Maou-sama no Machizukuri! – Tome 6 Chapitre 20

Avant que le Seigneur-Démon de la Lame ne meure, il avait utilisé son propre sang pour écrire le mot « Noir ».

Ainsi, j’avais finalement pu confirmer que le Seigneur-Démon Noir était celui derrière tout ça.

Le Seigneur-Démon de la Lame était très probablement au courant de ma connexion avec le Seigneur-Démon Noir, donc il était difficile d’imaginer qu’il m’amènerait vers celui ayant causé sa mort. Je pensais donc qu’il n’y avait pas besoin de douter de cette information.

La méthode utilisée cette fois par le Seigneur-Démon Noir était très intelligente, je devais l’admettre.

Le Seigneur-Démon Noir avait fait que la Lame défie Oni. Puis, sous prétexte d’attaquer lui aussi le Seigneur-Démon Oni, il avait été capable de le soutenir sans être pénalisé pour avoir aidé un nouveau Seigneur-Démon.

Après le combat, le Seigneur-Démon de la Lame avait emporté les démons d’Oni. Comme ça, le Seigneur-Démon Noir était capable de donner des démons à Lame sans être pénalisé. Ce qui à son tour lui avait permis d’interférer indirectement dans la guerre des nouveaux Seigneur-Démon.

Et puis, il y avait cette chose ayant empêché Lame de me donner des informations. C’était tout simplement une supposition, mais c’était soit une attaque venant de l’un de ses démons, soit cela avait été fait d’une manière ou d’une autre au moment de son accord avec le Seigneur-Démon Noir. Si c’était ce dernier cas, alors Noir ne pourrait se faire pénaliser même en ayant fait du mal à un nouveau Seigneur-Démon.

« Bordel, ce gars pousse vraiment quand il s’agit de failles. Je ne peux m’empêcher de penser que c’est l’un de ses passe-temps. » (Procell)

Pour ce que j’en voyais, le Seigneur-Démon Noir était en train de frôler les limites des règles.

*

Quelque temps plus tard, nous avions fini la Guerre.

Les conditions de victoire pour cette Guerre étaient que Stolas ou Lame se rende, ou qu’un de leur cristal soit brisé. Malheureusement, la mort de leur adversaire n’était pas une condition.

Ayant perdu leur Seigneur-Démon et leur chef, les démons, en particulier ceux d’Oni, ne résistaient plus beaucoup. Grâce à cela, nous avions été en mesure de briser facilement le cristal de Lame.

J’avais confié la tâche de briser le cristal à l’un des démons de Stolas.

Après tout, c’était sa guerre et elle l’avait gagné par elle-même. Briser le cristal du Seigneur-Démon de la Lame et prendre sa médaille était quelque chose que ma conscience ne permettait pas.

Quelques minutes après que le cristal ait été brisé, la voix du Créateur résonna dans ma tête.

{Les conditions de victoire ont été remplies. La guerre opposant Vent et Lame est maintenant terminée. Le gagnant est la Seigneur-Démon du Vent, Stolas. J’espère que vous, les enfants de la planète continueront de briller.}

Après ce message, le transfert du donjon et ses habitants vers leur espace normal avaient commencé.

Avec cela, j’ai rempli mon rôle.

Dans mon cas, le Créateur était satisfait de ma guerre contre les trois Seigneurs-Démons ayant reçu l’aide de leurs parents. Tant et si bien que le Créateur avait décidé de me donner une récompense spéciale.

Je ne l’avais toujours pas utilisé. Ou plutôt, j’avais trop peur de l’utiliser.

En tout cas, tout comme pour ma guerre, les chances de victoire étaient basses pour Stolas, alors je m’attendais à ce qu’elle reçoive aussi une sorte de récompense spéciale.

Il semblerait, cependant, que je m’étais trompé. Peut-être que cela avait quelque chose à voir avec ma coopération.

« Eh bien, je suis content que tu aies gagné. Félicitation pour avoir traversé ce chemin dangereux, » avais-je dit à la fille dormant dans mes bras.

Eh oui, la vedette du spectacle n’était toujours pas réveillée.

Maintenant que la guerre était finie, nous nous étions dirigés vers une salle de donjon que Stolas et ses démons utilisaient pour leur réunion stratégique.

Une fois là-bas, ses démons inquiets l’avaient entourée.

Le plus proche était le Bahamut, Enlil.

Il était bon de noter qu’il avait en quelque sorte réduit sa taille à celle d’un chat. C’était une transformation adorable. Il ressemblait à un jouet en peluche. Je l’avais presque inconsciemment caressé, mais heureusement, j’avais pu me contrôler. Bien qu’il ressemble à ça, il était toujours le même.

En tout cas, de toute évidence, comme Duke pouvait se transformer en dragonewt, Enlil était capable de devenir tout petit comme ça. Peut-être que c’était un choix que Stolas et lui avaient fait pendant la synthèse pour qu’ils puissent être facilement ensemble.

De retour sur le sujet, malgré leur victoire, les démons de Stolas avaient un air triste. Leur inquiétude pour leur maître endormi l’emportait de loin sur la joie de la victoire.

À ce moment-là, Aura examinait Stolas. À cause de cela, tous les yeux autour d’elle fixaient ses actions.

« Maître, c’est plutôt mauvais. Elle est dans un état encore pire que le vôtre. L’autoguérison ne suffira pas. Si elle est laissée seule, son pouvoir magique et ses pouvoirs de Seigneur-Démon pourraient ne jamais revenir. Non, en fait, si elle n’est pas soignée, elle pourrait même rester dans cet état comateux pour toujours. » (Aura)

Aura avait signalé cela et les environs étaient devenus bruyants.

Pour les démons qui l’aimaient, c’était l’une des pires nouvelles possible. À ce titre, Enlil avait lâché un cri douloureux.

On ne peut rien y faire.

« Tu vas m’en devoir une, Stolas… Rozelitte. » (Procell)

« Qui a-t-il, Procell-sama ? » (Rozelitte)

« Jusqu’à ce que Stolas se réveille, je te considérerai comme sa représentante. En tant que telle, laisse-moi te poser une question : peux-tu avoir confiance en moi et laisser Avalon s’occuper de Stolas ? Il y a quelques jours, j’étais dans un état semblable au sien, mais maintenant, ma force est en train de revenir. Cela pourrait prendre un certain temps, mais dans un environnement comme celui d’Avalon et avec les pouvoirs d’Aura, Stolas devrait récupérer. Aura, combien de temps penses-tu qu’il lui faudra pour se remettre complètement ? » (Procell)

« Je ne peux pas répondre avec précision sans plus d’examens et plus de temps d’observation, mais je crains que cela prenne environ un mois. Mais est-ce que c’est bien ? Je veux dire, notre approvisionnement en pommes dorées n’est vraiment pas élevé. » (Aura)

Autres que pour mon rétablissement, les pommes dorées étaient également utilisées pour le vin envoyé au Seigneur-Démon du Temps. Compte tenu de ces facteurs, notre taux de récolte de pommes dorées était plutôt lent.

J’avais pensé qu’une fois mon rétablissement terminé, nous pourrions de nouveau rassembler des pommes dorées, mais il semblerait que nous devions les utiliser sur Stolas.

« Ce n’est pas un problème. Le rétablissement de mon amie a la priorité sur la reconstitution de nos stocks. » (Procell)

« Certainement. Je vais aussi réfléchir à une méthode pour augmenter notre production. » (Aura)

« Merci. Voilà, Rozelitte. Me confieras-tu Stolas pour qu’elle reste à Avalon pendant un mois ? » (Procell)

C’était un choix difficile.

Stolas et moi étions proches, mais même ainsi, il devrait y avoir une certaine résistance dans l’esprit de Rozelitte à l’idée de confier sa maîtresse à un autre Seigneur-Démon. Après tout, si je le voulais, je serais capable de me débarrasser de Stolas sans aucun problème.

De plus, il y avait la question du fonctionnement du donjon sans Stolas pendant un mois complet.

Pour ces raisons, la décision de Rozelitte en tant que représentante de Stolas était requise.

« Je voudrais dire oui, mais… qu’est-ce que vous voulez en retour ? Ma réponse dépendra de cela. » (Rozelitte)

En vérité, je n’y avais pas pensé jusqu’à ce qu’elle me le demande.

« Voyons voir. Pour l’instant, rappelez-vous juste que vous m’en devez une. » (Procell)

« Est-ce vraiment tout ce que vous souhaitez ? » (Rozelitte)

« Eh bien, Stolas est mon amie, après tout. D’ailleurs, grâce à son invitation, j’ai pu obtenir 15 démons de Rang A. D’une certaine manière, cela pourrait servir de paiement. » (Procell)

Un démon de Rang A était très précieux, car il était créé avec deux médailles de Rang A. Ce n’était pas si souvent qu’on avait l’occasion d’en obtenir plusieurs d’un seul coup.

Et pourtant, j’en avais obtenu 15 dans cette guerre. Aider Stolas en retour n’était rien.

« Alors, nous allons accepter votre offre aimable. Je vous remercie. Désolée de le dire, mais tout ce que nous pouvons offrir en retour est nos remerciements… et le corps de Stolas-sama. Je pense que vous trouverez son apparence et sa personnalité à votre goût. Mais surtout, elle est du genre dévoué. Profitez bien de votre temps avec elle. Si elle porte un héritier au moment où elle nous reviendra, ce serait extrêmement bien. » (Rozelitte)

« Arrête de faire des blagues ! » (Procell)

« Fufu. Mais sérieusement, nous, démons de Vent, n’oublierons jamais votre gratitude. Si jamais vous êtes dans un dilemme, nous viendrons à vos côtés immédiatement et risquerons nos vies. Je suis sûre que Stolas-sama ressent la même chose. » Rozelitte avait dit ça et avait souri.

Elle est vraiment une bonne subordonnée.

« Eh bien, continuez. Procell-sama, est-ce que ça va si l’un d’entre nous vient avec Stolas ? » (Rozelitte)

« Viens-tu aussi ? » (Procell)

« Non, je ne peux pas être absente alors que Stolas l’est. Celui que je voudrais que vous emmeniez, c’est Enlil. S’il reste sous cette forme, il ne posera pas de problèmes. De plus, il peut aussi se battre pour vous. » (Rozelitte)

{Le côté de Stolas-sama est là où je dois être.}

L’Enlil de la taille d’un chaton avait dit tout en se rapprochant de Stolas. Si quelqu’un essayait de l’en éloigner, il se déchaînerait sûrement. Dans son cas, il le ferait littéralement puisque son Berserk s’activerait une fois qu’il serait trop loin de Stolas. Dans le pire des cas, il pourrait même détruire son donjon.

En outre, comme Rozelitte l’avait dit, dans le cas où Avalon était attaquée, il pourrait se battre pour protéger Stolas.

« Compris. Nous nous occuperons des deux. » (Procell)

« Merci. » (Rozelitte)

Et ainsi, la guerre de Stolas était vraiment terminée.

Juste en cas d’attaque du Seigneur-Démon Noir, j’avais dit à Duke de laisser derrière les 15 démons de Rang A que nous venions de gagner.

Puisque le Seigneur-Démon Noir ne pouvait donner directement à Lame des démons, il était peu probable qu’il y ait des démons de Noir mélangés aux forces de Lame. Si tel était le cas, le Seigneur-Démon Noir n’aurait pas la prétention d’attaquer Stolas.

Néanmoins, nous devions être prudents, car il pouvait encore déployer ses héros artificiels pour attaquer le donjon de Stolas.

Si cela devait arriver, les démons de Stolas et les 15 démons de Rang A ressuscités seraient au moins capables de gagner assez de temps pour que je puisse venir apporter mon soutien.

Avec ces choses en tête, il valait mieux revenir et commencer le traitement de Stolas le plus tôt possible.

« J’ai l’impression d’oublier quelque chose. » (Procell)

« Maître, vous avez posté Kuina-chan et les autres pour garder le cristal. Ils doivent se sentir exclus. » (Aura)

Après avoir entendu Aura, je m’étais souvenu que j’avais laissé Kuina et quelques autres dans la salle de cristal de Stolas comme assurance au cas où il y aurait des démons avaient pu nous échapper ou qui auraient pu se faufiler en effaçant sa présence.

« … Oh oui. Ils étaient là-bas tout ce temps, hein ? J’espère que Kuina ne se fâchera pas. » (Procell)

Quelques instants avant notre départ, Kuina avait décidé de venir avec nous malgré le fait qu’elle devait aller dans mon Stockage qu’elle détestait tant.

Elle l’avait fait courageusement parce qu’elle avait dit qu’elle voulait me montrer sa nouvelle technique spéciale qu’elle avait acquise grâce à son entraînement spécial, mais avant qu’une occasion qu’elle puisse me la montrer ne soit arrivée, la guerre était finie.

« Mon Seigneur, compte tenu de la personnalité de Kuina-sama, je dirais qu’il est certain qu’elle soit fâchée. Je vous propose de lui offrir beaucoup de sucreries à notre retour. » (Duke)

« Oui, je le pense aussi. Et, depuis qu’elle a grandi, ses vieux vêtements ne correspondent plus vraiment. Elle a dit qu’elle voulait en acheter de nouveaux, donc si vous les acheter pour elle, je suis sûre qu’elle en sera heureuse. » (Aura)

Le visage triste de Kuina était apparu dans mon esprit et je m’étais mis à rire. Même énervée, elle était adorable.

« Oui, je suppose que cette fois-ci, je vais lui acheter beaucoup de choses comme récompense. Duke, Aura, si vous avez quelque chose que vous souhaitez, nous irons aussi les chercher. » (Procell)

En pensant à Kuina en colère, nous nous étions dirigés vers la salle au cristal.

Grâce au dernier acte de ténacité de Lame, j’avais finalement pu confirmer que le cerveau derrière tout cela était Noir.

Non seulement il avait essayé de nuire à March, mais maintenant aussi à Stolas.

À ce stade, tous les espoirs d’une résolution pacifique étaient hors de portée.

Ce gars est sans aucun doute un ennemi. Il pourrait bien essayer de lancer une sorte d’appât sucré devant moi lors de notre réunion que cela n’aurait aucune différence, en pensant cela, mes mains se serrèrent en poings.

Je préférais aller à l’offensive à la place de rester sur la défensive. Lors de notre réunion, j’essaierais de découvrir autant de ses faiblesses que possible… car j’étais sûr qu’il essaierait de me faire la même chose.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *