Sevens – Chapitre 141

La nuit.

Effectuant le travail de garde, nous avons monté la garde des environs alors que nous nous sommes arrêtés pour nous reposer. La vitesse de notre déplacement été élevée, alors nous avons augmenté davantage de distance avec nos poursuivant que j’avais prévu.

Mais il y avait quelque chose que je voulais confirmer, alors je suis allé demander l’ancien Haut Prêtre, Gastone-san.

Un peu éloigné du camp de feu, nous avons discuté avec des boissons chaudes dans nos mains.

Il n’y avait pas de choses que je voulais demander, mais connaître l’histoire de nos poursuivants était la première priorité. Et l’objectif du groupe de Gastone-san était aussi très important.

Gastone-san fit une expression fatiguée, alors qu’il expliquait la situation.

« Les élites de la brigade des chevaliers ? »

Il hocha la tête, avant de marmonner de façon agacée.

« Elite juste en nom, c’est un corps d’assassins. Ils ont déjà été une unité qui effectuée des tâches quelque peu douteuses. L’ancienne Sainte Vierge, Thelma-san, faisait partie de la faction modérée, alors elle ne pouvait pas s’empêcher d’accumuler de la rancœur avec les chevaliers… »

Depuis le Joyau, j’entendis la vois reprochant Gastone-san. C’était le Cinquième.

『Alors au lieu de juste les opposer, pourquoi ne pas les envoyer tuer des monstres et des bandits de façon modérée et faire un spectacle de leur faire des louanges pour leurs efforts ? Les opposer pour attiser les flammes au sein du pays et c’est déjà une incendie ? Abandonner simplement un gros problème comme ça est juste déraisonnable.』

Même quand il a abandonné quelques flammes chez ses propres enfants, j’ai pensé à moi-même, mais je me suis retenu de le dire. J’ai essayé d’adoucir les mots du Cinquième et les transmettre.

« La chasse aux monstres et élimination de bandits, ça n’aurait pas été mieux de les recommander travailler dans ce domaine ? »

Là, Gastone-san fit un sourire horriblement épuisé.

« Vous pensez que Thelma-san ne l’a pas remarqué ? Même si je n’ai pas l’air, je suis d’une lignée de Prêtres Supérieurs, vous savez. Evidemment, nous ne voulons pas maintenir une brigade de chevaliers, et pourtant ne leur fournissant aucun travail. »

Lignée de Haut Prêtre. En termes de noble, peut-être Comte ou Vicomte, ou une position autour de ça. Il est sûr d’avoir des parties pas très noble dans leurs devoirs, mais leur vie de prêtre était décidée par l’hérédité.

« …N’envahissant pas les terres étrangères. Les prêtres supérieurs ont comploté contre le fait de mettre tous leurs efforts dans les affaires internes, et nous avons fini par compter sur les aventuriers. Nous y avons ajouté une somme inutile et nous avons en quelque sorte obtenue quelque chose de concret, mais ça a pris vingt longues années à accomplir. Sans pouvoir remettre léguer sa position durant tout ce temps, Thelma-san a traverses bien plus d’ennuis. »

Le Cinquième s’excusa.

『…Je vais être franc. Je suis désolé.』

L’homme ne pouvait pas l’entendre, mais j’avais aussi des sentiments que je ne pouvais pas sortir.

« Thelma-sama, c’était ? Alors elle n’aurait pas pu simplement rester au pouvoir, sans céder son rôle à la future génération ? »

Là, Gastone-san posa sa main sur son front avec une expression troublée. Silencieusement, il vida tout sur son cœur.

« …Côté âge, la Sainte Vierge est une position stricte. Elles doivent toujours être jolies. Elle pourrait être encore jolie, mais dois-je dire qu’elle n’est pas de taille contre les plus jeunes filles ? La population a aussi demandé une nouvelle. »

Le Sixième, irrité.

『Je suis surpris que ce réglé ait été transmis avec succès jusque maintenant. D’ailleurs, si elles étaient censées être des jolies décorations, alors n’importe qui ferait l’affaire ? Un faux geste et que ça serait facile d’y placer une marionnette…』

Là, le Troisième.

『Ah, alors c’est donc ainsi. Comme ça, une certaine femme du pays devient la Sainte Vierge et ils utilisent indirectement Zayin pour détruire les pays qui les opposent. Et j’ai pensé que c’était stupide comment ils cherchaient toujours la bagarre avec ceux autour d’eux. Non, je pense encore que c’est un peu stupide, je te rappelle.』

Alors que je pensais que c’était le bordel de diverses façons, j’ai demandé d’avantage à Gastone-san.

« Et la Sainte Vierge de la génération actuelle, euh… »

« Elle était la fille d’une famille de noble du pays voisin de 【Selva】. Même quand nous sommes normalement censé éviter des filles de telles origines. »

Selva…. Un petit pays et un avec quelques actions conduites derrière les scènes. Dans cette terre désordonnée par une rangée complexe de petits pays, ils maintenaient leur statu quo.

Contrairement à deux certains pays, il n’y avait pas encore de signe d’eux subissant une bataille intense.

(Est-ce que ça serait possible de rassembler ces terres ? Non, pour commencer, est-ce que c’est physiquement possible ?)

Quand je suis devenu anxieux, le Septième dit, tout ravi.

『Que c’est bien. La précédente Sainte Vierge et un Haut Prêtre de la faction modérée… Tu as le chef et son assistant entre tes mains.』

Le Quatrième.

『Ceci s’approche d’une rébellion. Non, c’est une rébellion. L’ancienne Sainte vierge qui a repris sa place, et le Haut Prêtre chassé !』

Le Troisième enchaina.

『Attristé avec l’état de son pays, l’ancienne Sainte Vierge ne pouvait pas se permettre de ne rien faire ! Même s’il serait mieux si elle était un peu plus jeune !』

Le Cinquième.

『Eh bien, pourquoi pas mettre les deux en place pour accumuler de l’influence et mettre Lyle au centre. Si tu obtiens Zayin entre tes mains, tu peux utiliser la rébellion comme excuse pour revoir complètement les façons régner du pays.』

Le Sixième.

『Ouais. La brigade des chevaliers saints ? Ecrasons les élites qu’ils ont déployé ici et maintenant. Pensant à l’étendue du pays, il ne devrait en avoir beaucoup. Je suis sûr que ça sera un coup dur.』

…De ce que j’ai entendu, elle a officieusement remis la position de Sainte Vierge. C’était un peu forcé, mais Gastone-san ne pouvait pas s’empêcher de le reconnaître aussi. Pourtant les ancêtres me disaient d’aller sous la bannière de la rébellion.

Quand j’ai tapoté et roulé le Joyau avec le bout de mon doigt, le Troisième essaya de me convaincre.

『tu n’aimes pas ça, Lyle ? Alors prends-le comme ça ! Pour Zayin, un pays dont le gouvernement est plein de problèmes, tu vas utiliser cette opportunité pour les reformer ! Quoi ? Les pays autour l’utilisent déjà pour se soulever, après tout. D’ailleurs, tu apportes le bien ! Pour mener cette terre de conflits interminables sur le droit chemin, pourquoi ne pas ravaler tes larmes ici !』

Le Cinquième aussi.

『Ou plutôt, même si tu ne fais rien, il se fera de toute façon écrasée par Celes. Tandis que cette chose  a encore ses yeux sur son propre pays, aussi insupportable que ça puisse être, tu devrais plus ou moins rassembler ces terres. Même ceci ne pourrait pas suffire, mais tu devrais penser des situations autour aussi. Et ce sont des adversaires que je ne peux pas me permettre d’ignorer.』

Le Cinquième semblait déborder de motivation. Dans tout ceci, le Sixième m’appela.

『Lyle, je comprends ce que tu ressens, mais c’est vrai qu’il y a besoin de casser le blocage sur cette situation. Tu es juste une pièce dans tout ça. Et si tu l’abandonne, Celes vas vraiment bouger dans un futur imminent. Regarde un peu vers l’avenir et prends ta décision.』

Sa voix était gentille.

Après un moment, j’ai demandé à Gastone-san de ses plans à partir de là.

« Une fois arrivés à Beim, que comptez-vous faire ? »

« Nous ne pouvons pas trop faire toute une histoire. Je souhaite seulement d’assurer la sécurité pour ceux qui ont été entraîné dans tout ceci. Thelma-sama et l’ancienne candidate pour la Sainte Vierge, Aura-sama sont avec nous. Au moins, peut-être que je pourrais finir par les obliger à me prendre seul pour cible. »

Bien que son apparence ait l’air infâme, c’était une personne assez gentille. Peut-être qu’il a aussi traversé pas mal de choses. Malgré tout, les ancêtres étaient…

『Quoi ? Ancienne candidate pour la Sainte vierge ? Ça veut dire la rivale de celle de maintenant, n’est-ce pas ? …Oh, tu as encore plus de cartes à jouer !』

『Elle était assez bonne comme candidate. Il y en a d’autres qui donnent les ordres dans Zayin n’est-ce pas ?…  Ça va être marrant !』

『Alors une fois qu’on a obtenu notre ‘cause juste’, devons-nous vendre nos noms à Lorphys ? Ce pays aussi n’a qu’une princesse, n’est-ce pas ? Le roi et la reine sont morts dans un accident ?』

『Tout ceci n’est que suspicieux. Et il y a pas mal de pays qui maintiennent la tranquillité. Même quand leurs noms sont mentionnés, pour qu’un pays ne montre aucun mouvement…』

『Non, non, cette fois-ci ça vaut vraiment la peine. Tu dois réduire le potentiel de guerre de la puissance que tu finiras par combattre, et tu t’es même mis la main sur une ‘cause juste’. Maintenant tu dois tout mettre ensemble et faire les préparatifs pour la victoire.』

Ils avaient l’air de s’amuser. S’amuser à fond.

(Ces types sont flippants.)

J’ai pris une bouffée d’air et j’ai offert une proposition à Gastone-san.

« Gastone-san. »

« Quelque chose ne vas pas ? »

« C’est à propos des poursuivants. Il n’y a aucun doute qu’ils nous pourchassent encore. J’ai anticipé qu’ils lancent sur une attaque sur nous bientôt. »

« …Je comprends ça. Aussi vils qu’ils soient, ce sont des élites d’une brigade de chevaliers. Si vous pensez que c’est impossible, ça ne me dérange pas que votre groupe prenne la fuite. Mais à ce moment, si vous pouvez prendre Thelma-sama et Aura-sama avec vous. Les autres, si possibles, veuillez les prendre avec vous. Tant qu’ils peuvent avoir ma tête, ils devraient être assez contents pour… »

Avant qu’il termine, je souris.

« Ça ne vous dérange pas qu’on les élimine d’abord, n’est-ce pas ? »

« …Hein ?! Eh ?! »

Regardant son visage surpris, j’ai commencé à expliquer le plan.

 

 

 

C’était une vallée sur la route la plus courte possible vers Beim.

Cet endroit entouré de parois était un terrain difficile à traverser. Mais ayant décidé que nous allions procéder par la plus courte route, nous ne pouvons pas nous empêcher de la traverser.

Si je puis ajouter, ceci était un endroit plutôt adapté pour l’embuscade. Avec autant de graviers, c’était difficile pour les charrettes d’avancer rapidement. Même avec tout ça, Porteur avançait sans problème.

(Porteur… on peut vraiment compter que sur toi.)

Ses magnifiques yeux en verre avaient l’air comme s’ils brillaient aujourd’hui aussi. Notre compagnon qu’on pouvait compter dessus.

« Bon, eh bien, c’est presque l’heure. »

Regardant autour, j’ai confirmé la situation avec les Compétences. J’ai vérifié le terrain autour avec 【Dimension】 du Cinquième, et j’ai utilisé le 【Spec】 du Sixième pour comprendre l’état de l’ennemi. Ils s’étaient efforcés pour nous devancer et ont fait le tour.

Il y avait un peu de mérite à trouver pour avoir suivi exprès une route qui ne pouvait aller nulle part que par cette vallée et les attirer.

Clara m’approcha.

« Lyle-san, les préparations sont complètes. »

Aria montait la garde et Eva, l’elfe, semblait avoir remarqué de l’atmosphère de l’air, que les ennemis étaient autour.

Plutôt que nous, ils allaient pour la cible désignée : la charrette. J’ai senti des présences tendues autour, alors que je donnais les ordres à May à sa position.

(May, tu peux m’entendre, n’est-ce pas ? Tu peux voir ma carte ?)

Sur la carte qui flottait dans ma tête, de nombreux points rouges brillaient. Un peu séparés, avec un groupe nous observant aussi. Et si la force principale échouait, ils avaient sûrement l’intention de retourner et faire un rapport.

Mais nous ne pouvons pas les laisser échapper.

(Je peux t’entendre. Ou plutôt, ça retentit dans ma tête. Alors c’est lequel je dois attaquer ?)

Je lui ai demandé de faire l’attaque sur le groupe qui nous observait de loin. Avec cette distance entre nous, c’était un autre risque de les laisser fuir.

(Je vais te laisser ceux loin de toi. Nous allons prendre ceux qui vont lancer l’attaque.)

(…Oui. Je retourne rapidement, mais est-ce que j’arriverai à temps ?)

J’ai réussi une communication avec May à travers la Compétence 【Connection】, et je lui ai dit de battre ceux qui observaient.

Pour un Qilin telle qu’elle, une petite force de chevaliers était assez facile. Le plus grand problème fut la force principale qui allait attaquer.

Envers Clara qui marchait à côté de moi, je dis.

« Message envoyé à May. J’ai laissé ceux qui surveillent à elle. Elle compte nous rejoindre une fois qu’elle a fini. »

Les yeux de Clara tournèrent vers Porteur. Elle transpirait et plutôt qu’anxieuse, on dirait qu’elle travaillait dur.

Quand les ennemis autour ont pris position, Aria était nerveuse. Elle a senti l’atmosphère et a mis de la force dans son corps.

Eva avait aussi remarqué l’ennemi, mais elle faisait semblant de ne pas l’avoir fait. Où ils allaient viser et où étaient déployés. Je pouvais les comprendre comme la paume de ma main. J’agrippe le Joyau dans ma main gauche et lève ma main droite pour lancer de la magie.

« Mur de glace ! »

Autour de la ligne de charrette —et autour de Porteur— des murs flottants de glace étaient produits ; comme si pour viser spécialement ces points, le feu commença à descendre. Les chevaux, tirant les charrettes, étaient excités et se sont calmés avec le cocher tirant les rênes.

Après avoir repoussé attaque après attaque, un groupe à capuche sauta de la colline. Sept au total. Deux attendaient sur les rochers escarpés.

Tandis que les hommes armés couraient vers nous, j’ai changé le Joyau dans ma main en arc et j’ai utilisé une Compétence.

Avec 【Select】 verrouillant la cible, j’ai tiré quelques flèches vers le ciel. Après que la première ait volé haut, elle est aussitôt partie hors de vue.

Je le rechange en forme de Joyau, l’accroche à mon cou et sors deux sabres.

Nos adversaires semblaient suspicieux de mes actions, mais ils ont envoyé quatre vers les charrettes. Les restants sont venus vers nous. Je me suis mis devant Clara, qui est faible au combat rapprochée, pour la protéger, tandis qu’Aria et Eva les ont affrontées de front.

« Alors même quand nous essayons de nous retenir, vous allez pour vos cibles… quelle fidélité. »

Je les ai regardés et j’ai ouvert ma bouche, mais on ne dirait pas qu’ils aient l’intention de répondre. J’ai fait un grand sourire.

« D’ailleurs, vous devrez vraiment prêter attention au ciel. »

Alors qu’il semblait intrigué par mes mots, l’homme à capuche devant moi ne montra aucune hésitation pour m’attaquer avec sa lance. Même si le gravier facilité la perte d’équilibre, il a précisément visé pour mes points vitaux.

(Des mouvements précis… mais plus doux que ceux du Sixième !)

J’ai utilisé le sabre dans ma main gauche pour parer la pointe, j’ai tourné mon corps, et j’ai utilisé mon sabre droit pour couper la flèche tiré du haut de la colline. Utilisant ce mouvement, j’ai réussi à enfoncer mon sabre dans le corps de l’homme à capuche et je l’ai fait partir à coup de pied.

J’ai laissé le sabre en lui, recevant quelques giclements de sang, et j’ai utilisé ma main libre pour préparer de la magie. Quand je me suis tourné, j’ai vu l’ennemi essayant de couper Eva devant.

« Balle de Pierre ! »

J’ai pointé ma main gauche vers l’ennemi, envoyant plusieurs rochers du sol volant vers lui. Il a balancé sa robe pour contourner quelques dégâts.

Et l’évitant, son regard m’est tombé dessus. Ces yeux étaient remplis d’haines.

« Ne te focalise pas autant sur moi… Je suis sûr de l’avoir déjà dit. »

Les figures à capuches à part ceux qui nous ont foncés dessus ont cassé les portes de la charrette et sont entrés dedans. Ce qu’ils cherchaient étaient sûrement l’ancienne Sainte vierge et la candidate, ainsi que le Haut Prêtre.

Quand les cochers se sont sauvés des charrettes, le ciel a commencé à briller. L’attention de nos adversaires s’est tournée là, tandis que des petites flèches de lumière ont commencé à pleuvoir les unes après les autres.

Nous nous sommes arrêtés sur place. Ils ont essayé de fuir des petites flèches, mais dans cette vallée étroite sans place pour fuir, elles ont percées à travers les charrettes et tout. Chacune d’elle avait une faible puissance, mais autant d’elle perçaient à travers, les ennemis se sont effondrés sans résistance.

Quand j’ai regardé autour, j’ai vu Aria tachée de sang, agrippant sa lance, alors que ses jambes ont lâchées. J’ai couru vers elle et j’ai regardé son adversaire.

(Alors elle a réussi à utiliser sa Compétence pour le vaincre.)

Elle tremblait et sa respiration était étrange. Elle a dû recevoir un choc mental contrairement à ce qu’elle ressentait quand elle tuait les monstres. J’ai posa une main sur son épaule.

« Bon travail. Repose-toi. »

Aria hocha la tête, l’abaissa et vomit. J’ai tapoté son dos et j’ai regardé autour. Eva était aussi par terre. Elle ne semblait pas être blessée.

Confirmant avec les Compétences, il n’y avait aucun ennemi qui a survécu.

Et sautant des collines, May atterrit au sol.

« Comme je le pensais, c’est déjà fini. Exactement comme j’ai dit. »

La voyant gonfler sa poitrine avec fierté, j’ai dit un petit « tu as raison », en retour, alors que je caressais le dos d’Aria et j’ai regardé vers Porteur. La porte s’ouvrit et l’ancienne Sainte Vierge et Cie sortis l’un après l’autre.

Ils avaient été entassés de force sur le plateau de chargement étroite.

Voyant le résultat du combat, Thelma-san dit avec étonnement.

« Se pourrait-il que vous l’ayez tous vaincu ? Il devrait y en avoir presque une dizaine. »

Les regards douteux étaient envoyés vers nous, et après que Gastone-san soit descendu, il a aussi regardé entre nous et les élites vaincus.

Depuis le Joyau, le Troisième.

『Bon, eh bien, avec ça, Lyle a laissé une forte impression. Tandis que nous y sommes, ce n’était quinze élites ? Vous avez pu les battre, mais… Lyle, ceci n’est que le commencement.』

Suite à sa voix sérieuse, j’ai agrippé le Joyau. Mais à côté de moi, Aria vomissait encore. J’ai caressé son dos et j’ai continué à l’appeler.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *