Maou-sama no Machizukuri! – Tome 6 Chapitre 18

Après avoir nommé Enlil, Stolas avait perdu connaissance et était tombée du dos de pégase. Heureusement, j’étais à proximité et j’avais pu l’attraper.

Elle avait un visage endormi très paisible. En dépit du fait qu’elle savait qu’elle tomberait inconsciente pendant la guerre, elle avait tout de même nommé un démon parce qu’elle avait une confiance totale en moi et en ses démons.

« Dieu merci, tu es en sécurité. Je ne peux pas compter le nombre de fois où j’ai voulu intervenir. » (Procell)

J’avais dit ça à la Stolas endormie.

J’étais effectivement arrivé sur le champ de bataille quelques minutes plus tôt, mais j’avais décidé d’observer. J’avais été capable de le faire grâce aux pouvoirs d’Aura. Elle nous avait rendus invisibles et effacé notre présence.

Si les choses tournaient vraiment mal, j’avais l’intention de l’aider en demandant à Aura de tirer avec son fusil de tireur d’élite.

Cependant, Stolas avait réussi à résoudre la crise seule.

Elle était définitivement plus forte que lorsque nous nous étions battus. Vraiment ma rivale.

Je regardais le visage endormi de Stolas quand Enlil, le Bahamut, s’approcha de moi. Il venait de finir de piétiner un groupe d’ennemis et il avait jugé que c’était assez sûr pour me rejoindre, alors que je portais Stolas.

Les démons du Seigneur-Démon de la Lame étaient trop effrayés par le pouvoir écrasant d’Enlil et notre apparition soudaine qu’ils avaient juste regardée sans bouger.

{Relâchez Stolas-sama.}

Pour une raison quelconque, il semblait qu’Enlil se méfiait de moi.

Rozelitte, avec sa télépathie, aurait déjà dû prévenir tous les démons de Stolas qu’ils devaient suivre mon commandement. Cependant, il me semblait qu’Enlil n’avait aucune intention de suivre les instructions de Rozelitte.

Mais encore une fois, il était probablement injuste de supposer qu’il suivrait les ordres de Rozelitte et la chaîne de commandement conventionnelle, étant donné qu’il était sous les pleins effets de Berserk jusqu’à récemment.

« C’est bon. Je suis son ami. Je suis venu ici pour vous aider. » (Procell)

{Je ne vous crois pas. Relâche-là maintenant. Je la protégerais}

Si je devais être sans tact, il était plus probable qu’une tentative à ma vie serait faite.

Alors que je me demandais quoi faire, Duke s’avança.

« Soit à l’aise. Nous sommes capables de protéger ta maîtresse, jeune chevalier. » (Duke)

« Vous, vous êtes ce Roi Dragon ? » (Enlil)

« Hahaha, c’est une façon intéressante de se référer à moi. Mais oui, je suis un Empereur Dragon. Et cette personne ici est comme qui dirait, le prince de ta maîtresse. S’il te plaît, crois en nous pour la protéger. » (Duke)

Enlil avait regardé Stolas puis moi.

Après avoir fixé à nouveau le visage calme de Stolas, il hocha la tête et parla.

{D’accord, je vais vous croire. Protégez-la bien, prince. Je ne suis pas doué pour de telles choses, alors je vais la protéger d’une autre façon.}

Après avoir dit cela, il avait battu des ailes et s’était envolé. Alors qu’il le faisait, il commença également à détruire les ennemis.

J’avais pris son action comme une sorte d’acceptation envers moi.

« Il semblerait que nous allions pouvoir jouer à chasser. » (Duke)

Aura et Duke qui étaient derrière moi s’étaient avancés.

« Enlil, tu prends le contrôle du ciel. Aura et Duke, je vais vous laisser le sol. » (Procell)

Aura et Duke hochèrent la tête pendant qu’Enlil avait répondu par l’affirmative via des pensées.

Avoir quelqu’un d’aussi fort qu’Enlil était rassurant.

Enlil possédait une compétence spéciale appelée Chevalerie qui lui permettait de conserver sa santé mentale tout en utilisant Berserk, tant qu’il était proche de Stolas. En plus de rendre l’inconvénient de Berserk caduc, cette capacité augmentait en bonus ses statistiques.

Inversement, au moment où Stolas était loin de lui, il ne pouvait s’empêcher de se transformer en une bête féroce et stupide attaquant quiconque s’approchant.

Dans le cas de Duke, où qu’il se trouve, il avait l’option d’activer Berserk pour une courte période ou pas du tout. En d’autres termes, il pouvait ignorer les avantages et les inconvénients de Berserk.

Honnêtement, je n’avais aucune idée de laquelle des deux méthodes était la meilleure.

{Laissez-moi le ciel. Je ne vais pas perdre ici.}

« Oui, s’il te plaît. Montre-nous la puissance du chevalier de Stolas. » (Procell)

Aura pouvait aussi être très efficace contre les unités aériennes, mais j’avais un autre travail pour elle.

{Je le ferai. Regardez comme je vole plus vite et haut que quiconque.}

En disant cela, il avait volé avec une vitesse incroyable et avait écrasé tous les ennemis sur son chemin.

Après cela, j’étais alors en communication avec Rozelitte à travers sa télépathie.

{Ça fait un moment, Procell-sama.}

« Oui, ça fait un moment, Rozelitte. J’ai quelques instructions pour toi. D’abord, faites descendre les blessés grave au sol. Ensuite, réorganise ceux pouvant encore se battre. En même temps, utilise ta compétence à cet étage. Ce sera suffisant de passer en premier. » (Procell)

{Compris, Procell-sama. Merci d’avoir aidé Stolas-sama. En guise de remerciement, c’est bien de faire ça à notre maîtresse.}

« … Garde tes blagues pour quand les combats seront terminés. » (Procell)

Après ça, nous avions mis fin à la communication.

Bien que je lui avais demandé de réorganiser les démons, je savais qu’il y avait une chance que cela ne soit pas nécessaire.

« Aura, si tu as une ligne de tir sur le Seigneur-Démon de la Lame, tire. Mais ne le tue pas, d’accord ? » (Procell)

« Compris. Alors, je vais juste lui tirer dans les jambes. » (Aura)

Aura était équipée d’un fusil antimatériel développé par Rorono, l’Ancienne naine. Ce fusil était une fusion de science et de magie que Rorono avait nommée Durandal.

En soit, Durandal avait une puissance de feu qui pouvait rivaliser avec des canons de chars.

Et c’était Aura, ma démone de Rang S du Pacte démoniaque, qui brandissait une telle arme. En plus de ses excellentes statistiques, elle avait la compétence appelée Tireur de projectiles magiques qui améliorait sa précision et la puissance des attaques à longue portée.

Toutes personnes touchées par elle et Durandal seraient très probablement réduites en bouillie.

« Oui, fais ça. Nous allons le capturer vivant parce que nous avons besoin de trouver qui le soutient. » (Procell)

« Maître, ça peut prendre un certain temps avant que je puisse faire feu, alors au lieu d’attendre et ne rien faire, est-ce que ça va si je fais exploser la tête des enfants qui ont l’air forts ? » (Aura)

Aura était tombée dans un état dans lequel elle voulait appuyer sur la gâchette le plus tôt possible.

En d’autres termes, sa nature de tireuse se montrait. Bon sang, cette fille…

« D’accord, je te le permets. Défoule-toi de tout ton cœur. Prends soin de ne pas gaspiller de balles. » (Procell)

« Oui, bien sûr !! J’y vais ! » (Aura)

Elle l’avait dit et avait fait tourner le vent.

Malgré le fait que Durandal était un fusil antimatériel, il avait un canon court. Il était fait ainsi pour améliorer son poids et le contrôle d’Aura dessus. Cependant, avoir un canon court signifiait moins de temps de combustion pour la poudre à canon qui conduirait alors à une diminution de la vitesse des balles. Cela signifiait aussi une diminution de la vitesse initiale de la balle, donc à une diminution de la portée et de précision.

En pensant normalement, le Durandal était un échec en tant que fusil antimatériel.

Cependant, si Aura était l’utilisatrice, c’était complètement différent, car elle utilisait son vent pour produire un pseudo-canon.

Elle avait appuyé sur la gâchette.

Normalement, la vitesse initiale de la balle était aussi la vitesse maximale de la balle à cause de la résistance de l’air. Et la gravité affecterait aussi la portée de la balle.

Les balles tirées par Aura étaient très différentes. Grâce à l’enchantement Accélération, les balles accéléraient au lieu de ralentir. En outre, l’une des compétences d’Aura, la loi du vent, non seulement, elle pouvait éliminer la résistance de l’air pour les balles, cela faisait aussi augmenter la vitesse des balles encore plus.

Cette vitesse se traduisait en puissance de feu.

Donc, avec tous ces facteurs combinés, il n’était pas surprenant que lorsqu’un démon près du Seigneur-Démon de la Lame avait été touché entre les yeux, sa tête ait explosé comme une grenade.

Il avait fallu un moment avant que le son du coup de feu ne soit entendu. Considérant que la balle voyageait à plus de trois fois la vitesse du son, c’était naturel.

De plus, comme il n’y avait aucune résistance de l’air, il n’y avait pas non plus de choc sonore.

L’ennemi qu’Aura venait de toucher était à environ 500 mètres d’elle.

Même à une telle distance, Aura était plus que capable de toucher avec précision. En fait, la portée maximale des tirs d’Aura était d’environ deux kilomètres. Si l’exactitude n’était pas un souci, la distance qu’elle pouvait atteindre était probablement le double.

« Maintenant, accélérons le rythme. Si vous restez assis là et regardez, vous allez être anéanti. » (Aura)

Aura l’avait fait et avait tiré en une rapide succession.

Il semblerait que les tirs d’Aura n’aient pas qu’une grande portée, une grande puissance feu et la précision, mais en vérité, elle se spécialisait aussi dans le tir rapide.

Avec ses attaques à un seul tir qui venaient sans pause en dehors de la portée limite classique. Aura était définitivement un démon contre lequel on ne voulait pas se mesurer.

« D’accord, que va être leur prochaine action ? » (Procell)

Face au barrage de tir d’Aura et à leur anéantissement, les ennemis devaient faire quelque chose, le simple fait de rester debout les tuerait plus rapidement.

Comme je le voyais, ils avaient deux options : charger ou reculer.

Une personne intelligente choisirait très probablement cette dernière. Le Seigneur-Démon ne semblait pas l’être.

« Tout le monde, en avant ! Des bâtards avec un but inconnu sont apparus, mais si nous les pressons avec notre nombre, nous pouvons gagner. Nous allons forcer notre chemin vers la victoire !! Pour ceux pouvant voler, arrêtez cette menace dans le ciel, même au prix de votre vie ! » (Lame)

En entendant cet ordre, les forces du Seigneur-Démon s’avancèrent.

J’avais été capable d’entendre ce qu’il disait même s’il était loin de moi grâce à Aura et à son vent. Franchement, comme toujours, pensais-je.

Aura continuait à abattre les ennemis les uns après les autres en mettant la priorité sur les plus forts, mais leur nombre était tout simplement trop grand.

Si ce n’était qu’Aura qui tenait la ligne de front, ils seraient bientôt en mesure d’arriver et de nous accabler.

Heureusement, cependant, Aura n’était pas la seule que j’avais préparée.

« Duke, je suis venu ici pour aider Stolas, mais ça ne veut pas dire que nous ne pouvons pas en tirer parti… Je t’ordonne, récolte autant de souvenirs que nous pouvons ramener à Avalon !! » (Procell)

« Oui, comme vous le souhaitez, mon Seigneur. » (Duke)

Duke, sous sa forme de dragonewt, s’inclina élégamment malgré la horde d’ennemis s’approchant.

Face à une telle racaille, il ne lui était pas nécessaire de se transformer ou d’être sérieux.

« Courez ! Vos ennemis ne sont qu’un elfe et un dragonewt. Écrasez-leeeeeesssss. » (Lame)

Le Seigneur-Démon de la Lame avait crié ainsi, espérant encourager ses troupes.

Il pensait probablement pouvoir gagner puisqu’ils n’étaient que deux.

Alors, retournons à ces hypothèses.

Un miasme s’était mis à sortir du corps de Duke, indiquant qu’il était sur le point d’utiliser ses pouvoirs du monde des morts.

Comme son nom l’indique, dragon noir de la mort, il était un dragon régnant sur la mort.

« Résurrection améliorée ! » (Duke)

La température autour de lui avait soudainement diminué, le miasme avait couvert le sol, et à partir de là, quelque chose avait rampé.

Les choses venant en rampant étaient les démons étant tombés dans cette guerre.

La Résurrection améliorée était une compétence des ténèbres permettant à Duke de ressusciter les morts-vivants plus puissants qu’ils ne l’étaient avant. Cela lui permettait aussi de faire d’eux ses subordonnés.

Tant qu’il y avait une cible — une âme n’ayant pas quitté ce monde ou un cadavre — la compétence pouvait être utilisée pour le réanimer. Il pouvait seulement les utiliser 20 fois par jour.

Les démons ressuscités exprimaient leurs rancunes. Ils étaient les anciens démons du Seigneur-Démon Oni, dirigeaient leur ressentiment non pas vers Stolas, mais vers le Seigneur-Démon de la Lame.

Le Seigneur-Démon de la Lame n’avait pas seulement emporté leur maître bien-aimé, il les avait aussi forcés à le servir et à se battre pour lui. Servir un tel maître devait faire agoniser la plupart de ces démons.

En fait, une autre raison pour laquelle les démons de Stolas pouvaient se battre venait du fait que les anciens démons du Seigneurs-Démons Oni ne se battaient pas de leur mieux.

Bien qu’ils soient liés par les ordres leur ayant été donnés et qu’ils soient ainsi forcés de se battre, dans leur cœur, ils préféreraient mourir que d’utiliser leur pouvoir au bénéfice du Seigneur-Démon de la Lame.

Si ces démons expérimentés et forts se battaient de tout leur possible, cette guerre aurait pu finir différemment.

« Maintenant libéré de vos chaînes, vous pouvez obtenir la vengeance comme vous le souhaitez ! » (Duke)

Duke déclara cela avec force.

Les cibles de sa résurrection étaient les 15 démons ayant les plus grandes compétences, les statistiques, et le ressentiment contre la Lame. D’une part, ces 15 étaient emplis de haine, mais de l’autre, ils se sentaient joyeux de dévoiler leurs crocs contre ceux qui leur faisaient face.

En ce moment, il n’y avait presque plus de démons de Rang A sous le contrôle de Lame. Grâce aux efforts de Stolas, il restait 10 démons de Rang A. Et après qu’Aura ait commencé à leur tirer dessus, il en restait encore moins.

Tout ce qui restait des racailles n’était pas suffisant pour les 15 démons de Rang A que Duke avait ressuscités et renforcés. En d’autres termes, c’était le début d’une bataille unilatéralle.

« Duke, frappons-les plus fortement. Appelle les nouveaux venus. » (Procell)

« Oui, mon seigneur. Maintenant, l’heure de votre première bataille est venue. Ouverture de la porte ! » (Duke)

La résurrection améliorée de Duke ne faisait pas que ressusciter les démons, elle lui permettait aussi d’utiliser la magie des ténèbres.

En utilisant cela, il avait ouvert une porte vers le monde des morts.

L’intérieur de la porte était d’une noirceur impénétrable par l’œil.

Hors de cette obscurité, environ 50 aventuriers et soldats vêtus de miasmes apparurent.

Chacun avait ensuite regardé leur proie et avait attaqué.

« Hmm, oui, ils sont de bons ajouts à notre force. » (Procell)

« Leur base était bonne et grâce à la résurrection les faisant obtenir l’attribut mort-vivant, je pourrais les renforcer avec ma loi de la mort. Cette force ennemie n’est rien pour ma précieuse armée de morts-vivants. » (Duke)

Un dragon noir de la mort Siegwurm avait des capacités de combat individuelles extrêmement élevées, mais même alors, son vrai pouvoir était de pouvoir régner sur la mort.

Plus les combats se poursuivaient et plus il y avait de morts, plus un Siegwurm devenait puissant.

Les humains invoqués en ce moment étaient les héros artificiels et les puissants soldats que nous avions combattus lors de la guerre contre la ville voisine. Ils étaient une force de combat envoyée pour détruire Avalon, mais grâce à cette résurrection, ils faisaient maintenant partie de notre force de combat.

Les humains étaient super. Si leurs cadavres étaient placés dans une sorte d’entrepôt frigorifique, Duke pourrait potentiellement les ressusciter tous à raison de 15 cibles par jour, ce qui était la limite quotidienne de ses compétences.

En comparaison, les cadavres de démons se transformaient en particules de lumière et finissaient par disparaître après un certain temps après leur mort, ne laissant rien derrière eux à l’exception de la chute occasionnelle des objets. Leurs âmes partiraient vite aussi. Cela signifiait à peu près qu’ils devaient être ressuscités une demi-journée après leur mort.

Tant que Duke était là, plus le combat était long, plus Avalon pourrait revendiquer la force de combat ennemi.

Même sur la guerre pour sauver March, Duke avait augmenté notre nombre avec les 15 démons les plus puissants.

Il était littéralement une armée. Tel était le vrai mérite du dragon noir de la mort Siegwurm.

« Nous devons remercier le Seigneur-Démon de la Lame, n’est-ce pas ? Nous fournissant généreusement ces précieux démons de Rang A. » (Procell)

« Oui. Une fois de retour à Avalon, devrions-nous organiser une réception pour ces nouveaux arrivants ? » (Duke)

« C’est une bonne proposition… maintenant, je me demande ce que le Seigneur-Démon de la Lame fera ensuite. La grande différence entre les forces de combats doit être assez visible maintenant. » (Procell)

En comptant l’armée de morts-vivants des héros artificiels et les 15 démons Oni, nous avions l’avantage non seulement sur la qualité, mais aussi sur la quantité.

De plus, les démons de Stolas avaient fini de se réorganiser et rejoignaient le champ de bataille.

Quand il vit tout cela, le visage du Seigneur-Démon de la Lame devint blême. Il avait ensuite commencé à battre en retraite en utilisant ses démons comme bouclier.

J’avais dû sélectionner 10 démons à mettre dans mon stockage, mais comme c’était parti, le combat se terminera juste avec Duke et Aura.

… Et alors,

« Ils sont finalement là, hein. » (Procell)

Les démons créés avec l’omniprésence de Stolas étaient finalement arrivés à notre étage actuel. Depuis que le Seigneur-Démon ennemi avait eu peur de nous et avait ainsi fait rassembler la plupart de ses troupes à l’arrière, leur avant-garde était tout à fait sans défense face aux nouveaux arrivants.

Par hasard, Aura avait trouvé une ligne de tir pour atteindre Lame. Visant avec ses yeux de jade, elle avait tiré et avait effleuré ses jambes. Je dis effleurer, mais ça avait suffi à lui perdre ses jambes.

Ses chances d’évasions avaient maintenant disparu.

Il était temps de conclure.

« Aura, utilise ton vent pour faire entendre ma voix aussi loin que possible. » (Procell)

« Compris. » (Aura)

Pour Aura, c’était une tâche simple de faire se propager le son plus loin dans l’air.

Après la réponse d’Aura, du vent passa devant mon visage.

« Seigneur-Démon de la Lame, dit à tous tes subordonnés de ne plus résister. Je veux parler. Si tu fais quelque chose d’étrange, tu seras tué. Si tu perds et mets fin à la guerre avant notre discussion, tu seras tué. Si tu acceptes ces conditions, je te laisserai vivre et tu pourras partir plus tard. » (Procell)

J’avais déjà relayé l’information aux démons de Stolas — via Rozelitte — pour arrêter d’attaquer. L’armée des morts-vivants avait reçu la même information via Duke.

Dans l’état actuel des choses, le Seigneur-Démon de la Lame n’avait aucune chance de gagner. S’il était un idiot se battant malgré tout, il n’y avait pas moyen de l’aider. Mais pour le moment, j’avais décidé d’attendre sa décision.

Après avoir pris un peu de temps pour analyser la situation, il leva les deux mains et déclara quelque chose en sanglotant.

Aura m’informa qu’il était prêt à coopérer.

OK, maintenant, il est temps de trouver qui est le cerveau derrière cela.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *