Posséder ou Déposséder – Chapitre 111

Une petite allée déviait de la rue principale de la ville de Comer. Dans cette allée était installé la boutique d’un forgeron, mais la question était si cette boutique était ouverte ou non. Toutefois, à cause du propriétaire, la boutique était célèbre pour une raison étrange.

Le propriétaire des lieux était Wood Korori. Le problème ne résidait pas dans la force de ses bras ou dans ses compétences de forgerons, mais dans sa compétence spéciale. Le nom de cette compétence était [Malchance]. Elle augmentait les probabilités qu’une compétence n’adhère pas à l’usage d’une arme. Ainsi, une épée forgée par Wood pouvait acquérir une compétence à longue portée, tandis qu’un arc pouvait obtenir une compétence de corps à corps, devenant ainsi un risque et un désavantage en combat.

A part ça, il s’agissait du meilleur forgeron de la ville, et les compétences de ses armes étaient tout sauf normal. Et pourtant, la boutique de Wood n’était pas populaire. Etant donné que le métier d’aventurier était extrêmement dangereux, les aventuriers préféraient obtenir un équipement normal mais sûr plutôt que de gâcher de l’argent. A cause de ça, les produits de Wood étaient rejetés par de nombreuses personnes.

 

Wood se trouvait actuellement à l’arrière de sa boutique, tandis que résonnait le bruit d’un marteau frappé contre un métal. Toutefois, le son et le rythme des coups n’étaient pas réguliers aujourd’hui.

« Ugh … encore un échec. »

En regardant la lame fabriquée par Wood, n’importe qui aurait pu se rendre compte que celle-ci était distordue par endroits en que l’épaisseur n’était pas uniforme. Wood commença à avoir mal à la tête.

« On dirait que j’ai perdu le rythme. »

Récemment, Wood n’arrivait plus à créer d’armes et d’armures. Quelque chose dérangeait son rythme. Et bien sûr, il connaissait cette raison.

« Ce garçon. Où a-t-il bien pu passer ? »

Il s’agissait du 10ème jour depuis la disparition de Yu. Wood avait appris la nouvelle de la bouche d’aventuriers habitués à sa boutique. Immédiatement après, il avait visité la maison de Yu. Il n’y avait que Lena, s’occupant de Nina qui restait couchée sur le lit de Yu. Son visage était pâle comme un linge. Il apprit aussi que Marifa entrait chaque jour seule dans le donjon. Après avoir entendu cela, il avait fait de son mieux pour contenir sa colère.

« Ne rends pas les autres inquiets ! Et tu as intérêt à rentrer en un seul morceau ! »

Wood regarda une nouvelle fois le produit raté dans sa main et soupira avant de le jeter l’épée longue dans un baril destiné aux ratés.

Mais tout à coup …

« Oji-san. »

Il entendit une voix familière. Celle-ci venait de devant la boutique mais attint l’oreille de Wood qui se trouvait dans l’atelier sans problème. Wood se dirigea vers l’entrée en vitesse, et se frappa même le tibia contre un meuble.

« Ugh, ça fait mal. Attendez ! »

Wood ignora la douleur et courut vers l’entrée de la boutique en tenant sa jambe. Puis, il eut du mal à croire ce qu’il vit.

Devant lui se trouvait un cube ‘’d’espace’’ de 2 mètres de haut et de large, paraissant tenir dans une cage de verre. Wood resta figé, et regarda Yu qui se tenait à l’intérieur.

« Yu, où étais-tu ? »

Instantanément, il fut abasourdi en l’observant.

De nombreuses blessures recouvraient le corps de Yu. Wood se demanda même comment il arrivait à encore tenir debout. Sous ses yeux se trouvaient de larges cernes noirs dues au manque de sommeil. Son épée fabriquée par Wood à partir d’acier Damascus, un puissant matériau, étaient grandement endommagée, comme s’il l’avait utilisé depuis des années. Wood eut même la nausée en sentant le miasme émanant du corps de Yu.

« Où étais-tu ? »

« Le donjon Enrio de Kusakai. »

« Alors tu y es entré seul …. Et tu as atteint les niveaux intermédiaires … non, supérieurs ? »

Wood le savait grâce aux blessures sur son corps. Il s’agissait clairement de plaies causées par des Asticots Parasites, un monstre vivant dans le donjon Enrio de Kusakai. Ce monstre ne pouvait être rencontré qu’à partir du 46ème niveau, et plantait des œufs dans le corps de ses victimes à travers ses plaies. Quelques minutes après avoir été implantés, les œufs s’ouvraient et dévoraient le corps de leur hôte de l’intérieur jusqu’à l’avoir entièrement consommé.

« Je vais t’aider. Tu peux élargir le ‘’chemin’’ ? »

« Impossible … pas assez de mana … J’aimerais que tu donnes ça à Nina. Ce sont des matériaux de monstres et des outils magiques. J’ai aussi pu récupérer des minerais magiques. J’aimerais que tu les utilises pour forger des équipements. »

« Ah, oui … je le ferais. »

La poitrine de Wood lui faisait souffrir en voyant Yu, qui était fatigué mentalement et physiquement et le regardait avec des yeux vides. Yu lui donna un Sac à Objets.

« S’il-te-plait, prends ça Oji-san … Je n’ai plus beaucoup de temps … »

Derrière Yu, Wood aperçut des monstres vivant dans le donjon Enrio de Kusakai.

Fourmis Charognards, Chimère Putréfiée, Dullahan, Asticots Parasites, Chenilles Corrosives, Fantômes Fous, tous ces monstres étaient impossibles à vaincre pour une personne seule n’ayant pas le niveau nécessaire.

« Oji-san … s’il-te-plait, aide-moi. »

Après que Yu ait donné le Sac à Objets à Wood, il se retourna pour se diriger vers la horde monstrueuse.

Lorsqu’il s’éloigna, la faille dans l’espace se ferma.

« Attends ! Attends ! Quand viendras-tu la prochaine fois ? Tu devrais me prévenir avant ! Tu m’entends ? »

Cria Wood en essayant d’empêcher de toutes ses forces la faille de se refermer.

Même lorsque la faille dans l’espace disparut, Wood ne bougea pas et regarda dans le vide pendant plusieurs minutes.

Après avoir retrouvé ses esprits, il tourna le regard vers le Sac à Objets dans sa main. Ill alla devant sa boutique et plaça le panonceau ‘Fermé’.

Uns par uns, il sortit les matériaux du Sac à Objets et les plaça sur sa table de travail.

« Wow, une telle quantité … »

Ne put s’empêcher de murmurer Wood.

Les objets rapportés par Yu étaient tous très rares et coûteux et ne pouvaient pas être trouvés sur le marché, tel que les carapaces de Fourmis Charognards et la fourrure de Chimère Putréfiée fraichement récoltées. En plus de ça, il y avait des outils magiques. Anneau de la Saison des Pluies, Boucles d’Oreilles Sacrées, Bracelet de Cheville de Ténèbres, Saen l’Anneau de Diable, Anneau de Causalité, Collier de Ténèbres, tous ces objets pouvaient être mis en vente aux enchères avec un prix de départ de 1 000 pièces d’or. Cela ne serait même pas étrange si tous ces objets étaient vendus à 5 000 pièces d’or chacun vu leur rareté. Mais Yu les lui avait donnés comme s’il s’agissait de vulgaires babioles.

Wood laissa échapper un cri en se frappant les deux joues. Il prit une carapace de Fourmi Charognard dans une main, et son Marteau en Mithril dans l’autre. Lorsqu’il commença à travailler, le son devint différent de celui d’avant.

Ce jour-là, la boutique de Wood fut fermée pour le reste de la journée, mais la majorité des aventuriers s’en fichaient. Malgré le panneau ‘Fermé’ à l’entrée, le son du marteau résonna pendant de longues heures dans tout l’atelier.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *