Maou-sama no Machizukuri! – Tome 7 Epilogue

Plusieurs jours après avoir quitté Stolas, j’avais passé du temps à réfléchir à ce qu’il fallait faire tout en améliorant mon potentiel de guerre.

Les jeunes Seigneurs-Démons avaient formé une faction centrée sur le combat contre moi. Cela étant, je n’avais aucune intention de porter le premier coup. Tant qu’ils ne faisaient rien, il n’est pas nécessaire d’être plus prudent envers eux qu’envers d’autres Seigneurs-Démons.

« Mais comme il fallait s’y attendre, une faction formée contre moi est inquiétante. » (Procell)

Les jeunes Seigneurs-Démons n’étaient pas comme moi. D’une autre part, après avoir vécu quelques décennies, leurs ambitions brûleraient plus fortes que jamais.

Les rattraper en six mois était une tâche ardue, mais si les choses se passaient comme je le craignais, je devais quand même le faire. Je pourrais former ma propre faction, mais à moins que ce soit très fort, ça resterait inutile. Pour être franc, mettre en place un potentiel de guerre qui pourrait égaler la force de plusieurs Seigneurs-Démons plus anciens serait normalement impossible.

… c’est pourquoi je devrais faire quelque chose de peu ordinaire.

« Le tout premier but que je dois avoir est de créer un nouveau démon de Rang S. » (Procell)

Les démons de Rang S, y compris Kuina et les autres, valaient au moins 10 démons de Rang A que la plupart des autres Seigneurs-Démons considéraient déjà comme leur atout. Même un pourrait potentiellement changer le cours de la bataille.

Et le seul qui pouvait en créer presque librement, c’était moi.

Bientôt, le délai de récupération d’un mois serait révolu et je pourrais alors créer une autre médaille Création que je pourrais utiliser pour créer un autre démon de Rang S. étant donné que je ferais en sorte que ce démon puisse monter de niveau, il était préférable que je le créer dès que j’aurais obtenu la nouvelle médaille. Après tout, sans les batailles à grande échelle desquelles Kuina et les autres avaient été capables d’obtenir une énorme quantité de points d’expérience, il faudrait un certain temps avant que le nouveau démon ne rattrape le niveau des autres.

« La première question est : quelles médailles utiliser pour créer ce démon ? » (Procell)

Pour créer un démon de Rang S, il me fallait au moins une autre médaille de Rang A d’origine autre que ma Création. Et pour le moment, ma seule médaille de Rang A était celle de Temps. En plus d’être ma seule, c’était une médaille très puissante, alors je voyais peu de raisons de ne pas l’utiliser pour le nouveau démon. La question était alors de savoir quoi utiliser comme dernière médaille.

« Quelle que soit la médaille, le nouveau démon devrait avoir la capacité de se battre dans l’autre dimension. » (Procell)

Je l’avais dit tout en me souvenant de ce que Ruru avait fait lors de notre guerre pour sauver March.

Ruru était mon seul démon de Rang S capable de se battre dans l’autre dimension. À cause de cela et de la quantité écrasante d’ennemies, elle avait été forcée d’utiliser une capacité risquée. Ce faisant, elle avait réussi à tenir, mais au prix de se faire corrompre.

D’après elle, elle pourrait encore l’utiliser une fois, une fois de plus après cela la ferait devenir quelqu’un — ou quelque chose — d’autre. Donc, pour qu’elle ne soit pas obligée de l’utiliser une autre fois, il était impératif que je fabrique des démons pouvant l’aider.

« Mais comment est-ce que je pourrai obtenir plus de médailles ? » (Procell)

Cela pourrait aller pour le moment, mais je devais trouver une source fiable de médailles d’origines de Rang A. L’un des moyens étant de détruire le cristal d’autres Seigneurs-Démons. Ce faisant, je gagnerais la possibilité de remporter la médaille de ce Seigneur-Démon. Cela n’augmenterait pas le nombre de médailles que j’obtiendrai en un mois — qui était toujours limité à une seule par mois —, mais cela augmenterait mes options.

Dans mon cas, autre que ma Création, je pourrais aussi créer les médailles Mal, Viscosité ou Acier. Cependant, ces trois n’étaient que de Rang B, je n’étais donc pas excité de les utiliser.

Si elles étaient des médailles de Rang A, cela voudrait dire que je pourrai les utiliser avec ma médaille Création pour créer un démon de Rang S une fois tous les deux mois.

« Je devrais viser à briser le cristal d’un Seigneur-Démon qui a une médaille de Rang A. Est-il temps de briser le cristal dans la Caverne Cramoisie ? » (Procell)

March m’avait déjà donné la permission de le faire.

Si je devais y aller, la médaille Flamme serait ajoutée à mes options lors de la création d’une médaille. D’autre part, je perdrais alors un terrain d’entraînement de mes démons.

« Non, attends… March a toujours ses pouvoirs de Seigneurs-Démons, n’est-ce pas ? Est-il possible qu’en plus de pouvoir gérer son donjon, elle puisse également obtenir des médailles ? » (Procell)

Malgré son statut de démon, March avait conservé ses capacités de Seigneurs-Démons grâce à une compétence. Si elle pouvait encore obtenir des médailles, je pourrais lui demander de m’en donner une.

Je dois vérifier ça le plus tôt possible.

Si les choses se passaient comme je l’imaginais, le nouveau démon serait fait de Temps, Bête et Création. Ce serait un démon semblable à Fel la Louve Céleste, mais aussi complètement différente.

Temps avait une grande affinité pour les démons de l’autre dimension. La médaille Bête quant à elle, était très polyvalente et pouvait fonctionner avec à peu près n’importe quelle médaille. Et si je changeai ma Création en une médaille pouvant offrir d’excellentes capacités dans l’autre dimension, je pourrais peut-être créer un démon idéal de l’autre dimension. Inutile de dire que je l’attendais avec impatience.

« Mais avant toute chose, il y a quelque chose que je dois faire. Elle devrait arriver bientôt à la capitale royale. Il ne faudrait pas la faire attendre plus qu’elle ne l’a déjà fait. D’accord, je devrais terminer tout le travail restant. » (Procell)

Je l’avais dit et je m’étais attaqué à la paperasse restante.

 

***

 

J’avais enfin fini la paperasse.

J’avais juste assez de temps libre. Aujourd’hui, elle revient à Avalon. Je paris que dès son retour, elle viendra et se plaindra du travail que je lui fais faire. Elle va aussi faire entendre l’idée d’un bonus.

Alors que je pensais à cela, une cloche m’avait averti des visiteurs entrants.

« Maître, les préparatifs avancent bien dans la salle de réunion ! » (Aura)

« Une fête surprise est vraiment un choix de bon goût, mon seigneur. » (Duke)

Les deux venant d’arriver étaient Aura l’Elfe Antique et Duke le dragon noir de la Mort Siegwurm.

Je leur avais confié les préparatifs de la fête surprise.

« Merci pour votre travail acharné. J’ai juste pensé que c’était le genre de chose qu’elle aimerait… d’un autre côté, Duke, comment sont les souvenirs que je t’ai donné ? » (Procell)

En entendant ma question, le dragonewt d’âge moyen affichait un large sourire.

Quand j’ai dit souvenirs, je parlais des cadavres des héros artificiels qui nous avaient attaqués dans la capitale.

« Ils ont été transformés en mes subordonnés, mon seigneur. Ils sont venus renforcer l’unité de morts-vivants. Il y a cependant un problème : la salle du donjon du cimetière était maintenant surpeuplée. Il semble que le nombre de cadavres de March était supérieur à notre prévision. » (Duke)

Je n’avais pas prévu qu’un tel problème se produise. Sans aucun doute, le nombre de cadavres d’aventuriers du donjon de March était considérable, mais je ne pensais pas qu’il y en aurait autant.

« Ok, je comprends. Je vais faire un nouvel étage. La salle du cimetière d’origine sera désormais utilisée pour la fabrication du pain et des armes. Pendant ce temps, l’unité de morts-vivants sera transférée dans la salle des deux cimetières que j’ajouterai dans le nouvel étage. En ce qui concerne la dernière salle de donjon du nouvel étage, je vais ajouter une vallée pour que les dragons puissent voler librement… Hmm, non, avant cela j’ajouterai une autre mine à la place. La moitié de tous les golems à l’exception de ceux chargés de la défense de la ville resteront dans la mine d’origine, tandis que l’autre moitié sera déplacée dans la nouvelle. » (Procell)

« Ce sera d’une aide précieuse. Je suis sûr que tout le monde sera ravi de cette nouvelle. » (Duke)

L’unité de morts-vivants n’était pas la seule force à avoir explosé en nombre.

Grâce aux deux Maelstroms que j’avais achetés, le nombre de Dragons des Ténèbres avait augmenté de deux par jour. Il y avait aussi les golems de bas rangs fabriqués quotidiennement par les naines forgeronnes et, bien sûr, les Chevaliers d’Avalon fabriqués par Rorono.

Coupler cette augmentation quotidienne du potentiel de guerre avec le fait que mon donjon n’était constitué que de deux étages et le risque accru d’être attaqué, augmenter le nombre d’étages de mon donjon pourrait être considéré comme une chose inévitable.

« Maître, j’ai une proposition concernant notre objectif d’accroître notre potentiel de guerre. » (Aura)

Il était assez inhabituel pour Aura de dire une telle chose.

Naturellement, toute méthode visant à améliorer notre potentiel de guerre, outre celles que j’avais déjà essayées m’intéressaient bien.

« Dis-moi. Quelle est ta proposition ? » (Procell)

« Utilisez la compétence de Mal que tu as obtenu et faisons un enfant ! Si tu fais un enfant avec un démon de Rang S, il sera au minimum de Rang S — . » (Aura)

« Proposition rejetée. » (Procell)

Je l’avais interrompue avant qu’elle ne puisse finir sa phrase. En réponse cependant, elle gonfla les joues.

Briser un autre cristal de Seigneur-Démon permettait non seulement d’obtenir une médaille de Seigneur-Démon, mais également de faire appel à leurs compétences uniques. Cependant, comme limitation, on ne pouvait utiliser que trois autres compétences uniques autres que la nôtre.

Dans mon cas, cependant, Acier n’était qu’une version inférieure de Création, Viscosité était frustrant, et Mal était complètement hors de question.

« Cependant, je pensais que c’était une bonne idée… » (Aura)

« Désolé de l’avoir dit comme ça. C’est tout simplement en contradiction avec mes valeurs. Vous êtes mes importantes filles, tu sais ? » (Procell)

La compétence Mal permettait à son utilisateur d’avoir des enfants avec des humains et des démons, l’enfant était plus fort que la mère.

Ce n’était pas que je n’avais jamais pensé à utiliser cette capacité, c’était juste que je ne voulais pas l’utiliser sur elles. Je n’étais pas non plus enclin à l’utiliser sur les aventurières.

« Quel dommage ! Oh, Hmm. Il semblerait que Ruru-chan soit revenue. » (Aura)

Grâce à la surveillance du vent d’Aura, elle avait été la première à se rendre compte de l’arrivée de Ruru.

Assez rapidement, la porte avait été ouverte.

« Je suis rentrée. Je suis enfin revenue après être passée par trois villes. Chef, tu es un tel esclavagiste ! Je devrais demander un bonus maintenant. » (Ruru)

Ruru venait de rentrer d’une tournée dans les trois nouvelles villes où nos églises étaient construites. Puisque le prince Léonard n’avait plus besoin d’être surveillé, elle était libre de se concentrer sur les réunions de culte.

Il était prévu qu’elle et les Chanteurs des Profondeurs visitent chacune des trois villes une fois par semaine. Ils devaient y chanter pendant que ceux assistant à la réunion profitaient de la boisson spéciale, « le sourire de Dieu ».

Selon les rapports, nous avions du succès dans toutes les villes.

« Très bien. Pour ton travail acharné, ton salaire augmentera à partir du mois prochain. » (Procell)

« Ha, je plaisantais. Mais si tu es prêt à le faire, je ne vais pas me plaindre. Merci, Chef. » (Ruru)

Attirée par l’argent comme toujours.

« Et aussi, désolé d’être soudain, mais j’ai une tâche importante pour toi dans le donjon. Allons-y tout de suite. » (Procell)

« Eeeehhh. Mais je viens à peine de rentrer. Je suis fatiguée. Je veux me reposer. » (Ruru)

« Es-tu sûre ? Même si je dis que tu regretteras de ne pas me suivre ? J’ai préparé une récompense spéciale et tout, tu sais ? » (Procell)

« Dis ça plus tôt, chef. Alors, on y va ? » (Ruru)

Dans un changement total, Ruru avait commencé à s’y diriger.

Face à cela, Duke et Aura avaient ri.

Très bien, il est temps de faire ce que j’aurais dû faire il y a longtemps.

 

***

 

Après un certain temps, nous étions arrivés dans la salle du cimetière du donjon. Là, la plupart des démons y étaient rassemblés.

La nourriture et les boissons étaient à profusion. Les Hautes Elfes jouaient de la musique, les Chanteurs des Profondeurs chantaient sur cette mélodie, et les Renards Mythologiques dansaient, secouant allègrement leur queue.

« Chef, que se passe-t-il ? » (Ruru)

« C’est une fête. » (Procell)

« Une fête pour quoi ? » (Ruru)

« Pour toi, bien sûr. » (Procell)

Après avoir répondu ainsi, je la pris par la main et la menai sur la scène.

« Désolé du retard, tout le monde. Mais enfin, la vedette est arrivée ! » (Procell)

Les démons avaient applaudi.

Pendant ce temps, Ruru était assez confuse avec ce qui se passait. Il semblerait que, même si elle avait normalement une bonne intuition à propos de certaines choses, quand c’était à son sujet, elle était plutôt lente à comprendre.

« En reconnaissance de tes services et de ta dévotion envers Avalon, je vais te nommer et faire de toi un démon spécial. Toutefois, sache qu’avec ce nom, viennent les tâches et les responsabilités attendues des membres de haut rang d’Avalon. Es-tu prête pour cela ? » (Procell)

Je le lui avais demandé en tendant la main.

Je ne pouvais lui donner un nom que si elle était prête à assumer ce que cela représentait. En tant que démon spécial, elle devait être prête à soutenir et protéger Avalon avec moi.

« Oh, alors c’est ça. Ahaha. Tu es tellement sournois, chef. Quelle attaque-surprise ! Mais merci. Cela m’a rendue incroyablement heureuse. » (Ruru)

Sachant maintenant parfaitement ce qui se passait, R’lyeh avait sourit et avait continué à parler.

« Mais me demander si je suis assez déterminée pour cela est une question idiote, tu ne penses pas? J’aime cette ville et toi, chef, et je ferai tout pour vous protéger. Si ce n’était pas le cas, je n’aurais pas été aussi loin au point d’utiliser ce pouvoir, non ? Donc, je jure que même après avoir reçu un nom, je continuerai à protéger Avalon et toi à tout prix. » (Ruru)

Ruru répondit avec un sourire avant de prendre ma main tendue et de la secouer.

« J’ai confirmé ta résolution. R’lyeh, à partir de maintenant, tu seras appelé… Ruhe. » (Procell)

Au moment où j’avais prononcé son nom, des quantités de pouvoir magique énormes avaient disparu en même temps que mes pouvoirs de Seigneur-Démon dans Ruru.

Lors de la dénomination d’un démon autre que ceux du Pacte, un Seigneur-Démon devait supporter unilatéralement le contrecoup en raison de l’absence du lien spécial du Pacte.

Cela étant dit, même si c’était seulement mes pouvoirs qui coulaient en elle, j’avais senti une connexion entre nous deux. Elle était toujours en train de plaisanter et taquiner les gens, mais au fond, elle avait le cœur le plus affectueux et attentionné de tous.

Après un certain temps, la fuite de mes pouvoirs s’était terminée.

Contrairement à la fois où j’avais nommé Duke, je me sentais mieux. Ou peut-être serait-il exact de dire moins faible. Mais nommer des démons de Rang S était vraiment dur.

Pourtant de manière à ne pas la faire culpabiliser, j’avais essayé de cacher ma faiblesse.

Souris simplement, m’étais-je dit, c’est le moment de montrer ma volonté.

« Ruhe… mon nom est Ruhe. » (Ruhe)

« Oui. Dans une langue ancienne oubliée, cela signifie la paix. » (Procell)

Après de longues libérations, j’avais conclu que Ruhe était le nom le plus logique pour elle.

« Fufufu. Quoi ? Tu es sérieux, chef ? La paix, ce n’est vraiment pas moi. » (Ruhe)

« C’est mon souhait qu’un jour, Avalon devienne vraiment pacifique et sans conflits. Dans ce rêve, j’ai toujours l’image de toi en train de chanter. Ne m’aideras-tu pas à accomplir ce rêve un peu ridicule… Ruhe ? » (Procell)

Quand j’avais dit cela de cette manière, Ruhe qui avait les larmes aux yeux avait souri.

« Une fois de plus, quelle sournoise façon de dire les choses ! Mais comme je le pensais, tu es désespéré sans moi, n’est-ce pas ? Bon, je vais continuer à te soutenir, chef. Et lorsque cette ville sera enfin libre de conflits, je te promets que je chanterai par amour. » (Ruhe)

Après qu’elle ait accepté son nom, la cérémonie était terminée. Mes démons avaient applaudi et crié leurs félicitations.

Au fait, elle n’avait pas l’air de l’avoir remarqué, mais les marques noires sur sa peau — qu’elle avait eu à cause de l’utilisation de sa capacité — semblaient un peu moins présentes.

Se pourrait-il que le nom l’ait aidé à se purifier un peu ?

« Ruhe, désolé de le demander si tôt, mais j’ai une demande. Veux-tu bien chanter pour nous ? De préférence, une qui correspond à ce que tu ressens actuellement ? » (Procell)

« Eh bien, si tu insistes, je vais accomplir ton souhait. » (Ruhe)

En contradiction avec ses mots, elle semblait heureuse alors qu’elle commençait à chanter.

Pendant ce temps, mes démons et moi étions captivés en l’écoutant. C’était de loin la plus belle et réconfortante chanson que j’avais jamais entendue. C’était une chanson pouvant rendre heureux les personnes l’entendant.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *