Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 12

Biffgel, qui a obligé les pauvres citoyens à l’accompagner, entrait dans la forêt avec un air triomphal, il se tenait derrière le villageois doté du meilleur physique tandis que les autres villageois l’entouraient.
Leik-niisan est à l’arrière.
Je pense que c’est pour que Biffgel lui impose un rôle en cas d’urgence.

Je me trouvais à environ 20 mètres derrière eux.
La distance était un peu trop courte pour une filature incognito, mais j’ai plusieurs magies pour m’aider, du moment qu’ils n’utilisent pas de magies de contre.

Mon objectif est, évidemment, d’assassiner Biffgel―je veux dire, protéger tous les participants excepté Biffgel.
Ainsi, si par hasard, quelque chose provoquait la mort de ce pauvre Biffgel, cela ne me concernerait pas. Tu récoltes ce que tu sèmes.

« Alors, où est le monstre ? »

Biffgel avait posé cette question à l’un des villageois.

« Au fond de la forêt. »

« Au fond… mais où ? »

Tu as organisé cette expédition sans même avoir ce niveau d’information, sérieusement…

« Nous ne savons pas où est-ce qu’il se trouve à présent. Il a été aperçu tout à l’heure, il s’est peut-être déjà déplacé… »

« Tch, tu sers à rien ― Bah. On finira par le trouver si on se promène. Allez, on y va ! »

Quel plan ridicule !
Biffgel n’a pas l’air de savoir à quel point cette forêt est vaste.

S’ils se contentent de se promener au hasard, ils pourraient ne pas trouver le monstre même après 1 semaine s’ils ne sont pas chanceux.
Je me demande combien de temps durera leur traque… c’était ce que je pensais alors que je continuais de les suivre.

―2 heures plus tard.

« Biffgel-sama. Je propose que l’on se divise en groupes. »

Un des villageois a fait cette proposition, probablement parce qu’ils ne trouvaient aucune trace du monstre.
Bravo, le villageois !
… Cependant :

« Imbécile ! Pas question de faire une chose pareille ! »

Biffgel s’y est opposé.

« Qu’est-ce que tu feras s’il m’arrivait quelque chose ! »

S’il arrivait quelque chose à Biffgel… euh, faire la fête ?
Les citoyens ne pouvaient pas s’opposer à sa réponse, le plan a été rejeté.

« Pas besoin de se diviser, je le trouverai grâce à mon instinct ! Nous allons à présent nous diriger là-bas! Allez, on se dépêche ! »

Au final, c’est l’instinct.
C’est mauvais, parce que son instinct a raison.
Je ne sais pas si c’est une coïncidence, mais l’endroit où Biffgel et les autres se rendent est le même endroit que celui vers lequel le monstre se dirige.
Comme la distance se rapprochait, j’ai pu légèrement comprendre quel genre de monstre il s’agissait.
C’est un animal quadrupède qui est devenu un monstre, peut-être un ours ou un tigre.

Il a un petit corps pour un monstre, mais ça ne veut pas dire qu’il est faible.
Ou plutôt, c’est le contraire. Si la réaction du pouvoir magique d’un monstre est grande, plus son corps est petit, plus la densité de son pouvoir magique est élevée et plus ses capacités au combat sont élevées.
Vu la taille de la réaction de son pouvoir magique, nous avons droit au pire scénario possible. Même mon père Castor ne serait peut-être pas capable de le vaincre en combat singulier.

Au bout d’environ 10 minutes, l’équipe d’assaut est arrivée avant le monstre.
10 autres secondes plus tard, le monstre est entré dans leur champ de vision.
En voyant l’équipe de Biffgel s’approcher du monstre, j’ai pris mes distances et je me suis placé sur le côté de l’ours.

Le problème commence ici.
Biffgel est entouré par les citoyens, ils vont inévitablement être les premiers à combattre le monstre.
Je pourrais me montrer et tuer le monstre avant qu’il fasse des victimes, mais Biffgel va encore se plaindre, je l’imagine déjà me lancer une accusation du genre « Il m’a volé un gibier que j’aurais pu vaincre ». Faire face à ça sera plus pénible que tuer le monstre.

Mais je ne peux pas laisser des citoyens innocents mourir à cause de ça.
Je ne savais pas quoi faire, mais alors que je réfléchissais à ma prochaine démarche, la situation a changé.
Vers la meilleure tournure possible pour les citoyens comme pour moi.

« C’est ma proie ! Hors de mon chemin ! »

Quand Biffgel a vu le monstre, il a ignoré son escorte et avancé vers le front. Quel est donc l’intérêt d’avoir rassemblé tous ces gens ?
Évidemment, le monstre a remarqué l’existence de Biffgel après ses braillements.
Le monstre ours, qui montrait son dos, s’est retourné et s’est mis à courir vers Biffgel.
Biffgel, de son côté, a mis sa main en avant alors qu’il n’a même pas sorti son épée et a commencé à hurler quelque chose d’incompréhensible.

« Pouvoir magique du feu qui réside dans mon corps, deviens une flèche et perce mon ennemi ! »

Le pouvoir magique de Biffgel a réagi face à ses mots, il s’est déplacé dans sa main et a fait apparaître une flèche de feu sous un *psh* qui a volé vers l’ours.
L’ours continuait de foncer vers Biffgel sans même chercher à éviter la flèche de feu.

Puis la flèche de feu a touché l’œil de l’ours… et a disparu.
L’ours est complètement intact, pas le moindre dégât.

C’était… de la magie ? Mais, c’était complètement puéril, voire même pauvre. Peu importe le degré de résistance d’un monstre à la magie, c’est impossible qu’il sorte intact d’une magie d’un niveau correct lancée dans les yeux, l’un des plus gros points faibles existants.

Le puissance est faible, et l’efficacité de conversion est tout aussi ridicule. Le pouvoir magique rassemblé dans sa main est insignifiant, mais si ç’avait été converti proprement, il aurait pu déployer une puissance 10 fois plus élevée minimum.
Et déjà, c’est quoi cette réplique embarrassante au début ?

« Qu… »

« La… la magie de l’Emblème Glorieux de Biffgel-sama n’a pas fonctionné !? »

« C-Ce n’est pas un monstre ordinaire ! C’est un monstre Zénith ! »

L’équipe d’assaut était surprise en voyant la situation.
Apparemment, de leur point de vue, le fait que la magie (?) de Biffgel ne fonctionne pas est quelque chose de désastreux. Il y a même des gens qui ont commencé à fuir n’importe où dans la panique.

Le plus surpris parmi eux semble être Biffgel, il a été frappé par la griffe de l’ours alors qu’il n’arrivait pas à bouger et a été éjecté plusieurs mètres plus loin.
Alors que les autres étaient paralysés par la peur, Leik-niisan, qui était le seul à penser correctement, a intercepté la griffe de l’ours avec son épée.

« Repliez-vous ! Je vais le retenir ici ! Dépêchez-vous de vous enfuir ! »

Malheureusement, la différence de force est beaucoup trop grande.
L’épée de grand frère Leik est poussée en un clin d’œil. Il ne tiendra même pas 3 secondes à ce rythme.
… Mais bon, 3 secondes sont suffisantes pour moi.

Avant que l’épée de grand frère Leik soit repoussée, j’active Détection Forcée, une magie de provocation.
Bien que la précision diffère en fonction de l’individu, la plupart des monstres utilisent Détection Passive】 inconsciemment.

Détection Forcée】 est une magie qui consiste à envoyer mon pouvoir magique sur un monstre pour lui donner l’impression que ma réaction au pouvoir magique est élevée.
Si c’est trop faible, le monstre m’ignorera, mais si c’est trop puissant, il prendra la fuite ; cette magie est, dans un sens, difficile à ajuster ― mais il semble que c’est un succès.
Juste au moment où j’ai activé Détection Forcée, le monstre ours a éloigné sa patte de mon grand frère Leik et a foncé sur moi à toute vitesse.

« Mathy, pourquoi est-ce que tu es là ! Dépêche-toi de t’enfuir ! »

Ignorant le cri de mon grand frère, je pétris mon pouvoir magique.
Environ 4 secondes avant l’arrivée du monstre. C’est plus que suffisant.

Je place mes deux mains devant ma poitrine et concentre immédiatement le pouvoir magique dans mon corps.
Je donne une directionnalité au pouvoir magique rassemblé tout en convertissant sa pression.
Puis j’esquive sa griffe en utilisant un art martial et je frappe son cœur alors que nous nous croisons.

Comme il fallait s’y attendre, ce n’était pas suffisant pour le vaincre ― mais ses mouvements ont été ralentis, et ça me suffisait.
Je sors l’épée que j’ai prise à la maison et je lui ai coupé la tête en une seule attaque grâce au renforcement physique et à la Frappe de Pouvoir Magique.

« Mathy ! Laisse-moi m’en occu… per ? »

Leik-niisan a suivi le monstre et fut stupéfait en voyant le corps déchu de la bête.
Et là, j’ai remarqué la situation actuelle.

À part mon grand frère Leik, le champ de vision des membres de l’équipe d’assaut était bloqué par la végétation, ils n’ont pas remarqué que le monstre a été tué. Vu leur panique, même si quelque chose d’anormal s’était produit, il n’y aurait presque personne qui l’aurait remarqué.

Peut-être que c’est… une occasion en or.
Je vais mettre cet exploit sur son compte !

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *