Posséder ou Déposséder – Chapitre 167

Le château était un large bâtiment capable de repousser l’ennemi. Etant donné sa large taille, il pouvait contenir de nombreux habitants, meubles et outils. Russ y avait aussi créé une cuisine anormale. Certes, elle était comem toutes les autres cuisines, mais sa taille était énorme.

« Voici l’endroit. J’ai demandé à Russ de s’occuper de la construction. »

Afin de préparer le repas, Yu guida Marifa jusqu’à la cuisine du château. Celle-ci se pétrifia instantanément en arrivant à l’entrée de la cuisine. Elle perdit même la capacité de parler, abasourdie par  le spectacle devant ses yeux.

« Désolé, je suis juste surprise. Même si je ne souhaite pas complimenter ce mort-vivant, je dois avouer qu’une telle cuisine est digne de Goshujin. »

Marifa était excitée. Un large nombre d’arbres aquatiques produisant de l’eau, celle-ci était inépuisable. Le feu pouvait être ajusté par un outil créé par Yu, un mélange d’[Alchimie] et de [Forge]. La cuisine était aussi équipée de nombreux couteaux de cuisines et outils tels que des poêles, plats, couverts, etc. Russ avait demandé à Victor la création de ces outils dans son atelier. Avec une telle cuisine, Marifa pouvait cuisiner tout ce que voulait Yu. Motivée, elle retroussa les manches de son uniforme de servante.

« Les ingrédients sont juste ici. »

S’exclama Yu en ouvrant une large porte. Celle-ci était si grande que la pièce pouvait être considérée comme un entrepôt. Lorsqu’elle s’ouvrit, un air froid s’échappa de l’intérieur de la pièce. Viande de vache, d’oiseaux, de porcs ou de démons de haut rang, fruits, légumes œufs, tout était stocké ici.

« Il y a aussi des ingrédients dans les Sac à Objets. Si les stocks sont vides, n’hésite pas à me prévenir. »

« Oui Goshujin. »

« Bien, je vais aller nourrir les Loups Noirs et les fées. Je peux te laisser ici seule ? »

« Tout à fait Goshujin. »

« D’accord. Je vais aussi emmener les Loups Noirs en montagne. Il y a un lac là-bas, ils pourront donc y vivre avec les fées. Tu connais cet endroit n’est-ce pas ? Une fois que tu auras terminé, tu pourras me rejoindre. Je prévois aussi d’élever là-bas des [Abeilles Géantes]. Tu penses pouvoir y arriver ? »

« Les élever en montagne serait tout à fait possible, et avec un peu de temps, nous pourrions même produire du miel en masse. »

Après avoir entendu la réponse de Marifa, Yu prit un peu de viande, de fruits et de miel qu’il plaça dans son Sac à Objets avant de sortir de la cuisine.

 

« Woof woof ! »

« Attendez en ligne. »

Yu emmena la meute de Loups Noirs jusqu’au lac, et lorsqu’il sortit de la viande de son Sac à Objets, tous l’encerclèrent.

« Hey, écartez-vous de Yu ! Tu es venu juste pour moi, n’est-ce pas Yu ? »

« Hahaha, Momo s’énerve sans raison. »

« Je suis sûre que Yu-san est venu pour me voir. Aw, Momo-chan, arrête de me tirer les cheveux. Je rigolais. »

Hisui, insistant que Yu était venu pour la voir, se fit tirer les cheveux par Momo.

Mais peu après, de nombreuses autres fées arrivèrent autour de Yu. Elles étaient courageuses, et sans la moindre peur, s’assirent sur la tête des Loups Noirs. Après que les loups se soient calmés, Yu posa par terre la viande.

« Est-ce que c’est bon la viande ? »

« Hey, où est notre part ? »

« Vous devriez plutôt manger des fruits et des noix. »

« Tu en as apporté ? »

Toutes les fées se tournèrent vers Yu. Sans prêter la moindre attention à Momo, elles atterrirent unes à unes sur la tête de Yu.

Toutefois, au lieu de faire un atterrissage normale, elles firent quelques pirouettes avant de se poser.

« Vous avez vu ça ? »

« Trop cool ! »

« A mon tour ! »

Les fées devinrent excitées et continuèrent à atterrir sur la tête de Yu, toutefois, elles étaient trop nombreuses. Momo fut poussée et tomba de la tête de Yu, mais celui-ci la rattrapa dans la paume de sa main.

« Hey, je sais très bien que tu peux voler. »

Momo fut sauvée par Yu, mais en vérité, elle avait choisie de tomber sans la moindre intention de prévenir la chute en volant.

Lorsque Yu lui fit la morale, elle se contenta de lever les yeux au ciel et de se coucher dans la paume de sa main.

« Comment ça se mange ? »

Les fées regardèrent avec curiosité le pain et la confiture que Yu avait apportée avec lui.

Yu étala donc un peu de confiture sur une tranche de pain.

«  Tenez, mangez. »

Les fées examinèrent la tranche de pain avant d’en prendre une petite bouchée. Immédiatement après, leurs ailes se mirent à frétiller et une expression satisfaite apparut sur leurs visages.

« C’est délicieux ! Qu’est-ce que c’est ? »

« Trop bon, je pourrais en manger sans m’arrêter. »

« Moi aussi j’en veux. »

De plus en plus de fées arrivèrent, tandis que d’autres regardaient la scène à l’écart. Ces dernières étaient le groupe de fées vivant chez Yu, et donc habitué à une telle scène.

« C’est délicieux n’est-ce pas ? Vous devriez nous remercier pour ça. »

« Et pourquoi devrions-nous vous remercier ? »

« Parce que nous vous avons invité à vivre ici. Haha, et vous n’avez même pas encore goûté au miel. »

« Du miel !? »

Yu sortit une bouteille de miel, et toutes les fées venant d’arriver sur l’île se mirent à baver en la regardant.

« Hey, toi aussi tu baves Momo. Essuie ton visage. »

Même Momo, pourtant habituée à manger du miel, bavait.

« Tenez, j’en ai aussi pour vous. »

Après ça, les Loups Noirs et les fées commencèrent leur festin. Le visage de certaines fées était recouvert de confiture, et certaines essayaient même d’entrer dans le pot pour manger la confiture restante. Les Loups Noirs se mirent ensuite à lécher le visage des fées en question pour les nettoyer. Plusieurs fées avaient trop mangé, et caressaient leur ventre, incapable de bouger. Momo fut même forcée d’aider une fée ne pouvant plus voler.

 

« Oh, enfin de retour. »

Sous la lueur de la lune était visible Lena. Elle avait disparu toute la journée et venait à peine de rentrer. Elle volait maladroitement en direction du château.

« Qu’as-tu fait ? Tu rentres à la tombée de la nuit, sans même m’avoir informée à l’avance ! »

Lorsque Yu arriva au château, il rencontra Marifa faisant la leçon à Lena.

« L’île était trop grande… j’ai faim. »

« Je ne veux pas de tes excuses. Tu aurais dû rentrer plus tôt. Lena, si tu ne me dis pas ce que tu as fait, je vais m’énerver. »

« Je suis déjà une adulte, je ne suis pas comme Namari. Tu te comportes comme une grande sœur. »

Après ça, Marifa essuya le visage de Lena avec un drap mouillé puis la porta jusqu’à une chaise. Lena avait utilisé tous ses PM, et pouvat à peine se tenir debout. Marifa la porta donc vers une chaise, et Nia sourit en les regardant.

« Nina, pourquoi souris-tu ? »

« Ehaha, Mari-chan est si gentille avec Lena. »

« Ne dis pas n’importe quoi ! »

Protesta Marifa, le visage maintenant rouge vif. Toutefois, Nina continua à sourire, puis tout le monde passa à table.

« C’est délicieux. »

« Russ, viens me voir dans ma chambre après le repas. J’ai besoin de discuter avec toi. »

« Je comprends Maitre. Je pars de suite vous attendre. »

Russ, n’ayant pas besoin de manger, partit sur le champ. Namari, ayant été ressuscité, était similaire à un mort-vivant et ne possédait donc plus de sens du goût. Il ne pouvait que regarder d’un air envieux les autres manger.

« …Je n’aime pas les légumes. »

« Qu’est-ce que tu racontes ? Tu as besoin d’en manger, c’est très bon pour la santé. »

« Lena, mange-les. Tu t’y habitueras. »

« ….ugh…. »

« Tu te comportais comme une adulte plus tôt, mais maintenant tu agis comme un véritable enfant. »

Lena ne put que regarder son assiette se remplir de légumes en tout genre. Ses yeux ressemblèrent à des yeux de poissons morts lorsqu’elle vit les légumes similaires à du paprika dans son assiette. Malgré ce désamour pour les légumes de la part de Lena, Marifa avait essayé diverses techniques, comme remplir les légumes de viande ou les couper en fines tranches avant de les faire revenir avec de la viande. Elle voulait à tout prix lui faire manger des légumes.

 

En entrant dans la chambre de Yu, Russ vit diverses fleurs et pierres placées sur les meubles. Il s’agissait de présents que les enfants avaient donnés à Yu. Tous étaient placés en ordre, et plusieurs outils magiques ratés étaient aussi présents.

« Fufu, Maitre, je ne savais pas que vous les aviez gardés et que vous les conserviez comme des trésors. »

Ces outils magiques ratés n’étaient pas vraiment des choses mémorables. Anneaux, bracelets, boucles d’oreilles, outils maintenant la température ou produisant du feu, de l’eau et du vent. Au départ, leur création avait été laborieuse, mais maintenant, tous les produits terminés avec succès avaient été installés, tel que l’air conditionné.

« Cette amulette… Fufu, Namari l’avait utilisée sans permission, et Momo s’était empressée d’aller prévenir le Maitre. »

« Désolé de t’avoir fait attendre. »

Russ était perdu dans ses souvenirs quand tout à coup Yu entra dans la pièce.

« On dirait que l’[Ordre des Immortels] et les [Douze Généraux du Carnage] sont entrés en action. »

Yu surveillait en permanence sa maison grâce aux animaux morts-vivants créés à partir de la [Magie Spectrale]. Bien sûr, il était au courant de l’incident survenu entre Joseph et l’Ordre des Immortels.

« Leur leader est même venue. Je ne suis pas bien sûr, mais leur nombre ne devrait pas excéder 10. »

« Les connaissances dont je vous ai fait part remontent à plusieurs centaines d’années, il se peut qu’ils soient maintenant plus nombreux. »

« C’est vrai. A sa création, l’Ordre des Immortels ne comprenait que 5 à 6 personnes. Toutefois, je ne m’attendais pas à voir un renard à 9 queues à leur tête. »

« En effet. Pensez-vous qu’ils surveillent nos mouvements ? »

« Azerotte et Dhorme nous ont probablement suivi grâce à la [Magie Spectrale]. On dit que cette magie a été perdue il y a plusieurs centaines d’années, mais toi aussi tu peux l’utiliser, n’est-ce pas ? »

« Oui, vous avez raison Maitre. Ma mère était une utilisatrice de [Magie Spectrale], elle me l’a donc enseignée. »

« Alors as-tu la moindre idée de notre situation actuelle, Russ ? »

Tandis que Russ réfléchissait, Yu se rendit compte d’autre chose.

« Maintenant que j’y repense, le vieil homme contrôlant les insectes avait lui aussi réussi à nous trouver. »

« Il s’agissait de Jacob, l’un des [12 Généraux du Carnage]. Il nous a probablement trouvé en utilisant ses insectes. »

« L’Ordre des Immortels a donc une technique similaire à la sienne. Oh, quelque chose d’intéressant vient d’arriver ? »

« DE quoi s’agit-il Maitre ? »

« Les chevaliers que nous avons capturé et qui attaquaient les hommes-bêtes ont avoué avoir été envoyés par Nirungu, le ministre des finances. Selon Hisan, l’information vient du capitaine. »

« J’aurais pu les faire parler en une journée, mais Hisan aime bien les torturer. Maitre, si vous le souhaitez, je peux tuer ce Ministre des finances pour vous. » Comme s’il était excité, les yeux de Russ auparavant rouge devinrent bleu.

« Non, cela ne nous rapporterait pas le moindre bénéfice, au contraire. »

Après tout, Yu se posait encore une large question sur ce ministre des finances. Il avait l’air d’aimer semer le chaos et mener des massacres depuis que Yu avait découvert son existence. Etre prudent n’était pas une mauvaise idée, au cas où il y aurait quelque chose de bien plus gros derrière cette affaire.

« Les cristaux de changement de job ? »

« Il nous en reste 2. »

« Bien, prends-en un demain et utilise-le pour les habitants de l’île. »

Cela était dû au fait que de nombreux habitants de l’île n’avaient pas encore de job, mais cela signifiait aussi que Russ allait devoir rester sur l’île.

« Maitre, vous me laissez ici ? »

« Personne d’autre ne peut réaliser cette tâche mieux que toi. Tu vas devoir t’occuper des nains et des hommes-bêtes, alors puis-je compter sur toi ? »

En entendant cela, Russ plaça sa main sur son torse d’un air confiant.

« Ne vous inquiétez pas Maitre. Je m’en occupe. »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *