Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 1

Je me suis réveillé sur un lit dur. J’ai l’impression qu’il me manque quelques souvenirs, mais ma conscience est claire.
La réincarnation semble être un succès.
J’ai bondi hors du lit avec cette pensée et immédiatement regardé ma main gauche.

« ―Oui ! C’est un succès ! »

Il n’y avait pas le Premier Emblème que j’avais l’habitude de voir, mais le Quatrième Emblème.
Cet Emblème est spécialisé dans le combat au corps à corps, et pour autant que je le sache, c’est l’Emblème le plus approprié pour les combats magiques en solo.

J’avais crié avec une voix qui ne correspondait pas à mon âge. Vu que les souvenirs de mon ancienne vie se sont mélangées avec ceux de ma vie actuelle, je me demande si je n’ai pas rajeuni.

Non. Il serait plus correct de dire que j’ai été influencé par mon ancienne vie. Je n’ai pas pris le corps et la conscience de quelqu’un, mes souvenirs ont simplement refait surface. J’ai 6 ans dans cette nouvelle vie.
Il va falloir arrêter d’être influencé par mon ancienne vie ou d’agir comme un vieil homme. Ce n’est pas dans mon personnage actuel.

Le moi actuel ne se fait pas appeler un Sage. Permettez-moi de me présenter à nouveau.

Je m’appelle Mathias Hildessheimer. J’ai 6 ans.
Je suis le troisième enfant du Baronnet Hildesshei…

J’ai eu la chair de poule en essayant de le dire. Je ne devrais pas trop me forcer. Recommençons.

Mon nom dans cette vie est Mathias Hildessheimer.
Comme ce nom le suggère, je suis le troisième fils du Baronnet Hildessheimer.

Je ne connais pas le terme 『Baronnet』, mais d’après le peu de connaissances que j’ai dans ce monde, il semble que ce soit une sorte d’officier du gouvernement avec un système d’hérédité qui administre une région locale. Ils se font aussi appeler 『Gouverneur』 ou 『Seigneur』. En d’autres termes, ce sont des nobles.
Le Baronnet est probablement le deuxième rang le plus bas, mais c’est le rang le plus élevé dans cette région. Du point de vue de tout le pays, sa position devrait être au milieu des rangs les plus bas.
―Ça doit être à peu près ça.

« Qu’est-il arrivé au monde ? »

Le monde dans les souvenirs du moi actuel était quelque chose que je n’aurais jamais pu imaginer durant mon ancienne vie.
Je n’ai vu ici aucun outil magique qui était considéré comme étant indispensable durant mon ancienne vie.

Pas de fées artificielles faisant de l’agriculture volante, pas d’accélérateurs de mouvement moléculaire pour la cuisine, pas de machinerie magique pour la construction.
En ce qui concerne leur façon de vivre, les habitants labouraient les champs à la main et faisaient pousser leurs récoltes eux-mêmes pour vivre. Même mon père, l’actuel chef de la famille Hildessheimer et gouverneur de la ville, travaillait avec eux.

Ce spectacle était inimaginable durant l’an 12 700 de l’Ère Magique.
Je me demande ce qui s’est passé durant la période ayant précédé ma réincarnation.

… Haaa, je ne peux que me plaindre de mon environnement actuel.
Heureusement que j’ai des souvenirs de cette époque, j’ai également l’expérience d’avoir survécu dans des forêts sans constructions pendant des années.
Je ne devrais avoir aucune difficulté à m’adapter.

Tout d’abord, je dois rassembler des informations.
Il semble que l’ancien moi de ce monde n’appréciait pas trop les études, je préférais mener une vie détendue sans veiller sur la région ni lire de livre dans le bureau de mon père.
Vu que le moi de mon ancienne vie préférait les combats aux études, je n’avais aucune obligation de faire l’inverse dans ce monde.

« Hé, Mathy. Tu as besoin de quelque chose dans l’étude (le bureau) ? »

J’ai été appelé par Leik, le fils aîné, alors que je me dirigeais vers l’étude.
J’ai deux frères aînés et Leik est le plus aimable des deux. Il a 15 ans.

Il possède le Deuxième Emblème. Il excelle dans les magies de distance moyenne, l’Emblème essentiel dans les combats en groupe.
Il n’a pas l’air de s’entraîner à la magie en ce moment, il pourrait devenir un mage plutôt doué s’il s’entraînait.

« Je veux lire des livres. »

J’ai répondu à mon grand frère avec le ton habituel. Il serait surpris si j’avais soudainement changé de ton.

« Des livres. Je pense que c’est encore trop tôt pour toi… quel genre de livre est-ce que tu veux lire ? »

« Des livres à propos de combats. Et des livres de magie. »

Il faut d’abord faire des vérifications, c’est le plus important.
Je suis également intéressé par les livres d’histoire pour savoir ce qui s’est passé, mais ce sera pour plus tard.
Il est possible que des nouveaux arts de combat et des nouvelles magies ont été créés derrière mon dos.

Mais en m’entendant parler de magie, le visage de mon frère Leik a affiché une expression compliquée.
Puis il est immédiatement retourné à un visage souriant et a ouvert la bouche :

« D’accord, je vais te lire un livre à propos de combats. »

Apparemment, il a ignoré ma demande à propos de la magie.
Merci pour l’offre, mais je peux lire les livres moi-même.

« Non, je le ferai moi-même… »

J’ai ouvert la porte de l’étude en disant cela.
Et à l’intérieur, je cherchais des livres qui semblaient être liés au combat et à la magie―

« … Qu’est-ce qu’il y est écrit ? »

Il y avait quelques livres dans l’étude.
Mais il y avait un problème dans le dos de ces livres.
Je ne pouvais pas lire ce qui y était écrit.

Je m’étais battu pendant plusieurs siècles et avant que je ne le sache, j’avais maîtrisé 27 langues, mais aucune d’entre elles ne correspondait à la langue écrite au dos de ces livres.
Je devrais être capable de les lire si j’utilisais la magie de la traduction, mais cette magie demande une quantité relativement importante de pouvoir magique et une capacité de traitement élevée. Le moi actuel ne peut pas l’utiliser.
J’ai la connaissance, mais je n’ai pas les ressources nécessaires pour m’en servir.

« Ha ha. Je m’en doutais. Allez, je vais lire pour toi. »

Après avoir dit cela, mon grand frère Leik a sorti un livre de l’étude de notre père.
Ce livre semble être une sorte d’histoire de héros, des monstres capables de détruire un pays apparaissaient les uns après les autres et le héros les battait tous.
C’est très enviable. Il y avait aussi ce genre de monstre dans mon ancienne vie, mais ils n’étaient pas assez nombreux.
Donnez-m’en au moins la moitié.

Mais bon, cette histoire est trop bonne pour être vraie, ce livre n’est qu’une fiction, donc ça ne m’a pas aidé à connaître la situation de ce monde.
Mais j’ai à peu près appris la langue en comparant le contenu du livre avec ce qu’a dit Leik. Je dois le remercier.

Cependant, il semble que cela prendra plus de temps avant que je puisse lire des livres sur les arts du combat, je vais devoir reporter cela.
C’est plus rapide d’entraîner mon pouvoir magique jusqu’à ce que je sois capable d’activer la magie de la traduction.
En passant, la langue parlée n’était pas très différente de celle de mon ancienne vie, alors j’ai rapidement compris la plupart des mots.
Mais il y avait des mots que je n’ai pas compris comme [Emblème Disqualifié].

Après avoir fini la lecture, mon grand frère Leik est retourné travailler dans les champs.
Dans ce village, une personne reçoit son propre champ à l’âge de 11 ans, et elle a l’obligation d’y travailler.

Mes deux frères aînés ont leurs propres champs conformément à cette règle.
Mais dans mon cas, la situation semble être un peu différente.
Je n’avais pas de champ en raison de mon âge, mais il y a de fortes chances que je n’en reçoive pas un même après que j’ai 11 ans.

Officiellement, il semble que c’est parce qu’il n’y a pas assez d’espace.
Certes, ce village manque de zones pouvant devenir des champs, donc l’argument est légèrement convaincant.
Mais à en juger par le comportement des villageois, de mes parents et de mon autre frère aîné Biffgel, je pense qu’il y a autre chose.
Mes parents me regardaient comme s’ils étaient désolés, tandis que Biffgel me regardait de haut.

Apparemment, cela semble être dû à cet 『Emblème Disqualifié』, mais Leik et nos parents ne veulent pas en parler, et je ne veux pas le demander à Biffgel. De toute façon, il ne me donnera pas une réponse décente.

Bon. Il reste encore du temps avant le dîner.
Pour l’instant, je ferais mieux de m’entraîner.
Entraîner son corps et son pouvoir magique tous les jours est important, vous savez.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *