Sevens – Chapitre 6

Dalien était une ville construite près de la Capitale Impériale.

Ces dernières années, elle déborde de vitalité, et sa croissance remarquable était devenue populaire.

Comparé aux villes dans le territoire des Walt que j’appelais la maison, elle était petite, mais l’atmosphère énergisante qu’on ressentait au paysage bien ordonné était rafraîchissante pour moi.

« Un voyage de deux jours depuis la capitale vers la ville, huh… C’est agréable que les routes soient entretenues. Nous avons voyagé plutôt rapidement. »

Etant arrivé dans Dalien, j’étire mon corps et observe mon entourage alors que Novem m’indique un panneau posté pas loin.

« Il y a une carte là. Les noms des établissements sont dessus. »

Plutôt pratique, je pensais alors que je le lisais avec elle. Dessus, un bâtiment était indiqué comme étant la Guilde des Aventuriers.

D’après la disposition de la carte…

« Lyle-sama, ça ne serait pas ce bâtiment là-bas ? »

Le bâtiment visible depuis l’entrée de Dalien était plus haut que les bâtiments à deux/trois étages autour.

Côté périmètre, c’était probablement le plus grand bâtiment aussi.

On dirait que la Guilde des Aventuriers de Dalien était en train d’amasser un bon paquet.

« A la maison… Non, le bâtiment est plus grand que la succursale sur le territoire des Walt. »

En me voyant corriger mes mots, Novem avait l’air de vouloir dire quelque chose. A cause de cela, j’ai forcé un sourire sur mon visage.

« Bon, nous avons un peu de temps. Et si on allait s’inscrire à la guilde ? »

« Oui, Lyle-sama. »

J’ai porté le sac de la fille souriante alors que nous avancions.

(Mais bon, Zell et Novem l’ont dit, mais… l’argent disparaît avant que tu t’en rendes compte.)

Mon portefeuille était devenu beaucoup plus léger.

Evidemment, nous avons pas mal dépensé avant de nous diriger ici. La dépense la plus coûteuse est sans doute l’épée. J’ai acheté un sabre, mais peut-être parce que la demande n’était pas élevé pour ce genre de lame, les quelques peu en stock avaient un prix élevé.

(Je dois vraiment penser à nos finances. Et ces ancêtres ont fondamentalement des ensembles de valeurs différents…)

Les valeurs variaient par génération, et un sens pour l’argent était pareil.

Dû aux finances accumulées par les précédentes générations, mon grand-père le Septième, le Sixième et le Cinquième avaient la mentalité d’un bourgeois.

Le Premier persistait que l’arme d’un homme devait être une hache ou une arme contondante, et il se plaignait qu’un sabre serait inutile.

『Sinon, tu peux juste balancer les bouts de bois et pierres éparpillé partout, non ? S’il n’y en a pas, tes mains feront l’affaire.』

…Il était vraiment le propriétaire d’une mentalité typique d’un barbare.

Marchant vers le bâtiment visible, nous avons vu d’autres personnes comme des aventuriers se dirigeant dans la même direction.

Ils avaient des coûteux accroché à leurs tailles, et ils marchaient d’une façon comme si pour intimider les passants sur la route.

Les aventuriers voyageaient souvent avec des armes sous la main. Et la guilde gère ça, mais si on demande si cela réduit actuellement le taux de crime parmi eux, cela n’est apparemment pas le cas.

Je veux dire, une majorité entre eux était des voyous, ou peut-être des mercenaires.

Parmi eux, certains n’avaient simplement pas eu leur avis de recherche et se cachaient. La guilde essayait d’être prudente concernant ces choses, mais visiblement, ça n’allait pas très bien.

En vérité, ayant trente à quarante pour cent d’aventuriers respectables était considéré comme était une bonne chose. Il y a aussi une grande partie des gens qui faisaient semblant d’être des aventuriers dans leur temps libre.

(Bon… c’est juste quelque chose que j’ai entendu de mes ancêtres…)

Je ne savais pas grand-chose moi-même.

J’avais juste une vague idée des aventuriers. Mais une fois que je connaissais leurs vrais eux, j’avais l’impression que l’ancien moi qui les admirait était un vrai abruti.

En vérité, moins de dix pour cent des aventuriers étaient ceux que les enfants admiraient.

« Nous sommes arrivés, Lyle-sama. »

« Hmm ? Pourquoi est-ce que le rez-de-chaussée de la guilde est un marché ? »

Au rez-de-chaussée du bâtiment, qui était clairement indiqué par un grand panneau comme étant la Guilde des Aventuriers, y avait une sorte de zone marchande soutenue par des piliers.

Des chariots et des aventuriers ainsi que des marchands entraient et sortaient.

Et là, des marchands et aventuriers, et des gens qui semblaient être des habitants, faisaient leurs achats partout.

« Lyle-sama, ça c’est la venue utilisée pour le commerce. Utilisant le rez-de-chaussée, les aventuriers peuvent marchander n’importe quelle partie de monstre ou autre chose qu’ils ont rapportée avec eux. »

« Eh ? Vraiment ? Tu ne donnes pas tout ce que t’as à la guilde ? »

Novem avec une expression troublée.

« Je ne m’y connais pas trop, mais en sortant pour éliminer des monstres, et les rapportant est… vraiment sale, n’est-ce pas ? C’est plutôt difficile s’ils entraient tous dans le bâtiment dans cet état. Regardez, il y a des bains à côté. Si t’as vraiment une affaire urgente où t’as besoin d’un réceptionniste, tu peux aller là-bas pour enlever la saleté. »

Oui, quand on y pense, remettre des matériaux de monstres au comptoir était sans doute étrange. Ça pue le sang et ça laisse des vilaines taches.

La réception était probablement pour la paperasse, alors il était normal pour eux de créer un autre endroit pour cela.

« B-Bien sûr, Aha, ahahaha. »

J’étais déterminé de travailler dur, mais j’étais déjà en train de montrer mes côtés ignorants. Ça fait combien de fois déjà ?

(Vais-je vraiment m’en sortir ici ?)

Avec mes mains pleines d’anxiété, je me suis dirigé vers la réception à l’étage avec Novem. Nous sommes montés dans les escaliers et avons écouté les signes pour avancer.

 

 

 

Le premier étage de la Guilde des Aventuriers avait une réception et le comptoir était vraiment large.

Une ligne des membres du personnel qui s’occupait des aventuriers depuis l’autre côté.

« C’est vraiment bondé. »

« C’est vrai. Je ne me suis jamais inscrite, alors je suis un peu nerveuse. »

Depuis le Joyau, je n’ai pas entendu la voix du Premier, mais celle du Second.

『Le vieux boude, alors je vais expliquer à sa place. Non attends, je doute que tu dois te soucier de l’inscription de la guilde. Ils sont plutôt habitués pour s’occuper des novices, je crois.』

(Ca n’aurait pas été mieux si j’avais eu le Second depuis le début ?)

Pour indiquer que j’avais compris, j’ai touché le Joyau une fois. Tout en gardant mes oreilles prêt pour la voix du Second, j’ai commencé à réfléchir à quelle queue rejoindre.

En les observant, il y avait une nette différence dans les queues.

Est-ce ces jeunes sont des nouveaux aventuriers ? Ces personnes étaient alignées pour le comptoir avec la belle réceptionniste qui était en charge.

Une femme avec un sourire magnifique s’occupait d’eux avec une expression heureuse.

Il y avait aussi une madame qui semblait être habituée au travail, et c’était là que les aventuriers qui semblaient être pressé faisaient la queue.

Le nombre de personnel féminin était plutôt élevé. Il y avait quelques mâles présents.

J’étais sur le point de me mettre dans la file de la femme âgée, quand là, le Second m’arrêta.

『Lyle, pourquoi ne pas aller pour la plus courte ?』

(Eh ? Si c’est pour la pour courte, alors…)

Alors que je cherchais pour la queue dont le Second faisait référence, j’ai vu un homme musclé à la peau marron et aux cheveux rouge rasé.

Avec cette apparence, il faisait un peu peur.

Alors que j’hésitais, le Second parla.

『Ne t’en fais pas. Parmi tous ceux-là, il est le plus convenable.』

(Quelle partie de cette apparence est convenable ?)

Il avait enlevé la veste que les autres portaient au-dessus de leurs vêtements, et je pouvais clairement sentir des muscles de fer sous cette chemise. Si je le vexe, vous êtes sûr que les poings ne vont pas voler ?

Son apparence me faisait penser ainsi.

『Dé— pêche— toi ! Ne fais pas attendre Novem-chan !』

(Pourquoi est-ce que le Premier au Quatrième poussent Novem sur moi ? Non, je comprends qu’elle soit la fille d’une famille qui avait pris soin d’eux, mais…)

Réticent, je me suis dirigé vers la queue qu’on m’a indiquée. Là, Novem dit avec surprise.

« Vous avez choisi ce réceptionniste ? Puisque c’est Lyle-sama, je croyais que vous allez choisir celle où qui travail rapidement. »

« Ouais, c’était ce que je pensais aussi, au début… »

Je ne pouvais pas dire que c’était celle que je croyais encore être la meilleure. Mais Novem semblait soulagée.

« J’allais aussi recommander ce réceptionniste, alors tout va pour le mieux. »

« Eh ? Vraiment ? »

On dirait que Novem était du même avis que le Second.

« Oui. La façon dont il fait son travail est plutôt courtoise, et pour les gens qui souhaitent s’inscrire comme nous, ça serait bien de faire une bonne impression. »

Alors qu’elle disait cela, le Second approuvait.

『Bien. C’est tout à fait exact. Plutôt qu’une beauté qui fait un travail bâclé tout en souriant, et une qui travail rapidement, dont tu ne sais pas si elle est habituée au travail ou pas, il faut choisir celui qui, bien qu’effrayant, fait son travail avec gentillesse et courtoisie. Et cette beauté là-bas est hors de question.』

On dirait que le Second était contre elle, alors j’ai regardé à la queue de la belle.

« Eh~ ? Un repas est un peu gênant~. »
« Ce n’est pas bon ? Une fois que vous aurez fini votre travail, et si on prenait quelque chose à manger ? »
« Mais~. »

Elle s’en occupait avec un sourire, mais la prochaine personne…

« Oui, voici votre récompense. »
« E-Euh… »
« Au suivant. »

Le traitement qu’elle donnait à l’aventurier avec un joli visage et bon équipement, et à celui avec un bon équipement, mais visage normal, était clairement différent.

Et puis, celui au visage normal semblait troublé.

« Attendez s’il vous plaît ! La récompense promise était différente, n’est-ce pas !? L’évaluation du client était… »

« Même si vous me dites quelques chose comme ça~. »

Alors qu’elle faisait une expression à en avoir marre, les aventuriers alignés derrière ont réagi.

« Hé ! Nous sommes pressés là. Ne fais pas tous un tas pour quelques pièces de cuivre ! »

Alors que j’observais ceci, je me suis dit de ne plus jamais entrer dans la queue de cette personne.

『Ça n’arrivera pas, n’est-ce pas ? Et attend, il faudrait qu’elle se fasse enlever de la réception. Bien que j’ai l’impression qu’avec cette attitude, elle ne pourrait pas bien travailler derrière non plus.』

L’évaluation du Second était plutôt stricte.

Apparemment, la belle réceptionniste était populaire parmi les novices et les aventuriers séducteurs. Mais, son éthique du travail était la pire.

(Je suis ravi de ne pas avoir choisi là.)

Alors que je pensais comme ça, j’entends la voix de Novem.

« Lyle-sama, vous êtes le prochain. »

« Ah. »

Mon tour est venu après.

Contrairement à l’avoir vu de loin, voyant l’homme de près amplifiait sa puissance destructrice. Il est vrai que son corps est énorme, mais il avait une certaine aura.

C’était celui d’un guerrier.

『Cette personne a sûrement été un aventurier lui aussi. S’il avait commencé en tant que réceptionniste après avoir pris la retraite après cela, tu devras t’attendre à une bonne conduite de sa part. Lyle, à partir de maintenant tu viendras vers cette personne.』

Alors que le Second décidait tout cela arbitrairement, j’ai fait la demande d’une inscription de la guilde à l’homme.

« Je souhaiterais une formulaire d’inscription. Ah, pour deux s’il vous plaît. »

Il avait compris et prépara deux feuilles vierges.

« Inscription, vous dites ? Eh bien, heureux de faire votre connaissance, on m’appelle 【Hawkins】. S’il y a quoique ce soit que vous ne comprenez pas, n’hésitez pas à me le demander. Et puis, que dites-vous de vous inscrire en tant que groupe ? »

Inscription de groupe ? Alors que je penchais ma tête, Novem répondit plus vite que le Second.

« Enchantée de faire votre connaissance. »

Contrairement à son apparence, Hawkins-san avait un ton plutôt polit. La paperasse avait commencé à avancer.

« Après l’inscription ici, votre guilde de base sera celle-ci, la branche de Dalien. Quand vous souhaitez changer de centre d’activité, veuillez soumettre une requête de transfert à la guilde. Après cela, soumettez un document d’arrivée à votre destination finale et remplissez les documents pour faire de cette guilde votre base. Sinon, même si vous pouvez vendre des matériaux de monstres à la guilde, vous ne pourrez pas prendre de requêtes, alors veuillez garder cela en tête. »

Je remplis la page vierge, et Hawkins vérifia si j’avais oublié quelque chose. Moi et Novem étions plutôt habitués pour ce genre de travail bureautique.

J’avais été entraîné à la maison, et plus qu’autre chose, il y avait plein de choses qui nécessitaient ma signature.

« Parfait. Alors pouvez-vous nous fournir un peu de votre sang sur ces deux papiers ? Veuillez utiliser cette aiguille. Ah, ne vous en faites pas, elle a été parfaitement désinfectée. Vous aussi, mademoiselle. »

« Oui. »

« Merci. »

J’utilise l’aiguille pour piquer le bout de mon doigt. Le sang est sorti et a formé une petite boule, avant de l’étaler sur la feuille d’argent.

« Très bien. Ceci marche comme un médicament, alors n’hésitez pas à vous en servir après avoir nettoyé le sang. Eh bien, veuillez écrire votre nom dessus aussi. L’une d’elle sera gardée par la guilde. »

La feuille d’argent était quelque chose comme une carte d’identification délivrée par la guilde. Autrement connu en tant que Carte de Guilde.

Si le détenteur venait à mourir, c’était un objet mystérieux où le nom sur la carte disparaîtrait. Elle portait aussi quelques données sur les actions du détenteur que la guilde pouvait lire à leur insu.

En entendant l’explication, le Second…

『…Alors quand tant d’années passent, tu obtiens quelque chose d’aussi pratique. Mon temps n’avait jamais eu d’outil pareil, tu sais ? Et attends, ça ne serait pas un objet qui aurait normalement un prix dessus ?』

C’était comme le Second avait dit.

« Avec votre inscription, le coût monte à cinq pièces d’argent. Mais si le paiement semble impossible, alors une petite commission de vos futurs récompenses… dix ou vingt pour cent de votre compensation iront pour payer le frais. Est-ce que cela vous va ? »

Novem sorti une pièce d’or.

« Non, nous payerons. »

« Très bien. Alors votre Carte de Guilde est en préparation, alors veuillez attendre sur le canapé là-bas. »

Hawkins-san prit les feuilles vers la porte derrière le comptoir. Après un petit moment, il était revenu, et il est retourné à son poste.

Novem et moi nous dirigeâmes vers le canapé, et alors que nous asseyions dedans côté à côté, nous avons commencé à attirer quelques regards de partout.

Des langues qui claquaient et des regards jaloux étaient pointés vers nous. La raison était claire.

C’était à cause de la beauté de la fille assise à mes côtés.

« Comme je le pensais, il était poli et gentil, Lyle-sama. »

« C-C’est vrai. »

Novem ne semblait pas le moins du monde préoccupée. Là, le Premier, qui était silencieux jusque maintenant, parla.

『Bandes de crétins ! Arrêtez de lancer des regards ignobles à Novem-chan, sales enfoirés !!』

Le Second intervint.

『Si vous faites quoi que ce soit à Novem-chan, Lyle va vous écraser !』

Finalement, même le Quatrième parla.

『Bon, c’est vrai qu’on ne peut rien leur faire directement d’ici, mais… ça ne fait pas un peu pitié quand vous dites cela, vous deux ? Je veux dire, ne vous excitez pas trop, s’il vous plaît. Lyle va s’effondrer.』

Alors qu’il lâchait l’aura d’un vieux sage, le Quatrième fit taire les deux autres. L’étendue de leurs émotions, et le fait de faire en sorte que je puisse les entendre, épuisait mon Mana.

(Devenir si fatigué en ne faisant absolument rien… c’est comme si je suis devenu malade.)

Je n’aurais pensé que ma magie puisse être si moindre auparavant. Mais de ce que j’ai entendu des ancêtres, j’étais plutôt bas sur l’échelle.

 

 

 

« Bon eh bien, voici vos Cartes de Guilde. Vous avez déjà été enregistrés en tant que groupe, alors vous avez le nom de chacun gravé dessus.

La carte tendue par Hawkins-san avait mon nom gravé dessus avec des grands caractères. Et en petit, celui de Novem y était aussi.

« Voici votre brochure pour les conditions générales de la guilde. Nous n’offrons pas d’entraînement aujourd’hui, mais demain matin, dans la salle de réunion au deuxième étage, il y aura un petit cours destiné aux nouveaux aventuriers, alors si vous avez le temps, faites un petit tour. »

Il nous l’a hautement recommandé.

Alors que Novem offrait ses remerciements, Hawkins-san nous regarda, un peu perdu dans ses pensées.

« Quelque chose ne va pas ? »

J’essaye de demander, mais il retourna un sourire amer.

« Non, c’est juste qu’il est rare de trouver des nouveaux aventuriers qui n’ont pas peur de moi, alors j’ai involontairement… Et puis, ceci est juste un avis personnel, mais… vous deux, si vous avez des facilités financières, qu’en dites-vous d’engager un conseiller ? »

« Un conseiller ? »

Suite à la réponse de Novem, Hawkins-san commença à expliquer.

« Oui. Un excellent aventurier certifié par la guilde, pendant deux mois… La période habituelle étant de trois mois. Pendant ce temps, vous engagez un aventurier en tant que client. Il y a de nombreux types de contrats, mais vous pouvez payer avec un pourcentage de vos récompenses, ou payer un montant forfaitaire à l’avance. »

D’après le mode de paiement, la qualité de l’aventurier engagé pourrait changer, on dirait.

Payant avec une part de ses propres gains offrait au mieux un conseiller un niveau sous la moyenne. Mais en payant à l’avance, un aventurier de niveau intermédiaire… ou peut-être même un de haut niveau, accepterait le travail.

En échange, le coût était une bonne dix pièces d’or.

(Non, nous n’avons pas ce genre d’argent.)

En pensant cela, j’étais sur le point de demander à Novem si elle voulait en engager un sur commande, toutefois…

« Dans ce cas-là, nous payerons d’avance, s’il vous plaît. »

« …Eh ? D’avance, vous dites ? »

Novem sorti dix pièces d’or de son sac à main. Tandis qu’Hawkins-san les acceptait, il avait plutôt une expression nerveuse sur lui.

Ayant dit cela, il s’attendait probablement à ce qu’on choisisse l’option basé sur le pourcentage.

« Attends, Novem !? »

Alors que j’essayais de l’arrêter, elle commença à expliquer avec une expression sérieuse.

« Lyle-sama, nous pourrions recevoir des conseils de l’un des aventuriers reconnu par la guilde en tant qu’aventurier talentueux. Nous devons profiter de cette occasion. Spécialement puisqu’il semble que nous ne possédons pas suffisamment de connaissance sur un aventurier. »

Je pense en effet que l’opinion de Novem est correcte, mais je suis plus choqué par le fait qu’elle ait payé dix pièces d’or tout d’un coup.

Elle est bien trop différente de moi, qui avait été jeté sans un sous, et qui n’avait seulement de l’argent prêté par un domestique.

Hawkins-san demanda pour une confirmation une fois de plus.

« Alors vous allez payer l’énorme somme de dix pièces d’or. Est-ce correcte ? »

« Oui, je vous en prie. Veuillez nous trouver un excellent conseiller. »

« Bien sûr. S’il n’est pas à votre goût, nous sommes prêts à vous rembourser la somme payée. »

Il semblait avoir un peu de confiance, mais bon, la conversation semblait procéder sans mon avis pendant un moment.

Et—

『Hé garçon… en te regardant depuis les côtés, tu sembles plutôt inutile maintenant, Lyle.』

Les mots de la Deuxième Génération étaient plutôt lourds sur mon cœur.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *