Maou-sama no Machizukuri! – Tome 10 Chapitre 9

J’avais vu en action l’Ange Déchue Raphaël et ses capacités.

C’était un démon indéniablement puissant, mais elle avait quelques points faibles.

Sa magie, qui était actuellement son principal moyen d’attaque, était bien au-dessus de la norme en termes de puissance, mais son rendement était médiocre. Cela signifiait qu’elle devait l’utiliser avec parcimonie et sagesse, ou risquer de ne pas avoir assez de pouvoir magique quand c’était le plus important.

Pour compenser quelque peu son faible rendement énergétique, elle pouvait utiliser son Sanctuaire de Lumière Noire pour absorber le pouvoir magique et la force vitale de quiconque se trouvant à l’intérieur, mais même cela avait des inconvénients.

Avant tout, ça ne fait pas de distinction entre ennemis et alliés. Cela affectait tout le monde en son sein. Pour cette raison, il était plutôt difficile de la soutenir après qu’elle ait activé cette compétence.

De plus, Raphaël avait déjà des problèmes en combat rapproché, mais cette compétence la faisait s’isoler dans un espace confiné avec des ennemis. Kuina avait tenu deux minutes à l’intérieur, ce qui aurait été amplement le temps de vaincre Raphaël si Kuina avait été une ennemie.

Je voulais m’assurer autant que possible qu’elle pourrait nous défendre après qu’un ennemi se soit approché d’elle.

*

Après mon retour dans mon domaine, j’avais demandé à une Renarde mythologique de guider Raphaël à la maison où elle vivrait.

À l’exception de mes démons du Pacte démoniaque et Tiro qui était presque comme l’animal de compagnie de Kuina, tous mes démons humanoïdes avaient leurs propres maisons.

« Uggh… J’ai utilisé trop de fourrures… » (Kuina)

Kuina l’avait dit avec découragement.

Pour qu’elle évolue, Kuina devait remplir 10 000 poils de fourrures de sa queue avec un pouvoir magique. Kuina l’avait fait avec diligence, mais apparemment, la compétence de Raphaël lui avait enlevé quelques-uns de ses stocks.

« Sois rassurée, Kuina. La salle de récupération sera notre nouvelle maison, donc ton taux de récupération de puissance magique va s’améliorer, tu auras récupéré le tout en un rien de temps, tu verras. » (Procell)

C’était un peu regrettable, mais comme on dit, il est inutile de pleurer sur le lait renversé.

« Tu as raison, Père ! … De toute façon, Rorono-chan, as-tu des idées sur ce que tu vas faire pour l’arme de Raph-chan ? » (Kuina)

Kuina avait toujours été plutôt optimiste, donc passer à autre chose était plus facile pour elle.

Mais l’équipement de Raphaël était en effet un sujet important. Si possible, je voudrais que ce soit quelque chose qui compenserait ses défauts.

« Mhm. Je pense à lui faire une arme à courte portée. » (Rorono)

« Tu le penses, Rorono-chan ? Mais pourquoi ? » (Kuina)

Kuina et Rorono avaient commencé une réunion de stratégie.

J’avais aussi décidé de participer.

« C’est assez inattendu. Compte tenu de ses statistiques, ne serait-il pas difficile pour elle de se battre à bout portant ? Est-ce que quelque chose qui lui permettra d’abattre les ennemis avant même qu’ils ne puissent attaquer ne serait plus utile ? » (Procell)

« Je le pensais aussi, mais elle a déjà ses attaques magiques puissantes et à longue portée, malgré son faible rendement énergétique. Cela devrait être sa principale forme d’attaque. Il ne reste plus qu’à compenser son manque de capacités de combat rapproché lorsque les ennemis ont réduit la distance. … D’ailleurs, même si je fais d’elle une arme à longue portée, ça ne servira à rien. » (Rorono)

« Rorono-chan, tu es un génie ! » (Kuina)

C’était une façon de penser assez audacieuse.

« Je vais même les ajouter en supplément : des garde-golems ultra-petits qui étaient censés être pour le maître. » (Rorono)

Lorsque Rorono avait dit cela, elle avait sorti quatre beaux couteaux. Ces lames étaient bleues et semblaient être faites de cristal transparent.

« Golems ? Désolé, mais tout ce que je peux voir, ce sont des couteaux sans poignées, ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs. » (Procell)

« Mhm, ces choses ressemblant à des couteaux sont en fait des golems. Laissez moi vous les montrer. » (Rorono)

Quand elle avait versé un peu de pouvoir magique dans les lames, elles avaient brillé puis avaient tourné autour d’elle.

Je suppose qu’il avait l’enchantement de Découpe. Grâce à cet enchantement, un objet pouvait couper même des choses qui normalement ne seraient pas possibles par des moyens physiques.

« Ces petits viendront voler vers toute personne que l’utilisateur a reconnue comme étant un ennemi. Ils se lanceraient automatiquement, donc peu importe la rapidité d’esprit de Raph, ils fonctionneront. » (Rorono)

« Woah, ils sont tellement cool. Kuina en veut aussi ! Je ne peux pas croire que ce ne sont que des extra ! » (Kuina)

Inutile de dire que Kuina était charmée.

Ils semblaient certainement fantastiques. À tel point que j’en voulais pour moi.

« Comme je l’ai mentionné précédemment, j’ai développé ces prototypes pour le maître et non pour Raph. Et c’est pourquoi je le lui donne comme un supplément. » (Rorono)

« Ohh. Cela signifie-t-il que je vais également en avoir ? » (Procell)

« Mhm. Pour un certain nombre de raisons, tu devras attendre un peu plus longtemps. Mais avant cela, je veux que nous visitions la salle Mine. Tu n’as pas oublié notre promesse, n’est-ce pas, maître ? » (Rorono)

« Oh. Désolé, mais c’est le cas. » (Procell)

La qualité des minéraux qui pouvaient être extraits d’une Mine dépendait de la force du Seigneur-Démon.

En raison de la Guerre contre le Seigneur-Démon Porc, j’avais gagné énormément de points d’expérience en plus des émotions et des DP. Mais ce n’était pas seulement moi qui devenais plus fort, mes démons du pacte démoniaque le devenaient aussi. Et puisque les Seigneurs-Démons devenaient plus forts quand leurs démons du pacte le devenaient, j’étais devenu encore plus puissant.

Très probablement, presque certainement, j’étais le seul Seigneur-Démon à avoir les trois du pacte démoniaque de rang S. Compte tenu de cela, mes pouvoirs en tant que Seigneur-Démon devraient maintenant être au-delà de la moyenne.

Avec un peu plus d’efforts, il ne devrait pas être surprenant de trouver un métal qui dépasse même l’orichalque dans ma Mine. Faire ce petit effort était ce que j’avais promis avec Rorono.

« Je suis un peu triste de savoir que le maître ait oublié… » (Rorono)

Rorono détourna son visage, mais je pouvais encore remarquer ses joues gonflées.

« Hé, je suis vraiment désolé. Et si on y allait demain ? Nous serons occupés avec le déménagement le matin, mais nous pouvons y aller après, non ? » (Procell)

« Mhm, je serais heureuse. Tu ne dois pas oublier cette fois, d’accord ? … Aussi, si nous trouvons un métal qui dépasse l’orichalque, je fabriquerai l’outil de protection du maître en l’utilisant. » (Rorono)

J’avais ensuite caressé la tête de Rorono.

Quel horrible père je suis ! Être occupé n’est pas une excuse pour oublier une promesse que j’ai faite avec mes filles.

« C’est super, mais Rorono-chan, Père, n’oublions pas notre discussion sur l’arme de Raph-chan ! Si ces couteaux ne sont que des figurants, quelle sera sa propre arme ? » (Kuina)

À cela, Rorono sortit de sa poche un objet de la taille d’un poing qui ressemblait à un ananas.

« C’est une grenade ? » (Procell)

« Ce ne sera pas une arme à feu ? » (Kuina)

« Mhm, elle ne peut pas rater ça » (Rorono)

Rorono n’a vraiment aucune confiance en Raphaël, n’est-ce pas ?

« En fait, c’était aussi censé être un outil de protection pour le maître. Cependant, je l’ai considéré comme un échec et je l’ai mis de côté. » (Rorono)

Rorono avait ensuite retiré la goupille et avait lancé la grenade.

Après environ deux secondes, elle avait explosé.

L’air trembla de la puissante explosion.

« Cette grenade a une explosion directionnelle. Cela signifie que ses fragments ne se disperseront que dans une seule direction. Si les fragments se sont dispersés vers l’avant et à bout portant, il n’est pas possible d’échapper à tous les fragments. » (Rorono)

« Mais s’il ne s’agit que d’attaques frontales, les fusils de chasse feraient tout aussi bien, Rorono-chan ! Et si tu en fais un fusil de chasse à tir rapide, c’est mieux. » (Kuina)

« Mais avec les bras élancés de Raph, elle ne serait pas en mesure de supporter le recul d’un fusil de chasse et cela rendra ainsi sa précision pire qu’elle ne l’est déjà. De plus, sa statistique de force physique n’est pas aussi élevée que la tienne, Kuina. L’explosion de la grenade infligera plus de dégâts qu’un seul coup de feu. Bien sûr, il y aura une fonctionnalité pour lui permettre de stocker du pouvoir magique au préalable pour augmenter les dégâts de la grenade, mais ce n’est pas la question pour l’instant. » (Rorono)

Les arguments de Rorono faisaient sens, mais il y avait une chose que je me demandais.

« Tu as dit quelque chose au sujet de la diffusion des fragments vers l’avant… Raphaël pourra-t-elle l’utiliser correctement chaque fois ? » (Procell)

Raphaël avait trébuché plusieurs fois dans le court laps de temps que nous l’avions connue. J’avais peur qu’elle ne se fasse exploser.

« Mhm, j’y ai déjà pensé. Cette grenade répondra au pouvoir magique du propriétaire en ajustant sa position. En théorie, peu importe comment la grenade est lancée, elle se corrigera avant d’exploser. » (Rorono)

« Ce sera le cas même pour Raphaël ? » (Procell)

« … Je suis absolument certaine que tout ira bien. Je crois en sa chance S+. » (Rorono)

Comme si elle n’avait pas confiance en ce qu’elle disait, Rorono détourna la tête en répondant.

Si cela fonctionnait comme prévu, Raphaël aurait un moyen de réagir aux ennemis qui avaient pu réduire la distance. Je voulais faire confiance au design de Rorono et à la chance S+ de Raphaël, mais mon inquiétude à ce sujet n’avait pas complètement disparu, donc il serait peut-être préférable de faire des tests avec des grenades à puissance réduite.

« Je pense toujours que nous devrions faire des tests plus tard, mais en passant, la prochaine préoccupation sera de savoir si nous pouvons préparer un grand nombre de ces grenades, n’est-ce pas ? » (Procell)

« Nous sommes corrects à cet égard également. La structure de la grenade est assez simple et donc facile à reproduire. Je pourrais en faire un lot environ une fois par mois. S’il y a quoi que ce soit, en faire trop serait possible. Mais comme elles sont faciles à utiliser, nous pourrions simplement distribuer le surplus aux autres. » (Rorono)

« Je vois. Alors, je te laisse le soin de gérer cela. N’oublie pas de m’en réserver quelques-unes. » (Procell)

« Compris. » (Rorono)

Comme ça, l’équipement de Raphaël était déterminé.

Pour ma part, je me réjouissais de la finalisation des prototypes.

*

Puis vint le jour de déménager.

Les filles avaient déjà transporté leurs affaires dans la pièce en bas où se trouvaient les cercles de transfert.

Nous vivions dans ce domaine depuis longtemps, donc nos biens avaient augmenté depuis notre emménagement.

Les affaires de Kuina étaient particulièrement abondantes. Certains de ses jouets en peluche et ses vêtements sortaient même de leurs boîtes.

En revanche, les biens de Rorono étaient très peu nombreux. Mais là encore, il se pourrait que beaucoup de ses choses importantes se trouvent dans son atelier.

« Il est temps de déménager ♪ » (Kuina)

« J’ai hâte d’avoir une chambre plus grande » (Aura)

« Je suis tellement reconnaissante que tu aies écouté toutes nos demandes pour notre nouvelle maison, Rorono-chan. Notre vie quotidienne sera encore plus belle. » (Kuina)

« Gaugau! » (Tiro)

Mes trois filles et leur animal de compagnie étaient de bonne humeur.

Quant à mes propres affaires, elles étaient déjà emballées. J’avais cependant confié l’emballage aux Renardes mythologiques officiant comme servantes.

Notre nouvelle maison allait être située dans la salle de récupération, mais ce terrain serait toujours connu comme la maison du Seigneur d’Avalon. Les invités ainsi que les documents seraient toujours reçus ici.

Maintenant, aller et venir entre notre nouvelle maison dans la salle de récupération et ce domaine dans la ville serait assez fatigant sans transfert, j’avais donc décidé de faire en sorte que les hurleurs des abysses soient toujours affectés dans les deux endroits.

Bien sûr, je pouvais me transférer n’importe où dans mon donjon par moi-même grâce à mes pouvoirs de Seigneur-Démon, mais Kuina et les autres ne le pouvaient pas.

« Très bien, allons dans notre nouvelle maison, d’accord ? » (Procell)

« Ouais ♪ » (Kuina)

« Mhm » (Rorono)

« Allons-y » (Aura)

« Gau ! » (Tiro)

Et donc, le Hurleur des abysses de garde avait commencé à nous transporter.

Juste après la fin du transfert, nous étions tous sortis.

Nous avions immédiatement remarqué le pommier doré transplanté qui dominait magnifiquement. Son énergie dorée rafraîchissante enveloppait mon corps et me faisait me sentir à l’aise.

Non loin de l’arbre se trouvait notre nouvelle maison. Même de loin, le bâtiment avait l’air splendide et majestueux.

Et c’était vraiment splendide et majestueux. Rorono et Aura avaient toutes deux fait de leur mieux pour donner à la maison une protection contre les attaques physiques et magiques. Si, pour une raison ou une autre, un aventurier arrivait jusque-là, nous devrions tout de même mener une bataille défensive.

Au fait, la salle de Récupération était la toute dernière salle de donjon avant ma salle de cristal. En d’autres termes, cette maison était notre dernière ligne de défense. Donc, faire en sorte que cette maison soit en mesure de se défendre contre les menaces n’était pas seulement une fantaisie.

De plus, parce que Rorono avait accepté et incorporé les demandes de tout le monde, le confort de vie dans la nouvelle maison devrait être bien au-delà de ce que nous avions déjà auparavant.

C’était tellement excitant.

Mais c’est assez amusant pour l’instant. Après avoir déplacé quelques boîtes à l’intérieur, je devrais me diriger vers la Mine avec Rorono. C’est peut-être attendu depuis longtemps, mais c’est une raison de plus pour que je remplisse mon rôle de père.

… Si nous trouvons un métal qui dépasse même l’orichalque, Avalon devrait devenir encore plus fort.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *