Maou-sama no Machizukuri! – Tome 7 Chapitre 12

Le combat entre Kuina et Fel dans l’arène du Temps avait commencé.

La première à faire un geste fut Kuina en sortant son nouveau fusil, le ANS-05 Claiomh Solais.

Au lieu d’avoir un calibre 12 comme la plupart des fusils à pompe, le sien était 1,5 fois plus gros. En d’autres termes, il s’agissait d’un calibre 4.

Après avoir été tirées, les balles éclateraient et se disperseraient en projectiles métalliques. Cette pluie de balles était presque impossible à éviter.

Jugeant rapidement que tel était le cas, Fel arrêta le temps de l’espace devant elle, créant un mur impénétrable.

Bien que le tir ait été arrêté, la puissance démontrée par la nouvelle arme de Kuina m’avait étonné. C’était beaucoup plus puissant que ses armes précédentes.

« Cette puissance, cette vitesse initiale… sont au moins égales au fusil antimatériel d’Aura. » (Procell)

« Je voudrais dire que c’est la vraie puissance de l’arme, mais c’est en fait celle de Kuina. » (Rorono)

Sur le terrain, tout en maintenant la distance, Kuina contourna Fel dans le sens des aiguilles d’une montre et continua à tirer. C’était peut-être dans l’espoir qu’un tir ou deux du barrage de tir ne seraient pas prit dans le mur du temps de Fel.

« Rorono, peux-tu me dire ce que tu as fait pour rendre le fusil de Kuina aussi puissant ? » (Procell)

« Mhm. Le Claiomh Solais a deux enchantements. Le premier est l’habituelle explosion. En activant l’explosion, la cartouche tirée est accélérée encore davantage. Cela augmente effectivement la puissance sans augmenter le recul. » (Rorono)

« Très bien, c’est la même chose qu’avant. Alors, quel est l’autre enchantement ? » (Procell)

« Seulement le durcissement, ce qui renforce le canon du fusil de chasse. » (Rorono)

Après l’avoir entendu, je m’étais gratté la tête.

Je n’avais aucune idée de la manière dont cela pouvait augmenter la puissance.

« J’avais mal compris quelque chose. Comme tu le sais, j’ai ajouté un double noyau de golems dans l’arme de Kuina et augmenté la poudre dans ses cartouches. Cependant, Kuina n’avait pas besoin de cela. Ce sur quoi, j’aurais dû me concentrer, c’était de veiller à ce que le fusil ne se brise pas, même si Kuina utilise tout son pouvoir magique. » (Rorono)

J’avais finalement commencé à comprendre.

« Les cartouches tirées n’utilisent pas de poudre à canon. Au lieu de cela, il utilise le pouvoir magique de feu de Kuina et le convertit en pouvoir explosif, qui déclenche ensuite la cartouche. Cependant, pour résister à Kuina sérieuse, j’ai utilisé le meilleur métal magique que mes compétences permettaient et j’ai également créé des mécanismes qui ne se briseront pas à cause de l’impact. Cela dit, mon alliage d’orichalque ne pouvait toujours pas résister à la puissance de Kuina, j’ai donc ajouté l’enchantement durcissement. Après cela, l’arme est finalement capable de supporter le pouvoir de Kuina. » (Rorono)

« Incroyable. » (Procell)

« Le plus extraordinaire est Kuina. Si je dois faire quelques choses vis-à-vis d’elles, alors cela ne sera que des excuses pour elle. À l’origine, les armes à feu sont conçues pour augmenter le pouvoir de l’utilisateur. Cependant, le fait qu’ils aient offert un complément constant et immuable à leur puissance d’attaque est devenu comme un obstacle pour Kuina. Claiomh Solais est différent. Il est capable de convertir tout son pouvoir en puissance d’attaque. » (Rorono)

Il semblerait que Kuina apprécie sa nouvelle arme. Elle était aussi heureuse qu’un enfant avec un nouveau jouet ne se brisant pas, peu importe à quel point elle jouait avec.

Mais à ce moment-là, le barrage de tir de Kuina s’arrêta brusquement. Elle était tombée à cours de balle.

Même si sa nouvelle arme — tout comme les versions précédentes — était rechargée automatiquement à partir d’un chargeur attaché, alors que le remplacement du chargeur vide en un nouveau prenait toujours quelques instants.

Fel n’était pas assez facile à combattre pour laisser passer cette chance.

« Tu as finalement arrêté ! » (Fel)

Toujours à environ cinq mètres de Kuina, Fel avait déjà sorti son épée sans lame maintenue dans son dos. Il était clair que cela n’atteindrait pas Kuina.

Ou du moins, ce n’était pas censé l’être. Cependant, une lame de lumière s’était soudainement formée.

Pour esquiver, Kuina baissa le corps autant qu’elle le put. À part quelques cheveux, elle était indemne.

À la suite de cette attaque, Fel avait de nouveau effectué une frappe d’épée.

Comme seule la poignée de son épée pesait quelque chose, la manipulation était très simple.

De plus, étant donné que la lame de lumière mesurait dix mètres de long selon une estimation visuelle, le combat à bout portant avec cette épée était devenu un problème dans cette bataille.

« Comme toujours, Fel est incroyable. Il est assez difficile de former une lame de lumière pour ce prototype. Je pense même que je prendrai une seconde pour le former. En outre, la consommation de magie est assez extrême sur ce modèle. Mais la façon dont elle l’utilise — ne forme la lame que quand c’est nécessaire — ce qui diminue considérablement la consommation. En tant que développeur, cela me rend heureuse de voir une telle maîtrise de mes créations. » (Rorono)

L’épée que Fel utilisait actuellement avait été développée à l’origine en tant qu’arme exclusive des Chevaliers d’Avalon. Cependant, la consommation de magie était si élevée que même avec le système à doubles noyaux, ils ne pouvaient maintenir la lame de lumière en continu. Par contre, il leur avait fallu un certain temps pour former la lame. En concluant par conséquent que l’utilisation de l’épée par Fel était quelque chose d’impossible pour les Chevaliers d’Avalon, nous avions décidé de la ranger dans un entrepôt où elle serait laissée pour ramasser la poussière.

C’était comme ça jusqu’à ce que je la donne à Fel. En un rien de temps, elle l’avait complètement maîtrisé. Malheureusement, cependant, elle utilisait cette maîtrise pour piéger Kuina.

Quant à Kuina, tout en évitant cette rafale de coups en utilisant à la fois sa Précognition et sa Réaction ultra rapide, elle avait en quelque sorte fini de recharger son fusil de chasse.

Son arme maintenant chargée, elle sauta alors haut dans les airs et tira d’en haut.

En réaction, Fel avait de nouveau utilisé sa capacité du Temps pour arrêter les tirs.

Face à cela, le Seigneur-Démon du Temps à côté de moi avait applaudi.

« C’est un grand match, n’est-ce pas, Procell ? Les deux ont des attaques mortelles et également des techniques de défense et d’esquive très efficaces. » (Dantalian)

« Oui, c’est un grand match très serré. En toute honnêteté, cela peut aller. Ce sera plus une guerre dans laquelle elles attendent juste que l’autre fasse une erreur. Ce qui ne devrait pas être long, vu que tous deux approchent de leurs limites. » (Procell)

La précognition de Kuina nécessitait une concentration intense et ne pouvait donc pas être utilisée pendant une longue période.

Pendant ce temps, la barrière du temps de Fel consommait de grandes quantités de pouvoir magique. De plus, même si la lame de lumière ne restait en forme qu’un instant, elle consommait encore une quantité intense de pouvoir magique.

Étant donné qu’elles se battent toutes les deux sérieusement, j’avais dit ça.

Cependant, comme pour dire non, le Seigneur-Démon du Temps se mit à rire.

« … Non, Fel va gagner. Regarde, elle est sur le point de décider de l’issu du combat. » (Dantalian)

Au moment où il avait dit cela, Fel avait disparu.

Elle était soudainement apparue dans l’angle mort de Kuina, la lame de lumière déjà formée.

Il n’y a pas de temps à perdre ! Est-ce qu’elle s’est empressée d’utiliser Temps!

J’avais été maître de Fel, alors je savais qu’elle en était capable.

Sa capacité Temps lui permettait d’arrêter le temps de ceux se trouvant jusqu’à un mètre autour d’elle. Vu que Kuina était encore loin, ça ne marcherait pas.

Cependant, le temps d’arrêt n’était qu’un aspect de la capacité de Fel. Si elle l’utilisait plutôt pour accélérer son temps, la vitesse n’était pas un problème.

« Tout se termine avec ça ! » (Fel)

À travers la magie du terrain, j’avais entendu le cri de Fel.

« Tu as déjà montré ce mouvement. » (Kuina)

La voix de Kuina était calme lorsque la lame de lumière la frappa.

Bien que les statistiques de Kuina soient absurdes, les capacités offensives combinées de Fel et de l’épée signifieraient quand même la mort instantanée si elle se faisait toucher.

Cependant, ce n’était pas ce qui s’était passé lorsque la lame l’avait frappée.

À la place, Kuina était indemne. Le seul changement visible était qu’elle était maintenant vêtue de belles flammes dorées.

Chaque fois que Kuina intensifiait ses flammes au maximum, elle devenait dorée. D’une manière ou d’une autre, les flammes cette fois n’étaient pas dorées comme d’habitude. Il y avait un peu de rouge dedans. Mais cela ne voulait pas dire que c’était la forme imparfaite des flammes dorées.

Le rouge mélangé n’était pas un rouge naturel, c’était la couleur de son âme.

Donc, il était plus juste d’appeler ces flammes rouge dorée.

En fait, j’avais déjà vu ce genre de flamme auparavant.

Il s’agissait des flammes qu’elle avait quand je l’avais nommée. À l’époque, elle se battait contre Enlil avec sa transformation pour atteindre sa forme adulte.

Dans tous les cas, frustrée, Fel claqua la langue et recula.

« Comment est-ce que la lumière peut même être brûlée ?! » (Fel)

Comme le disait Fel, son épée de lumière était brûlée par les flammes de Kuina.

Impossible.

Quelle que soit la température, la lumière brûlante était contraire à toutes les lois de la physique.

« Oh, les flammes primordiales, le concept même de la combustion, hein ? Cela fait des siècles que je ne l’ai pas vu. Ça me rappelle un peu ce gars. Procell, ton démon est vraiment incroyable. » (Dantalian)

Comme l’avait dit le Seigneur-Démon du Temps, les flammes de Kuina étaient le concept même de la combustion. Ainsi, elles brûlaient à peu près tout, même les lois de la physique.

« Fel-chan, Kuina a déjà vu ton accélération, mais tu n’as pas encore vu la technique spéciale de Kuina. C’est injuste, non ? Alors, Kuina va t’en parler. » (Kuina)

Kuina toujours vêtue de ses flammes rouges dorées le déclara en souriant.

« Ces flammes brûlent tout, mais elles sont trop fatigantes pour être utilisées. Je pense que je ne peux les maintenir que pendant une minute. De plus, une fois qu’elles se séparent de Kuina, elles redeviennent des flammes normales, alors les entourer autour de Kuina est la seule manière de les utiliser de manière offensive. » (Kuina)

C’était puissant, mais cela avait son propre ensemble de problèmes.

« Il est impossible pour Kuina d’attraper une Fel qui fuit en moins d’une minute. Donc, Rorono-chan a fait cela. Kuina parie tout sur cette balle contenant ces flammes. » (Kuina)

Kuina déclara ça en chargeant la balle dans le Claiomh Solais.

Ladite balle n’était pas une cartouche normale, mais plutôt une cartouche enchantée par ses effets magiques. En d’autres termes, c’était un atout.

« Jouons, Fel-chan. Si tu réussis à te défendre, c’est ta victoire. Mais si Kuina te fait tomber avec ça, c’est la victoire de Kuina. » (Kuina)

Kuina déclara cela en faisant un sourire féroce.

Elle s’amusait vraiment dans ce combat.

« Bien, viens ! » (Fel)

Répondit Fel avec un sourire.

Fel n’avait pas seulement sa barrière du temps, mais elle avait aussi sa précognition. On pourrait dire que sa défense était parfaite.

Et pourtant, Kuina avait décidé de continuer.

Elle avait préparé son Claiomh Solais, puis elle avait versé toutes ses flammes rouges dorées sur la balle, puis elle avait fait feu.

La balle était trop rapide pour que mes yeux puissent la voir. J’avais même mis autant de pouvoir magique que possible dans mes yeux, mais rien n’avait été possible. Cette vitesse était sans aucun doute le résultat de l’utilisation d’une énorme quantité de magie pour propulser la balle.

J’avais quand même vu des étincelles voler devant Fel. Peu de temps après, j’avais entendu une explosion.

« C’est ma victoire ! Peu importe la force de ta balle, si j’arrête le temps entre la balle et moi… Eh ?! » (Fel)

Avant que Fel puisse finir sa phrase, la balle traversa l’espace gelé et la frappa. Il avait tellement de pouvoir que la balle traversa l’espace gelé. C’était tellement puissant que Fel explosa au-delà de toute reconnaissance.

C’était une mort instantanée.

Le match fut terminé, la barrière autour du terrain s’était alors activée et le temps avait été remonté.

Peut-être se souvenant du moment de sa mort, le visage de Fel était pâle alors qu’elle étreignait son corps.

« C’est étrange. Tellement étrange. Je suis sûre d’avoir arrêté le temps ! » (Fel)

Ne comprenant pas comment elle avait perdu, Fel fixa Kuina avec des yeux larmoyants.

« C’est simple : ma balle a brûlé le temps ! Comme l’a dit Kuina, ces flammes peuvent brûler n’importe quoi. Et cette balle avait ces flammes intégrées ! » (Kuina)

« Brûler le temps, c’est absurde ! Mais, eh bien, je reconnais que c’est ma perte cette fois. Mais tu ferais mieux d’être prête, car je vais gagner la prochaine fois ! » (Fel)

« Kuina a hâte ! » (Kuina)

Et ainsi, la bagarre entre Kuina et Fel s’était terminée.

Après avoir participé à un grand combat, le public avait applaudi les deux. Bien sûr, j’avais aussi applaudi.

C’est donc le nouveau coup spécial de Kuina ? C’est mieux que ce à quoi je m’attendais.

C’était sûrement une attaque fatale si elle pouvait brûler le temps même. Il était difficile d’imaginer que quiconque ne puisse jamais se défendre contre elle.

Équipée de son nouveau fusil, Kuina était vraiment la plus forte.

Je doutais que même Duke sous Berserk puisse gagner contre elle.

« Il semble que j’ai perdu notre pari. Pourquoi ne me demandes-tu pas ce que tu voulais me demander lors d’un dîner ? C’est le moins que je puisse faire pour te remercier. » (Dantalian)

« Alors, merci pour le dîner. » (Procell)

« Je suppose que ce que tu veux me demander concerne le Seigneur-Démon Noir, n’est-ce pas ? » (Dantalian)

« Oui. » (Procell)

Le Seigneur-Démon du Temps m’avait dit de faire attention au Seigneur-Démon Noir et je voulais savoir pourquoi.

Pendant que nous parlions, Kuina et Fel se tournèrent vers nous et agitèrent leurs mains.

En réponse, j’avais aussi salué.

Les deux filles avaient fait un magnifique combat.

Ce dîner ne serait pas juste pour recueillir des informations sur le Seigneur-Démon Noir, mais aussi pour louer les deux. Ou plutôt les trois. Pour le merveilleux nouveau fusil qu’elle avait fabriqué, Rorono méritait tout autant d’éloges.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *