Maou-sama no Machizukuri! – Tome 10 Chapitre 16

À travers le cristal de Belial, nous avions regardé les trois chevaliers se battre.

Notre stratégie initiale était d’attirer les ennemis vers les prairies, de maintenir la ligne aussi longtemps que possible, et lorsque nous en aurions rassemblé la plupart, sinon la totalité, nous ferions alors bombarder les Dragons des Ténèbres et les anéantirions.

Cependant, s’il n’y avait que les démons de Belial pour tenir la ligne, certains des ennemis perceraient avant que nous n’en ayons suffisamment rassemblé. Pour cette raison, j’avais décidé de déployer les trois chevaliers.

Afin d’identifier les Seigneurs-Démons ennemis, j’enregistrais via une caméra cachée ce qui était affiché dans le cristal de Belial. Si je montrais les enregistrements à March plus tard, elle devrait pouvoir dire à qui appartenaient les démons.

Toutefois…

« Combien de Seigneurs-Démons y a-t-il en face ? » (Procell)

« Je pense qu’il y a au moins cinq. » (Belial)

Non seulement il y avait un grand nombre d’ennemis, mais il en existait également de nombreux types.

Il y avait :

Des Hommes-loups de sang qui étaient des démons de type loup-garou.

Des Poupées d’argile, qui étaient des poupées de boue dont le haut du corps était constamment en état de liquéfaction.

Des Serpents ailés, qui étaient de gros serpents à col volant.

Des Géants de Glace, qui étaient des sculptures de glace vivantes.

Des Petits Tyranos, qui étaient des dinosaures bipèdes qui avaient des carapaces en forme de casque.

Des Tréants, qui étaient des arbres.

Des Moutons morts-vivants, qui étaient des moutons zombies en décomposition.

Des Héraclès, des coccinelles dont les cornes pouvaient percer l’acier.

Et il y en avait beaucoup plus.

Autant que je sache, il n’y avait aucun sentiment d’uniformité parmi les démons ennemis. Pas en termes d’attributs ou d’apparence. Il n’était pas sage de conclure quand il y avait tant d’autres facteurs à considérer, mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser qu’il y avait plus de deux Seigneurs-Démons à la tête de cette armée.

Selon toute vraisemblance, chaque Seigneur-Démon ennemi devait avoir placé des démons dans cette armée afin que tous puissent bénéficier d’une exemption de la règle qui nous protège en tant que nouveaux Seigneurs-Démons. Mais encore faut-il qu’ils soient si évidents ?

Pour cette raison, mes soupçons sur Belial s’étaient renforcés.

De plus, il avait déclaré que les deux parties avaient épuisé leurs élites. S’il n’y avait qu’un ou deux Seigneurs-Démons ennemis, ce pourrait être le cas, mais chaque Seigneur-Démon supplémentaire rendrait cela de plus en plus difficile à croire.

Eh bien, il y aura toujours des exceptions. Peut-être que ses élites étaient si fortes. Quoi qu’il en soit, c’est pourquoi j’avais mon piège de prêt.

En regardant le cristal, j’observais également les expressions faciales de Belial.

De son point de vue, les golems attaquant les ennemis le faisaient sous mon contrôle.

S’il était de mèche avec les ennemis, il devrait bientôt envoyer un signal quelconque aux autres.

Et donc, j’avais attendu. Comme assurance supplémentaire, je tenais le collier que Rorono avait fabriqué.

Ce n’était que pour une seule utilisation, mais il pouvait créer instantanément un cercle de transfert. C’était un objet de première classe que seul un alchimiste du calibre de Rorono pouvait reproduire.

Je l’avais déjà utilisé en public auparavant, mais c’était dans le donjon du Seigneur-Démon du Temps, donc Belial ne devrait avoir aucune idée de son existence.

« Donc, ce sont les golems créés par votre démon du Pacte démoniaque. Ils sont tellement incroyables. Ce ne sont même pas des démons, et pourtant… je pense qu’ils peuvent se mesurer aux démons de rang A.… Non, encore plus fort que ça ! Comme c’est effrayant. Haha, étant donné qu’il est tout à fait possible d’en faire plus, cela ne prendra même pas un siècle avant de devenir intouchable, Procell-sama. » (Belial)

Techniquement parlant, les trois chevaliers n’avaient pas été créés uniquement grâce aux capacités de Rorono, mais il n’était pas nécessaire de le lui dire. Du moins pour l’instant.

« Peut-être, mais cela prendra encore beaucoup de temps. Contrairement aux golems normaux, nous ne pouvons pas en fabriquer un par jour. » (Procell)

« Ils sont néanmoins incroyables. Oh, comme j’en veux un pour moi. Je suis tellement envieux. » (Belial)

Belial ne faisait rien ; il regardait juste son cristal.

J’avais décidé de continuer à faire de même.

Le chevalier rouge évolué était à l’écran.

Grâce à son évolution, il avait grossi. Pendant ce temps, son arme principale, le piledriver, était devenue deux fois plus grande.

De plus, une caractéristique importante de ce chevalier était les gigantesques propulseurs sur son dos. Grâce à l’utilisation à la fois de ses noyaux de golem jumeaux renforcés et du Joyau d’Avalon en même temps, la puissance des propulseurs était plus de deux fois plus élevée qu’auparavant, ce qui signifiait une puissance de propulsion améliorée.

Le chevalier venait de terminer ses préparatifs pour utiliser sa nouvelle attaque spéciale. Il avait repositionné son grand bras droit puis avait fait une fusion avec les pièces auxiliaires dans ses jambes. Ainsi, avec le bras devant, la lance rouge elle-même était devenue une gigantesque lance.

Le piledriver était maintenant rouge vif. La majeure partie de la puissance magique générée était détournée vers les propulseurs, et le reste était utilisé pour le renforcement de ses défenses.

Et puis, il avait disparu. Juste après sa disparition, un boom sonore retentit.

À gauche et à droite, les démons ennemis étaient transformés en viande hachée. En réponse, les ennemis lourdement blindés s’étaient regroupés pour former un mur.

Comme touché par cela, la lance rouge s’arrêta.

En réalité, il n’y avait aucun problème. Si quoi que ce soit, c’était le résultat escompté.

Et donc, un fort bruit avait été produit…

Dans l’instant suivant, boum.

C’était la véritable fonction du piledriver en action : faire exploser une grande quantité de puissance magique, entraînant le lancement du pieu métallique.

L’attaque à l’instant, aussi puissante soit-elle, n’était pas une simple attaque physique ; des dommages avaient également été causés jusqu’au niveau atomique par l’onde de choc générée. En fait, même la terre avait été entaillée par ladite onde de choc.

Évidemment, parce qu’une telle attaque de ce niveau nécessitait des quantités énormes de puissance magique, le chevalier rouge avant son évolution n’aurait pas pu le réussir. Ce n’est que parce que le pouvoir magique avait été stocké dans le Joyau Avalon puis libéré instantanément qu’il était à peine capable de le faire.

« Wow, Procell-sama, ce golem fait ressembler tous les ennemis à du papier ! Quel golem puissant ! » (Belial)

« Oui, merci pour les éloges. Les deux autres semblent bien se porter aussi. » (Procell)

« Ce golem noir à quatre bras qui tranche et tire tout ce qui s’en rapproche, oui. Mais le blanc, je ne le vois pas… » (Belial)

Tout comme Belial l’avait dit, le chevalier noir faisait tout à fait la décimation avec ses quatre bras. Deux de ces bras tenaient 2 des dernières mitrailleuses lourdes de Rorono tandis que les deux autres bras tenaient de belles épées.

À première vue, le style de combat du chevalier noir n’avait rien de spécial. Cependant, en y regardant de plus près, l’étrangeté apparaît : le chevalier noir n’avait eu aucun mouvement inutile. Chaque coup de l’épée et chaque balle avaient un but. Il pouvait faire les mouvements possibles en grande partie grâce à son incroyable cerveau artificiel et à ses capteurs, qui étaient remarquables même parmi les chevaliers. Cela lui avait permis de recevoir et de traiter des informations rapidement et avec précision.

Comme si cela ne suffisait pas, il pouvait également partager des informations avec les deux autres chevaliers. Cela avait permis au chevalier noir de faire non seulement de rendre les mouvements des deux autres plus efficaces, mais aussi de faire des attaques combinées les uns avec les autres. Pour cette raison, il n’était pas exagéré de l’appeler l’unité de leader.

Maintenant, comme pour le dernier chevalier, le blanc, la raison pour laquelle il n’était pas visible sur le cristal était assez simple : il attaquait les ennemis à une hauteur de deux mille mètres au-dessus du sol. À une telle hauteur, même les démons volants ne pouvaient pas l’atteindre. Et comme il n’était pas nécessaire de se soucier de la défense, il pouvait convertir tout le pouvoir magique supplémentaire pour augmenter sa puissance d’attaque.

Non pas qu’il en ait eu besoin cette fois, car les ennemis n’étaient que de faibles démons. Donc, il l’avait utilisé pour tirer des projectiles magiques en continu à la place, qui dans le processus n’avait utilisé aucune de ses munitions habituelles. Soit dit en passant, grâce à son évolution, il était maintenant capable de tirer des munitions régulières, des projectiles magiques et des combinaisons des deux.

Le chevalier blanc était capable d’atteindre ses cibles très bien même à une telle distance, mais la liaison de données avec le chevalier noir avait encore amélioré sa précision.

« Ahahaha, wôw, incroyable ! Plus de 200 démons disparus, juste comme ça. » (Belial)

« Oui, mais comme ça, il n’est pas nécessaire de sortir les dragons des Ténèbres, n’est-ce pas ? Peu importe de rassembler et de contenir les ennemis, les trois chevaliers eux-mêmes vont anéantir tous les ennemis. » (Procell)

D’après ce que nous avions vu dans le cristal, il devrait y avoir environ 300 démons ennemis. Environ 200 d’entre eux étaient entrés dans la région des Prairies, mais il n’en restait plus que quelques-uns.

Ce qui n’était pas du tout surprenant.

Après tout, aucun démon de rang C ne pouvait espérer vaincre les trois chevaliers.

Les trois chevaliers n’avaient même pas besoin d’utiliser le Burst Drive.

À l’époque où les trois chevaliers n’avaient pas encore évolué, Burst Drive mettait beaucoup de pression sur leurs noyaux. Cela signifiait que le Burst Drive ne pouvait être utilisé que pendant une courte période et que les cœurs fonctionnaient beaucoup plus bas que la normale par la suite.

Maintenant, cependant, ils pouvaient utiliser leur Burst Drive pendant une plus longue période. Il y avait encore une limite, mais grâce à leur cerveau artificiel très avancé, ils pouvaient correctement juger quand l’arrêter, leur permettant ainsi de continuer à fonctionner après.

« Procell-sama, regardez, les ennemis se retirent des Prairies et utilisent le Transfert pour s’échapper ! Nous-nous avons gagnés ! Ahh, je suis tellement content de vous avoir comme allié. Je n’oublierai pas ce combat pour le restant de mes jours, je vous le promets. » (Belial)

Belial l’avait dit avec un énorme sourire sur le visage.

… eh bien, je suppose qu’il n’a toujours rien fait contre moi.

« Belial, une fois qu’il ne reste presque plus de démons ennemis, envoyez certains de vos démons pour détruire ces symboles de transfert. Il est possible que le camp ennemi revienne avec des renforts, donc jusqu’à ce que nous soyons sûrs que ce soit fini, je resterai dans votre donjon. » (Procell)

« Wow, Procell-sama, vous êtes complètement vigilant. D’accord, je vais faire partir quelqu’un le plus tôt possible. » (Belial)

Belial avait ensuite relayé les instructions à ses démons.

« Aussi, je voudrais contacter Avalon. Où puis-je créer un cercle de transfert ? » (Procell)

« Oh, fais-en un ici alors. » (Belial)

« … Êtes-vous sérieux ? » (Procell)

« Bien sûr. Vous êtes Procell-sama, après tout ! » (Belial)

Laisser un autre Seigneur-Démon faire un cercle de transfert dans sa salle de cristal était absurde. Pour ma part, je ne laisserais même pas Stolas faire ça.

Cela dit, s’il me le permettait, je n’allais pas me plaindre.

Et donc, Tiro avait fait le cercle. Au bout d’un moment, un Hurleur abyssal était arrivé de l’autre côté. Celui-ci portait un collier avec une gemme bleue. Quand j’avais attrapé la pierre précieuse, puis ouvert ma main, une image de Duke avait été projetée dans l’air.

<< Monseigneur, voici mon rapport. Comme vous l’avez prédit, plusieurs Seigneurs-Démons ont envoyé leurs troupes pour attaquer Avalon. Il y en a beaucoup qui possèdent une énorme quantité de pouvoir magique. En incluant ces démons — que nous supposons être des démons de rang A — pour mener la charge, il y a plus d’un millier de démons ennemis. >>

Si j’apportais ma force principale et laissée Avalon sans défense, et s’ils étaient ensuite autorisés à m’attaquer, il était naturel qu’ils le fassent avant que mes forces et moi ne revenions.

« Oh non, est-ce à cause de moi !? Vite, Procell-sama, vous devez rentrer tout de suite. Ne vous inquiétez plus pour nous, tout ira bien. » (Belial)

Belial avait parlé avec une voix qui semblait vraiment inquiète, une voix qui faisait qu’il était difficile d’imaginer qu’il planifiait quoi que ce soit contre moi.

« C’est bon. Tout est sous contrôle. Nous en attendions autant, nous avons donc pris les précautions nécessaires avant de partir. » (Procell)

Afin de protéger les citoyens d’Avalon, nous avons diffusé l’avertissement qu’un grand groupe de démons s’approchait de la ville, fermé les murs extérieurs, interdit la sortie, puis déplacé l’étage de la ville via le Changement d’étage quelque part au fond de mon donjon.

Pour le rendre plus crédible, nous avions placé les moins utiles parmi les morts-vivants soulevés par la Résurrection améliorée de Duke près des murs extérieurs, puis nous les avions attaqués plus tard avec les Golems de Mithril.

Tant que nous pourrions empêcher les citoyens de dépasser le mur extérieur, ils resteront inconscients du fait qu’ils ne sont plus au-dessus du sol.

Pendant ce temps, à la place de l’étage de la ville se trouvait un étage de donjon conçu par les Naine Forgeronne pour bloquer n’importe qui pendant un temps absurde. Cela ne tuerait pas autant d’ennemis que de placer des golems avec des mitrailleuses lourdes dans un chemin étroit et droit, mais ses capacités de blocage étaient incomparables. Tant et si bien que si nous revenons maintenant, il devrait encore bloquer les ennemis au moment où nous arriverons.

J’avais une confiance totale en mes démons que je devais défendre, mais juste au cas où, March et dix de ses meilleurs démons qui étaient dans son Stockage étaient également en attente à Avalon.

« Mais n’a-t-il pas dit qu’il y avait plus d’un millier de démons !? » (Belial)

« Belial, calmez-vous. Pas de panique. Avalon est sûre. » (Procell)

Je connais Duke depuis longtemps. Je pouvais dire la situation générale rien qu’en regardant son visage.

Et dans le message tout à l’heure, il n’y avait aucune trace d’inquiétude sur ses expressions faciales. J’avais compris que cela signifiait qu’il ne s’était rien passé en dehors de nos attentes.

Ce joyau bleu n’était qu’un appareil de lecture. En soi, il n’avait aucune capacité d’envoyer un message. Donc, même si je le voulais, je ne pourrais pas demander ce qui s’est passé ensuite. Heureusement, Duke avait enregistré un autre message.

<< Monseigneur, tout comme vous l’avez demandé, nous avons prévu d’observer simplement jusqu’à ce que les ennemis aient franchi le premier étage. Cependant, 15 minutes après avoir commencé leur attaque… tous les démons ennemis ont disparu. Immédiatement après, plusieurs démons de haut rang, dont moi, ont entendu une voix de quelqu’un proclamant qu’il était le Créateur. Il a dit « comme ma punition aux vilains enfants qui ont choisi d’enfreindre les règles, je confisque tous les démons qui ont été utilisés dans la transgression. C’est tout. » Pour le moment, nous ne voyons aucun signe de renfort ennemi. De plus, grâce à la défense de mon seigneur, il n’y a aucun dégât de notre côté. De plus, nous avons pu vérifier l’utilité de l’étage de défense. >>

Est-ce le sort de ceux qui violent la règle qui nous protège de nouveaux Seigneur-Démons ?

Je m’attendais à ce que la punition soit sévère, mais pas au point que tous les démons envoyés seraient confisqués.

Quant à savoir pourquoi j’étais toujours protégé par la règle, c’était simplement parce que les trois chevaliers n’étaient pas sous mon contrôle. En d’autres termes, je n’avais pas attaqué les Seigneurs-Démons qui attaquaient Belial.

Cela ne signifie pas pour autant que j’avais transféré le droit de contrôle des trois chevaliers à qui que ce soit.

Si l’on avait le droit de contrôler un démon ou un golem, il y aurait un lien entre les deux parties. C’était subtil, mais si quelqu’un était suffisamment sensible au flux de pouvoir magique, il sentirait le pouvoir magique circuler entre le propriétaire et celui sous contrôle.

Si je donnais le droit de contrôler les chevaliers à n’importe qui et que Belial sentait un pouvoir magique qui ne m’appartenait pas à Rorono, cela deviendrait suspect.

De plus, les golems normaux n’étaient rien d’autre que des poupées qui se déplaçaient selon les ordres de leur maître. Donc, l’idée même d’un golem n’ayant pas de maître était totalement inconcevable.

En utilisant ces deux points ensemble, j’avais pu régler mon piège.

Si Belial était un ennemi et qu’il voulait que l’on me fasse du mal, il devrait tomber dans mon piège. Il ne devrait en aucun cas cacher sa frustration face à cette tournure des événements.

Et donc, j’avais regardé son visage.

… quoi ?

Belial souriait. Il avait l’air mal, mais il souriait néanmoins.

Son sourire semblait suggérer qu’il était vraiment heureux d’entendre le rapport de Duke.

Cette expression dura un court instant et disparut le suivant. Il était revenu à lui-même, mais cette fois, il semblait paniqué.

Je dois savoir ce que cette expression voulait dire.

Mon intuition me disait que Belial n’était pas complètement un ennemi, mais il n’était pas non plus complètement un ami.

Il avait ensuite demandé pourquoi les Seigneurs-Démons ennemis étaient toujours punis malgré les chevaliers attaquant leurs autres démons.

Je m’étais mis à lui dire tout en essayant de voir le vrai visage sous son masque.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *