Maou-sama no Machizukuri! – Tome 8 Chapitre 7

En dépit du délai déraisonnable, les naines-forgeronnes travaillèrent d’arrache-pied pour construire le casino et pour se préparer à la préouverture aujourd’hui. Elles n’avaient reçu la demande que la nuit dernière et pourtant, on m’avait dit qu’elles avaient déjà terminé avec les plans du bâtiment.

Les ornements pour les Dragons des Ténèbres étaient également terminés. Selon Duke, les vols d’essai avec la caméra semblaient réussis.

Tout se passait bien avec le casino.

En ce moment, je me dirigeais vers la salle Plaine.

Je n’étais pas seul cependant. J’étais accompagné de Conanna, des membres éminents de sa société, ainsi que des dirigeants d’autres sociétés présentes à Avalon.

Hier soir, j’avais fait savoir que je cherchais des participants à la démonstration d’aujourd’hui. Parallèlement à cet avis, je les avais également informés que la limite du casino allait maintenant être fixée à 2000 personnes au lieu de 500 de départ.

C’était soudain et pourtant, beaucoup de personnes étaient arrivées. Heureusement, pouvais-je ajouter. Tout le monde anticipait chacun de mes mouvements.

Après un moment, nous étions arrivés sur le site où le casino allait être construit. Quand je m’étais retourné pour leur faire face, je les savais tous surpris.

« Hooh, ils construisent un bâtiment de cette taille… »

« Ce n’est qu’un aperçu de ce que Procell-sama est capable de faire quand il est sérieux. »

« … Combien de milliers d’ors pensez-vous que tout cela a coûtés ? »

Les golems étaient déjà en train de poser les bases. Il y avait même une pancarte indiquant que ce site allait être le casino.

Cela dit, c’était loin d’être fini. Pour la démonstration d’aujourd’hui, étant donné que nous ne pouvions pas utiliser les installations réelles, il existait un bâtiment de fortune doté de tables, chaînes et divers équipement pouvant être utilisé par un casino. Il y avait même un mécanisme simple pour ouvrir le plafond.

« Tout le monde, veuillez vous asseoir. Profitez de l’alcool et des collations légères que nous avons préparées. » (Procell)

Ils s’étaient tous assis, mais leur attention avait été concentrée sur un point. Et c’était un grand écran.

Afin que beaucoup de gens, des centaines, voir des milliers de personnes, une fois le casino pleinement opérationnel, puissent suivre la course en même temps, nous allions utiliser l’oracle divin. Il pouvait non seulement projeter des images holographiques en 3D dans un espace ouvert, mais également projeter des images en 2D via un écran. J’avais pensé utiliser le premier, mais je m’étais finalement opposé à cela parce que l’utilisation d’un écran donnait une meilleure qualité d’image.

« Procell-sama, c’est quoi cette chose ? » (Conanna)

Conanna m’avait posé la question qui préoccupait tout le monde.

« Vous le saurez lorsque vous le verrez en cours d’exécution. » (Procell)

J’avais alors répondu avec condescendance.

Le voir par eux-mêmes aurait de toute façon un meilleur impact.

Prenant cette réponse comme repère, je m’étais tenu devant l’écran et j’avais parlé.

« Merci d’avoir participé à l’événement d’aujourd’hui pour voir le casino et son activité principale, les courses de dragons volants. Eh bien, commençons à regarder dès que possible ! » (Procell)

Juste après je m’étais déplacé sur le côté, l’écran s’était éclairé d’une lueur particulière.

Avec cela, les marchands se penchaient par curiosité.

L’écran afficha ensuite les images de majestueux Dragons des Ténèbres.

Dire que les marchands étaient impressionnés était un euphémisme.

« Et donc, passons à la course. Ce ne sera cependant pas une course ordinaire. Après tout, nous ne voyons pas souvent des dragons volants concourir. S’il vous plaît, regardez par là. Voyez-vous ces ballons ? » (Procell)

Flottant dans le ciel, un grand nombre de ballons étaient reliés par des fils. Ils étaient spéciaux, de couleurs variées et beaucoup plus gros et durables que d’habitude.

Même les fils les maintenant ensemble étaient recouverts d’une peinture fluorescente spéciale. Cette peinture absorbait la magie environnante pour briller.

Ceux-ci constituaient le parcours que les dragons allaient suivre.

« Les dragons voleront entre ces ballons et vous pourrez voir cela comme si vous y étiez à travers ce grand écran. Le parcours fera plus de cent kilomètres, mais il ne faudra pas plus de cinq minutes aux dragons pour le faire. Maintenant, réjouissez-vous, vous serez les spectateurs de la première course de dragons volants au monde ! … Mais avant cela, regarder serait plutôt ennuyeux, non ? Parions dessus. À partir de maintenant, les chances de gagner de chaque dragon sont les mêmes alors agissons comme ceci : la maison vous rendra cinq fois votre pari si vous gagnez. » (Procell)

À l’origine, des détails mineurs comme la popularité et d’autres facteurs pourraient être utilisés pour estimer les chances de gagner. Cependant, comme il s’agissait de la toute première course, il n’y avait aucune donnée à utiliser.

Après avoir entendu ma proposition, les marchands avaient écarquillé les yeux et avaient ensuite naïvement regardé les dragons à travers l’écran.

« Très bien, pour présenter les dragons participant à la course. » (Procell)

L’écran avait ensuite affiché une image en gros plan d’un dragon après l’autre.

Au bas se trouvaient les surnoms donnés par les naines forgeronnes. En les regardant, je souris avec ironie.

Rouge Red

Bleu Sky

Vert Woods

Jaune Gold

Argent Silver

Noir Darkness

Il y avait six participants au total.

Chacun portait des ornements liés au nom lui étant attribué.

Les marchands discutaient entre eux, en utilisant uniquement la physionomie, le physique et tout ce que les dragons pouvaient dire.

Après un moment, les marchands s’étaient alignés à une table, avaient donné leurs paris à la femme de chambre, les renardes mythologiques, puis s’étaient vus remettre des billets correspondant à leur pari.

Vu qui ils étaient, les paris qu’ils plaçaient étaient énormes. Il s’agissait de garder les apparences. Leur fierté ne leur aurait pas permis de placer une mise faible, peu importe quoi.

« On dirait que tout le monde a choisi ses dragons. Maintenant, dirigez votre attention sur l’écran. Bientôt, la course va commencer. » (Procell)

La musique jouait des haut-parleurs à côté de l’écran. C’était une musique entraînante. Elle avait été composée par Ruhe.

Ce n’est pas seulement la musique qui était jouée. Il y avait même le bruit du vent venant des haut-parleurs. L’intention était de donner une meilleure impression d’immersion grâce à la stéréo.

Lorsque le compte à rebours avait affiché « zéro », un son fort avait été entendu. Cela signifiait le début de la course, et avec cela, les dragons battirent des ailes simultanément et majestueusement.

Tout le monde avait les yeux rivés sur les dragons alors qu’ils volaient dans le ciel de manière acrobatique. Rouge Red et Noir Darkness étaient en tête. Pas trop loin derrière il y avait Bleu Sky.

Chacun des dragons était sérieux et donnait tout. Après tout, un buffet à volonté les attendait dans la forêt en guise de récompense s’ils finissaient premiers.

En trois minutes, la fin de la course était déjà en vue.

Les marchands continuaient de regarder l’écran avec toute leur attention. Ils en oubliaient de cligner des yeux.

« Très bien, la course est sur le point d’atteindre son apogée. Après être sortis des virages, les dragons vont suivre un long chemin simple. Cela signifie également que bientôt, les dragons vont passer au-dessus de nos têtes. Dans 10 secondes, levez les yeux et regardez-les voler de vous-même. » (Procell)

Alors que je l’avais dit ça, un mécanisme s’était déclenché et avait commencé à ouvrir le plafond, laissant pénétrer les rayons du soleil.

C’était un casino improvisé, mais ce mécanisme serait réutilisé dans le casino final.

Quand les marchands avaient levé les yeux.

« Woaaahhhhh. »

« Allez, allez, Rouge ! »

« Ne perds pas, Darkness ! »

« Tu peux encore gagner, Woods ! »

Dans le ciel, les dragons étaient passés.

Afin de tourner efficacement dans la série de virages dont ils venaient de sortir, les dragons devaient décélérer. Je dis décélérer, mais ils étaient encore assez rapides. Ils avaient traversé le casino improvisé en un instant.

Cependant, cet instant était inestimable pour les marchands. Pouvoir voir de leurs propres yeux des créatures aussi majestueuses voler dans le ciel était un luxe inouï.

La course faisait voler les dragons aussi bas que possible, mais quand même assez haut afin que leur talent Peur n’affecte pas les marchands. Et comme les dragons volaient maintenant en ligne droite, il était peu probable que des complications apparaissent, bien que nous ayons les hautes elfes en attente au cas où.

En voyant les dragons de près, les marchands étaient incapables de cacher leur enthousiasme et leur profonde crainte.

Une fois tous les dragons passés, le plafond s’était fermé et les marchands reportaient leur attention sur l’écran.

Il ne restait que trois kilomètres. La suite de la course était une autre série de virages. Rouge Red était actuellement en tête, mais avait ensuite touché l’un des ballons, ce qui l’avait fait sortir du terrain et donc éliminé de la course.

Voyant que Rouge était disqualifié, les marchands qui avaient parié sur lui avaient gémi.

Quelques instants plus tard, les dragons restants entraient dans la dernière ligne droite. Les marchands encore plus excités qu’avant, encourageaient leurs dragons.

Cela étant dit, avec Rouge éliminé, tout le monde pensait que Noir Darkness obtiendrait la première place.

Cependant…

« Allez, Bleu Sky, c’est ton moment ! »

Un marchand, serrant bien ses billets, s’était levé et avait crié.

Bleu Sky qui était toujours un pas derrière Noir Darkness, avait accéléré comme un fou et avait doublé ce dernier.

Rouge Red et Noir Darkness avaient été en tête depuis le début, sapant leur endurance. Tandis que Bleu Sky avait choisi de conserver son énergie et d’attendre l’occasion idéale pour remporter la victoire.

Comme cela, Bleu Sky avait fini premier et Noir Darkness second. Les finalistes étaient Jaune Gold et Vert Woods. Rouge Red et Argent Silver étaient sortis du chemin et avaient été éliminés.

Le rugissement des vainqueurs et celui des perdants résonnèrent dans la place.

Alors que certaines renardes mythologiques servaient aux gagnants cinq fois plus que leurs mises, certaines servaient de l’alcool.

« Tout le monde, cela vous a plu ? C’était la course de dragons volants qui sera l’atout du casino. Tout comme vous l’avez expérimenté, les gens pourront regarder la course à travers de gigantesques écrans et ensuite voir les dragons eux-mêmes lors de leur passage au-dessus. Nous visons tout cela et plus encore pour le casino. » (Procell)

Il y eut une salve d’applaudissements après que j’ai dit cela.

« Magnifique ! Cela attirera certainement des visiteurs ! »

« Il n’y a nulle part ailleurs dans le monde où l’on peut voir des dragons concourir. »

« Et ces vitesses et manœuvres ! Comme on pouvait s’y attendre de dragons ! »

« Cela peut être commercialisé même pour les non-joueurs. c’est un spectacle qui ne s’oubliera pas »

Les marchands exprimaient leurs impressions. Si même ces marchands qui étaient au moins maintenant habitués à l’extravagance et au luxe étaient aussi enthousiasmés, le succès du casino et des courses était garanti, même si c’était déjà le cas.

Ensuite, on m’avait posé de nombreuses questions.

Quand le casino sera-t-il terminé ? Plus important encore, quand sera-t-il ouvert ?

Pouvons-nous ouvrir nos propres restaurants et boutiques de cadeaux au sein du casino ?

Est-il acceptable de coopérer avec d’autres villes et d’intégrer le casino à un cercle de tourisme ?

Combien de fois les courses de dragons volants auront-elles lieu ?

Il y avait beaucoup d’autres questions qu’ils avaient posées avec enthousiasme. C’était cependant attendu. Après tout, le moindre soupçon d’argent suffisait à pousser les marchands à chercher des indices.

« Conanna, le casino lui-même sera terminé après une semaine. Regardez ce croquis. Dans combien de temps pensez-vous pouvoir obtenir tout le personnel nécessaire ? Je veux ouvrir bientôt, mais je pense que cela dépend de ça. » (Procell)

Tout devrait être près d’ici une semaine, mais comme il fallait tenir compte d’autres facteurs, tels que les arrangements de Conanna, la décision ne me revenait pas exactement.

Outre les courses, le casino allait également avoir d’autres fonctionnalités populaires. Pour des choses comme les jeux, nous avions besoin de revendeurs de premier ordre. J’avais demandé à Conanna de s’en occuper, mais évidemment, cela prendrait du temps.

« Procell-sama, un casino pouvant accueillir 2000 personnes, est vraiment à grande échelle. Je pense qu’il y aura régulièrement des invités proches de ce nombre, alors je pense que nous aurons besoin d’au moins 20 concessionnaires, nous aurons également besoin de plus de 100 employés, qui devraient également être de premier ordre. Un commerçant ordinaire dirait qu’il lui faut au moins deux mois pour tout faire. » (Conanna)

Cela semblait à peu près correct. Au contraire, un commerçant qui pourrait accomplir cela en deux mois serait déjà considéré comme de premiers ordres.

« Comme vous l’avez dit ainsi, voulez-vous dire que vous pouvez le faire encore plus rapidement ? » (Procell)

Conanna était le meilleur des meilleurs.

« Je pourrai les recruter en 10 jours. Et après 4 jours, toutes les autres préparations, comme l’entraînement, devraient être faites. Comme ça, ouvrir le casino dans 2 semaines ! Hahaha ! Après avoir vu la course de dragons aujourd’hui, mes attentes ont été multipliées par trois. Nous allons gagner beaucoup de visiteurs et d’or ! … De plus, Procell-sama, pensez-vous pouvoir me donner accès aux hippogriffes pendant 10 jours ? Même dix suffiront. Je pense l’utiliser pour transporter les célébrités que nous allons inviter. Si nous pouvons leur faire bonne impression, je suis sûr qu’ils se vanteront de leur expérience auprès de leurs connaissances. De cette façon, le bouche-à-oreille sur le casino d’Avalon se répandra comme une traînée de poudre ! » (Conanna)

Conanna ne dirait pas de telles choses sans sa confiance en son succès. Alors pour demander quelque chose de moi.

Pour ces raisons, j’avais pensé que cela valait le risque.

« Je comprends. Je vais vous prêter 10 hippogriffes pour dix jours. Vous devrez attendre votre tour dans la liste si vous en avez besoin de plus, est-ce correct ainsi ? » (Procell)

J’avais l’intention d’acheter un Maelstrom pour les hippogriffes de toute façon. En tant que démon de rang D, le Maelstrom était de moitié moins cher que ceux d’un démon de Rang B. Compte tenu de cela et de la demande pour eux, je pouvais me permettre d’en acheter un avec les DP que je possédais actuellement.

« Dix suffiront pour transporter les célébrités. L’influence de ces célébrités sera utile lors de la construction de stations d’hippogriffes dans leurs villes, où ma propre influence pourrait ne pas suffire. Nous ne pourrons peut-être pas en profiter tout de suite, mais comme nous allons en avoir besoin de toute façon, nous pourrions aussi bien le faire maintenant. » (Conanna)

Pour arriver à temps pour l’ouverture du casino, nous allions donner la priorité à la construction de stations d’hippogriffes dans des endroits où l’influence de Conanna était assez importante, ne nécessitant donc que peu, voire aucune préparation.

D’un autre point de vue, plus son réseau de stations d’hippogriffes serait grand, plus il s’élargirait. C’était vraiment impressionnant.

« Je compte sur vous, Conanna. » (Procell)

« S’il vous plaît. Si je ne peux pas inviter ces personnes après tous ces moyens à ma disposition, je n’ai pas le droit de m’appeler un marchand. De plus, à propos des marchands du secteur commercial d’Avalon, ils soumettent des propositions commerciales pour le casino. Pour stimuler la croissance du casino, pensez à aider certaines personnes. » (Conanna)

J’avais confié les tâches administratives du casino à Conanna. Il y avait un léger souci pour qu’il monopolise le produit et ses profits, mais visiblement, c’était un souci inutile.

Il m’avait remis un document détaillant les propositions qui élargiraient les fonctionnalités et les services offerts par le casino. Ces propositions incluaient des restaurants et des magasins qui seraient construits à l’intérieur ou à proximité du casino. Il y avait aussi quelques propositions pour la création de nouvelles auberges qui seraient principalement destinées aux clients du casino.

Honnêtement, j’avais négligé certains d’entre eux. Avec le recul, il était si évident que l’augmentation du trafic entraînerait une augmentation de la demande de restaurants et d’auberges. Peut-être plus haut que ce qu’Avalon pourrait fournir. Avalon aurait pu s’effondrer.

Grâce aux explications fournies par Conanna aux autres marchands pour que leurs propositions soient davantage axées sur la satisfaction des invités plutôt que sur l’obtention directe d’argent, le plan de développement d’Avalon centré sur le casino était achevé.

Il y avait tellement de choses que mes démons et moi auxquels nous n’aurions absolument jamais pensé. J’étais tellement content d’avoir confié ces choses à Conanna.

Dans deux semaines, le casino allait ouvrir ses portes.

Compte tenu de cela, de l’exploitation des stations des hippogriffes et de la campagne publicitaire que nous avions demandé au secteur commercial d’Avalon de faire, il y aurait un afflux de personnes venant ici dans deux semaines.

Je ne pouvais pas m’empêcher d’être enthousiasmé par l’immense quantité de DP et par les émotions que je recevrais. Celles-ci me rendraient plus fort et feraient un pas de plus vers le Seigneur-Démon le plus fort.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *