Maou-sama no Machizukuri! – Tome 10 Chapitre 14

Afin de vérifier la puissance du démon de rang B dans la lignée de Raph, nous — Kuina, Raph et moi — nous nous étions rendus dans la Mine.

La raison pour laquelle Rorono n’était pas venue avec nous était que ce nouveau démon n’était pas du genre à pouvoir utiliser des armes.

« Grimoire. » (Procell)

J’avais fermé les yeux et prononcé ces mots de pouvoir.

Dans l’instant suivant, un épais grimoire était apparu dans ma main.

C’était censé être la marque d’un Seigneur-Démon, mais je n’avais pas pu l’invoquer pendant quelques jours. Et même si c’était juste pour ces quelques jours, il m’avait manqué.

Quand j’avais pensé au démon de rang B dans la lignée de Raph, le grimoire s’était ouvert et s’était tourné vers la page correspondante.

Le nom du démon de Rang B en question était l’Oiseau Noir, Nevan.

Apparemment, contrairement aux démons anges « normaux », il n’y avait pas d’anges déchus dans le rang B ou inférieurs. Pour cette raison, le démon de rang B dans la lignée de Raph était plutôt un type d’oiseau.

Très bien, il est temps de créer notre nouveau camarade.

Pensant cela, j’avais payé les 1200 DP requis. Après cela, j’avais été informé qu’il me restait près de 600 000 DP. Amasser un tel montant sans but, même vague, n’était pas optimal. Je dirais que c’était même du gaspillage. Je devais penser à un bon investissement pour ces points le plus rapidement possible.

En tout cas, des particules de lumière s’accumulaient devant moi, formant le démon.

« Alors, c’est un Oiseau Noir Nevan, hein. » (Procell)

C’était un aigle noir qui avait une silhouette quelque peu féminine.

Quand il déploya ses ailes, je ne pus m’empêcher d’être fasciné par la beauté des ailes.

« Kuruu »

C’était un cri amical. Étant un démon ayant l’attribut de l’obscurité, j’étais prudent, mais il était rapidement devenu évident que ce n’était pas nécessaire.

« Oiseau Noir Nevan, impressionne-moi par ta puissance ! »

Avec cet ordre, il avait volé vers le ciel. Parce qu’il ressemblait non seulement à un aigle, mais était aussi l’un de mes plus petits démons.

Cela dit, je pouvais ressentir une puissance indéniable dans ce petit corps.

Curieux, j’avais regardé son écran de statut.

Race : Oiseau Noir Nevan

Rang B

Nom : Aucun

Force physique : E +

Endurance : E +

Agilité : A

Magie : A

Chance : D

Spécial : B

Compétence :

Magie des ténèbres de haut rang : permets d’utiliser la magie des ténèbres de haut rang. Lors de l’utilisation de la magie des ténèbres, recevez un (petit) bonus à la magie. Augmente également la résistance à l’obscurité.

Magie de lumière de haut rang : permets d’utiliser la magie de lumière de haut rang. Lors de l’utilisation de la magie de lumière, recevez un (petit) bonus à la magie. Augmente également la résistance à la lumière.

Cri de l’oiseau de mauvais augure : un cri qui réduit la résistance magique d’une cible d’un rang. Il y a également une certaine chance d’étourdir. Il est possible de choisir entre la résistance à l’obscurité et la résistance à la lumière de la cible à utiliser pour déterminer si l’étourdissement sera appliqué. Les effets de cette compétence ne se cumuleront pas.

Famille des anges : s’il y a un démon allié de type ange de haut rang dans la même salle de donjon (ou à moins de 10 kilomètres à l’extérieur d’un donjon), augmentez les statistiques de magie et d’endurance du détenteur de la compétence d’un rang.

Oiseau Noir Nevan n’avait pas quelque chose comme l’absurde magie de lumière noire de Raph — qui combinait à la fois l’obscurité et l’attribut de lumière en une seule attaque et utilisait la résistance de l’ennemi la plus faible. Cependant, en combinant le fait que la magie des ténèbres et la magie de la lumière, individuellement, étaient déjà utiles et qu’il avait accès aux deux, il n’y avait rien à redire.

En premier lieu, il n’y avait que quelques démons résistants à la lumière ou à l’obscurité, et il y avait encore moins de démons résistants aux deux. Il s’agissait donc essentiellement de deviner lequel utiliser.

Son Cri de l’oiseau de mauvais augure n’était pas mal non plus. Une attaque basée sur le son était assez difficile à éviter dans un combat aérien. Un effet d’étourdissement était toujours utile, sans aucun doute. De plus, l’Oiseau Noir Nevan était spécialisé dans la magie, donc un moyen de réduire la résistance magique de leur ennemi devrait faire des merveilles pour eux.

Mais ensuite, il y avait Famille des anges. Je pensais que c’était bon, mais un peu délicat à utiliser pour nous.

Notre seul ange de haut rang était Raph, et elle était plus axée sur l’attaque que la défense ou le soutien.

De l’autre côté des choses, les faire aider Raph était une bonne chose, mais les assigner à sa garde, surtout compte tenu de leurs compétences, était un peu suicidaire pour les Nevans.

« Non, je ne devrais pas me préoccuper autant de ces points triviaux. » (Procell)

L’Oiseau Noir Nevan que je venais d’invoquer dansait toujours dans le ciel.

Sa vitesse maximale n’était pas aussi élevée que celle des Dragons des Ténèbres, mais elle méritait tout de même d’être qualifiée de rapide.

Pendant ce temps, peut-être en raison de sa petite taille, il était beaucoup plus rapide à tourner et agile que les Dragons des Ténèbres.

Néanmoins, le A en agilité que les deux possédaient n’était pas à prendre à la légère.

Afin de me démontrer ses capacités, le Nevan avait suivi une trajectoire de vol compliquée.

Ce faisant, il tirait également des sorts.

Une masse d’énergie sombre s’était rassemblée devant lui et avait ensuite commencé à tomber au sol, qui était plusieurs mètres plus bas. Parce que c’était une attaque d’attribut sombre, plutôt que de s’écraser sur le sol puis de le détruire, l’attaque semblait plus atterrir sur le sol et ensuite le dévorer. De toute façon, un grand cratère s’était formé.

Immédiatement après cela, un pilier de lumière avait percé une certaine roche lointaine. La coupe transversale révélée était incroyablement lisse. Nous venions de témoigner d’une magie lumineuse si rapide et puissante. Certes, sa Famille des anges était active en raison de la présence de Raph, mais même sans cela, cela devrait rester incroyable.

Après y avoir réfléchi plus calmement, j’avais acquis une meilleure compréhension de leurs compétences.

Pour simplifier, leur vitesse, leur vol et leur magie leur donnaient un avantage écrasant sur les autres.

Une tactique simple, mais excellente serait de leur faire tirer leurs sorts à une grande distance et à une grande hauteur. Si leurs ennemis tentaient de réduire la distance, ils pouvaient soit s’enfuir, soit courir vers l’ennemi pour utiliser leur Cri de l’oiseau de mauvais augure.

Il n’y avait aucun moyen de qualifier de tels démons de faibles. En tant que tels, ils avaient un grand potentiel pour être l’une de nos forces principales.

Cela étant dit, ils n’étaient pas parfaits.

D’une part, ils avaient une Endurance très faible d’E+. Un coup d’un démon de rang B ou supérieur pourrait les vaincre. En fait, avec une telle endurance, il était possible que certains démons de rang C puissent également les abattre en un seul coup.

Deuxièmement, ils étaient petits et n’avaient qu’une force physique de E+. Il était hors de question de leur faire porter des bombes. De plus, leur forme ne les rend pas capables d’utiliser une de nos armes actuelles.

Ensuite, leur principale forme d’attaque était leur magie. Mais si jamais un ennemi très résistant à la magie, comme Kuina qui était complètement immunisée, il n’y avait rien qu’ils pouvaient faire. Bien sûr, ils pouvaient utiliser leurs griffes et leurs becs pour attaquer physiquement, mais leur force physique de E+ rendrait cela tout aussi inutile.

C’était peut-être parce qu’ils étaient dans la même lignée que Raph, mais ils partageaient également ses faiblesses.

Il semble que plutôt que de les faire former leur propre unité, je devrais les faire travailler en tandem avec les Dragons des Ténèbres et les Wyvernes de tempêtes.

« Ça suffit, Nevan. J’ai vu de quoi tu es capable. Et nous pouvons en utiliser beaucoup à Avalon. Oui, j’ai décidé de faire de ton espèce une autre des forces principales d’Avalon. Kuina, Raph, Tiro, j’espère que vous êtes d’accord avec cette décision. » (Procell)

« Ouaip ! Ils ont l’air prometteurs ! » (Kuina)

« Uh-huh, uh-huh. Comme attendu d’un démon de ma lignée. … vous avez, » (Raphael)

« Gau ! » (Tiro)

Nevan descendit, atterrit sur mon épaule, puis frotta son visage contre le mien.

Quel enfant sympathique !

« Pour célébrer l’inauguration de ton espèce, je vais maintenant acheter des Maelstroms. Je pense que deux suffiront pour l’instant. » (Procell)

Je m’attendais à ce que le nouveau démon soit utile pour la défense, mais maintenant que je l’ai vu en action, j’étais certain que cette petite chose était une arme plus qu’un bouclier.

Le problème avec les dragons des ténèbres et les Wyvernes de tempêtes était que leur taille énorme pouvait s’avérer être un inconvénient dans les salles de donjon serrées. La plupart du temps, avant de demander si l’espace était assez large pour les laisser se battre, nous devions nous demander si l’espace était assez large pour les laisser passer.

De toute évidence, ce ne serait pas un problème pour les Nevans. Même si le plafond était trop bas, ils pourraient quand même apporter beaucoup en se perchant sur les épaules d’un allié et en devenant une batterie d’artillerie qui tirait des attaques magiques.

« Wôw, vous êtes si généreux, Votre Majesté. » (Raphael)

« Euh, merci. À vrai dire, cela ne me dérangerait pas vraiment d’en faire un de plus si nous avions au moins un autre ange de notre côté. Surtout si cet ange avait quelque chose à offrir en termes de défense afin que la Famille des anges de Nevans puisse être utilisée plus efficacement. Je suppose que je vais juste essayer d’en obtenir un la prochaine fois que je ferai un démon. » (Procell)

Actuellement, notre force d’attaque était solide. Il était maintenant temps d’améliorer nos défenses.

Je pourrais acheter de nouvelles salles de donjon en utilisant les DP restants. Cela pourrait coûter cher, mais le simple fait d’ajouter une pièce pleine de pièges peut renforcer nos défenses.

« Père, sais-tu déjà quel genre de démon tu vas créer ensuite ? » (Kuina)

« Juste une vague idée. Si j’utilise une imitation de la médaille Sainte que j’ai utilisée pour créer Raph et Création, je pense que les anges de haut rang sont garantis comme résultats possibles, mais je ne suis pas sûr de tout le reste. Je ne sais pas quoi utiliser pour la troisième médaille ou quel démon spécifique je veux. » (Procell)

« Eh bien, ce serait vraiment pratique si nous avions quelqu’un comme Rozelitte ! » (Kuina)

« Ohh, Rozelitte… ouais, ses pouvoirs sont très utiles. » (Procell)

Grâce aux paroles de Kuina, je m’étais souvenu de Rozelitte, l’ange que Stolas m’avait prêté auparavant.

Elle avait la capacité de communiquer par télépathie avec tous les démons qui appartenaient à la même armée qu’elle, même s’ils étaient dans des salles de donjon différentes.

De plus, elle avait également une compétence apparemment unique qui augmentait inconditionnellement toutes les statistiques de tous ses alliés dans le même donjon.

Ses propres statistiques n’étaient pas élevées, mais en termes de soutien à toute l’armée pendant un combat, elle était probablement le démon le plus fort qui soit.

En tant que tel, je voulais quelqu’un comme elle.

Bien qu’il puisse être impossible d’obtenir l’ange elle-même, je pouvais négocier pour obtenir une médaille Vent ainsi qu’une imitation de l’autre médaille qu’elle avait utilisée pour Rozelitte. Combiner ces deux avec Création devrait donner un démon qui avait des capacités similaires à elle.

« Merci pour cette excellente idée, Kuina. Très bien, achetons un autre Maelstrom. En supposant que l’armée de Stolas trouvera plus de valeur dans les Nevans que nous, offrir à Stolas les démons produits par le troisième Maelstrom en plus de ma médaille Création devrait suffire à la convaincre de remettre sa médaille et aussi révéler ce que le l’autre médaille qu’elle a utilisée pour créer Rozelitte. » (Procell)

La stratégie de base de Stolas était de faire en sorte que Rozelitte dirige la force de défense tandis qu’une copie de Rozelitte via Omniprésence dirigeait la force d’attaque.

En d’autres termes, qu’il s’agisse d’attaque ou de défense, la Famille des anges de Nevans s’activerait toujours.

Grâce à notre accord précédent, Stolas recevait certains de mes dragons des ténèbres en échange de certaines de ses Wyvernes. Il ne faisait aucun doute que les dragons des ténèbres étaient puissants, mais parce que son camp ne fabriquait pas de bombes ou avait un démon qui pouvait renforcer les démons de l’attribut Mort ou Ténèbres, elle ne pouvait pas exploiter tout leur potentiel.

D’un autre côté, exploiter tout le potentiel des Oiseaux noirs Nevans devrait être facile pour elle.

« Mais Votre Majesté, n’offrez-vous pas trop ? … vous savez. » (Raphael)

« Pas du tout. Je veux dire, je lui demande des informations sur son atout. Il n’y a aucun moyen qui soit bon marché. » (Procell)

Au contraire, je craignais qu’elle ne demande plus. Parce qu’alors, je la paierais volontiers. C’était à quel point je voulais les capacités de Rozelitte.

De plus, elle était mon alliée.

Je voulais qu’elle ait un autre démon de rang S en plus d’Enlil.

Jusqu’à ce que je ne sois plus considéré comme un jeune Seigneur-Démon, je pourrais produire quatre autres médailles Création.

Mes plans étaient les suivants :

En donner une au Seigneur-Démon du Vent, Stolas.

En donner une autre au Seigneur-Démon de la Viscosité, Ronove.

Pour créer un nouveau démon de type ange.

Et le dernier, j’allais le donner au Seigneur-Démon du Désespoir, Belial. Pourvu, bien sûr, que je puisse confirmer qu’il était vraiment un allié.

« Kuina pense également que c’est une affaire équitable. Si l’accord réussit, Avalon deviendra encore plus fort ! » (Kuina)

« Ouais, et ce n’est pas seulement nous qui allons devenir plus forts. Du côté de Stolas aussi. Je veux vraiment que cet accord soit conclu. » (Procell)

Pendant que nous parlions oisivement comme ça, un grand oiseau blanc avec une lettre attachée à sa patte avait volé vers moi.

Parce que ce n’était pas l’oiseau bleu que Stolas et moi utilisions pour communiquer, il était peu probable que la lettre vienne d’elle.

J’avais reçu la lettre, puis j’avais commencé à la lire.

« … March m’avertit que les ennemis se déplaçaient. Est-ce ainsi qu’ils ont l’intention d’obtenir leur prétexte pour me livrer la guerre ? » (Procell)

Belial avait écrit que l’alliance anti-Procell l’avait attaqué simplement pour avoir rejoint ma faction. Malgré tout ce qu’il pouvait faire pour combattre les hordes de démons qui se frayaient un chemin dans son donjon, il craignait que cela ne soit pas suffisant. À ce titre, il demandait mon aide.

Le côté ennemi a fait un mouvement intéressant.

Jusqu’à ce que nous ayons obtenu notre diplôme de nouveaux Seigneurs-Démons, nous étions protégés par une règle qui interdisait aux Seigneurs-Démons plus âgés de lancer une attaque contre nous.

Cependant, Belial n’était pas un nouveau Seigneur-Démon et était donc un jeu équitable pour eux.

Si j’aidais Belial et les attaquais, ça leur donnerait la justification dont ils avaient besoin pour pouvoir m’attaquer sans répercussions.

D’un autre côté, abandonner Belial n’était pas vraiment une option pour moi.

Ce n’était pas que je pensais que l’abandon d’un allié dans ces circonstances était impardonnable, c’était que si les informations sur mon abandon se répandaient, tout espoir d’amener les autres à former une faction serait perdu.

« Kuina, c’est soudain, mais on va aller au donjon de Belial. Nous ne devons pas donner aux ennemis la justification dont ils ont besoin, et je n’ai qu’un plan en tête. Alors, va dire à Duke de préparer 10 dragons des ténèbres en 15 minutes ! » (Procell)

Si l’ennemi allait utiliser une tactique vicieuse, alors moi aussi.

J’avais prévu d’aider Belial de telle manière que les ennemis n’auraient pas le prétexte qu’ils voulaient. Ce n’était pas sans risque, mais le plus que je pouvais perdre étaient les dix dragons des ténèbres.

« Roger ! J’y vais ! » (Kuina)

… Belial… Il est temps de voir si tu es vraiment un allié.

Ma stratégie était basée sur l’hypothèse que Belial était un allié.

Je voulais croire qu’il en était un. Et donc, nous prenions un tel risque.

D’accord, c’est parti pour sauver un ami.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *