Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 125

« Oui ! »

Au même moment où j’ai coupé une patte du Void Eater avec un contre, Iris a percé une autre patte avec sa lance.
La patte du Void Eater a été détruite sous une détonation qui ne donnait pas l’impression qu’une lance a frappé un organisme et le monstre est tombé par terre.

« Maintenant, à l’attaque ! »

«««OUI !»»»

Alors que les trois filles lançaient leurs attaques sur le Void Eater, je m’approchais de sa tête et mettais des magies sur mon épée.
【Tranchant de Fer】, 【Aiguisage】, 【Frappe de Pouvoir Magique】―

Après avoir mis environ 10 magies, j’ai abattu mon épée sur le cou du Void Eater.
Sous un bruit d’éclaboussement, le cou du Void Eater a subi une légère coupure.

Évidemment, je ne me suis pas arrêté là.
J’ai développé une magie de barrière sur l’épée au moment où elle traversait le cou du Void Eater. De plus, j’active simultanément le renforcement physique et la magie d’accélération, et pousse et repousse l’épée avec force.

Résultat, mon épée rebondissait plus vite que je ne l’abattais, et elle coupait le cou du Void Eater.

« GAAAAAAAAA ! »

Le Void Eater a hurlé de douleur et essayé de riposter, mais je l’ai esquivé en changeant légèrement mon centre de gravité sans même avoir bougé d’un iota.
Même avec tous les membres de son corps actifs, j’aurais pu facilement esquiver.
Les contre-attaques lancées sous le coup du désespoir par un ennemi effondré sont incapables de me toucher.

Puis mon épée a rebondi à nouveau sur le cou du Void Eater grâce à la magie et a causé une blessure profonde sur son cou tout en augmentant sa vitesse.
Cet enchaînement de coups est l’une des scènes où le Quatrième Emblème montre sa vraie valeur.

Une attaque avec l’【Enchantement de Pouvoir Magique Spécial】 est elle aussi puissante, mais cet enchaînement de coups peut durer jusqu’à ce que mon pouvoir magique soit épuisé ou que l’ennemi meure.
Je réduis rapidement l’énergie du Void Eater tout en évitant ses attaques et en ajustant la trajectoire de mes attaques et les magies à mettre.
La lance d’Iris et les flèches de Rury et Alma continuent de percer son point faible.

« GAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! »

Pour finir, le Void Eater a poussé un puissant rugissement ― et a cessé de bouger.
Le combat est terminé.

« … Il… est-ce qu’il est mort ? »

« Ouais… Joli matériau, tu trouves pas ? »

J’ai dit ça en montrant à Rury une griffe arrachée à la patte du Void Eater qui gisait à proximité.

« J-J’ai l’impression qu’il y a une sorte de pouvoir incroyable à l’intérieur… »

« C’est parce qu’il y a beaucoup de pouvoir magique là-dedans. Et comme j’ai immédiatement coupé sa tête, les matériaux n’ont pas été dégradés. »

Vu qu’il consomme du pouvoir magique pour régénérer ses bras, il aurait été plus facile de l’épuiser en coupant constamment ses pattes, mais la qualité des matériaux chuterait.
Cela dit, couper ses pattes seulement quelques fois n’aurait pas suffi à faire chuter la qualité des matériaux, alors ne pas le faire aurait également été du gâchis.
Quand on veut maximiser le profit d’un Void Eater, il faut également ajuster le nombre de fois où on le découpe.

En passant, la fourrure n’est pas vraiment fascinante, mais je vais la prendre pour le moment.
Si je la vends à la Guilde, elle pourrait se trouver une utilité.

« Dans tous les cas, le fait que ce monstre soit apparu signifie qu’il y a de fortes chances que la Veine Dragunaire soit devenue quelque chose d’intéress―de dangereux. Je ferais mieux d’inspecter la situation du grand donjon pendant qu’on s’entraînera là-bas. »

J’ai dit ça en pointant le cadavre du Void Eater.
Le monstre lui-même n’a pas besoin d’une grande quantité de pouvoir magique pour apparaître, mais il n’apparaît pas dans des circonstances ordinaires.

« Le… grand donjon ? »

« Ouais. D’après la carte… il se trouve à peu près ici. »

J’ai dit ça en pointant un endroit sur la carte que j’ai sortie de ma magie de stockage.
J’ai fait cette carte moi-même en me basant sur les vieux terrains, les noms des villes actuelles et autres ne sont pas écrits, mais elle devrait être géographiquement correcte.
Rury a regardé la carte, et à répondu avec un air convaincu.

« Je vois, tu parles du donjon Melkia. S’il y a une ville-donjon là-bas, je pense que nous sommes libres d’y jeter un œil ! »

« … Hein ? »

Cependant, il y avait un terme inconnu dans ce qu’elle a dit.
… Ville, donjon ?

« Quelque chose ne va pas ? … Alma, cet endroit est bien Melkia, n’est-ce pas ? »

« Ouais, je pense que c’est ça… »

Une ville… juste au dessus du grand donjon Babiel ?
Là, avec la civilisation de cette époque ?

« Dis, le potentiel de combat de cette ville, elle doit clairement être forte, pas vrai ? »

« Hmm. L’Ordre des Chevaliers de la capitale royale est le plus fort, mais la ville-donjon possède beaucoup d’aventuriers… je dirais que la ville-donjon est légèrement plus puissante ! »

Légèrement plus puissante que la capitale royale… en d’autres termes, quasiment rien.
Ils ont construit une ville avec de telles défenses dans ce donjon, hein.

Hmm. Je suis surpris que ce pays n’ait pas été détruit jusqu’à présent.
Ça tient presque du miracle.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *