Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 151

« La porte de l’entrée principale a été détruite ! Préparez-vous à attaquer ! »

« Ils attaquent de front comme des idiots ! »

« La récompense est à moi ! »

Les gardes du manoir se sont rassemblés à l’entrée quand ils ont entendu le bruit de la porte détruite.
Apparemment, le seigneur a mis une prime sur nos têtes.
Cependant…

« Qu’est-ce que c’est que ça ? »

« Est-ce qu’ils y vont doucement avec nous ? »

« Non… on dirait qu’ils y vont sérieusement. »

Leurs attaques étaient vraiment pathétiques.
Des flèches de faible qualité qui ne sont pas renforcées par la magie, et des magies à incantation si faibles qu’on a l’impression qu’ils ne sont pas motivés.
Nous n’avions même pas besoin de faire quoi que ce soit, toutes leurs attaques étaient repoussées par l’outil magique de défense que nous avions fabriqué au préalable.

« Bordel, pourquoi ça marche pas ! »

« Non… une magie de barrière !? »

« Impossible ! Une magie pouvant repousser autant d’attaques ne peut pas être déployée aussi vite ! »

Ouais.
On dirait bien qu’ils y vont sérieusement.

« Puisqu’ils sont sur notre chemin, on devrait faire du nettoyage pour le moment. »

Sur ces mots, je me jette sur la foule.
Inutile d’utiliser une magie défensive. Je peux esquiver instinctivement les attaques de ce niveau.

Et donc, j’active une magie de choc électrique et les paralyse tous ensemble.
Comme ils sont dans une formation compacte, l’électricité se répand facilement.

Après ça, nous avons éliminé les autres ennemis qui étaient rassemblés et nettoyé le rez-de-chaussée.
Certains d’entre eux semblent s’être enfuis, mais nous n’avons pas besoin de les poursuivre.

« Euh, le seigneur se trouve dans son bureau au 1er étage… du moins, c’est qu’il nous fait croire ; mais en réalité, il est dans une salle cachée au sous-sol, n’est-ce pas ? »

« … Vu la formation de l’ennemi, c’est ce que je pense. Je ne connais pas l’emplacement exact, mais mon intuition me dit que c’est… »

« Ici. »

J’ai dit ça en pointant un mur à proximité.
Il y avait un espace anormal dans le dessin que j’ai reçu tout à l’heure.
Vu la forme de la largeur et de la réaction du pouvoir magique, c’est probablement un escalier caché.

« Exact. Mathias-sama est lui aussi arrivé à la même conclusion. »

« Celui qui a conçu cette salle cachée est probablement un amateur. C’est beaucoup trop innaturel. »

Il semble qu’Eike a également remarqué qu’il y avait quelque chose d’étrange dans le plan.
Mais bon, c’est naturel pour un agent secret compétent de remarquer quelque chose d’aussi innaturel.

« Le problème à présent, c’est comment entrer… »

« C’est bon de ce côté-là. On ouvre comme ça. »

J’ai dit ça en frappant le mur avec un coup de pied doté d’une magie de renforcement.
Et le mur a facilement été détruit.

Le vrai mécanisme pour l’ouvrir est probablement l’outil magique dans le coin de la salle cachée, mais cette méthode est plus rapide.
De toute façon, nous n’avons pas besoin d’être au courant pour leurs portes secrètes et leurs clés.

« … Comment dire, je crois que je comprends ce qu’ont voulu dire le Roi et les étudiants de la 2ème Académie… »

C’est ce que Eike a murmuré en voyant ça.

« Qu’est-ce qu’ils ont dit ? »

« Ne faites pas de Mathias-sama votre ennemi, même si c’est une erreur ou un accident. »

« … Je vois. »

Ils racontent ce genre de chose, hein.
Bah, ça me convient également de ne pas avoir la famille royale comme ennemie.

« Allez, descendons les escaliers pour le moment. Je passe en tête et Iris me suit. Vous trois, gardez un peu de distance. »

«««Oui !»»»

Et donc, nous avons formé une file et descendu les escaliers cachés.
Puis j’ai commencé à entendre de l’agitation.

« C’est devenu calme au rez-de-chaussée… l’attaque a réussi ? »

« Non, on aurait reçu un rapport s’ils avaient réussi ! Peut-être que c’est eux qui ont été battus… »

« Imbécile ! Personne n’est capable de battre autant de gens en si peu de temps ! … Mais ouvre le passage secret vers la surface, juste au cas où ! »

« Oui ! »

Ah. Ils ont une autre porte cachée qui mène à la surface, hein.
Je m’intéresse également à l’emplacement de cette porte cachée.
… Allez, on va demander.

« Ça a l’air intéressant. Je peux me joindre à vous ? »

J’ai dit ça en me montrant face au seigneur et ses sbires.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *