Sevens – Chapitre 139

Les prairies étendues devant moi.

Le ciel est élevé et le soleil est caché derrière les nuages pour produire un froid désagréable sur ma peau.

(Si le soleil sort, ça va forcément se réchauffer.)

L’hiver approchait sa fin. Je lève ma lance, alors que je restais méfiant des environs.

J’ai demandé à May de prendre la forme d’un Qilin et je suis monté sur elle pour m’entraîner à balancer une arme d’hast sur un cheval. La lance était empruntée d’Aria au fait.

« Hé, ne frappe pas ma tête quand tu balances cette chose autour. Si tu frappes mes cornes, je vais te mordre. »

Me regardant m’asseoir sur son dos et m’occuper des monstres, elle semblait plus concernée par le fait que la lance heurte sa tête.

Porteur était garé sur une route bien maintenue. Aria penchait son dos contre l’engin alors qu’elle nous regardait, tandis qu’Eva montait la garde.

Clara roulait sur le toit de Porteur, nous observant.

« Je m’assure de ne pas le faire, mais… combattre à dos de cheval est vraiment difficile. »

Je me suis entraîné avec la suggestion du Sixième, mais pour commencer, je n’avais pas de cheval. Il n’y avait pas d’autre choix, alors j’ai demandé à May de prendre la forme d’un Qilin à la place.

Aria soupira.

« Hé, ce n’est pas un excessivement luxueux ? N’ayant pas de cheval, tu montes une bête sacrée à la place ? »

Eva regarda autour avant de consentir avec elle.

« Juste Lyle. D’ailleurs, pourquoi chevaucher ? C’est classique des histoires d’Heroes, alors je ne vais pas me plaindre. »

Aria semblait étonnée alors qu’elle regardait Eva.

« C’est ça ton souci ? Tu vas juste ignorer le fait qu’il prépare sérieusement pour la guerre ? »

Sur le chemin de retour après avoir complété les requêtes, je devais m’entraîner à la lance en chevauchant à chaque fois que nous croisions  un groupe de monstres ; en plus d’être difficile à maintenir l’équilibre, j’avais l’impression que ça serait plus facile de se battre si je descendais.

Nous avons trouvé trois gobelins et j’ai demandé à tout le monde de me laisser combattre seul.

May a piétiné le gobelin que s’était avancé devant elle avec ses avants-pieds 1.

« Hé ! »

Quand ses mouvements brusques ont soudainement détruit mon équilibre, May rigola.

« Non mais, il a visé pour mes jambes. Ou plutôt, combien de temps comptes-tu rester sur ces faiblards ? »

Se battre sur un cheval est vraiment difficile.

Depuis l’intérieur du Joyau, j’ai même entendu quelques rires des ancêtres. Le Sixième.

『Essaye de fixer proprement l’axe de ton corps. Ils y a beaucoup de gens sur le champ de bataille où il est difficile de distinguer les mouvements de l’homme et le cheval.』

Je vais avoir du mal, même si vous me dites ça.

Au moins, ça grave si je ne peux avoir la bonne forme, je me suis dit alors que je m’entraînais.

Après avoir vaincu les gobelins, Clara est descendu du toit pour ramasser les pierres magiques.

Aria est venue à côté d’elle.

« Hé, laisser y aller après. »

Je descends de May et confirme avec elle.

« May, si ça ne te dérange pas ? »

Elle ne semblait pas trop intéressée.

« Ça ne me dérange pas. »

Aria reprit sa lance de moi et sauta joyeusement sur le dos de May. Elle a été une fille de la noblesse —quoique pour une courte période de temps— et il semblerait qu’elle ait déjà chevauché avant.

La figure d’Aria chevauchant avec une lance devant était assez héroïque 2.

Là, May.

« Ah, elle semble plus stable que Lyle. »

Je détourne mes yeux des deux.

« …Ca faisait longtemps que j’ai chevauché. »

Et a fini par donner une excuse. Peut-être trouvant ceci intéressant, Aria envoya May courir avec sa main droit sur sa lance et se main gauche agrippant les rênes.

Ayant fini de récolter les pierres magiques, Clara enleva ses gants alors qu’elle dit.

« Elle est douée. Elle s’en sort très bien. J’ai entendu qu’Aria était née dans une famille de guerriers, mais… franchement, si elle était un homme, ça ne serait pas étrange qu’elle finisse en tant que capitaine ou général.

Je regarde vers Aria.

« Tu as raison. Mais à l’heure qu’il est, il y a beaucoup de femmes qui jouent un grand rôle sur le champ de bataille. Je ne suis pas sûr des reines, mais il y a deux jeunes Dames de la Grande Guerre, et la Sainte Vierge. Tu vois, trois d’entre elles pile dans les parages. »

Clara soupira, avant de tourner son visage vers moi. Et ses yeux étaient plus focalisés que d’habitude.

« Et cette sainte vierge est le problème ici. »

J’avais transmis l’info que j’ai reçue à Clara. Elle a lu à travers les documents. Alors Clara était au courant de la Sainte Vierge aussi.

Bien entendu, celle de maintenant était terrible.

La Théocratie de Zayin était un pays qui dévoué leur foi à la dernière Déesse.

Il n’y avait aucun problème dans ça, et en général la religion se consacré principalement à se vouer à une des Déesses. Le problème se trouvait chez la représentative de la génération actuelle.

(Les prêtres succèdent généralement leur rôle à travers le sang, alors ils ne sont pas vraiment différents des nobles. Et pourtant les gros bonnets du pays se décidaient sur l’apparence et le talent ?)

Parmi les vierges sacrées en service à leurs temples, sans aucun lien à la ligne de sang, une qui brillait dans l’apparence et le talent serait sélectionnée comme prochaine Sainte Vierge.

Et à cause de ça, il y avait une tendance pour les plus compétentes d’être sélectionnées.

Parfois, dû aux circonstances des pays autours, la fille d’un noble serait envoyé dans la vie de nonne et se frayer un chemin jusqu’à vierge sacrée. Les prêtres supérieurs qui avaient les rôles de ministres semblaient être ceux à vraiment gouverner, mais la Sainte Vierge avait son propre niveau d’autorité.

Et les prêtres supérieurs n’étaient pas des monolithes dans le temps.

(Pour une théocratie de chercher la bagarre avec tout le monde autour… ce n’est pas bon, non ?)

L’histoire de Zayin était aussi une histoire de guerre.

Mais peut-être parce que le prédécesseur faisait partie d’une faction modérée, les conflits se sont arrêtés ces vingt dernières années. Jusque-là c’était juste horrible, et peut-être que la nouvelle génération avait une rancune envers Lorphys, vu qu’elle essayait de déclencher une guerre totale avec eux de nombreuses fois.

(Faire la guerre juste après avoir obtenu le pouvoir…)

Ayant entendu de la situation de Zayin, les réactions des ancêtres coïncidaient. Le Cinquième et Sixième semblait particulièrement irrités.

『Leur raison pour la guerre est terrible. Je commence à avoir envie de soutenir Lorphys sans réserve.』
『Qu’est-ce qu’ils peuvent bien penser ? Devions-nous les faire et leur graver un traumatisme si profond dans leurs crânes qu’ils ne vont plus jamais faire la guerre ?』
『…Leur raison pour la guerre est inexistante. Le côté de Zayin est hors de question. Sûrement hors de question.3
『Les écraser sera plus rafraîchissant.』
『Nous ne pourrons pas mettre Lyle au pouvoir, alors je dois refuser. Rien qu’en essayant de gérer ce pays va prendre tout le temps de Lyle』

…Et ça a fini que je ne pourrais pas combattre au côté de Zayin.

Le Cinquième a dit que même pendant le temps qu’il était en vie, ils ont attaqué de façon irrationnelle les seigneurs féodaux autour de lui de nombreuses fois, et c’était quelqu’un qui était forcé de l’endurer.

Il ne pouvait pas les pardonner sur un niveau émotionnel.

Quand j’ai eu envie de lâcher un soupir, une réponse est arrivée sur la Compétence 【Search】. Un point jaune se faisait chasser.

J’ai immédiatement appelé tout le monde.

« Quelqu’un se fait pourchasser. Clara, retourne à Porteur. Aria, reste là-haut, et suis-nous ! Eva ! »

J’ai appelé Eva et je lui ai demandé de regarder dans la direction où le pourchassé se trouvait.

Parmi nous, elle avait la plus grande vue, alors après avoir regardé un peu…

« Quelques charrettes se font pourchasser. Ce sont des grandes charrettes, alors on ne dirait pas qu’ils vont s’échapper. Mais… »

Avec un visage perplexe, elle me dit.

« C’est étrange, je veux dire, ceux qui qui les pourchassent n’ont pas l’air d’être des bandits. Il y a forcément quelques circonstances derrière ça. »

Entendant ceci d’elle, je commence à réfléchir.

(Alors une poursuite avec des circonstances ? Peut-être qu’il vaudrait mieux ne pas s’en mêler.

Les charrettes se tournèrent droit vers nous.

« Lyle, qu’est-ce qu’on fait ? »

Suite à la question d’Eva, j’ai décidé de les aider. Quand j’ai touché le Joyau, le Troisième lâcha une voix un peu irrité. Mais il semblait un peu heureux.

『Tu joues le héros, alors ? Bon, il y a des fois où les pourchassés soient ceux en tort. Ou plutôt, ceux qui font la poursuite semblent diriger un peu d’hostilité vers nous.』

Le Sixième.

『Sois prudent. Leurs mouvements ne sont pas ceux de simples bandits.』

Je donne les ordres.

« Clara, bouge Porteur pour être entre le poursuivi et poursuivant. May, retransforme-toi en forme humaine. Tout le monde grimpe sur Porteur et gardaient les poursuivants compagnie. »

Nous montons sur Porteur et Clara commença à le conduire. Je me déplace sur le toit du Porteur mobile, agrippe le Joyau dans ma main gauche et sors l’arc.

Eva monte aussi sur le toit et se tient avec son propre arc.

Ceux qui poursuivent la charrette sont un groupe de mâles sur des chevaux pourtant des robes à capuche sur tout leur corps.

Quand j’ai vu qu’ils approchaient, ils ont immédiatement envoyé trois vers nous.

« Dix poursuivants… Non, ils ont en plus derrière. »

Leurs mouvements étaient une chose, mais leur décision pour envoyer trois de notre côté était aussi rapide. Le Cinquième me fit un avertissement.

『Lyle, ne te retiens pas. Ton ennemi vient avec l’intention de tuer. Il y a de forte possibilité que le groupe poursuivi soit complétement en tort, alors risquer ta vie pour leur bien est simplement absurde.』

Je prends une bonne bouffée d’air et fais une pose pour tirer mon arc.

Après avoir verrouillé les ennemis avec la Compétence 【Select】, je n’ai pas hésité à tirer mes flèches de lumière. Les flèches sont arrivées vers eux, et les trois chevaucheurs ont immédiatement changé de direction et pris une action d’évasion.

Mais les flèches les ont suivi et les ont percées à travers leurs figures en robes.

L’un dans la poitrine, l’autre à travers l’épaule.

Cependant, le troisième au centre a utilisé son cheval comme bouclier pour échapper la flèche. Et après avoir atterrit au sol, il commença à sprinter vers nous.

Je tire la prochaine, mais cette fois-ci, le balança un couteau pour l’abattre.

« Il a vu à travers ? »

Le Septième parla.

『Je vois. Il a au moins du culot, pour essayer de nous défier seul.』

Eva cria.

« Là ! »

Elle tira une flèche. Peut-être qu’elle avait un peu d’hésitation et le projectile a raté sa cible. Notre groupe avait peu d’expérience pour combattre des adversaires humains.

Il réduit rapidement l’écart, alors j’ai changé l’arc vers sa forme de Joyau et sortis mon sabre.

(Celui-là est rapide !)

Avant que je puisse enlever la chaîne entourée autour de mon bras, il sauta vers le toit de Porteur qui fonçait.

La main qui est sortie de sa robe agrippait une arme.

Je sors mon sabre de secours pour parier le coup de sa dague. Et atterrissant sur le toit de Porteur, il me fixe son regard.

Alors que nous échangeons de telles plaisanteries durant cette courte espace, Eva tira une flèche depuis derrière moi.

Et dans cet instant, j’ai avancé pour trancher vers lui.

L’homme a donné la priorité d’arrêter mon attaque plutôt que la flèche. Avec la tête maintenant enfoncée dans sa cuisse, ses mouvements se sont empirés. J’utilise mon sabre pour repousser ma dague dans sa main gauche encore une fois, avant d’utiliser une autre pour trancher devant.

(Pas assez profond.)

Ce n’est pas que je n’ai pas assez avancé.

Mon adversaire a sacrifié un bras pour éviter un coup mortel.

Et sa main gauche tomba quelque part, le Troisième dit depuis le Joyau.

『Lyle, fais lui partir avec un coup de pied tout de suite !』

Avec le 【All】 du Second, je pouvais sentir le gonflement étrange dans le mana de son corps et je pouvais sentir un danger imminent.

Je l’ai immédiatement mis en action. Ses yeux s’écarquillèrent et après que l’homme soit tombé du toit de Porteur, il roula sur le sol plusieurs fois et explosa.

Eva derrière moi, regarda vers l’homme qui a juste explosé en flammes.

« …Il s’est explosé. »

Son expression indiquée qu’elle ne pouvait pas le croire. Quand j’ai regardé vers la direction des charrettes, les poursuivants se sont immédiatement tournés pour prendre la retraite.

Et une autre explosion retentit.

Me retournant, j’ai vu l’endroit où nous avons neutralisé les deux autres devenir aussi un torrent de feu.

Les charrettes des poursuivis réduisit sa vitesse et commença à se diriger vers nous.

Et j’ai remarqué les deux que j’ai tiré dessus, c’était le survivant qui a initié l’explosion.

« C’était quoi ça au juste ? »

Quand j’ai marmonné ça, le Quatrième s’exprima.

『Une fois de plus, on dirait que tu as déniché quelqu’un d’embêtant.』

 

 

 

Nous nous sommes rencontrés avec les charrettes et avons observé l’endroit avec de descendre.

Les chevaux que les poursuivants chevauchaient couraient au loin et leurs poursuivants eux-mêmes avec eux. Même quand je l’ai vérifié avec mes Compétences, leurs signaux s’éloignaient de plus en plus.

Aira regarda vers les endroits brûlés.

« Aucun homme sensé s’exploserait comme ça. »

May descendit en forme humaine.

« Personnellement, je ne pense pas qu’on peut trouver un type raisonnable chez l’homme. »

Et ceux qui sont descendus de la charrette étaient un groupe différent des hommes à capuches. Alors qu’ils se mettaient en garde, un seul petit vieil homme enleva sa capuche.

Avec sa tête couverte de cheveux blancs, il avait une grande barbe. Il était plutôt mince, et bien que ses yeux tombèrent naturellement, les cernes en-dessous était quelque de terrible, donnant son visage un côté vilain.

Mais…

« Je vous offre ma sincère gratitude pour nous avoir sauvé. Je m’appelle 【Gastone】. D’après votre apparence, vous semblez être des aventuriers. »

J’hoche ma tête, et Gastone-san baissa sa tête.

« Après vous avoir juste sauvé, je sais que ça peut paraître impardonnable pour moi de le demander, mais est-ce que vous pourrez accepter notre requête ? Nous allons vous offrir une requête, bien entendu. »

Depuis le Joyau arriva la voix du Sixième.

『Vraiment suspicieux. Coupe poliment tout lien avec lui ici. Sauver sa vie était déjà plus qu’assez.』

Est-ce qu’il a dit, mais même si je devrais refuser, je ne pouvais pas m’empêcher d’être curieux du contenu d’une telle requête.

« Nous venons tout juste d’en compléter nous-mêmes. Il y a des limites à ce que nous pouvons faire. »

Et Gastone-san dit.

« Ce n’est pas quelque chose de difficile. J’aimerais bien que vous prenez le rôle de gardes. Ça ne devrait pas poser de problème si nous arrivons à Beim. Si vous avez complété une requête, ne seriez-vous pas déjà en route là-bas ? »

C’est devenu difficile de refuser. Il y avait quelques voix énervées venant du Joyau.

Mais si c’était juste pour les escorter, enfin c’est ce que je me suis dit, une autre personne à capuche descendit de l’une des charrettes. D’après sa carrure, c’était probablement une femme.

« Gastone, qu’allons-nous faire ce ceux qui ont été attaqué ? »

Là, Gastone-san commença à paniquer.

« Wah ! Je suis sûr de vous avoir dit de ne pas quitter la charrette ! »

D’autres femmes étaient à bord et elles portaient toutes les mêmes robes à capuches. Quand Gastone a rapidement essayé de les faire toutes retourner, la première enleva sa capuche.

« Je vous remercie pour nous avoir porté secours. Quand nous avons été attaqués, il y avait une charrette qui a été laissée derrière. Si possible, j’aimerais bien que vous alliez à leur secours. Je vous payerai pour vos entiers services. »

Gastone-san leva sa main droite vers son visage.

Et je regarde vers la femme. J’ai vu un portrait me rappelant d’elle parmi les documents.

« …Se pourrait-il… »

Clara m’approcha, et voyant le visage de la femme, elle était un peu en panique.

« Lyle-san, c’est mauvais. Vraiment mauvais ! »

Aira.

« Eh ? Quelque chose ne va pas avec cette dame ? »

May.

« Ah~ c’est vrai, ce portrait. Cette personne lui ressemble bien. »

Bien qu’elle semble un peu irritée par la déclaration d’Aria, la femme le laissa passer. Des cheveux blonds et des yeux bleus clairs.

J’avais entendu dire qu’elle était dans la mi-trentaine, mais je sentais qu’elle pourrait passer pour la vingtaine passée.

« J’ai servi en tant que précédente Sainte Vierge de la génération précédant de Zayin. Je m’appelle 【Thelma Zayin】. Et je souhaite faire une requête officielle. Voudriez-vous prendre le rôle de nous escorter ? »

La femme qui s’était appelé comme étant la précédente Sainte Vierge regarda droit vers moi.

J’ai senti un frisson, mais quelques cris de joies ont éclaté dans le Joyau.

Le Troisième semblait se frapper contre la table.

『Lyle, tu l’as encore fait ! Acceptons la requête de l’ancienne Sainte Vierge présente !』

『avec ça, Lyle peut s’impliquer dans cette histoire ! Qui plus est, avec la carte d’une ancienne chef diplomatique ! Comment allons-nous l’utiliser, les gars !』

『Ne la laisse pas partir. Tu ne dois sûrement pas la laisser partir ! Garde-la précieusement !』

『Les bonnes choses arrivent aux bonnes personnes. Il a fait de bonnes choses tous les jours et la Déesse lui a béni avec fortune pour ça. Ça peut être utile de temps en temps, tu vois. Très bien, écoute sa situation et pense à comment tu vas t’en servir.』

Je me suis dit.

(Même quand des personnes embêtantes arrivent, ces types se réjouissent…)

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *