Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 14

« La voie de la magie… non. Plutôt que m’entraîner à la magie, je veux rendre le territoire prospère. La magie n’est qu’un moyen d’y parvenir. »

Je vois.
S’il avait répondu Je veux arpenter la voie de la magie, je lui aurais fait subir un entraînement physique infernal afin d’améliorer son pouvoir magique… mais s’il veut simplement surpasser Biffgel, j’ai quelque chose de plus simple.

« C’est d’accord. Pour commencer, tu dois arrêter les incantations. »

Quand j’ai dit ça, mon grand frère Leik a été surpris et avait les yeux grands ouverts.

« Sans incantation dès le début !? Ce n’est pas raisonnable… »

« C’est les incantations qui sont irraisonnables. »

L’utilisation de la magie exige une stabilité mentale.
Impossible d’utiliser correctement la magie si on le fait en hurlant ces répliques embarrassantes.

« Alors comment est-ce que je dois utiliser la magie ? »

« En rassemblant du pouvoir magique dans ta main, comme ça… »

J’ai rassemblé du pouvoir magique dans ma main droite tout en disant cela.
Le pouvoir magique peut également être concentré dans les jambes ou la tête, il n’y a aucun problème, mais le faire dans sa main dominante est plus facile pour les débutants.
Jusque-là, ça devrait être on ne peut plus simple, mais―

« Rassembler le pouvoir magique ? Comment est-ce que je dois m’y prendre ? »

Il ne sait pas comment rassembler… le pouvoir magique… ?
Comment est-ce que Leik-niisan activait sa magie jusqu’à maintenant ?
Est-ce qu’il y a un secret derrière ces « incantations » ?

« Attends. Je vais essayer quelque chose. »

Après avoir dit ça, j’ai placé ma main en direction de l’arbre sur lequel mon grand frère Leik avait utilisé sa magie.
Et, tout en endurant l’embarras, j’essaie d’imiter l’incantation.

« Pouvoir magique du feu qui réside dans mon corps, deviens une flèche et perce mon― »

À ce moment-là, une partie de mon pouvoir magique s’est rassemblé dans ma main alors que je ne le contrôlais pas du tout.
C’est comme si une puissance extérieure manipulait le pouvoir magique dans mon corps de manière forcée.

En outre, le pouvoir magique était converti de façon extrêmement inefficace ― j’ai arrêté la conversion à mi-chemin et annulé l’activation de la magie.
Il semble que la conversion automatique s’est interrompue quand j’ai instinctivement contrôlé mon pouvoir magique.

… Ce n’est pas un phénomène naturel.
Quelqu’un a intentionnellement conçu ce système pendant que je me réincarnais.
Un système qui permet aux magies extrêmement inefficaces d’être utilisées alors que la manipulation du pouvoir magique est inconnue de tous.
Mais, dans quel but ?

On pourrait croire qu’ils ont pensé à cette méthode pour rendre la magie plus facile à utiliser, mais l’application reste trop compliqué. S’il fallait utiliser la voix comme déclencheur, un simple mot-clé suffirait ; de plus, une magie de ce niveau peut être activée rien qu’en contrôlant son pouvoir magique. Cette assistance ne sert à rien.
Étant donné la situation actuelle, ça ne semble pas vraiment destiné à empêcher les gens d’apprendre à manipuler leur pouvoir magique, mais plutôt à obstruer le développement de la magie―

« Mathy, tu es soudainement devenu silencieux, quelque chose ne va pas ? »

Oups. Je m’étais perdu dans mes pensées.
J’étais en train d’enseigner la magie à Leik-niisan.
Heureusement, j’ai trouvé le problème. Et un moyen de le surmonter.

« Je réfléchissais à un moyen de t’apprendre à contrôler ton pouvoir magique… j’ai trouvé une bonne méthode. »

« Une bonne méthode ? »

« Oui. Tu sens que le pouvoir magique est en mouvement quand tu fais une incantation, n’est-ce pas ? »

« Il y a une sensation étrange, mais je ne sais pas si ça vient du pouvoir magique en mouvement. »

« Tu dois essayer d’y interférer. Ça devrait te permettre de saisir un peu la sensation du pouvoir magique en mouvement. »

« Le pouvoir magique en mouvement… je vais essayer. »

Après avoir dit ça, grand frère Leik a recommencé à réciter une incantation.
La magie a été activée… mais cette fois, il y a eu un léger désordre dans le mouvement du pouvoir magique.

« Cette sensation, juste là… tu l’as saisie ? »

« À peu près. Je vais recommencer. »

Après avoir dit ça, grand frère Leik a répété la même incantation.
Mais cette fois, le mouvement s’est correctement arrêté. La magie n’a pas été activée.

« Bien. Que dois-je faire ensuite ? »

« Maintenant, au lieu d’arrêter le pouvoir magique, tu dois le manipuler toi-même, sans te reposer sur l’incantation. Ça devrait être plus facile à faire si tu le rassembles dans ta main dominante. »

« Compris. »

Leik-niisan s’est mis à rassembler du pouvoir magique dans sa main droite. Il a du talent. C’est dommage qu’il se contente d’être un seigneur.
Quelques siècles d’entraînement pourraient faire de lui un bon Mage Combattant.
Mais ce n’est pas le moment pour ça.

« Maintenant, imagine qu’une flamme sorte de ta main. Une trop grande flamme ne fonctionnera pas à cause du manque de sortie, il vaut mieux commencer par une petite…  »

Juste après que j’ai dit ça, une petite flamme s’est allumée sur la main de mon grand frère Leik.
Si ça continue, au mieux, il devrait pouvoir surpasser Biffgel demain même si je le laisse seul. Leik-niisan est doté du Deuxième Emblème après tout (pas de particularités au début, mais sa puissance augmente avec l’entraînement).

Mais ce serait du gâchis si je faisais ça, alors je vais lui apprendre une méthode d’entraînement assez simple.
Ça pourrait peut-être l’intéresser au combat magique.

« On dirait que tu as réussi. Maintenant, je pense que tu devrais observer la flamme que tu as créée et consolider son image. »

Quand on convertit le pouvoir magique en magie, la chose la plus importante, c’est l’image.
Le moyen le plus rapide d’augmenter rapidement son pouvoir magique, c’est de faire une image précise.
… Mais bon, comme la quantité de pouvoir magique y est étroitement lié, on atteint rapidement nos limites si on ne fait que ça.

« L’image ? Une image de flamme, ça n’a pas l’air trop compliqué… »

« Vraiment ? Essaye donc de dessiner l’image d’une flamme. »

« D’accord. Ça ressemble à ça… hein ? »

La chose que Leik-niisan a dessinée sur le sol avec un bâton était une chose déformée qui n’y correspondait pas du tout.
Leik-niisan semble avoir compris que quelque chose n’allait pas, mais il n’a pas l’air de savoir où corriger, plus il essayait de corriger, moins le dessin ressemblait à une flamme.

« Tu vois ? »

Les images sont plus ambiguës qu’on ne le pense.
Quand on essaye de donner une forme, elle devient différente de ce que l’on pense, et en cas de magie, l’efficacité de conversion sera réduite.
Comprendre précisément le phénomène, le mémoriser et le reproduire avec la magie. C’est la première étape de l’entraînement à la magie.

On dirait que Leik-niisan a immédiatement commencé à s’entraîner. Il regardait la flamme qu’il a créée en rassemblant son pouvoir magique, elle semble être un peu plus grande qu’avant.

« Je vois. C’est comme ça qu’elle devient plus forte… Mathy, est-ce que tu as réellement 9 ans ? »

« Si je n’ai pas 9 ans, alors je me demande bien quel âge j’ai. »

Le moi actuel est réellement âgé de 9 ans.
Si on compte les années de mon ancienne vie, je dois avoir mille, non, plusieurs centaines d’années.

« Non. Je sais que bien que tu as 9 ans, Mathy. Mais on a du mal a y croire en voyant ta maîtrise de l’épée et de la magie. Même avant tes 9 ans, je pense qu’il n’y a que très peu d’aventuriers actifs qui auraient pu te battre. Ou alors je suis un grand frère idiot ? »

Je ne saurais pas répondre vu que je ne connais pas le niveau du monde actuel, mais je pense que les aventuriers actifs sont à un niveau encore trop élevé pour moi.
Il y a encore beaucoup trop d’écart entre la taille du corps et la force physique basique…
En passant, je suis enfin capable de gagner contre notre père Castor. Mais seulement en utilisant le renforcement physique et la Frappe de Pouvoir Magique.

« C’est peut-être impossible de te rattraper, Mathy, mais je ferai de mon mieux. Je ne serais plus capable de rire si je n’arrivais pas à vaincre Biffgel malgré ça. »

Après avoir dit ça, Leik-niisan s’est remis à entraîner sa magie.
1 semaine plus tard, Leik-niisan était capable d’invoquer une magie de feu au moins 100 fois plus puissante que celle de Biffgel et était considéré comme étant le meilleur magicien du territoire.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *