Sevens – Chapitre 131

« Peut-être plutôt qu’une fleur, un papillon ou une abeille serait plus approprié. Je veux être un papillon volant autour des belles fleurs qui m’entourent. »

Dans la tente, j’étais assis à une longue table séparant les deux groupes se fixant, Monica stationnée à mon côté, alors que j’offrais une révision de ma précédente déclaration.

Ayant été nu trop longtemps n’était pas bon, j’ai remis un manteau avec réticence, l’endurant en lassant une grande espace vers ma poitrine.

Alette-san était pile en face de moi. Embarrassée, elle était assise de façon à se faire toute petite.

A côté d’elle se tenait don adjudant, avec un peu de distance entre eux. Sa posture était dignifiée, mais peut-être parce qu’il était nerveux, son visage était un peu pâle.

Ma chère Monica m’a apporté un peu de thé alors qu’elle…

« Putain de Poulet, tu étais en pleine conversation. »

« Ah c’est vrai. Pour résumer, vous pouvez nous féliciter, voilà. J’ai parfaitement écouté. J’écoute toujours les mots d’une charmante demoiselle. Pour vous de venir personnellement me séduire… vous de bons yeux pour les hommes. »

Depuis le Joyau, les ancêtres hurlaient. Dans l’ordre, commençant par le Troisième.

『Le M. Lyle d’aujourd’hui est vraiment le M. Lyle.』

『Depuis le premier marvelous, nous avons déjà réuni un paquet de phrases comme candidats…』

『…Ça doit être ça. Sa santé qui a pris un coup ces derniers temps, alors ça doit un effet secondaire.』

『je souhaite donner mon vote dans ça, ‘je vais teindre ce cimetière avec les magnifiques couleurs’. Cette bravoure pour tenter de teindre cet enfer vivant dans ses couleurs… Ça doit forcément être cette phrase !』

『Sixième Génération, tu es trop hâtif. Calmons-nous un peu, attendons, et écoutons toutes les phrases qui sortent de sa bouche. C’est M. Lyle après tout.』

Je souris alors que je tourne la conversation vers Alette-san. Elle dirigea un regard vers les camps sur les deux côtés avant qu’elle offre une correction.

« N-non… Ce n’est pas comme ça, j’ai vraiment évalué tes compétences et je suis venu offrir mes sincères félicitations. Et nous allons aussi refaire affaire en tant qu’aventuriers à partir de maintenant. »

La raison pour laquelle ses yeux planaient de gauche à droite devrait être à cause de jalousie des belles fleurs autour de nous.

Tsk tsk tsk… Quel pécheur je suis.

Alette-san était toute paniqué alors qu’elle me parlait.

« L-La félicitation en soit n’était pas mon principal objectif ! Ah, c’est ça ! Ca ! »

Elle dirigea ses yeux vers son adjudant. L’adjudant détourna son regard de façon réticente.

J’ai pensé à ce qu’elle voulait dire, quand elle a dit ça…

« Je vois. Porteur, c’était ? Une bonne paire d’yeux que vous avez là. Cette chose est le chef d’œuvre de moi et Monica ! Le prototype dont vous entendez parler autour d’Arumsaas n’est rien d’autre que mon propre mini-Porteur ! »

Quand je lui ai dit ça, l’expression d’Alette-san insinuait qu’elle a trouvé le salut.

« Ouais, ça ! Ton mini-Porteur. J’aimerais bien que tu me dises plus sur le Porteur ! Cette chose pourrait créer une révolution dans le transport. Ouais ! »

Envers Alette-san qui hochait la tête, je couvre mon visage avec ma  main et dit en m’excusant.

« C’est bien dommage. Nous avons nos propres circonstances de notre côté, et enseigner sur cette affaire pour nécessiter pas mal de temps. Et si je le disais à une personne, il y aurait des gens qui viendraient chez moi les uns après les autres pour le même savoir. Je n’ai pas l’aisance d’épargner ce genre de temps, alors je dois me restreindre à ne pas éparpiller l’info. »

Le Quatrième, avec regret.

『…Si seulement nous avions le temps, nous pourrions faire une fortune en vendant l’information dans Beim. Hah, si nous avions le temps, je précise.』

Le contenu était assez savoureux pour mettre de la nourriture sur la table.

Mais tandis que nous gagnons de l’argent, nous avons aussi pour but de nous entraîner.

« Il s’avère avoir un expert sur le sujet dans Arumsaas, alors je vous recommande de prendre un séminaire là-bas. Bon, tant que vous apprenez la magie, je suis sûr que vous pourrez le bouger avec facilité. »

Là, Alette-san dit joyeusement.

« Je vois ! Alors il n’y a rien à y faire ! Eh bien, nous allons nous excuser ici. Nous devons effectuer nos préparatifs pour la prochaine mission. Ouais ! »

Pourquoi a-t-elle l’air si ravie ? Je me suis posé cette question alors que je la regardais se lever pour quitter la tente.

« En y pensant, à propos du document d’avant… est-ce que vous l’avez encore ? »

Se retournant, Alette-san cria avec un visage tout rouge.

« Ce n’est pas comme si je trimbale avec tout le temps ! L’autre fois c’était… c’était… ! »

J’ai vu qu’elle allait fondre en larmes, alors j’ai tourné mes cheveux en arrière et j’ai dit.

« Alors ramenez-le tout de suite. Je vais le signer sur le champ. Courez le récupérer ! »

Son visage larmoyant était abasourdi. Son adjudant la consola et me regard avec des yeux écarquillés.

Le Cinquième depuis le Joyau.

『Pas étonnant e M. Lyle. Je ne peux pas imaginer ce que Lyle dira plus tard.』

Les personnes à mes deux côtés étaient Novem et Miranda. Me regardant, Novem sourit et dit.

« Lyle-sama, peu importe comment on le voit, ceci est bien trop soudain. Vous devez confirmer avec l’autre partie avec de… »

« La ferme ! Lyle, ne dis pas de choses inutiles dans ton état ! Tu comprends bien ce qui se passe ici, non ? Et notre problème actuel n’a pas encore été résolu. »

J’ai écouté leurs avis, avant d’étendre mes bras. Et après les avoir croisés dans une position comme si pour me serrer moi-même.

« Ne soyez pas si jalouses. Après tout, je suis le Lyle de tout le monde. Ne vous en faites pas pour ça, je vous apporterai la joie ç vous toutes ! »

Novem et Miranda posèrent les mains sur leurs fronts. Avez-t-elles des maux de têtes ?

Et pas vers moi, elles jetaient des regards vers Alette-san.

Peut-être incapable de supporter l’atmosphère de la tente qui devenait plus tendue…

« M-Même moi… Même moi je comprends que tu juste dans une poste-Croissance. Je sais que tu n’es pas vraiment sérieux ! »

…Elle s’en alla en larmes.

Son adjudant s’excusa rapidement avec un ‘toutes mes excuses’, avant de la poursuivre.

Etant parti de la tente, nous étions seuls.

Sirotant le thé de Monica, alors que je jetais un coup d’œil à tout le monde.

« Eh bien, c’est l’heure qu’une discussion amusante commence. »

Avec un sourire détendu, j’ai incité la femme qui regardait furieusement de parler.

 

 

 

Ça a commencé avec des affaires insignifiantes.

Ayant récupéré de la fatigue de leur Croissance depuis longtemps avant moi, Novem, Aria et Miranda m’ont guidé et nous sommes revenus depuis le Labyrinthe.

Je me suis allongé pendant un moment au campement, et au moment où la matinée arrivait, j’ai fini par trouver une bonne idée.

Et quand je suis sorti l’annoncer à tout le monde, j’ai trouvé Novem menant un groupe d’Eva et May faisant face à Miranda, menant Aria et Shannon.

Clara était assise un peu loin observant la situation, mais si je devais donner mon avis, elle était plus du côté de Miranda.

Monica était à mes côtés et j’ai fini par sauter entre les deux forces.

Le problème en question était…

« Novem n’a jamais donné de détails sur son bâton. Et elle a rencontré et parlé avec un homme des Forxuz dans Beim… Ce n’est pas tout, mais il y a trop de point suspicieux à propos de Novem. »

Vu ses actions jusque maintenant et sa silence sur le bâton. Il semblerait que Miranda n’ai pas pu pardonner ceci.

Se pourrait-il que ça ait un lien avec Celes ? Ça aurait pu en faire partie.

En revanche, Novem a donné une réponse calme.

« Oui. J’ai en effet falsifié l’information. Mais c’était pour le bien de Lyle-sama. Par-dessus tout, je n’avais jamais eu l’intention que ce mensonge mette le groupe à un désavantage. D’ailleurs… Miranda-san, tu m’as fait suivre, n’est-ce pas. Et tu as ramené pas mal de poudre noir avec toi cette fois-ci. Qu’est-ce que tu comptais faire si une explosion se produisait au sein du groupe ? »

Le sympathisant de Novem était Eva ; May se tenait aussi à côté d’elle, la préconisant.

« Pour commencer, juste parce que tu ne fais pas confiance à la fille, quel genre de folie t’amènerais à engager quelqu’un pour la poursuivre !? »

« Exactement ce que je pense. Et si ça ne te fais pas plaisir, alors pourquoi s’impliquer ? »

Les personnes aux côtés de Miranda étaient Aria et Shannon. A une petite distance, Clara était aussi son alliée.

Aria dit.

« Probablement à cause de son comportement auquel on peut pas s’empêcher d’avoir des soupçons !? Et Novem a déjà fait quelque chose de similaire avant. »

Shannon regardait nerveusement autour. Quand elle m’a regardé, elle a lâché un soupir et baissé sa tête.

« Hah… L’actuel Lyle est inutile, pas vrai ? »

Je ne m’attendais pas qu’on m’appelle inutile. Bon, faisons les meilleurs résultats de cette situation sans espoir pour changer nos esprits.

J’ai pensé, alors que Clara donné sa déclaration.

« C’est vrai que Miranda a caché certaines choses sur elle-même. L’affaire de la poursuite était un peu trop excessive, j’admets… Mais juste en regardant les résultats, Novem-san a en effet rencontré une personne de sa famille. Et ce qu’elle a accepté de lui était un héritage de la famille, n’est-ce pas ? Un bâton incroyable en plus.’

Des deux côtés avaient leur histoire.

Novem dit.

« J’ai, maintenant et avant, toujours travaillé pour le bien de Lyle-sama. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait des doutes sur cette affaire. »

Elle a tranquillement protesté.

Observant la querelle avec attente depuis le côté, Monica :

« Hmm, quelle scène de carnage. Pour un champ de mines clairement visible, il ne faudrait pas moins qu’un Putain de Poulet inutile pour s’y aventurer. »

Je ne sais pas vraiment ce qu’elle veut dire par champ de mines, mais je pouvais comprendre qu’elle me faisait l’éloge.

« Oh, ne fais pas autant l’éloge. J’ai le sentiment que je vais voler à travers le ciel. »

Je sirote le thé et écoute leurs parts. Des avis sortaient depuis le Joyau aussi.

Le Troisième et Quatrième.

『Qu’est-ce qu’elle dit à Novem-chan… si cette enfant n’était pas là, alors ni Lyle ni personne d’autre l’aurait été ! Et je pense toujours que le Marvelous est le meilleur pour le Meilleur de Lyle !』

『Exactement mon avis. Les avoir rejoint après, Miranda et les autres ne sont pas en mesure de dire quoi que ce soit sur la personne qui a sauvé Lyle depuis le début, et s’était épuisée pour son bien ! Tant que j’y suis, je suis pour ‘apporte ce document tout de suite, je vais le signer sur le champ’, peut-être.』

Le Cinquième avait l’air d’être à une petite distance.

『Je n’ai pas l’intention de la rencontrer, mais Octō, c’était ? Elle a dit de faire confiance à Novem. C’est vrai qu’il doit avoir un lien entre elles. C’est idiot de faire confiance en tout. Je suis aussi pour Marvelous. Ça avait juste un impact différent des autres.』

Le Sixième dit.

『Miranda a tort ? Ignorant tous les comportements secrets de Novem et c’est qu’on a ? A vrai dire, Miranda est la personne qui a dévoilé ses propres secrets ne même temps que ceux de Novem. D’ailleurs, moi c’est ‘teindre le cimetière’.』

Le Septième aussi.

『Je comprends que vous sentez avoir une dette envers les Forxuz. Ce n’est pas seulement une fois ou deux que je me suis vu sauvé par eux aussi. Mais un dévouement aveugle est un jeu dangereux à jouer. Je pense encore que quelque chose se produira, alors je vais garder mon vote.』

Les avis sur Novem étaient mitigés, ici aussi.

(Bon sang… tous autant qu’ils sont. C’est une affaire simple, non ? Mes compagnons qui m’ont accompagné jusqu’ici… Comment ne pourrais pas penser d’elles de rien de d’autre que merveilleuse !?)

Alors que je regardais les deux factions en guerre, je me suis levé et j’ai proclamé.

« Je vous aiiimme touuutees ! »

Mon cri soudain mit subitement un terme à la conversation. Je regarde vers le haut et couver mon visage avec mes deux mains alors que je dis.

« Pour que vous toutes pensez autant de moi, je suis un homme heureux. »

Monica.

« Hein ? Est-il devenu fou avec cette tension ? Tout ceci est votre faute, vous entendez. Prenez  un peu mieux soin de ce délicat Putain de Poulet, d’accord !? »

Novem avait l’air inquiète.

« L-Lyle-sama, je vous demande pardon. Mais avec ses soupçons sur moi, je vais devoir parler un jour, sinon… »

Miranda avait aussi l’air inquiète quand elle me regardait.

« Peut-être que je suis allé trop loin. Mais si je lui laisse l’arrière, il y a des choses que j’aimerais connaître… »

Je regarde droit devant et écarte mes bras.

« D’accord, je comprends la situation ! Le problème est que vous ne vous faites pas assez confiance, n’est-ce pas ! »

Tout le monde se regarda et hocha la tête.

« Alors c’est facile. Je vais vous montrer à quel point on peut régler un problème de ce niveau rapidement. »

Je leur dirige à toutes un sourire, mais elles ne pouvaient pas s’empêcher de diriger des regards douteux vers moi. Aussi triste que ça puisse être, il semblerait que de mon comportement habituel, elles n’étaient pas prêtes à me croire.

(C’est vrai que je suis un peu lent. Mais le moi d’aujourd’hui est différent !)

« Eh bien, pour résoudre tout ceci, vous devrez tous m’embrasser. Un bisou bien intense ! »

Le visage d’Aria devint tout rouge et  sa chaise est tombée alors qu’elle se levait. Elle se déplaça tout au fond dans un coin de la tente.

Le bouche de Shannon était grande ouverte et se ferma en silence, alors que Clara était rouge jusqu’aux oreilles.

May dit.

« En y pensant, j’étais en forme Qilin la dernière fois. Lequel tu préfères cette fois-ci ? Qilin encore ? »

Elle dit ceci, alors je souris.

« La sensation de la langue d’un Qilin n’est pas si mal, mais j’aimerais demander la forme humaine. Je prendrai tes deux premiers baisers. »

May abandonna et haussa ses épaules.

« Dommage. Mon premier baiser était avec Fredricks.

A l’intérieur du Joyau, je pouvais entendre quelques voix reprochant l’homme.

『Pervers.』
『Impossible~. Son âge était sous un chiffre, pour l’amour de dieu~.』
『A croire que mon propre père aurait une telle passion… Que c’est gênant.』
『Toujours aussi imperturbable… Alors c’est parce que t’avais ce genre de préférences.』

Le Cinquième explosa.

『Je vous répète sans cesse, c’est juste comme dire bonjour quand elle est en forme Qilin ! La langue serait malencontreusement entrée dans sa bouche à un certain point ! Vous dites tous ceci en le sachant très bien, n’est-ce pas !?』

C’était un peu dommage, mais si ça avait été donné au Cinquième, alors il n’y a rien à y faire.

« Bon, c’est bien en soit. Alors passons aux… »

Là, Shannon se protesta violemment.

« Arrête tes conneries ! Mettre ma langue et tout… dans tes rêves ! »

La voyant protester avec un visage rougit, j’ai posa ma main sur mon menton pour penser.

« Si un baiser profond n’est pas bon, alors pourquoi pas un baiser français ? Tu vois, ça ne semble pas un peu mignon ? »

Elle serra ses bras et se retourna. Peut-être que c’était vraiment trop tôt pour nous.

« D’accord. Tu peux passer ton tour si tu veux. Amusons-nous une autre fois. Bon, les autres membres sont… »

Quand j’ai dit ça, Shannon a tendu ses mains vers moi avec un visage un peu troublé.

« Eh, non… ça ne te dérange pas de renoncer si facilement ? »

Elle a dit ça, mais nous n’avions pas beaucoup de temps, alors si les autres membres étaient prêts, j’allais commencer. On dirait qu’il en avait encore une qui s’y opposait.

C’était Eva.

« Attends une seconde… Bien que je voyage avec toi, Lyle, ce n’est pas comme si je suis tombée amoureuse de toi ou quoi. Les baisers sont hors de questions. »

Elle l’a dit plutôt calmement.

Mais je n’allais pas renoncer pour quelque chose pareille.

« Je vois. »

« Ouais. Alors va embrasser les autres, d’accord ? Je veux dire, pourquoi un baiser ? Tu veux dire cette situation sera réglé avec l’usage d’une Compétence ? »

J’approche la fille en doute, pose ma main derrière son dos et la tire vers moi, et je l’ai utilisé pour la supporter alors que je serré.

J’ai attrapé sa main résistante avec ma main droite libre et j’ai approché mon visage.

« Alors tu peux tomber amoureuse de moi maintenant. Tombe pour moi à cet instant. »

« Q-Quoi ? Tu as perdu plus d’une casse ! »

Elle continua à résister, tournant sa tête pour que nos yeux se croisent. Ses joues étaient juste un peu rouges.

(Dans le mil !)

Dans le Joyau, Septième.

『…Alors tombe pour moi à cet instant. Ça pourrait pas être digne du Meilleur de Lyle ?』

Le Troisième.

『Eh~ C’est toujours Marvelous.』

Avec regret le Cinquième.

『Vous tous, je ne vais pas oublier que vous m’avez tous appelé un pervers, vous entendez. Ah, je change le mien pour ‘Je suis le Lyle de tout le monde’, d’accord ?』

Tout le monde autour était trop confus pour bouger, et j’ai regardé droit dans ses yeux et j’ai dit.

« Ne t’inquiète pas. C’est juste une question de temps avant que tu tombes pour moi ! »

Eva résista.

« Et je te dis non ! Même moi j’ai mes rêves ! Quand le rideau ferme, il montra sur scène avec un bouquet de fleurs et me déclarera son amour… Et pourtant, il est impossible que je tombe pour un homme qui me le dit devant autant de gens ! »

Ayant entendu l’explication d’Eva, Monica semblait en avoir marre.

« Non, ton rêve a autant de gens autour et ce n’est pas si différent après tout… »

J’ai entendu son rêve et j’ai hoché la tête.

« Très bien. Dans ce cas-là, la déclaration peut attendre jusqu’à plus tard. Je vais d’abord prendre tes lèvres. Une fois les préparations faites, je vais t’accorder tes souhaits. Imagine-le… Une grande scène à toi toute seule, ton figure chantant la dernière note, cherchant ma forme parmi la foule qui applaudit. Une salle comble, et tout le monde applaudit pour notre joie alors que je saute sur scène ! Et… tu n’aimes pas qu’on te regard, n’est-ce pas ? »

Le visage d’Eva devint rouge alors qu’elle détourne le regard et hoche la tête.

« …D’accord. »

Il semblerait qu’elle imaginait la scène de déclaration et était assez ravie avec.

Shannon pointa vers elle.

« Hé, la fille a juste hoché la tête et a même répondu ! Après avoir dit tout ceci avant, pourquoi est-ce que son visage est tout rouge ?! »

(Une ouverture !)

Avant qu’elle reprenne ses esprits, j’embrasse Eva. Ses yeux se sont écarquillés en surprise pendant un moment, mais ils sont tout aussitôt devenus normaux.

Le lien de la Compétence 【Connection】 connectait maintenant elle et moi. J’ai senti une sensation de son succès.

(Bien, ensuite c’est…)

Le Quatrième dit calmement.

『S’il avait ce niveau de motivation tous les jours… Bon, peut-être qu’il vaudrait mieux que ça soit que par occasion.』

Tout le monde dans la tente nous regardait avec des visages rougis.

 

 

 

…Dans une salle circulaire.

Le plafond était haut et des gemmes bleues étaient incrustées dedans.

La pensée qu’elles ressemblaient au propre Joyau de Lyle n’était pas fausse.

Ce qui se tenait au centre était un certain Lyle Walt. Pas dans un peignoir, mais ses habits habituels.

La grande salle avait cinq portes.

Et dans l’air flottait la grosse épée argentée et l’arc que Lyle avait utilisé. La salle s’est soulevée pour créer une sorte de ring au centre de la salle circulaire.

Regardant autour, encore avec un visage rougi, Clara instable à ses jambes.

Elle a nerveusement observé son entourage et a remarqué que May était calme alors qu’elle regardait vers l’une des portes.

(C’est parce que c’est sa deuxième fois ? Elle a bien dit qu’elle l’a embrassé avant… Ou plutôt, l’embrasser en forme Qilin… Qu’est-ce qui passait bien par la tête de Lyle… ?)

La tête de Miranda lui faisait mal. Elle n’aurait jamais pensé que son premier baiser soit prise d’une telle façon.

Un Lyle dominateur n’était pas une mauvaise chose, mais si possible, elle aurait voulu qu’il tente de créer la bonne ambiance.

(Bon, ce n’est pas s’il va préparer une occasion spéciale pour Eva, alors je vais lui dire mes demandes plus tard, et… Bref, c’est ici que 【Connection】 m’a ramené. Est-ce à l’intérieur du cœur de Lyle ?)

La Compétence 【Connection】 de Lyle.

C’était une Compétence qui créait des liens. Ça créait des liens de mana pour connecter des gens, et rendait la transmission cérébrale possible.

C’est juste que pour que ça puisse aspirer la conscience des autres dans son propre cœur, c’était quelque chose que même Miranda n’a pas pu anticiper.

Sur le ring.

Avec de nombreuses lumières illuminant l’espace depuis le haut, il écarta ses bras en haut.

« Si les mots ne passent pas, alors parlez avec vos poings ! Transmit par notre fondateur, telle est la tradition sacrée de la Famille des Walt ! Eh bien, approchez et montez sur le ring ! »

Personne ne comprenait la moindre chose, alors qu’elles fixaient Lyle en haut de la plateforme…

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *