Martial God Asura – Chapitre 213

La Lame du Hurlement du Dragon des Abîmes était dans la Tour du Vide.

Seulement mille ans auparavant, après que le fondateur de l’école du Vide soit décédé, aucune autre personne de l’école ne put saisir cette compétence martiale. Plus précisément, personne ne la vit.

Chu Feng put faire des allées et venues dans la Tour du Vide dans l’espoir de la trouver. Cependant, il ne découvrit aucune trace de cette mystérieuse technique martiale et cela le rendit anxieux.

Parce que, avec ses yeux de Spirite du Monde, il pouvait dire que la Tour du Vide était très spéciale et savait qu’il devait y avoir quelque chose de caché. Donc, suite aux paroles du directeur, Chu Feng avait déduit que ce sentiment était lié à la mystérieuse technique. Néanmoins, il ne réussissait pas à la trouver même si c’était une question de vie ou de mort.

Après tout, la Lame du Hurlement du Dragon des Abîmes n’était pas une simple compétence martiale. Elle avait été créée par un expert du royaume céleste et il s’agissait d’une compétence martiale de rang 7, qui n’existait pas dans la Province Azur. En effet, cette compétence pouvait être au même niveau que des compétences de rang 8. Bien sûr, puisque Chu Feng le savait, il voulait mettre la main dessus. Une fois en sa possession, elle pourrait le sauver dans le futur.

En repensant aux atouts qu’elle pourrait lui offrir, il la rechercha activement à nouveau mais sans plus de succès.

“Est-ce que moi, Chu Feng, vais réellement rater une si belle opportunité qu’est la Lame du Hurlement du Dragon des Abîmes?” Il se tenait au sommet de la Tour, regardant la faible lueur venant de l’est avec regret.

Toute la nuit, il avait fait tout son possible pour la trouver. Par conséquent, la situation était sans issue. Peu importe combien de temps il passerait à chercher, sa puissance spirituelle était encore insuffisante.

Cependant, quand le pouvoir spirituel de Chu Feng aurait atteint le stade où il pourrait la trouver, quelle utilité aurait alors une telle compétence?

“Vous n’êtes pas un disciple de l’école du Vide.” Soudain, une voix âgée retentit derrière Chu Feng.

– “Qui est-ce?” Chu Feng fut surpris. Il fit d’abord un bond en avant, et seulement après quelques dizaines de mètres, se retourna pour regarder ce mystérieux individu.

Chu Feng fut instantanément effrayé par le vieil homme aux cheveux blancs qui se tenait devant lui.

Ce vieil homme était petit et couvert de rides. Son apparence ne semblait pas sortir de l’ordinaire, pourtant son corps émettait une aura particulière. Une aura qui appartenait aux experts qui cultivaient à un certain niveau.

La chose la plus importante était que le corps du vieil homme était translucide. Cela signifiait qu’il n’était pas une forme de vie complète mais une conscience. Une conscience capable d’éviter le pouvoir spirituel de Chu Feng.

“Chu Feng prend garde ! C’est la conscience d’un expert du royaume céleste. Bien que, après avoir été usé pendant de nombreuses années et qu’elle soit extrêmement faible, il ne faut pas la sous-estimer.” Lui rappela nerveusement Eggy.

– “Vénérable Aîné, aurai-je l’honneur de connaître votre nom?” Demanda Chu Feng respectueusement. Une conscience aussi forte n’apparaissait pas sans raison, alors immédiatement, Chu Feng l’associa à une personne, le fondateur de l’école du Vide, Zhenren Vide.

Bien qu’il soit inconcevable pour une conscience céleste de subsister pendant mille ans, le seul individu auquel il pouvait penser était cette personne.

“Je n’aurais jamais imaginé qu’après un si long moment, une personne décemment talentueuse, mais qui ne fasse pas partie de mon école soit finalement arrivée. Ahh, peu importe. Peut-être est-ce là la volonté des cieux.” Le vieil homme ne répondit pas à la question de Chu Feng. Il soupira impuissant, puis déclara: “Gamin, je te transmets verbalement la méthode de cultivation de la Lame du Hurlement du Dragon des Abîmes. Quant à savoir ce que tu peux retenir et savoir si tu réussiras à la cultiver… tout dépendra de ta chance et de ton talent.”

Après cela, le vieil homme commença à lui transmettre la méthode de cultivation, et Chu Feng l’écouta sérieusement et retint tout ce qu’il lui avait dit. Le vieil homme ne dit pas plus d’une centaine de phrases au total, mais chaque phrase était très précise et détaillée. Pour les comprendre complètement, il fallait une très grande compréhension.

Quand le vieil homme eut fini de parler, Chu Feng était au comble du bonheur.

“Vénérable Aîné, merci de m’avoir transmis votre compétence unique!” Après avoir fermement mémorisé la méthode de cultivation dans son cœur, Chu Feng exprima ses respects au vieil homme.

“Il n’est pas utile de me remercier. Je ne veux pas que ma compétence unique soit perdue. Aussi, si tu n’as rien d’autre à faire, parts et ne me dérange plus!” Après avoir parlé, le vieil homme agita sa manche et disparut sans laisser de traces.

– “Penses-tu que le vieil homme était Zhenren Vide?” Demanda Chu Feng en sortant de la Tour du Vide.

– “Il est fort probable que ce soit lui.” Répondit Eggy.

– “Mais n’as-tu pas dit que la période d’existence de la conscience était limitée et que les consciences du royaume céleste ne pouvaient pas vivre plus de mille ans?” Demanda Chu Feng, confus.

“C’est vrai, mais il y a toujours des exceptions. Bien que les consciences aient encore une certaine quantité de pouvoir, après tout, ce sont des corps virtuels. Peut-être que grâce à des trésors ou des méthodes spéciales, ils parviennent à prolonger leur durée de vie.”

– “Cette Tour du Vide est très spéciale, et peut-être à cause de cela, elle a laissé la conscience de Zhenren exister plus longtemps.”

– “Cependant, j’ai l’impression que la raison pour laquelle Zhenren Vide veut que sa propre conscience existe n’est pas seulement parce qu’il ne veut pas que sa compétence unique soit perdue. C’est plus pour des considérations propres.” Dit Éggy.

– “Des considérations propres? Que veux-tu dire par là?” Chu Feng devint de plus en plus curieux.

– “Lorsque tu as appris l’existence de Zhenren, ta première pensée a été d’obtenir sa compétence unique, la Lame du Hurlement du Dragon des Abîmes.

“Cependant, ma première pensée a été d’absorber la Source d’énergie de son cadavre. Mais tout à l’heure, j’ai dissipé cette pensée.” Dit-elle.

– “Tu veux dire?…” Chu Feng comprit soudainement.

“C’est vrai. Ce Zhenren devait garder son propre corps parce qu’il ne veut pas que sa source d’énergie soit emportée par les Spirites du Monde après sa mort. Donc, avec des méthodes spéciales, il a laissé sa propre conscience survivre.”

– “Mais après l’avoir vu, je suppose qu’il ne peut pas continuer plus longtemps. Dans deux ans, il disparaîtra complètement. À ce moment-là, il ne serait pas trop tard pour nous, d’ôter sa Source d’énergie.” Dit-elle.

“Petite maligne.” Chu Feng ne put se montrer impuissant qu’après avoir entendu les pensées d’Eggy.

Chu Feng quitta discrètement la Tour du Vide et retourna directement à son “palais” pour se reposer.

Cependant, avant même de s’approcher du palais, Chu Feng ne put s’empêcher d’être surpris car il vit que le directeur de l’école du Vide se tenait actuellement à l’entrée de son palais et il semblait plutôt anxieux.

– “Pourquoi est-il ici? A-t-on découvert que je me suis faufilé dans la Tour du Vide?”

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *