Maou-sama no Machizukuri! – Tome 9 Chapitre 11

maou sama no machizukuri tome 9 chapitre 11

***Point de vue de Procell***

En m’inquiétant de tous les démons transportés vers les autres points de transfert, j’avais couru aussi vite que possible.

Quand j’avais regardé la tablette, il m’avait semblé que Kuina était la première à atteindre le point de sortie au centre de la salle. C’était probablement dû au fait que Kuina était mon démon le plus puissant et que les renardes mythologiques et les hurleurs des abysses qui composaient le reste de son groupe étaient des démons très mobiles.

Comme ils en avaient été informés, son groupe se dirigeait maintenant vers l’emplacement d’Aura.

« Maître, nous allons bientôt atteindre le point de sortie. » (Rorono)

Même si nous étions attaqués de temps en temps, nous progressions vers la sortie.

Afin de préserver les munitions, j’avais interdit aux Chevaliers d’Avalon d’utiliser leurs armes et leur avais ordonné d’utiliser leurs épées.

Les Chevaliers d’Avalon avaient deux armes standard : leur mitrailleuse lourde et leurs épées magiques. Ces épées magiques étaient la version simplifiée et plus simple d’utilisation de l’arme prototype fourni à Fel.

En ajoutant un limiteur, même les Chevaliers d’Avalon étaient capables de former des lames magiques plutôt stables. En contrepartie, la puissance produite était bien inférieure à celle du prototype.

Malgré tout, c’était plus que suffisant pour écarter les démons qui nous étaient envoyés.

« Des nouvelles de Kuina et d’Aura ? » (Rorono)

« Mhm, elles viennent d’envoyer un message. Il semble qu’Aura ait éliminé la plupart des ennemis, et le groupe de Kuina, alors qu’il se dirigeait vers Aura, a pu vaincre ceux qui avaient réussi à s’échapper. Leurs deux groupes se sont unis et se dirigent maintenant vers la sortie. » (Rorono)

« Est-ce vrai ? Aura a réussi ça ? » (Procell)

Ce fut une heureuse erreur de calcul.

Je pensais que le corps de tireurs d’Aura aurait de piètres performances dans une lutte contre un grand nombre d’ennemis, mais il semblait que cela leur avait permis de réussir.

« Hum. Mais j’ai aussi une mauvaise nouvelle. Aura s’est bien débrouillée, mais elle est épuisée et ne peut plus se battre pour cette raison. » (Rorono)

« Compris. » (Procell)

Ne pas avoir Aura avait porté un coup sérieux à notre potentiel de guerre, mais elle avait déjà contribué. Au lieu de la culpabiliser, elle devrait être louée au maximum.

« Et les autres ? » (Procell)

« Chaque groupe avance correctement. Les ennemis rencontrés ne sont pas comme ceux du groupe d’Aura ont rencontré. Il n’y a pas besoin de s’inquiéter. » (Rorono)

C’était un obstacle et une fois que nous aurions surmonté ce problème, les choses pourraient se passer mieux.

 

***

Nous avions atteint le point de sortie.

On aurait dit que nous étions le troisième groupe à arriver.

Après un moment, Kuina arriva avec Aura, cette dernière étant soutenue par une haute elfe.

J’avais entendu dire qu’Aura était épuisée, mais elle avait l’air pire que ce que j’avais imaginé.

« Excellent travail, Aura. J’ai entendu que tu as vaincu une grande force ennemie. Merci pour ça. » (Procell)

« … Maître, je suis désolée. En tant que l’un de tes démons du Pacte démoniaque, je devrais me battre jusqu’à ce que ce soit fini, mais si je continue comme ça, je ne serais qu’un fardeau. » (Aura)

Aura s’en excusa.

C’était une enfant très sage. De plus, elle avait la capacité d’être objective sur elle-même. Si elle-même disait qu’elle ne pouvait plus se battre, c’était alors impossible pour elle de le faire.

En termes de santé physique et de niveau de pouvoir magique, elle semblait très bien, alors la raison pour laquelle elle ne pouvait plus battre était peut-être due à la fatigue mentale.

« Eh bien, merci pour ton travail acharné. Un hurleur des abysses te ramènera à Avalon. Si tu te reposes près des pommiers, tu devrais te rétablir beaucoup plus rapidement. » (Procell)

« Oui, je vais faire ça. Maître, que la fortune de guerre soit avec toi. » (Aura)

« Laissez-nous faire. Tu as plus que suffisamment travaillé. Une récompense doit être donnée… hé, regarde-moi, ne te torture pas. Tu as fait de l’excellent travail, Aura. » (Procell)

Elle avait encore l’air de s’excuser, alors j’avais décidé de lui caresser la tête. Quand je l’avais fait, elle avait fait un beau sourire.

« Je suis heureuse d’être félicitée, bien sûr, mais je ne peux toujours pas m’empêcher de me sentir frustrée. Je promets que la prochaine fois, je me battrai jusqu’à la fin de la guerre. » (Aura)

« Alors, j’attendrai ça avec impatience. » (Procell)

Après cela, Aura était retournée à Avalon via un cercle de transfert préparé par un hurleur des abysses.

Plongée dans l’aura des pommiers, sa récupération serait certainement accélérée. En cas de guerre prolongée, elle pourrait être rappelée à nouveau.

« Les combats au sein d’Avalon devraient avoir également commencé. Je suis un peu curieux du statut là-bas… mais peu importe, nous avons Duke et Ruhe là-bas. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Que Duke perd n’est même pas une possibilité. » (Procell)

C’était à quel point le Duke était compétent. Il était mon démon le plus fiable, après tout.

 

***

*** Au même moment à Avalon ***

Duke et son lieutenant, la Naine-forgeronne, étaient présents au siège des opérations situé dans le sous-sol du donjon de Procell.

« Rapport : les Golems de Mithril dans la première salle du donjon ont été annihilés. » (Naine)

« ça fait seulement une heure depuis le début de la guerre et ils ont déjà traversé la première salle. Comme nous nous y attendions, notre ennemi est cette fois-ci différent de tous ceux avec lesquels nous nous sommes battus jusqu’à présent. » (Duke)

En regardant une carte de la situation, Duke commença à réfléchir profondément.

« Et comment ont-ils percé la défense ? » (Duke)

« Par la force brute. Un orc qui avait des capacités de défense et de charge monstrueuses a résisté à la tempête de balles envoyées par les mitrailleuses lourdes et avançait jusqu’à atteindre les Golems de Mithril, pour ensuite écraser ces derniers. » (Naine)

« Intéressant. Même Kohaku-dono a jugé nécessaire d’éviter les balles des mitrailleuses lourdes. Il semble qu’ils aient des démons immensément résistants à leurs côtés. Ce serait peut-être mieux si je m’en occupais directement. Et quels sont les mouvements actuels de ce démon ? » (Duke)

Tandis que la Naine-forgeronne répondait, elle apporta des modifications à la carte de la situation.

« Hey, Duke, tu viens de sous-entendre que j’étais faible ? C’est juste que ce n’est pas comme ça que je me bats, je le sais bien. » (Byakko)

Visiblement mécontent, Kohaku Byakko grogna.

Étant donné qu’il était un démon de Rang A capable de monter de niveau ayant atteint le maximum et qu’il avait un nom, il n’était pas exagéré de dire qu’il avait une force de combat incroyable.

Et pourtant, ce n’était pas ce qui le rendait effrayant. C’était plutôt son expérience de combat massive et sa capacité à l’utiliser pleinement.

Kohaku est devenu, suite à divers circonstances, le démon de Procell. Depuis lors, beaucoup, dont Duke, le considérait comme un conseiller.

Certains démons comme Kuina l’appelaient même adorablement Kohaku-jii. Cela ne le dérangeait pas et donnait même parfois à ces démons un entraînement pour combler leur faiblesse.

Pour ce qui est de la raison pour laquelle Duke avait invité Kohaku à la réunion, c’était bien entendu pour connaître l’opinion de ce dernier sur certaines choses.

Duke était douloureusement conscient que les démons d’Avalon manquaient d’expérience réelle au combat et espérait donc que les connaissances et l’expérience de Kohaku seraient suffisantes pour compenser.

« Ce n’est pas ce que je voulais dire… mais qu’en est-il ? Vas-tu te battre à nouveau ? Avec toi à nos côtés, la victoire est pratiquement garantie. » (Duke)

« Non, ça va. Je préférerais que les jeunes acquièrent de l’expérience. Surtout les hurleurs des abysses. Ce sont des nouveau-nés. Ils sont nés de Maelstroms, alors les points d’expérience tirés de victoires ne font rien pour eux, mais l’expérience de combat en est une autre. Je pense qu’il est préférable d’en choisir quelques-uns et qu’ils aient suffisamment d’expérience du combat pour mener les autres. » (Byakko)

« Merci pour cette suggestion si précieuse. Je suis tout à fait d’accord. » (Duke)

Les hurleurs des abysses étaient des démons de rang B dotés de statistiques élevées ainsi que de capacités utiles comme le transfert et la manipulation d’une autre dimension.

Il ne faisait aucun doute qu’ils feraient désormais partie intégrante de la force de combat d’Avalon. Duke avait donc également pensé qu’il était nécessaire de les entraîner. Cependant, étant donné leur nombre et la manière dont chacun naissait via le Maelstrom, les former était une tâche ardue, voire impossible.

La solution à ce problème, aussi simple que cela puisse paraître, résidait dans cette conversation entre les deux : en ne formant que quelques démons choisis qui finiront par agir en tant que leaders.

Sans parler des hurleurs des abysses, qui avaient le trait de former des groupes, le fait d’avoir des dirigeants bien formés devrait avoir un effet plus avantageux.

« Alors, faisons des Hurleurs des abysses la pièce maîtresse de ce combat. Notre stratégie sera simple. Premièrement, les dragons des ténèbres vont les bombarder et réduire leur nombre. Puis, au milieu du chaos, les hurleurs des abysses lanceront leurs attaques sournoises. Naine-forgeronne, s’il te plaît fait passer le mot, » (Duke)

« Oui ! Laisse-moi faire ! » (Naine)

Avec cela, les démons d’Avalon s’étaient mis en action.

Même à Avalon, une bataille à part entière était sur le point de commencer.

 

***

~ Du point de vue d’un roi orc ~

À l’heure actuelle, la conquête d’Avalon par les forces attaquantes de Seigneur-Démon Porc progressait bien.

Son apparence et sa façon de parler rendaient difficile d’imaginer qu’il était prudent et sage.

Mais en fait, il avait anticipé une guerre avec le Seigneur Démon de la Création, et il avait ainsi recueilli des renseignements sur lui et pris des contre-mesures à partir de là. Pour cette raison, sa force d’attaque avait réussi à percer la pluie de balles dans la première salle meurtrière d’Avalon. La première salle était un couloir de pierre qui était gardée par des Golems de Mithril armés de mitrailleuses lourdes.

Même si la pluie de balles des Golems de Mithril était une menace sérieuse, tant qu’on le savait, il était possible de percer.

Dans le cas des orcs, ils avaient fabriqué un orc sentinelle, une sorte d’orc dotée de capacités défensives extrêmes, passant à l’avant-garde tout en portant une armure magique fabriquée et empruntée à un autre seigneur démon de l’alliance anti-Procell. Cet orc sentinelle avait également reçu beaucoup d’améliorations défensives d’orcs dotées de compétences de type leader.

Comme si cela ne suffisait pas, il avait également consommé divers médicaments qui avaient eu pour effet d’atténuer sa sensibilité à la douleur tout en le renforçant.

… En échange cependant, une fois que l’orc sentinelle aura épuisé son énergie, il perdra la vie. Mais encore une fois, être capable de percer la ligne de défense des golems de Mithril en ne sacrifiant qu’un seul démon, eh bien, c’était déjà une aubaine.

Le roi orc qui était à la tête des forces offensives envoya quelques éclaireurs à l’avance. Après avoir confirmé que la sécurité était suffisante, il avait conduit ses troupes vers la deuxième salle, qui était un cimetière.

Juste parce qu’ils avaient franchi un obstacle, même important, le Roi Orc savait qu’il ne fallait pas être complaisant. À son avis, la chose qu’il devait surveiller de près à Avalon n’était pas les mitrailleuses lourdes, c’était le bombardement des dragons des ténèbres. Ces choses dépassaient même les attaques magiques à grande portée des démons de rang A.

Cependant, ils avaient apporté des renforts juste pour s’occuper des dragons des ténèbres. Les grues saintes, qui étaient des démons de Rang C à ailes blanches, avaient été conçues pour pénétrer dans la zone cimetière en premier.

Les démons avec un attribut sacré étaient fort contre les démons avec un attribut obscurité.

Même si les grues saintes de rang C avaient des statistiques numériquement inférieures à celles des dragons des ténèbres de rang B, l’affinité des attributs entre les deux compensait largement.

Avec suffisamment de grues sacrées, les dragons des ténèbres pourraient être effacés du ciel. Et si les grues saintes gagnaient la domination aérienne totale, il n’y aurait aucun bombardement à craindre.

Et ainsi, le roi orc regarda les grues saintes danser dans le ciel et poussa un soupir de soulagement.

Une fois que tous les démons étaient arrivés et étaient entrés en formation, le roi orc avait crié un ordre.

« GuGaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

Les secrets d’Avalon avaient été pleinement exposés au roi orc. Il n’y avait aucun doute sur le fait qu’ils traverseraient chaque pièce du donjon comme ils l’avaient fait pour la première.

… c’est ce qu’il pensait.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *