Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 136

Cette ville-donjon était horrible dans bien des manières.
Vu que nous sommes à l’entrée de la ville-donjon, je ne pouvais en voir qu’une partie… mais je pouvais déjà voir ce qui n’allait pas.
Ou plutôt, c’est rempli de mauvaises choses à mentionner au point où c’en est étouffant.

« Hmm… quel est ce pilier là-bas ? J’ai l’impression de sentir un étrange pouvoir magique circuler à l’intérieur, mais… »

On dirait que Rury a également remarqué l’une des choses bizarres que j’ai trouvées.
Rury pointait un lampadaire magique… pour faire simple, c’est une sorte de pilier qui illumine les alentours avec la magie… mais le problème se situe dans la source de son pouvoir magique.

D’habitude, les pierres magiques sont utilisées comme source de pouvoir magique pour ce genre d’outil magique.
Et vu que nous sommes dans une ville-donjon, les pierres magiques sont faciles à obtenir.

Et pourtant… les lampadaires magiques d’ici sont directement connectées au flux du pouvoir magique du donjon.
Et ça a été fait de manière bâclée.

Certes, cette méthode permet de ne pas utiliser des pierres magiques, mais c’est un acte outrageant avec des risques extrêmement élevés.
Si on les laisse comme ça, elles vont exploser dans moins de 3 ans.

« Hé, vous deux ! Vous feriez mieux de ne pas vous approcher de cette chose ! Elle explose toute seule, parfois ! On a déjà eu 10 morts rien que cette année ! »

Alors que Rury et moi observions la lampe magique, le gérant du magasin de nourriture avoisinant nous a appelés.
Je le savais, ils explosent…
Et il y a déjà eu des morts.

« Pourquoi avoir installé un truc aussi dangereux ? »

Je n’arrive pas à déterminer pourquoi est-ce qu’un substitut aussi infâme a été adopté, alors j’ai décidé de poser la question au gérant.
Le marchand m’a alors fait signe de venir tout en couvrant sa bouche avec sa main.
On dirait qu’il ne peut pas le dire à voix haute.

Je me suis approché du commerçant, il a alors froncé les sourcils et commencé à parler avec une voix à peine audible.

« … C’est un ordre du seigneur. Il veut pas diminuer l’exportation de pierres magiques, alors il veut qu’on se sert de ça. Avant, on utilisait des pierres magiques. Et il y a également des trucs à propos de grosses taxes imposées dessus… son prédécesseur me manque. »

… Je vois. Le substitut est dû à un ordre du nouveau seigneur.
Si ce seigneur est quelqu’un comme Biffgel, alors cette situation est compréhensible.
Ou plutôt, il n’y a pas d’autre explication.

« Et aussi, tu trouves pas qu’il y a trop peu de gens en ville aujourd’hui ? »

« … Maintenant que vous le dites, c’est vrai. Est-ce que c’est également dû au seigneur ? »

La ville-donjon est au centre de cette région, elle devrait être une ville plutôt grande.
D’après la zone définie par la carte, le nombre et l’atmosphère des boutiques environnantes et le degré de densité des bâtiments, il ne devrait y avoir aucune erreur à ce sujet.

Et pourtant, il y a trop peu de gens ici.
Le nombre de silhouettes de personnes est clairement disproportionné par rapport au nombre de magasins.
Même les aventuriers qui devraient naturellement être dans une ville-donjon sont rarement vus.

« T’as bien compris. J’ai entendu dire qu’il y a un monstre puissant aux alentours du 10ème palier du donjon, la plupart des aventuriers ont donc été mobilisés pour le tuer. Et voilà le résultat. »

La plupart des aventuriers, mais reste à savoir combien.
C’est vrai qu’il vaut mieux être nombreux si on veut battre un monstre puissant… mais c’est seulement si les prouesses au combat magique de tous les membres ont atteint ou surpassé un certain niveau.

Rassembler aléatoirement du menu fretin ne fera que le transformer en poids mort.
Et je ne pense pas que les aventuriers de la ville-donjon aient atteint le niveau requis.
Je veux dire, les armes vendues dans les magasins avoisinants sont toutes lamentables.

« Les forts comme les faibles ? »

« Ouais. Tous les aventuriers qui étaient en ville ont dû lancer un dé, et tous ceux qui n’ont pas eu le chiffre 6 ont été forcés de participer. Avant, c’était du volontariat, mais maintenant, ils sont forcés. La dernière fois, ceux qui ont refusé de participer ont été expulsés de la ville… je me demande combien de gens vont mourir, cette fois. »

Ils décident par un lancer de dé, et non pas par la puissance de l’aventurier. Quelle cruauté…
Le souverain de cette ville-donjon a l’air d’être encore plus inepte que Biffgel.

« … Je vois. Merci pour ces informations. Je vais acheter ça. »

J’ai dit ça et acheté quelques épices que le magasin vendait.
J’aurais pu acheter de la nourriture, mais j’ai préféré alléger mes bagages en raison de ma magie de stockage.

« À la prochaine ! »

Tout de même, avec un seigneur aussi incompétent, nous pourrions être impliqué dans des problèmes.
Il y a également la possibilité que des démons soient impliqués, mais je ne sens pas leur présence.
Bah, profitons de l’exploration du donjon pour observer la situation.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *