Posséder ou Déposséder – Chapitre 27

« Waaa …. Pardonne-moi !!! »

Nina était en train de crier. Nous étions retourné dans notre chambre après le repas, et nous tenions un cours spécial pour apprendre à Nina l’écriture et les mathématiques, mais …. Elle était totalement nulle.

« Pourquoi Yu est-il aussi intelligent ?? »

« Parce que je révise chaque jour. »

Lorsque j’étais encore en vie, je révisais tous les jours. Si je rentrais chez moi, mon beau-père risquait de me passer à tabacs, alors aller à la bibliothèque était ma meilleure solution pour passer le temps. Je choisissais une bibliothèque publique, car l’école ne pouvait pas étancher ma soif de connaissances. Grâce à ça, j’étais surement l’une des personnes les plus intelligentes de ce monde.

Nina bloquait ses oreilles avec ses mains. Lena quand à elle, était motivée à apprendre.

« Hmm … Je viens juste d’acquérir le job, alors apparemment je ne peux pas encore l‘utiliser. »

Les compétences, ce n’était pas parce qu’on les avait qu’on pouvait les utiliser. Elles demandaient des années d’apprentissage et de maîtrise. Il existait même une version améliorée de [Furtivité] et [Démarche Silencieuse] appelée [Dissimulation], mais elle n’était pas disponible avant d’avoir maitrisé les deux. Comme Lalit au hall de guilde par exemple, qui avait entrainé ses compétences.

Mon job quand à lui, Guerrier Magique, me permettait de combattre avec des épées et de la magie. La compétence de job était [Epée Magique], et utilisait les éléments pour transformer mon épée en arme magique. Cela allait s’avérer extrêmement utile contre des monstres, si j’utilise leurs faiblesses élémentaires.

« Devrions-nous demander à l’Ojisan de t’enseigner ? »

« Joseph ? » (Nina)

« Non, l’Ojisan stupide. »

“Cet Ojisan stupide devrait juste mourir …” (Lena)

Lena avait encore l’air furieuse contre lui.

Tandis que nous parlions, l’eau bouillait. Dans un village, il n’y avait pas de bains, mais dans une grande ville comme celle-là, des bains chauds étaient largement disponibles.

« J’aime quand c’est bien chaud. » (Lena)

« Moi aussi. Allons-y. » (Nina)

« Vous pouvez y aller en premières. J’irai plus tard. »

« Quoi ? » (Nina)

Elle me regardait bizarrement.

« Quoi ? Tu veux rajouter quelque chose ? » (Yu)

« Non …. Lena, tu peux y entrer en première. » (Nina)

Nina avait maintenant un visage sérieux. Ce qu’elle avait en tête commençait à m’inquiéter.

 

« J’ai fini … »

Lena était habillée avec un simple pyjama que nous avions acheté dans la journée. Enfin, ça ressemblait plus à une chemise de nuit qu’à un pyjama. Les deux montagnes sur sa poitrine pointaient devant elles, mais il valait mieux que je n’en fasse pas la remarque. Après ça, c’était à mon tour, Nina avait décidé d’y aller en dernière.

La baignoire était assez grande pour qu’une personne puisse se relaxer. Je n’avais pas eu la chance de profiter de celle fabriquée au village de Resser, alors je sautai rapidement dedans.

 

Tout à coup, je me rendis compte de quelque chose de bizarre et ouvrit les yeux. Nina était en train de sauter dans la baignoire.

« Whaaaaaa …. »

« Hehe, Yu n’a pas remarqué ma [Furtivité] et [Démarche Silencieuse]. »

Ce qui me figea sur place n’était pas la vision de Nina, totalement nue  sans la moindre honte, mais plutôt ses dangereuses armes pressées contre mon dos.

« Hehehe, ça fait du bien. » (Nina

« Il y a quelque chose contre mon dos. C’est dangereux. »

« Vraiment ? Dangereux comment ? »

Et pourtant, elle avait l’air joyeuse.

 

Après que je sois sorti du bain, Lena me regardait, comme si de rien n’était.

Etant donné qu’il n’y avait que 2 lits, j’en pris un et Nina et Lena l’autre. Toutefois, elles grimpèrent dans mon lit. J’étais au milieu, tandis que Nina et Lena étaient pressées contre moi, m’empêchant de bouger ou de me relever.

Si seulement elles pouvaient faire preuve d’une telle coopération en combat. Ne voulant pas me fatiguer en suant à nouveau, je me contentai d’accepter mon sort.

Nina inspira profondément.

« Fuuaah … »

Lena avait été teintée des mauvaises habitudes de Nina, et se mit elle aussi à me renifler.

« Yu …. Sent bon. »

Lorsque Lena s’exclama cela, la jambe de Nina s’entremêla avec mon pied.

« C’est vrai, Yu sent bon. »

Attaqué des deux côtés et incapable de bouger, allais-je réussir à dormir ?

 

 

Mofisu et Joseph buvaient dans le bureau du maître de guilde.

« Alors, le nouveau est bien meilleur que nous ne l’imaginions ? »

Mofisu était déjà au courant du combat, mais voulait entendre les détails de la bouche de Joseph, et l’avait donc invité à boire.

« S’il ne s’agissait pas d’une requête de ta part, je ne m’en serais sûrement pas rendu compte. »

Mofisu était surpris d’entendre ça.

« C’était du pur talent … »

« [Maîtrise de l’Epée Niveau 5] est déjà bien assez élevé dans n’importe quelle guilde, si nous prenons en compte son âge, il est peut-être le premier du pays à achever un tel niveau de maîtrise. » (Joseph)

« Alors, est-ce que le royaume d’Houdon a de meilleurs recrues ? Ou d’autres pays ? » (Mofisu)

Joseph s’arrêta de boire un instant.

(Joseph : Il n’a pas que [Maîtrise de l’Epée] …)

« Qu’y-a-t-il ? »

« Et bien, lorsque vous avez effectué [Analyse] sur lui, était-il possible qu’il possède sur lui un équipement cachant son statut ? »

« J’en doute fort. Après tout, il s’agissait d’une [Analyse]. »

Mofisu était le maître de guilde de la ville de Comer depuis de nombreuses années, il pensait toujours son jugement sans faille.

Joseph se contenta de rester silencieux. Il ne lui dit pas que Yu pouvait utiliser la magie. Avec [Maîtrise de l’Epée Niveau 5] à son âge, il pouvait déjà être considéré comme un prodige. Si on rajoutait [Magie Noire], possiblement niveau 4, il pouvait facilement entrainer des luttes entre pays pour qui parviendra à le rallier à son camp.

« Oui, il n’a pas pu tromper l’[Analyse] de Collet. » (Joseph)

(Joseph : Il vaut mieux que ce vieil homme n’en sache rien.)

Et la beuverie continua jusqu’au matin.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *