Maou-sama no Machizukuri! – Tome 10 Epilogue

Un certain temps s’était écoulé depuis que Belial était vraiment devenu un allié.

Et il s’était passé beaucoup de choses pendant cette période.

J’avais trouvé quelqu’un pour utiliser la récompense du Créateur, ajoutant ainsi un autre membre à mes démons de haut rang. Décider sur qui l’utiliser était une véritable énigme pour moi et cela aurait pu continuer de l’être jusqu’à la date limite de la compétence s’il ne s’était pas porté volontaire.

Il était déjà un démon fiable auparavant, mais depuis qu’il était devenu un démon de rang S, il était devenu encore plus utile pour moi et mes autres démons. Selon lui, il se retenait délibérément d’un sentiment de loyauté envers cette personne, mais il n’avait désormais plus à remplir de telles obligations.

Dans le vrai sens du terme, il était devenu mon démon.

Avalon avait également continué de croître au cours de cette période.

Le mois dernier, nous avions organisé une grande fête des moissons.

Voyant les citoyens submerger de joie par les récoltes abondantes et de haute qualité qu’ils récoltaient sur les terres bénies par les elfes, je pensais qu’une célébration était de mise.

Lorsque les commerçants avaient appris que nous organisions une célébration, ils avaient immédiatement commencé à réfléchir à tous les plans possibles pour réaliser des bénéfices. Ils avaient même annoncé l’événement aux quatre coins du monde, dans l’espoir d’attirer toutes sortes de personnes. Grâce à leurs efforts, le festival des récoltes était devenu un événement beaucoup plus important que je ne l’imaginais.

Inutile de dire que ce fut une journée amusante.

Après le festival, nous avions introduit l’utilisation du papier-monnaie. Les pièces d’argent et d’or étaient encombrantes et étaient donc peu pratiques. Selon mes estimations, l’utilisation du papier-monnaie devrait stimuler sensiblement le commerce de la ville.

Nous étions encore en train de préparer le terrain pour le moment, mais nous prévoyons qu’il sera en circulation dès le mois prochain.

Bien sûr, ce n’était pas seulement moi qui travaillais dur.

L’autre jour, à travers une série d’événements imprévus, Stolas s’était retrouvée dans une bagarre avec un autre Seigneur-Démon. Elle et ses démons avaient combattu cet ennemi par eux-mêmes et avaient gagné. Selon elle, Enlil avait joué un grand rôle dans le combat, mais il n’était pas le seul : Phobos, le Pégase qui était devenu plus fort grâce à Renaissance avait également beaucoup contribué à leur obtenir cette victoire.

De plus, elle avait enfin hérité complètement de l’armée des dragons d’élite d’Astaroth. On pourrait dire qu’en ce moment, elle et moi étions à égalité pour être les plus fortes parmi les jeunes Seigneurs-Démons.

Quant à Belial, dès qu’il était retourné dans son donjon, il avait créé un démon de rang S grâce à ma médaille Création. Celui qu’il avait fait était aussi un ange déchu très puissant. Ce démon était à peu près exactement le contraire de mon ange déchu Raphaël, mais tous les deux s’entendaient étrangement bien. Ils étaient rapidement devenus des amis proches qui se rendaient visite, passaient du temps ensemble et même montaient leurs niveaux ensemble.

Le nouveau démon lui avait également permis d’acheter le Maelstrom pour son démon de rang B correspondant. Ainsi, Belial, qui était déjà fort, était devenu encore plus fort.

Il y avait aussi Ronove dont il fallait parler.

Après beaucoup d’essais et d’erreurs, ses gâteaux en forme de grenouille étaient devenus encore plus délicieux, ce qui avait amené encore plus d’humains à visiter Avalon juste pour les essayer. Apparemment, les offres d’ouvrir des succursales en dehors d’Avalon avaient toujours été là, mais il refusait chacune d’elles. Selon lui, il voulait que ses gâteaux soient mangés seulement ici. Je ne pouvais pas m’empêcher d’être heureux de ce sentiment.

Bien sûr, il faisait tout son possible en tant que Seigneur-Démon. Après une quantité ridicule de recherches, il avait terminé ses plans pour son nouveau donjon. Parce que certaines des salles de donjon qu’il avait conçues avaient besoin d’une touche supplémentaire qui ne pouvait pas être accomplie grâce à son cristal, nous avions conclu un accord selon lequel je lui fournirais des matériaux tels que des métaux, ainsi que de la main-d’œuvre sous forme de golems. J’aurais pu le lui donner, mais comme il avait dit qu’il ne pouvait pas accepter la charité, j’avais fini par accepter d’être payé avec une partie de l’argent qu’il avait gagné grâce aux gâteaux en forme de grenouille.

De plus, les membres de la faction Procell avaient accepté de se donner mutuellement nos médailles. De toute évidence, sans cristal, Ronove ne pourrait pas produire de médailles et devrait donner sa part plus tard. En tout cas, dès qu’il obtiendrait un autre cristal, il allait créer un démon en utilisant les médailles Création, Désespoir et Vent et faire en sorte que ce démon certainement puissant soit la preuve de son amitié avec nous. Le fait qu’il n’utiliserait pas sa propre Viscosité pour faire du nouveau démon en dit long sur le genre de Seigneur-Démon qu’il était : celui qui donnait la priorité aux autres avant lui-même.

Et puis, il y avait eu l’événement aujourd’hui…

« Procell, je suis prête. » (Stolas)

« Très bien, suis-moi. » (Procell)

Stolas était venue à Avalon pour obtenir une robe sur mesure. Après qu’elle ait fini de se changer en robe, nous nous étions dirigés dans le dôme du quartier résidentiel. Dans le dôme, un dragon des ténèbres nous attendait.

Et donc, Stolas et moi étions montés sur le dragon.

« Tiens bon, d’accord ? » (Procell)

« D’accord… Procell, est-ce que tes épaules se sont un peu élargies ? » (Stolas)

« Hmm? Je ne pense pas. » (Procell)

« Oh ? J’ai juste l’impression que tu es devenu un peu plus… fiable. » (Stolas)

La robe que portait Stolas était une robe noire non révélatrice.

C’était une robe de deuil.

Bien sûr, je portais moi aussi une tenue de deuil.

Aujourd’hui… aujourd’hui était le jour où les Seigneurs-Démons nés il y a 300 ans disparaîtraient. Aujourd’hui, la plupart des Seigneurs-Démons rendraient visite à ces Seigneurs-Démons mourants pour leur dire au revoir et pour les remercier de toute l’aide qu’ils avaient apportée une dernière fois.

Stolas et moi allions visiter le Seigneur-Démon Dragon, Astaroth, mais Belial et Ronove allaient en visiter d’autres.

Le Dragon des Ténèbres que nous avions monté avait ensuite battu des ailes et avait décollé.

J’avais remarqué que la main qu’elle plaçait sur mon épaule pour la soutenir tremblait, alors j’avais décidé de placer ma propre main dessus.

« Merci, Procell. » (Stolas)

« … Pas besoin de me remercier. Je pensais juste que c’était mieux comme ça. » (Procell)

Le Dragon des Ténèbres avait continué à voler sous le ciel étoilé.

*

Après un certain temps, nous étions arrivés au donjon du Seigneur-Démon Dragon.

Habituellement, c’était un donjon plein d’aventuriers, mais aujourd’hui, il était désert.

Ce qui ne devrait pas être si surprenant étant donné que César le dragon empereur, le démon le plus puissant d’Astaroth, était en attente à l’entrée du donjon. Les seules personnes qu’il laissait passer étaient celles qui avaient des liens étroits avec son seigneur.

Après que César nous ait laissé passer, un autre démon attendait dans le donjon pour nous guider vers la salle de réception.

Même si je ne connaissais pas la plupart d’entre eux, il y avait tant d’autres Seigneurs-Démons dans la salle de réception. Astaroth, l’un des trois Seigneurs-Démons les plus forts, était vraiment aimé de beaucoup.

March et Dan, les deux autres des trois Seigneurs-Démons les plus forts, avaient également de nombreux Seigneurs Démons envers eux. Apparemment, ces autres Seigneurs-Démons avaient contacté les deux Seigneurs-Démons pour confirmer leur présence à leurs funérailles.

Ce n’est qu’hier que les deux Seigneurs-Démons avaient annoncé officiellement que leur durée de vie avait été augmentée, éliminant ainsi le besoin de tels événements. Comme on pouvait l’imaginer, l’annonce avait fait beaucoup de bruit. Pour le faire glisser jusqu’à la dernière minute, c’était tellement approprié venant d’eux.

« … Euh, Procell, ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais. » (Stolas)

« Moi aussi. » (Procell)

Cela s’appelait des funérailles, alors je m’attendais à ce que l’événement soit calme, paisible et solennel. Comme la façon dont les funérailles avaient tendance à être. Cependant, la scène devant nous était de réjouissances et d’agitation.

Stolas et moi, qui étions dans nos tenues de deuil, nous sentions terriblement hors de propos.

Celui qui participait aux réjouissances plus que les autres était le Seigneur-Démon Dragon, Astaroth lui-même. Il était entouré d’une foule qui, comme lui, riait et buvait.

Juste au moment où je pensais que traverser une telle foule serait assez difficile, j’avais entendu un bruit par-derrière.

Et quand j’avais regardé, March et Dan étaient là.

« Procell, Stolas, que portez-vous tous les deux ? Vous gâchez l’ambiance festive, allez. » (March)

« March, ne châtie pas trop Procell. Son éducation, après tout, est de ta responsabilité… Procell, Stolas, écoutez-moi. Cela peut varier d’un Seigneur-Démon à un autre, mais la plupart préféreraient que leurs derniers moments soient une grande fête. J’espère que vous vous en souviendrez pour la prochaine fois. » (Dan)

Ils portaient tous les deux leurs vêtements habituels.

… Ou pour être plus précis : tous deux portaient délibérément leurs vêtements habituels.

Lorsqu’ils s’avancèrent vers la foule, la foule remarqua et se sépara. March et Dan étaient vraiment extraordinaires.

Et donc, Stolas et moi avions suivi derrière les deux autres jusqu’à ce que nous atteignions Astaroth.

« Ohh. March, Dan, je suis tellement content que vous soyez venus. Mais bon sang. Je ne dis pas que vous devriez y aller aussi, mais nous étions censés être ensemble là-dedans. Décidément. » (Astaroth)

« Ahahaha, eh bien, blâme Procell ! S’il n’avait pas pleuré et ne m’avait pas suppliée “March, ne me quitte pas”, tu sais que je n’aurais pas changé d’avis. Mais, hé Ast, quand tu seras de l’autre côté, dis-lui bonjour pour moi, ok ? Quoi qu’il en soit, faisons la fête ! Allons boire pour la vie ! » (March)

« C’est le plan depuis le début ! » (Astaroth)

March et Ast avaient ri ensemble, puis ils avaient tinté la tasse l’un de l’autre.

En contraste, l’expression du visage de Dan était terriblement grave.

« Ast, je peux toujours utiliser mon Temps pour… » (Dan)

« Je pensais t’avoir dit que je n’en voulais pas. J’ai vécu ma vie en tant que Seigneur-Démon comme bon me semblait, et maintenant je veux que ma fin se passe comme je le pense aussi. Je veux que mes derniers instants soient remplis de rires. Et après mon départ, je ne veux pas que quelqu’un verse une larme, seulement des sourires et des rires. J’espère que vous ne m’en refuserez pas. » (Astaroth)

« Quelle chose stupide à demander, hein ! » (Dan)

« Tu me dis. Maintenant, pourquoi ne bois-tu pas, ne te réjouis-tu pas et regarde-moi partir avec le sourire ? » (Astaroth)

Avant qu’une ombre ne puisse passer sur son visage, Ast se mit à rire avec un kakaka.

Et donc, leurs bras sur les épaules l’un de l’autre, Dan et Ast burent directement de la bouteille.

Quand les bouteilles furent vides, ce qui n’avait pas pris longtemps, Stolas avait fait un pas en avant.

« Astaroth-sama, ton enfant, Stolas, est ici. » (Stolas)

« Oh, Stolas, mon enfant bien-aimée ! Je suis tellement heureux que tu sois celle qui m’a été donnée d’élever. » (Astaroth)

« Je suis contente que tu sois celui qui m’a aussi élevée. Si tu n’étais pas né, je sais que je ne serais pas devenue aussi forte, éduquée et préparée. » (Stolas)

Stolas et Astaroth se regardèrent droit dans les yeux.

Impressionnant, mêmes après que Stolas ait dit de telles choses, Astaroth avait pu résister à devenir mélancolique.

Mais au moment suivant, Astaroth serra Stolas dans ses bras.

« Oui, tu es vraiment forte, Stolas. Je sais que tu iras bien même quand je serai parti. Et donc, je te demande de prendre soin du reste. » (Astaroth)

Les autres Seigneurs-Démons qui connaissaient le poids de ces mots haletèrent lorsqu’ils entendirent Ast le dire. Et ceux qui ne l’avaient pas déjà fait avaient alors mémorisé le nom de Stolas.

« Oui, compte sur moi. Je vais te succéder. » (Stolas)

Ils avaient mis fin à leur longue étreinte et se regardèrent à nouveau. Stolas fit alors un si beau sourire.

Leur lien était absolument admirable.

À l’instant suivant, Astaroth hocha la tête résolument puis frappa des mains pour attirer l’attention des autres.

Comme si le coup était une sorte de signal, des démons de type dragons affluèrent dans la pièce et versèrent de l’alcool dans les tasses des Seigneurs-Démons en un instant.

Pendant ce temps, Astaroth menait Stolas par la main et monta sur scène.

« Tout le monde, je voudrais vous remercier tous d’être venus me voir partir. Aujourd’hui, mangeons, buvons et réjouissons autant que possible ! Et j’espère que vous continuerez à le faire même après. » (Astaroth)

Astaroth l’avait annoncé haut et fort.

« Je voudrais aussi vous présenter à vous tous une personne très chère. Voici mon élève, mon enfant, Stolas. » (Astaroth)

L’attention de chacun fut alors détournée vers Stolas.

Tandis que tous les autres Seigneurs-Démons se tendaient, Stolas s’inclina gracieusement.

« Elle est encore une jeune Seigneur-Démon, mais ses talents et sa force sont quelque chose d’étonnant. De plus, en battant mon César, son dragon Enlil est devenu un Dragon Empereur. Et puis, elle-même a gagné la reconnaissance de mes dragons. Pour ces raisons, je suis arrivé à la conclusion de lui accorder mon donjon Dragon. » (Astaroth)

Devant tous ces célèbres Seigneurs-Démons, Astaroth avait fièrement déclaré Stolas comme son successeur.

Normalement, une telle responsabilité était trop lourde à porter pour un Seigneur-Démon d’un an. Après tout, tout le monde n’accepterait pas une telle décision. Certains pourraient harceler ou même attaquer ledit jeune Seigneur-Démon.

Cependant, étant donné que c’était Stolas, j’étais confiant qu’elle le gérerait très bien. Et dans le cas où le défi était trop pour elle seule, nous, ses amis et alliés, étions plus que disposés à donner un coup de main.

« C’est tout ce que j’ai à dire à ce sujet. Maintenant, revenons à cette fête ! » (Astaroth)

N’acceptant aucune question ou plainte à ce sujet, Astaroth et Stolas descendirent et furent de nouveau entourés.

La fête avait continué… jusqu’à la fin.

Des particules bleues avaient commencé à s’échapper d’Astaroth. C’était exactement comme quand un démon était en train de mourir.

Tout en étant l’un des Seigneurs-Démons les plus forts, ses derniers moments étaient un peu trop courts. Mais là encore, aucun temps ne serait probablement suffisant.

Inutile de dire que l’attention de chacun était sur lui.

« Je vois. Donc, voilà comment ça se termine…  ? Ahh, quelle vie amusante c’était » (Astaroth)

Avec un sourire qui avait duré jusqu’à la fin, il nous avait fait signe et avait ensuite disparu.

Tout comme il l’avait déclaré, il avait terminé sa vie de 300 ans avec le sourire.

Le silence dans la salle de réception était assourdissant.

« C’est tellement étrange, n’est-ce pas, Procell ? J’ai décidé de ne pas verser une seule larme, mais… j’ai toujours su qu’Astaroth-sama allait décéder, mais… j’ai préparé mon cœur pour ce moment, mais… mais pourquoi, pourquoi ces larmes sont-elles ici… pourquoi… » (Stolas)

Voyant les larmes dans ses yeux, j’avais décidé de la tenir dans mes bras.

« C’est tout à fait naturel. Tu as enduré jusqu’à la disparition d’Ast, mais tout va bien maintenant. Si tu veux pleurer, pleure. Mais désolé, nous n’avons pas beaucoup de temps. » (Procell)

« Oui, je comprends. Donne-moi juste une minute et tout ira bien. » (Stolas)

Sa tête enfouie dans ma poitrine, Stolas força une réponse.

C’était malheureux, mais nous avions une grosse tâche à accomplir.

Cette tâche avait été confiée à quatre personnes : moi-même, Stolas, March et Dan. Et celui qui nous l’avait donné n’était autre que Astaroth lui-même.

En d’autres termes, c’était son dernier souhait.

Il ne fallut pas longtemps avant que certains des démons d’Astaroth nous ramassent et nous relogent dans sa salle de cristal via Transfert.

Ce que nous étions censés faire à partir de maintenant, c’était de défendre le donjon.

Même si ceux qui restaient des démons d’Astaroth étaient forts, ils venaient de perdre leur Seigneur-Démon, ce qui signifie qu’aujourd’hui, à tout le moins, ils ne seraient pas à leur capacité optimale.

De plus, si certains des Seigneurs-Démons qui avaient assisté à la fête plus tôt voulaient briser le cristal d’Astaroth et gagner ses pouvoirs, les démons d’Astaroth auraient eux-mêmes de graves ennuis. Après tout, la salle de réception dans laquelle la fête avait lieu était dans une partie profonde du donjon et était donc proche de la salle de cristal.

Astaroth ne se souciait pas si son donjon était détruit après son départ, mais ce qui l’avait forcé à nous demander cela était son souci pour ses démons qui avaient choisi de continuer à vivre, mais ne voulaient pas non plus servir un autre maître.

En ce moment, nous regardions les événements se dérouler dans le donjon à travers le cristal. Nous observions particulièrement les Seigneurs-Démons qui avaient pris des mesures immédiates.

Ils avaient retiré des démons de leur Stockage, et avaient immédiatement commencé à chercher le cristal, soit créer des cercles de transfert pour appeler des renforts.

« Stolas, faisons cela aussi rapidement que possible. » (Procell)

« Oui. Si tape-à-l’œil. » (Stolas)

Nous avions également appelé les démons dans notre Stockage.

Pour moi, c’était Kuina, Aura, Duke et Ruhe.

Pour Stolas, c’était Enlil, Rozelitte, Masamune et Phobos.

Nous avions décidé de les garder dans notre Stockage au lieu d’assister à la fête afin que les autres Seigneurs-Démons n’aient pas la possibilité de les analyser au préalable.

Après leur avoir fait part de nos plans de bataille, nous les avions envoyés.

Nous leur avions également demandé de coopérer avec les démons d’Astaroth et de se battre aussi rapidement que possible, suffisamment pour être à un niveau approprié pour Astaroth.

*

Vers le lever du soleil le lendemain, nous avions réussi à chasser le dernier des Seigneurs-Démons qui visait les pouvoirs d’Astaroth.

Quand nous avions réalisé que c’était fini, Stolas et moi avions eu un coup de cœur.

Tout au long de l’épreuve, Stolas était à la tête de la chaîne de commandement plutôt que March ou Dan qui étaient tous les deux plus expérimentés qu’elle. C’était, après tout, le devoir de celui qui a hérité du donjon Dragon.

Cela dit, les démons d’Astaroth devaient désormais se défendre, avec seulement des visites occasionnelles de Stolas pour vérifier.

Après un repas léger, j’avais décidé de faire une sieste. Mais ensuite, j’avais entendu une voix dans ma tête et je m’étais rapidement réveillé.

Il semblait que cela avait également réveillé Stolas.

<< Enfants célestes. Le jour pour les nouveaux enfants célestes de quitter leurs nids est enfin venu. Déjà, ils brillent de leur propre lumière. À ce stade, leur donner un traitement spécial ne ferait que les empêcher de briller davantage. Et donc, j’annonce par la présente qu’ils ont officiellement obtenu leur diplôme de nouveaux Seigneurs-Démons. >>

C’était la voix du Créateur.

De manière indirecte, il avait dit ces deux choses : la règle qui nous protégeait les nouveaux Seigneurs-Démons n’était plus, avec la garantie que nos cristaux seraient remplacés. En fait, juste après que le Créateur ait dit cela, j’avais senti quelque chose autour de mon corps disparaître.

<< J’ai aussi des nouvelles désagréables à partager avec vous tous. Les étoiles géantes qui ont illuminé votre chemin sont tombées. Cependant, il n’y a pas de temps à pleurer, mes enfants célestes, car vous devez monter et être les nouveaux acteurs principaux. Je crois que vous brillerez encore plus que vos frères déchus. Maintenant, commençons la Soirée. Ceux qui aspirent à devenir les nouveaux acteurs principaux, faites-vous connaître ! >>

Une sensation flottante enveloppait mon corps.

C’était le signe le plus clair que la Soirée avait commencé. Maintenant que la plupart des plus anciens démons s’étaient éteints, la hiérarchie entre les démons avait été réinitialisée. Tout comme ce que le Créateur avait dit, la façon de se comporter dans cette Soirée était cruciale pour assurer sa place au sommet.

« Stolas, allons-y. À notre grande première en tant que Seigneur-Démon adulte. » (Procell)

« Oui, allons-y. Ensemble. » (Stolas)

Serrant la main de l’autre, Stolas et moi avions été enveloppés de lumière et transférés.

Le temps passé en tant qu’enfant tout en étant protégé était terminé.

La règle qui nous protégeait avait disparu et nous ne pouvons plus compter sur nos gardiens Seigneurs-Démons.

J’étais inquiet, je devais l’admettre, mais plus que cela, j’étais excité.

Nous nous étions inlassablement préparés pour cette journée. Si nous faisons simplement ce que nous avons prévu, tout devrait se dérouler le plus harmonieusement possible.

Une fois le transfert terminé, nous nous retrouvâmes de nouveau devant le palais du Seigneur-Démon, magnifiquement décoré.

À partir de maintenant, c’est à nous de mettre le feu aux projecteurs.

Je l’avais pensé et j’avais fait le premier pas.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *