Maou-sama no Machizukuri! – Tome 9 Chapitre 13

***Point de vue du Seigneur-Démon Porc, Agares***

Le Seigneur-Démon Agares avait confiance en sa conquête du donjon d’Avalon.

La première salle serait la plus dangereuse. Jusqu’à présent, presque tous les Seigneurs-Démons qui s’étaient battus avec Procell avaient perdu une partie considérable de leur potentiel de guerre aux faces à ces Golems de Mithril et leurs armes énigmatiques dans la toute première salle de son donjon.

Cependant, Agares se considérait comme différent de ces Seigneurs-Démons.

D’après lui, il avait correctement évalué le potentiel de guerre de son ennemi et pris les mesures qui s’imposaient.

Il pourrait perdre une partie de son potentiel de guerre sous la forme d’un démon de Rang A qui pourrait monter de niveau, mais cela ne devrait pas être suffisant pour nuire à son potentiel de guerre global.

Sa médaille Porc était une médaille de Rang A. Considérant qu’il pouvait produire jusqu’à 12 médailles de rang A par an, il pourrait créer en moyenne quatre démons de rang A par an.

En fait, malgré ses nombreuses guerres au cours de ses 50 années d’existence, Agares s’était amélioré et avait réussi à maintenir en vie plus d’une centaine de démons de Rang A.

De toute évidence, il était difficile de tous les faire monter de niveau, alors seulement environ 20 % de ses démons de rang A n’étaient pas de niveau statique.

Les forces suivantes étaient assignées à sa force d’attaque : 10 démons de Rang A au niveau maximum, 50 démons de rang A avec des niveaux statiques et plusieurs centaines de démons de rang B et C.

On pourrait dire que cette force d’attaque était un potentiel de guerre excessif contre un Seigneur-Démon qui avait moins d’un an.

En outre, Agares avait également reçu des grues saintes de l’alliance anti-Procell. Ces démons avaient été ajoutés afin de pouvoir faire face aux Dragons des Ténèbres qui pouvaient déchaîner de la magie de destruction dans le ciel.

Il y aurait peut-être eu des problèmes, mais Procell avait bêtement décidé de mettre tous ses elfes de haut rang capables d’attaquer de très loin dans sa force offensive.

Et maintenant, ces elfes gênantes étaient entrées dans le labyrinthe de transfert et avaient été isolées du reste des démons de Procell.

L’entrée d’un Labyrinthe de transfert enverrait une personne au hasard à un point aléatoire, mais entrer par le point de sortie désigné ne déclencherait pas un tel effet. En tant que telle, la grande force envoyée pour écraser les elfes devait simplement suivre l’itinéraire qui mènerait à leurs cibles.

« Cette guerre, je vais la gagner. »

Agares pensait que sa victoire était à portée de main.

Il pensait que le seul moyen pour que Procell puisse gagner avec son infériorité numérique était une offensive rapide. Si tel était le cas, il était logique que Procell intègre tous ses démons du Pacte démoniaque dans sa force offensive.

Malheureusement, Agares l’avait compris et avait prévu des contre-mesures.

Il bloquera le plus longtemps possible la force d’attaque de Procell puis une fois atteint un certain point, il les séparera les uns des autres.

Dans ce temps, sa propre force d’attaque ferait de grands progrès pour aller briser le cristal de Procell.

Bien qu’il soit satisfait de son plan, Agares ne pouvait s’empêcher de regretter un peu, car ce plan ne lui donnerait pas la chance de violer les démons de Procell, y compris la naine ancienne qui avait utilisé ce piège bon marché sur lui. Néanmoins, accroître la certitude de briser le cristal de Procell était une priorité par rapport à de tels besoins, pensait-il.

Et en pensant à de telles choses, il utilisa son cristal pour regarder les combats qui se déroulaient dans son donjon.

Pour le moment, les elfes isolés et un groupe important de ses orcs se battaient.

« Oui, comme je le pensais. » (Agares)

Les armes énigmatiques des elfes abattaient unilatéralement un orc après l’autre. Cependant, à la fin, ce n’était qu’une simple attaque. Si les orcs avançaient en masse, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter.

Les elfes reculaient doucement en continu. Cependant, étant donné qu’ils se trouvaient dans un labyrinthe de transfert où le seul moyen de sortir était de passer par le point de sortie désigné, il ne faudrait pas attendre longtemps avant que les elfes ne soient dos au mur, puis massacrées.

Au bout d’un moment, les elfes furent acculées contre un mur.

Les elfes avaient cessé de tirer. Parce que leurs armes étaient des armes de tir de projectiles, il était inévitable de manquer de munitions.

Et même si les elfes pouvaient utiliser leur magie du vent au lieu de leurs armes, leur magie du vent n’avait pas assez de force, surtout pas contre les orcs. C’était peut-être suffisant de couper à travers la peau et la chair dures des orcs, mais il serait très difficile de couper les os.

La magie du vent des elfes de haut rang pourrait porter un coup fatal, mais comparé à la magie de flamme ou à une autre, la magie du vent des elfes consommait beaucoup plus de puissance magique. Et même un démon de Rang S ne pourrait utiliser une si puissante magie qu’une ou deux fois.

En tant que telles, les orcs avaient été encore plus excités à la recherche de biens de première qualité, appelée elfes de haut rang devant eux.

Ils rugirent puis s’approchèrent de leur proie.

« Oui ! »

S’exclama Agares après avoir bu de sa liqueur de fête.

Il avait ensuite concentré sa vision sur l’Elfe Antique qui était actuellement vêtue d’un vent de couleur vert jade.

Sous cette forme, la démone de Rang S était si belle qu’elle réussissait même à voler le cœur du Seigneur-Démon Porc.

Dans l’instant suivant, cependant, le vent supposé impuissant avait écrasé la majeure partie de la grande armée d’Agares d’un seul coup.

Sous le choc, il laissa tomber son verre.

Impossible, pensa Agares. Sa victoire devait être assurée au moment où il séparerait les démons de Procell.

Les quelques orcs survivants avaient été envahis par la peur et ont donc commencé à fuir.

Juste au moment où ils le faisaient, ils rencontrèrent un autre groupe de démons de Procell et furent éliminés.

« Non. Une telle chose, impardonnable ! »

Cria Agares en donnant un coup de pied sur un canapé et en le faisant voler.

En voyant  sa stratégie de victoire certaine, être renversée comme ceci, cela avait blessé profondément sa fierté.

À ce moment, un de ses subordonnés apparut devant lui.

Même si les capacités de combat de ce subordonné étaient relativement faibles, c’était l’un des gobelins assignés à être l’officier d’état-major d’Agares pour ses renseignements et ses excellentes capacités d’analyse des informations.

« J’ai un rapport, monsieur. Il s’agit de la force envoyée à Avalon. »

Agares prit une profonde inspiration et commença à écouter.

Il lui fallut de gros efforts pour retrouver son calme, mais il se calma néanmoins.

Être battu par les elfes n’était pas dans ses prévisions, mais dans l’ensemble, cela importait peu. Tout allait bien tant qu’ils réussissaient à briser le cristal d’Avalon en premier. Pourtant…

« … Presque tous ont été éliminés. Actuellement, les rares survivants défendent désespérément le cercle de Transfert installé dans la deuxième salle du donjon. Veuillez nous indiquer comment procéder : devons-nous utiliser le cercle de transfert et envoyer des renforts ou devrions-nous en évacuer, nous regrouper pour attaquer à nouveau ? »

Les recommandations de l’officier d’état-major étaient judicieuses.

Grâce au cercle de transfert établi, ils pouvaient envoyer un grand groupe de démons dans la deuxième salle. Une fois que ce serait fait, ils devraient commencer la conquête d’Avalon dès le début. Mais alors, les démons qu’ils avaient utilisés dans la première salle avaient disparu. Cela signifiait que même s’ils pouvaient revenir dans la deuxième salle, leurs pertes seraient plus élevées cette fois.

Cela dit, réduire leurs pertes maintenant serait peut-être mieux.

Que ce soit pour se battre ou se replier, une décision devait être prise rapidement.

Après avoir entendu le rapport de l’officier d’état-major, quelque chose à l’intérieur d’Agares s’était brisé.

« Cooooooooooooomment !? J’avais tout prévu ! Alors comment ! Comment mes forces pourraient-elles Peeeeeeeeeeeeeerdre !? »

« … monsieur, selon le rapport, un groupe de dragons de vent est apparu et a vaincu nos Grues Saintes. Une fois les Grues Saintes disparues, les Dragons des Ténèbres étaient alors libres d’utiliser leur magie d’attaque à grande portée depuis le ciel, malgré nos efforts pour l’empêcher. Le rapport indique également que du dos des survivants, d’énormes démons ressemblant à des chiens sont soudainement apparus et les ont attaqués, réduisant encore leur nombre. Après cela, ces démons de chien ont rugi et ont fait que tous les démons de rang B et inférieurs les entendant soient paralysés de peur. Alors que nos forces étaient comme ça, une puissante armée comprenant des héros artificiels devenus morts-vivants, les a ensuite encerclés et attaqués. Le général gobelin et le roi orc ont été laissés en vie jusqu’au dernier moment où ils ont été tués, transformés en morts-vivants et obligés de changer de camp. Grâce à eux et à leurs compétences, les quelques gobelins et orcs de rang inférieur qui ont survécu ont subi une influence néfaste au point où ils ont été contrôlés. »

Après avoir entendu le rapport de son subordonné, Agares devint grandement perplexe.

« Des dragons de vent ? Des démons de chien apparaissent dans le dos ? Des héros artificiels devenus morts-vivants ? Moi, je ne savais pas qu’il les avait ! Injuste ! Injuste ! Injuste ! »

Comme un enfant, le Seigneur-Démon Agares avait commencé à avoir une crise de colère.

« Seigneur Agares, une décision, s’il vous plaît. Si nous envoyons des renforts, nous devons agir maintenant, sinon il sera trop tard. Mais si nous ne le faisons pas, nous devrions les rappeler maintenant. Ils sont déjà à la limite. »

« Bruyant ! »

« Gyaaaaaaaaaaaaaaaaaa !! »

Soudainement, tout le bras droit de l’officier d’état-major gobelin avait disparu.

Agares l’avait mordu.

« Ceci est ton ordre. Envoie mon arme secrète. Si Procell va jouer, sale, je le ferai aussi. »

Par arme secrète, Agares désignait les démons féminins qu’il avait volé à d’autres Seigneurs-Démons grâce à sa capacité Porc. Certaines de ces démones avaient même été utilisées pour attirer leurs anciens camarades afin qu’il puisse également prendre le contrôle de ceux-ci.

Grâce à cette méthode sournoise, Agares avait obtenu des démons puissants sans utiliser de médailles.

Parmi le potentiel de guerre d’Agares, composé principalement d’orcs et de gobelins, ces démons volés étaient non seulement uniques, mais aussi particulièrement puissants.

En tant que tel, il avait décidé depuis longtemps de les dissimuler, même aux alliés Seigneurs-Démons, autant que possible.

Comme les renforts devaient être envoyés via le cercle de transfert, envoyer un groupe restreint, mais très capable comme ces démones était absolument crucial.

De plus, puisque le général gobelin et le roi orc étaient maintenant du côté de l’ennemi, il devint soudainement plus difficile de déployer des gobelins et des orcs.

Si les démons étaient de bas rangs, le général gobelin et le roi orc pouvaient les contrôler. En fait, ils affectaient même des démons de rang supérieur.

Compte tenu de ces éléments, cette décision d’envoyer les démones féminines volées semble être une bonne décision.

« Compris. Je vais m’en occuper immédiatement. »

L’officier d’état-major gobelin sortit de la pièce en exerçant une pression sur son épaule droite avec sa main restante.

Sa persévérance n’était pas due à sa loyauté envers son Seigneur-Démon. Non, il faisait tout cela dans l’espoir de sauver au moins un de ses camarades.

Et bien qu’il ait eu de bonnes intentions, ce que son Seigneur-Démon n’avait pas pris en compte, c’était qu’il y avait des démons à Avalon tellement supérieure à la norme qu’aucun démon de rang A normal ne pourrait jamais espérer les tuer. Les renforts ne seraient pas d’une grande aide.

… Dans tous les cas, cela ne ferait que renforcer leurs ennemis.

*

Quelques minutes plus tard à Avalon un dragon noir recouvert de miasme rugit.

Il était le plus puissant des dragons des ténèbres qui régnait sur la mort même. Et récemment, il était devenu un véritable empereur dragon. C’était un dragon qui avait transcendé le rang S.

Sous ses pieds se trouvaient les cadavres de nombreuses démones.

Ayant atteint son objectif de donner une expérience au combat aux Hurleurs des Abysses, il eut envie de mettre à l’épreuve sa toute nouvelle force.

Mais pour y parvenir, eh bien, il aurait dû utiliser sa nouvelle force.

En vérité, il pourrait détruire le groupe de transferts de l’ennemi, ainsi que les pitoyables gobelins et orcs, qui le défendaient désespérément en quelques secondes s’il avait voulu le faire. Cependant, il avait délibérément évité cela.

Quant à savoir pourquoi, il espérait que l’ennemi enverrait de puissants renforts. Et, fidèle à son souhait, le Seigneur-Démon Porc avait envoyé ses atouts : un groupe composé uniquement de démones de rang A.

Et pourtant, après tout, il n’avait dépensé qu’une quantité infime de puissance magiques et d’efforts sur les démons censés être les meilleurs de l’ennemi.

Après avoir ranimé les cadavres et les avoir fait jurer obéissance, il procéda à la destruction du cercle de transfert, car il n’en avait plus besoin.

« Je suis peut-être devenu trop fort. Même ces démons ne suffisaient pas pour mesurer ma nouvelle force. C’est frustrant. Je devrais peut-être combattre Kuina-sama ou March-sama pour cela. Ah non, non, non. Ce sont des alliés. Qu’est-ce que je pense ? »

Il ne l’avait pas compris, mais pour la première fois, autre chose que sa loyauté envers son Seigneur-Démon et son amour des démons d’Avalon, en particulier de son épouse, avaient pris une place de choix dans son cœur.

C’était le poison mélangé avec Renaissance.

Le Créateur aimait le mal, il l’adorait même. Tout ce qui était amusant avait priorité sur tout le reste.

Cela impliquait souvent de tourmenter et de jouer avec les Seigneurs-Démons, à leur grand désarroi. Même lorsque le Créateur donnait des prix, ce n’était presque jamais une bonne chose. Il y avait toujours un piège à cela. La Renaissance n’était pas une exception.

Cela étant dit, le Créateur ne ferait rien de plus que de soumettre les Seigneurs-Démons à la seule agonie. Ce n’était pas très amusant pour le Créateur.

Tant qu’ils faisaient bien fait les choses, les Seigneurs-Démons devraient être capables de surmonter n’importe quel tour ou piège. De cette façon, les Seigneurs-Démons qui avaient échoué et étaient tombés dans la ruine avaient encore plus regretté leur erreur.

Et voir les visages des Seigneurs-Démons alors qu’ils étaient désespérés était la chose la plus agréable pour le Créateur.

En ce qui concerne le défi à surmonter dans la Renaissance, il s’agissait du lien entre le démon et son Seigneur-Démon. Si le lien qui les unissait était vrai, le Créateur n’aurait pas de problème de leur donner plus de pouvoir. Mais si ce n’était pas le cas, le démon se transformerait en une bête sans esprit et causerait des ravages dans son donjon.

Le temps de déterminer lequel, cela allait être pour le Dragon noir de la mort et son Seigneur-Démon approchait bientôt.

*

Quelques minutes plus tard, Agares fut informé que son groupe de démones volées avait été annihilé.

C’est à ce moment-là qu’il comprit que détruire le cristal d’Avalon était impossible. Cela dit, vaincre les démons de son donjon n’était pas non plus un mince exploit.

La seule façon de gagner à ce stade serait de tuer Procell.

Pour cette raison, il convoqua tous ses démons du Pacte démoniaque, utilisa l’éveil, puis commença à les manger tous les trois. Avec la détermination de tout jeter, il activa un pouvoir interdit.

Si l’ennemi était une bête, il devait simplement être une bête encore plus forte.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *