas ?

Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire ironiquement.

« Avant cela, pourquoi ne prenons-nous pas un repas ? Nous ne l’avons pas remarqué, mais il fait déjà nuit. Pour ma part, je pourrais manger. Pourquoi ne me rejoins-tu pas ? Je veux dire, ça fait un moment que nous — juste toi et moi — avons mangé dehors. Alors ? Allons-y ? » (Procell)

« Mhm. Ça me ferait plaisir d’être seule avec toi un peu plus longtemps. » (Rorono)

J’étais tellement content qu’elle ait accepté. Je serais tellement déprimé si elle disait qu’elle préférait faire ses recherches. Cela pourrait être un vœu pieux, mais j’espère que cela signifie qu’elle m’aime autant qu’elle aime faire de la recherche.

Même si c’était juste un peu, je voulais rendre ma fille travailleuse plus heureuse et moins fatiguée.

Si je me souviens bien, ce magasin a servi de délicieuses crevettes de première classe. D’accord, nous irons là-bas et mangerons autant de ses plats préférés que possible !

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *