Sevens – Chapitre 4

J’étais sévèrement fatigué, mais avant de me réveiller, j’ai enduré l’envie de dormir et j’ai mangé le petit déjeuner.

La nourriture servi par l’auberge était quelque chose que je n’aurais jamais appelé délicieux même si j’essayais d’être courtois. Mais peut-être à cause de sa chaleur, et que mon corps désirait quelque chose à manger, j’ai pensé que c’était délicieux.

En regardant ma tête, Novem semblait soulagée.

« Vous aviez l’air terriblement fatigué hier, mais on dirait que vous allez mieux aujourd’hui. Votre teint n’est pas si mauvais. »

Après le réveil, j’étais entièrement sous les soins de Novem.

Elle m’a lavé le visage, m’a brossé les dents, et m’a même fait les cheveux. J’ai l’impression d’avoir entendu le Premier crier plusieurs fois, mais c’était en général des cris pour que j’arrête de me dépendre d’elle.

Pour une certaine raison, il était plutôt conscient de Novem.

Ce n’était pas que le Premier.

Tous ceux avant la Quatrième Génération… Le Premier, Second, Troisième et Quatrième, étaient en quelque sorte tous doux avec elle.

Le Cinquième et la suite l’a reconnaissait comme étant une vassale de la famille, et ils n’ont rien dit quand elle prenait soin de moi.

« On dirait que je ne peux pas me débarrasser de cette fatigue, mais je vais mieux qu’hier. Nous serons en déplacement toute la journée, alors finissons-en avec les courses et attendons pour le wagon à la porte. »

« Très bien. Nous avons déjà une gourde, alors nous devons acheter des conserves et d’autres accessoires. »

Novem avait quelques préparations, mais j’avais à peine des bagages. Le colporteur m’a dit que si j’essayais de voyager, j’étais sous équipé.

« Allons acheter nos articles de consommations ici et choisissons quelques armes dans la prochaine ville. »

J’étais complètement sans arme.

Il y avait des machettes chez Zell, mais aucuns couteaux. Se baladant avec l’une de ces choses était un peu bizarre, alors j’avais prévu d’acheter une arme quelque part.

« Tu crois qu’ils auront des sabres ? »

Novem fit une expression un peu compliquée. Elle était sûrement en train de se rappeler du Sabre que j’utilisais.

« Tant que c’est une lame tranchante, ils vont sûrement en avoir en stock. C’est juste que, concernant la qualité de l’arme, je ne suis pas vraiment… »

Elle avait un regard désolé, mais dans le passé elle étudiait la Magie de l’Elément Sacré. Contrairement à moi, elle avait sérieusement poursuivit juste la voie du magicien, donc elle pouvait utiliser des sorts Sacré compliqués.

Evidemment, elle pouvait utiliser d’autres magies aussi.

« Tu n’as pas ramené un bâton ? Celui que tu utilisais était un outil magique, n’est-ce pas ? »

Les Outils Magiques étaient des armes avec des Compétences scellés en eux. Vu que les gens étaient seulement capable d’utiliser une seule compétence, ils étaient nécessaire afin d’en utiliser plusieurs.

A cet instant, plutôt que des gemmes, ceux-là étaient plus populaire.

« Je suis profondément navrée. Je l’ai laissé avec la Famille Forxuz. C’était quelque chose qu’on peut appeler un objet de famille, et ça serait grossier de moi de filer avec elle pour mes affaires personnelles. Mais même comme ça, je ne serais pas au niveau de Lyle-sama, mais j’ai étudié la magie. Je vous montrerai à quel point je suis utile. »

« J-Je vois. »

Les cinq éléments et deux divins.

Ceux-là étaient la base de la Magie.

A part les cinq grands éléments de la nature, 【Feu】, 【Eau】, 【Terre】, 【Vent】 et 【Tonnerre】, les deux éléments appelés divins, 【Sacré】 et 【Ténébreux】, existaient aussi.

Tant qu’une personne était un noble, il n’était pas rare qu’il soit un magicien capable d’utiliser ces éléments. Ceux qui sortaient des échelons supérieurs de la société étaient souvent des magiciens aussi, et à part pour cela… surtout parmi les maisons avec le statut de chevaliers, il y avait des nobles qui étaient incapable d’utiliser la magie.

Les éléments préférés différaient de personne en personne, mais malgré tout, c’était la base pour n’importe quel magicien d’être capable de les manipuler tous à un certain point.

C’était juste que Novem avait progressé dans ses études en se spécialisant dans sur un seul point.

『Quelle assiduité… Quelle fille remarquable.』

J’entendis la voix du Premier. Après avoir appris que Novem était de la Famille Forxuz qui avait pris soin de lui, il commença ouvertement à la favoriser.

D’après la conversation de mes ancêtres, les Walt avaient une dette de gratitude envers les Forxuz qui était loin d’être remboursée, il semble.

Mais peut-être à cause de l’écoulement du temps, les Walt ont commencé à traiter les Forxuz comme des vassaux. Apparemment, les quelques premières générations étaient incapable de pardonner ce fait.

Peut-être que le Second et Quatrième avaient spécialement été pris en charge, vu que les deux continuaient à me dire de prendre bien soin de Novem. Ils étaient plutôt bruyants.

『Lyle, démerdes-toi un peu plus seul, pourquoi tu ne le fais pas ? Tu te reposes beaucoup trop sur Novem.』

Le Second avait dit tout cela, mais je n’avais aucune idée de ce que j’étais censé faire de ça.

(Une seconde, puisqu’ils avaient pris bien soin de mes ancêtres, je ne suis pas le seul qui se repose sur eux, non…)

Je ne pouvais pas entamer une dispute avec eux devant les yeux de Novem, alors je les ai ignorés et j’ai continué ma propre conversation.

« Aujourd’hui, nous allons nous arrêter devant un village tout près, et après cela, nous arriverons à notre ville d’arrivée. Dorénavant, nous quitterons à pieds la frontière du territoire, je crois. »

Suite à mon avis, Novem m’a un peu contredis.

« Cela me va, mais je pense qu’il serait mieux si on partait aux côtés des marchands principaux. Ça aurait été juste nous, on attirerait beaucoup trop l’attention, et nous serons des proies faciles. »

On dirait que mon avis était vraiment mauvais, tandis que le Premier s’incrustait.

『Pourquoi tu ne comprends pas quelque chose aussi simple !? Ce garçon a été élevé beaucoup trop enfermé. L’atout des Walt est l’aspect sauvage de leurs hommes !』

Le Second répliqua.

『Arrête de te plaindre ! Tu n’es pas sauvage, ou quoi que ce soit, t’es juste un idiot !』
『Enfoiré ! Qu’est-ce que tu crois dire à ton vieux ! Allons continuer cette conversation dehors !』
『On ne peut pas quitter cet endroit, abruti !』

(I-Ils sont bruyant…)

Avant notre départ, j’ai fait le tour du restant du village pour acheter des provisions nécessaire pour le voyage.

 

 

 

Nous nous sommes arrêtés dans un autre village en chemin, y a passé la nuit, et nous sommes finalement arrivé à destination le lendemain.

C’était la ville au bord du territoire des Walt, ainsi qu’un point de relai très important avec les autres territoires. Pour ce point, en prenant compte la défense, elle avait été construite à proximité d’une forteresse.

Le nombre de soldats dedans était aussi plus grand que les autres villes.

La nuit était tombée quand nous sommes arrivés, et le colporteur nous avait remerciés.

C’était parce que dans le village où nous nous sommes arrêtés en cours de route, nous avons aidé avec son travail. C’était principalement Novem qui lui a habilement assisté.

Moi, juste un peu… ou plutôt, j’étais pratiquement juste en train de regarder tout ce temps.

« Merci pour m’avoir aidé plutôt dans le village. Nous n’avons pas rencontré de monstres, mais acceptez ceci comme votre salaire. »

En disant cela, il tendit quelques pièces de cuivres.

« Merci beaucoup. »

J’étais celui qui les avait reçus, mais la personne qui avait dit les remerciements était Novem.

« Tu t’es vraiment trouvé une fille chic, jeune homme. Je t’envie. »

« O-Ouais… »

Alors que je lâchais une réponse vague, le Quatrième haussa la voix.

『Eh mec, c’est là où tu dis quelque chose pour augmenter le niveau d’affection de Novem ! Au moins dis que c’est une femme trop bien pour toi, ou quelque chose du genre !』

Mais là, le Cinquième murmura.

『Tu as mis du temps pour avoir maman, alors c’est juste que tu ne seras pas capable de te calmer si il ne dit pas quelque chose pareil, n’est-ce pas ? Franchement…』
(Ils ont quoi ces gens ? Je veux dire, ces gens sont-ils vraiment mes ancêtres ?)

Ce n’était pas que je ne voulais pas l’admettre, mais bon, je voulais faire entendre mes plaintes.

« Si vous établissez Dalien comme votre destination finale, alors vous devez faire du stop depuis une grande ville vers la Capitale Impériale. Si vous arrivez si loin, vous aurez un peu de tranquillité d’esprit, mais veuillez faire attention. Les Walt font un travail remarquable pour éliminer les monstres, mais d’autres provinces ont des endroits dangereux. »

Nous avons exprimé notre gratitude à l’explication du colporteur et nous sommes partis. Après cela, Novem et moi sommes allé chercher une auberge.

Il n’y avait pas le temps pour faire des courses aujourd’hui, alors j’avais prévu de passer deux ou trois nuits dans une auberge pour faire nos préparations.

On dirait que, suite à l’addition de ma Compétence, l’espace dans la gemme débordait. D’après le Troisième, après avoir enregistré huit compétences, la gemme avait évolué en 【Joyau】.

Jusqu’à maintenant, c’était le seul appareil qui permettait à une personne d’utiliser plusieurs Compétences, mais de cette façon, la possibilité de parler aux utilisateurs du passé de la gemme — mes ancêtres— était apparue, apparemment.

(D’après mon point de vue, cette partie est juste pénible…)

Mais le Joyau n’était pas complet. Mes conversations avec les ancêtres et l’usage des Compétences avaient évidemment besoin d’une sorte de carburant.

Pour cela, ça avait commencé à utiliser la magie.

(La raison pour laquelle ma fatigue ne partait pas ces derniers temps, était parce que je voyagé, ce qui ne m’est pas familier, et à cause du Joyau.)

Voulant dire que la raison pour laquelle je me fatigue si facilement est dû aux ancêtres, qui n’arrêtent pas de l’ouvrir et vident mon énergie. Si on empile des ordures, ça deviendra une montagne.

« Lyle-sama, qu’en dites-vous de cet endroit ? Le prix et les chambres sont relativement corrects. »

Novem avait choisi une auberge, donc j’ai décidé de suivre son choix. Ou plutôt, je n’ai aucune idée de comment les comparer pour commencer. Ils se ressemblent tous à mes yeux.

« Ça serait bien s’il y avait un bain. »

« Je suis désolée. Celle-là est aussi le genre où tu emprunte de l’eau dans un bassin. »

Alors que Novem donnait un regard désolé, le Quatrième explosa.

『Tu recommence encore avec ton luxe inutile !』

(S’il vous plaît, arrêtez. Quand vous criez si fort, je peux pratiquement sentir ma magie se vider.)

La sensation d’avoir sa Mana se vider arbitrairement par les autres était franchement une sensation détestable. C’est dur pour mon corps et esprit.

 

 

 

Quand je m’étais endormi dans l’auberge, je m’étais retrouvé dans la même pièce qu’avant.

La pièce que j’avais vue quand j’avais été appelé dans le Joyau était quelque chose comme une image artificiellement créée.

C’était une pièce que j’utilisais pour parler avec mes prédécesseurs, mais en même temps, ça donnait l’impression que je regardais un rêve.

Ils tenaient souvent des débats bruyants, mais aujourd’hui, on dirait qu’ils avaient quelque chose d’important à dire.

『J’ai un peu réfléchi dans mon coin, et la vérité est que, il y a quelque chose qui me vient à l’esprit, mais…』

Alors que le Premier disait une telle chose, le Second lui coupa.

Ayant son avis se faire ouvertement nié, la Première Génération au style sauvage était énervé.

『Plus important, ne devons-nous pas décider quelques règles à propos de notre conversation ? A ce stade, on dirait que Lyle va tomber raide mort, vous savez.』

Peut-être parce qu’il s’inquiétait de mon Mana, donc l’opinion du Second fut approuvé par mon grand-père.

『Vous êtes tous trop bruyant ! Que comptez-vous faire quand mon petit-fils s’effondrera !?』

Apparemment, les ancêtres étaient des mémoires enregistrés dans le Joyau, et la toute représentation des Compétences dedans. Ce n’était pas qu’une partie de leur âme avait été laissé derrière ou quoi que ce soit.

Ils étaient déjà bien mort.

Mais en tant qu’enregistrements, et en tant que Compétences, ils etaient restés dans le Joyau. Ils avaient maintenu la forme qu’ils avaient dans la fleur de leur âge, et leurs personnalités y étaient aussi reflétaient, alors ils n’étaient pas plus différent de quand ils étaient en vie, ou un truc du genre.

Là, le Troisième parla.

『Nous devons décider d’un facilitateur. Max, toi fais le.』

Vu que personne voulais le faire, les membres restants donnaient leur approbation.

『Pas d’objection. Bon courage.』
『Je crois que c’est bien.』
『En effet.』
『P-Pourquoi vous mettez tous sur mon dos !?』

Le Quatrième était furieux, mais sans être capable de faire quoi que ce soit pour changer le débit de la conversation, et peut-être parce qu’il avait une personnalité pessimiste depuis le début, il l’avait accepté.

Après cela, la discussion des règles continua.

『Dire les noms des gens, papa, ou grand-père va probablement perturber Lyle, alors qu’en dites-vous si on le faisait juste en disant la génération ?』

Alors que le Troisième disait cela, il n’y avait pas d’opposition particulière.

『Bon eh bien, pour prendre en compte la réserve minimaliste de Lyle, comment faire pour garder nos conversations à un stricte minimum ?』

« …Me suis-je fais insulté juste comme ça ? »

Le Cinquième l’avait clairement dit. J’ai l’impression qu’il était la personne avec le moins de pitié ici.

『Je veux dire, c’est minuscule, non ? Mais comment tu fais pour être à cour de gaz si facilement après quelques tirs de magie ? C’est à un niveau où ça ne peut pas être utilisé dans un vrai combat.』

Alors que les ancêtres continuaient à se plaindre au sujet de mon faible Mana, les règles avaient été faite. Ou plutôt, je suis plutôt sûr que je m’étais un peu entraîné, donc de là à me dire que ma réserve de Mana était petite était plutôt inattendu.

『Hé, ne m’ignorez pas les gens ! Ne suis-je pas censé être la Première Génération de la Famille Walt !? Je suis un super VIP !』

Même en arrivant jusque-là, personne présent n’avait donné de la peine pour écouter ce que le Premier disait.

En entendant cela, le Second fit un rire méprisant. Il semblait y avoir une sorte de désaccord entre le Premier et Second.

Le Facilitateur, le Quatrième, ajusta le positionnement de ses lunettes alors qu’il approuvait la proposition du Premier.

『Nous sommes en train de nous soucier de la consommation de Mana ici, alors soyez brève, Première Génération.』

『…Au moins mets-y un ‘sama’ quelque part dedans… Oh, mon affaire était avec la sœur de Lyle. Elle était la gonzesse parfaite avec une certaine atmosphère, n’est-ce pas ? Lyle, il y a quelque chose que je voudrais te demander.』

« Allez-y. »

Il était en train de dégager un air plus sérieux que d’habitude alors qu’il me fixait.

『Cette sœur qui est plus jolie pour son âge, ou juste une beauté, n’est-ce pas ? Qu’est-ce qu’il y a de plus que tu appellerais anormal ? Les hommes devaient venir pour lui demander la main, non ?』

Après qu’on m’ait dit cela, j’ai un peu réfléchi. Malgré qu’elle n’ait que treize ans, elle était une petite sœur où le mot pulpeuse serait plus approprié.

Evidemment, même si mes parents étaient contre, il y avait de nombreuses demandes de mariage. Malgré tout, il y avait même des hommes venant de Familles avec des noms connu partout.

« Voyons voir. Pour son âge… Je ne vais pas dire que son corps était gâté par la nature, mais elle était jolie. Plutôt que naïvement mignonne, elle était vraiment une belle personne, côté apparence. »

『Je vois. Laisse-moi ajouter une autre question, mais tu as dit que l’atmosphère du manoir était devenu étrange, n’est-ce pas ? Jusqu’à tes dix ans, c’était complètement normal, n’est-ce pas ? Et ça avait soudainement changé…』

Vu que c’était un souvenir douloureux, je hochais la tête silencieusement. JJ’ai continué à lutter pour être regardé, mais cela n’a jamais été récompensé.

『Il n’y a pas de doute !』

Le Premier frappa son poing contre la table, et déclara haut et fort la vérité qu’il avait atteinte concernant ma sœur.

『Ta sœur… Celes est un monstre !』

« …Quoi ? »

『…Uwah』X3

L’ambiance était tout un coup devenu douteux. Pendant que l’air autour de lui était bien plus assidu que d’habitude, et mes autres ancêtres étaient sérieusement en train de l’écouter, ceci était le résultat.

Le Quatrième annonça la fin de la réunion d’aujourd’hui.

『D’accord. Nous avons décidé les règles aujourd’hui, alors arrêtons-nous là. Il serait mieux d’éviter d’avoir une réunion chaque jour, mais si une est nécessaire, nous te contacterons de ce côté, Lyle.』

« Oui, faites donc. »

Alors que j’étais heureux que le souci de mon Mana soit maîtrisé, les membres autour s’étaient levés pour se disperser. Puisqu’il y avait des portes, j’avais supposé que c’était des sorties, mais il semblerait que chaque ancêtre avait une chambre privée.

『C’est tous les gens, bon travail à tous.』
『Bon travail.』
『Ouais, bon travail.』
『Hah, juste au moment où je pensais qu’il serait sérieux pour une fois, voici ce qui arrive…』

Alors qu’ils retournaient à leurs propres chambres, le Premier cria.

『Ecoutez-moi, sales enfoirés ! Je suis sérieux là ! Elle est vraiment un monstre !』

En pensant cela je voulais retourner, on dirait que j’ai pu disparaître de la pièce. J’ai dit quelques mots et disparaissait.

« Ah, bon bah, à la prochaine. »

『BON SANG !!』

A l’intérieur de la sorte de salle de conférence, la voix du Fondateur des Walt résonnait.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *