Maou-sama no Machizukuri! – Tome 9 Chapitre 15

Nous avions enfin atteint la dernière salle de donjon du donjon du Seigneur-Démon Porc.

Ce qui nous attendait là-bas était le Seigneur-Démon Porc lui-même. À travers l’éveil, la capacité avec laquelle il était né avait évolué.

À l’origine, sa compétence Porc avait deux effets :

Premièrement, en violant une démone, sa capacité Porc lui permettait de prendre de force le contrôle de ce démon. C’est son désir de faire usage de cet effet sur Rorono qui a déclenché cette guerre entre nous.

Le deuxième effet était l’autorenforcement.

Plus la capacité est simple, plus elle est puissante.

La transformation de la bête de March en était un excellent exemple. Son effet ne faisait que la renforcer, mais en raison de cela, le pouvoir qu’elle lui donnait lui permettait de surpasser même les démons de rang S.

Dans le même temps, vu que la compétence Porc avait deux effets, son effet d’autorenforcement n’était pas aussi puissant que celui de March.

C’était toujours gênant, comme la plupart des capacités d’autorenforcement, mais dans l’ensemble, il n’y avait pas besoin d’en avoir peur.

La version après l’éveil était un autre problème. Celle-ci lui avait donné un pouvoir inimaginable.

En utilisant cela, Agares était capable d’écraser les trois chevaliers de Rorono en un instant, alors même qu’ils aient activé le Burst Drive et qu’ils étaient donc comparables à des démons de Rang S moyens.

… Face à cela, mon sang s’était glacé. Si Kuina n’avait pas réagi à temps, j’aurais peut-être été tué.

Kuina l’avait ensuite engagé dans un combat au corps à corps. Leur affrontement était à lui seul assez puissant pour provoquer des ondes de choc.

D’un côté, il y avait le Seigneur-Démon Porc qui avait l’air vraiment dégoûtant. Il était plutôt moche avant, mais c’était autre chose. Ses muscles avaient gonflé à plus de deux fois sa taille. Sa peau s’était épaissie à tel point qu’elle ressemblait à une coquille extérieure fissurée à divers endroits. Des morceaux douteux de son dos jaillissaient d’une sorte de fumée.

De l’autre côté, il y avait Kuina qui était tout à fait belle. Elle n’était plus dans sa forme d’enfant — sa forme de conservation de l’énergie — après avoir jugé qu’elle aurait peu de chances de gagner même si elle utilisait tout son pouvoir. Ses cheveux étaient plus longs, certaines de ses parties s’étaient développées et sa queue déjà moelleuse le devenait encore plus. Elle était si belle, si divine.

« La Belle et la Bête, hein. » (Procell)

C’était le choc d’un démon disgracieux et d’une belle fille.

C’était un spectacle surréaliste.

« Maître, désolée, ils n’étaient toujours pas… assez forts » (Rorono)

La tête baissée, Rorono commença à rassembler les morceaux brisés de ses trois chevaliers avec les derniers Chevaliers d’Avalon.

« C’est parce que mes trois chevaliers étaient si faibles que père a faillit être tué. » (Rorono)

D’une voix larmoyante, elle m’appela inconsciemment père.

Elle pensait que si Kuina n’avait pas été là pour arrêter le poing du Seigneur-Démon Porc, j’aurais peut-être été tué. Et que si ses golems étaient assez forts, je n’aurais pas été mis dans une situation aussi dangereuse.

Alors qu’elle se reprochait comme ça, elle avait commencé à réparer les chevaliers.

« … Je n’essayerai même pas de t’offrir des mots de réconfort. De toute façon, tu ne les écouteras pas. Alors, je dirai simplement ceci : j’espère que tu créeras des golems encore plus forts. » (Procell)

« Mhm. Je promets que cela ne se reproduira plus jamais. » (Rorono)

J’étais certain que Rorono allait tenir parole.

Quelle fille forte !

En tout cas, il n’y avait aucune raison pour que je ne fasse que regarder le combat.

Tout d’abord, j’avais donné des instructions aux Chanteurs des profondeurs et aux Hurleurs des abysses. Dès le départ, il n’y avait pas beaucoup de démons ennemis dans l’autre dimension, alors après que les Chanteurs des profondeurs et les Hurleurs des abysses aient exterminé ces ennemis, ils pouvaient se déplacer librement. En d’autres termes, ils pourraient ignorer le Seigneur-Démon Porc et se rendre directement à la salle du cristal.

Dans la salle du cristal, des démons étaient déployés pour la défense, mais considérant que la défense était le strict minimum, les Chanteurs des profondeurs et les Hurleurs des abysses avaient pu s’occuper d’eux rapidement et silencieusement au moyen d’attaques-surprises. Tant et si bien, que les démons ennemis n’avaient même pas pu appeler au secours.

Un des hurleurs des abysses avait le cristal dans sa bouche et était prêt à l’écraser avec sa bouche.

Au cas où les autres démons du Seigneur-Démon Porc ou Agares lui-même entreraient dans la salle du cristal, ou si je lui en donnais l’ordre, le Hurleur des abysses écraserait immédiatement le cristal.

C’était une assurance.

Ce n’était pas que je n’avais aucune confiance en Kuina ni en Tiro et Rorono en cas d’échec de Kuina, mais c’était à moi de penser à une solution pour le pire des scénarios. Kuina pourrait m’en vouloir d’intervenir, mais si cela voulait dire la sauver, je n’hésiterais pas à casser ce foutu cristal.

Mes filles m’étaient plus précieuses qu’autre chose et je ne les perdrais pas.

… Dans un sens, c’est parce que j’avais cette assurance que j’avais approuvé le duel, pensant que c’était vital pour la croissance de Kuina.

Quoi qu’il en soit, maintenant que l’assurance était en place, je pouvais me concentrer simplement sur le combat de Kuina.

Ils échangeaient toujours les coups comme ils l’avaient fait auparavant, mais quelque chose était en train de changer.

Kuina était repoussée.

Le Seigneur-Démon Porc devenait progressivement plus fort et plus rapide.

Il me semblait avoir mal compris quelque chose : il ne se battait pas encore de manière optimale. Il s’habituait toujours à ses nouveaux pouvoirs. À chaque instant, il se contrôlait de mieux en mieux.

Et maintenant, Kuina ne pouvait pas suivre.

« Quoi, Kuina ne peut pas gagner !? » (Procell)

« Ugaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !! »

La situation devenait dramatique.

En termes d’attaque et de défense, et même de vitesse, le Seigneur-Démon Porc transformé prenait le dessus.

Pour ne pas être vaincue aussi facilement, Kuina avait tiré à plusieurs reprises sur la gâchette de son fusil de chasse.

Dans cette dernière version de la série des fusils de chasse AN, plus Kuina injectait de puissance magique dans le fusil de chasse, plus sa puissance augmenterait. En combinant cela et la durabilité nécessaire pour résister au maximum de l’immense pouvoir magique de Kuina, c’était le fusil de chasse idéal.

De plus, pour augmenter encore la puissance d’attaque, Kuina avait utilisé des obus antichars qui ne se fragmentaient pas après avoir touché.

Kuina utilisait également deux de ses compétences : Précognition et Réaction ultra-rapide.

Grâce à Précognition, elle avait pu jeter un coup d’œil dans l’avenir immédiat. Et grâce à Réaction ultra-rapide, elle pouvait afficher des réflexes incroyables et ainsi toujours prendre les meilleures décisions.

Grâce à ces compétences, même si sa vitesse était maintenant inférieure à celle du Seigneur-Démon Porc, elle pouvait toujours le toucher de manière fiable.

Les trois tirs qu’elle avait faits l’avaient frappé exactement au même endroit. Kuina avait estimé qu’un seul coup ne suffirait pas à tuer l’ennemi, elle en avait donc tiré trois à la fois avec une précision extrême. Pourtant…

« Tuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuer !! »

Bien que les balles aient réussi à briser la couche extérieure et à lui toucher la chaire comme prévu, ce n’était pas mortel. Ses muscles étaient si souples et forts que cela avait amorti l’impact des balles.

Et comme s’il n’avait ressenti aucune douleur, il s’était mis à charger Kuina.

Face à cela, Kuina avait rapidement évité et esquivé. Le combo Précognition et Réaction ultra-rapide était également très efficaces pour esquiver.

Mais pour gagner, elle savait qu’elle devait tirer de nouveau à l’endroit où ses trois balles avaient touché auparavant. Cependant, avant qu’elle ne puisse à nouveau tirer, le corps du Seigneur-Démon Porc se régénéra.

Son fusil de chasse ne pouvait tirer que trois balles à la fois. Avant qu’elle puisse tirer davantage, il commençait à guérir.

Bref, ses tirs ne faisaient rien de durable.

Après avoir utilisé toutes ses munitions, elle jeta son fusil de chasse de côté.

« Ugaaaaaaaaaaaaaaaaa! »

Le Seigneur-Démon Porc avait crié puis avait piétiné le sol très fort.

Quand il l’avait fait, d’innombrables lances fabriquées à partir de la terre et recouvertes d’une aura noire étaient apparues et ont attaqué Kuina.

Bien entendu, Kuina avait utilisé à nouveau Précognition pour éviter cette attaque, mais avant de pouvoir le faire pleinement, le Seigneur-Démon Porc l’avait attaqué. Kuina avait également essayé d’éviter cela, mais avait finalement reçu le coup. Bien que ce ne soit qu’une égratignure, cela avait suffi à la projeter avec force.

Elle essaya de réduire l’impact en faisant volte-face. Malgré tout, les dommages qu’elle avait subis étaient assez graves.

… La raison pour laquelle Kuina, qui était supposée prévoir des attaques, avait subi de tels dommages était simple : le Seigneur-Démon Porc avait créé une situation dans laquelle l’évasion était vaine. Elle avait été dépassée.

Kuina s’était alors levée et avait levé la main droite. Sa main gauche pendait là, immobile, me faisant penser qu’elle était cassée.

Et puis, sa main droite avait été entourée de flammes rouge doré.

Elle savait que les flammes de faibles puissances ne fonctionneraient pas avec le Seigneur-Démon Porc comme il était maintenant. Aussi, depuis qu’elle avait jeté son fusil de chasse, Kuina avait constamment accumulé le pouvoir depuis un certain temps en évitant et en attaquant.

« Gemme d’or cramoisi ! »

Elle avait crié ainsi et avait projeté une flamme de sa main droite.

Bien qu’elle ait investi le plus de pouvoir possible dans cette attaque, elle n’avait que la taille d’un poing. Cela semblait même ordinaire. Cependant, c’était très dense. De plus, la flamme qu’elle utilisait était la flamme primordiale qui brûlait tout ce qu’elle touchait. C’était le concept de la brûlure même. Peu importe la résistance d’un objet, cette flamme le brûlerait.

Et grâce à Précognition, ce fut une touche garantie.

La flamme comprimée avait voyagé à la vitesse de la lumière. Le Seigneur-Démon Porc avait utilisé son bras droit, qui était couvert de son pouvoir obscur, et avait frappé l’attaque de Kuina. Comme on pouvait s’y attendre de la flamme primordiale, elle avait brûlé tout le bras droit. L’aura noire, l’enveloppe extérieure, les muscles, les os, tout avait été brûlé. Pourtant…

« Ce n’est pas assez !? » (Kuina)

Ce n’était pas que sa flamme était inefficace. Tout avait brûlé encore jusqu’à l’épaule, après tout. C’était simplement qu’il y avait trop du Seigneur-Démon Porc à brûler.

Même si sa flamme pouvait brûler n’importe quoi, elle consommait beaucoup d’énergie en échange. Donc, même si Kuina lui avait tout donné, elle n’avait pu que brûler un bras.

« AgaGAgagaGA !! »

Lorsque le Seigneur-Démon Porc avait rugi de la sorte, le bras droit qui avait été brûlé repoussa.

Seulement cette fois, les muscles et la coque externe du nouveau bras étaient plus gros et plus épais qu’avant.

Il est devenu plus fort !?

Et puis, comme si une idée lui était venue à la tête, il frappa Kuina alors qu’elle se trouvait à plusieurs mètres de distance.

Après avoir été frappée, elle avait été envoyée en l’air jusqu’à ce qu’elle se heurte à un mur. La pression du vent du coup de poing suffisait à faire décoller Kuina !

Il avait ensuite frappé l’air plusieurs fois. Kuina avait été touchée, frappée, frappée, frappée, frappée et frappée, chacune faisant de son mieux pour l’enfoncer de plus en plus profondément dans le mur.

Plusieurs coups plus tard, le Seigneur-Démon Porc s’était finalement arrêté et Kuina était tombée en avant.

« Agaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! Tueeeeeeeeeeeeeeeeeeer ! Tueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer ! »

Le Seigneur-Démon Porc cria une fois de plus.

Toute trace de raison avait disparu de ses yeux. Il semblait que plus son éveil le rendait fort, plus il perdait en intelligence.

Le prix du pouvoir.

… À vrai dire, j’avais eu un peu peur.

Jusqu’à ce moment-là, j’avais toujours critiqué les Seigneurs-Démons de la prétendue alliance anti-Procell, les considérant comme de simples Seigneurs-Démons de second ordre qui ne pouvait gagner seul contre moi.

En réalité, cependant, même un seul Seigneur-Démon, s’il jetait tout ce qui lui était cher en échange d’un pouvoir incommensurable, montrait un pouvoir qui rivalisait et dépassait même Kuina, mon atout.

Peut-être que ce Seigneur-Démon était juste spécial, une exception. Je voulais y croire. Mais de tels espoirs optimistes étaient irresponsables. Il se pouvait que nous devions affronter plusieurs de ces démons en même temps.

Quoi qu’il en soit, le Seigneur-Démon Porc semblait avoir perdu tout intérêt pour Kuina et me regardait maintenant.

… Est-ce que leur combat est fini ? Devrais-je en finir ?

Il y avait déjà un cercle de transfert sous mes pieds et, au moment où il viendrait vers moi, un hurleur des abysses récupérera Kuina et utilisera le Transfert pour nous aider à nous échapper. Pendant ce temps, le hurleur des abysses en poste dans la salle du cristal allait recevoir l’ordre de briser le cristal.

Nous gagnerions de cette façon, mais cela priverait également Kuina de la possibilité de tenir sa promesse de gagner contre le Seigneur-Démon Porc. Même à ce stade, je voulais croire qu’elle allait tenir parole.

« Kuina, tu abandonnes ? Si tu ne te lèves pas, je vais mettre fin à cette guerre. » (Procell)

Préparé à attirer encore plus l’attention du Seigneur-Démon Porc, j’avais crié.

Rorono et Tiro s’étaient ensuite déplacées devant moi, prêtes à me protéger. Même si elles ne pouvaient pas non plus vaincre le Seigneur-Démon Porc, leurs efforts pourraient le retenir au moins pendant plusieurs secondes.

« Proceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeelllllllllllllllllllllllllllllllll! Tueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer»

Même dans cet état de folie, il peut se souvenir de mon nom ? Eh bien, je me considère flatté.

Le Seigneur-Démon Porc s’était précipité vers moi.

Rorono portait la Warmaiden mécanisée pendant que Tiro rassemblait le pouvoir magique. Les nombreux hurleurs des abysses à proximité utilisaient également le Rugissement sombre et mettaient un effet d’affaiblissement très léger, mais néanmoins précieux sur le Seigneur-Démon Porc.

J’avais ordonné à mes démons d’accorder la priorité aux gains de temps. S’ils se concentrent sur la défense, ils devraient pouvoir rester en place assez longtemps.

« Ce n’est pas encore fini. Kuina n’a pas perdu. » (Kuina)

Kuina, avec beaucoup d’effort, se leva.

Face à cela, j’avais un peu souri.

« Alors, bats-toi. La prochaine fois que tu tomberas, c’est fini. » (Procell)

Son courage à part, le fait qu’elle ait été blessée partout était resté.

Pour être honnête, je voulais mettre fin au combat immédiatement et ne pas risquer de la perdre.

Mais Kuina avait décidé de continuer. Compte tenu de cela et de la petite partie de moi qui souhaitait la voir grandir malgré les risques, j’avais décidé de lui laisser une dernière chance.

« Kay, Kuina ne tombera pas à nouveau. » (Kuina)

Elle semblait vouloir essayer quelque chose, mais compte tenu de son état, elle n’aurait peut-être pas assez de pouvoir.

… Alors, devrais-je aider un peu ?

Un Seigneur-Démon et ses démons du Pacte démoniaque étaient connectés.

Plus les démons du Pacte démoniaque étaient forts, plus le Seigneur-Démon le sera.

L’inverse était également vrai. Donc, plus j’étais fort, plus Kuina était forte.

Pour le moment, il n’y avait qu’un moyen pour moi de devenir plus fort : l’éveil.

J’avais activé cela et le pouvoir obscur que je cachais en moi avait commencé à déborder.

Mes désirs m’avaient englouti. La souillure que je contrôlais jusqu’à maintenant était maintenant apparue à la surface.

« AhahahAHHAHAHAhahahahaa… je suis presque trop excité à nouveau. » (Procell)

Si c’était le précédent moi, j’aurais été consumé par ce pouvoir noir.

Heureusement, March m’avait appris à le contrôler. Les premières étapes consistaient à reconnaître cette crainte alors que j’étais moi-même, et que même ces désirs faisaient partie de moi.

Et alors, j’avais pris une profonde respiration.

J’étais l’habituel moi. Celui aimé par mes filles.

J’étais le Seigneur-Démon qui, au lieu de se nourrir du désespoir et des peines des humains, avait décidé de créer une ville afin que je puisse vivre heureux avec les humains et avec mes démons.

Grâce à ma relation avec Kuina, le pouvoir débordant s’y était déversé.

Quand elle avait remarqué cela, elle avait souri puis avait enveloppé son corps de ses flammes dorées.

« Père, merci. Je peux certainement gagner maintenant. » (Kuina)

Kuina le déclara et sourit à nouveau.

Je n’avais aucune idée de ce qu’elle comptait faire, mais je croyais fermement qu’elle dépasserait encore sa limite.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *