Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 16

« Bon alors. Qu’est-ce que je devrais faire de ce corps ? »

Je l’avais vaincu, mais je n’avais pas réfléchi à ce que j’en ferais.
J’ai essayé de demander au colporteur, mais il ne répondait pas.

Maintenant que je le regarde, le colporteur est toujours figé sous la surprise. Je crois que ça veut dire qu’il n’a pas d’opinion.
Et comme transporter le corps est beaucoup trop pénible…

« Je vais juste prendre la pierre magique et brûler le reste. »

Si je laisse le corps ici, des monstres se rassembleront sur la route et les voyageurs seront gênés.
Comme je ne vais pas l’utiliser, autant le brûler―

« Brûler !? Le brûler serait un outrage ! »

Il semble que le colporteur a repris ses esprits quand il m’a entendu.

« Euh, je vais juste prendre la pierre magique ? »

« Qu’est-ce que vous comptez faire du reste ! »

« … Le brûler ? »

« Bon sang! Vous comptez vraiment brûler des matériaux de monstre de rang Désastre Naturel ! »

… C’est si sérieux que ça ?
Des monstres de ce genre, j’en ai déjà vu 2 au cours des dernières années, je ne pense pas qu’ils aient autant de valeur.

« Est-ce que vous êtes sérieux ? Prenons par exemple cette griffe, combien est-ce qu’elle vaut selon vous ? »

Le prix d’une griffe, hein.
Ce monstre devrait avoir un total de 20 griffes. Parmi elles, celle qui était pointée par le colporteur était plutôt longue, prête à être utilisée pour la fabrication d’une arme.
Si on considère que le cadavre entier du monstre vaut environ 100 pièces d’or, alors la griffe coûterait environ…

« Environ 7 pièces d’or ? »

« C’est presque ça. Comme il faut prendre en compte les frais de transport, elle se vendrait environ 10 pièces d’or dans la capitale royale. Même 8 pièces d’or suffiraient… et qu’est-ce que ce jeune maître essaie d’en faire ? »

« Tout brûler ? »

« … C’est quoi cette conclusion ! »

« Parce que c’est trop difficile de le transporter. »

Il nous reste encore plus d’une semaine de voyage pour arriver à notre destination.
Au lieu de le transporter pendant une aussi longue distance, il vaut mieux arriver plus tôt à notre destination et chasser des monstres là-bas.
Obtenir la pierre magique et l’expérience est déjà suffisant pour moi.

Je n’ai pas encore compris la valeur de l’argent dans ce monde, mais si on gagne 100 pièces en battant ce genre de monstre, alors les pièces d’or n’ont pas l’air d’avoir beaucoup de valeur.

« C’est 8 pièces d’or, vous savez !? Avec cette somme, une famille ordinaire peut vivre paisiblement pendant 4 mois !? … J’ai compris. Puisque vous n’en avez pas besoin, c’est moi qui vais le transporter ! »

4 mois, grâce à 8 pièces d’or… ?
Je ne pensais pas que les pièces d’or avaient autant de valeur. Dans ce cas, jeter ça serait effectivement du gaspillage.
Pendant que je pensais cela, le colporteur a commencé à prendre des bagages dans le chariot et à les mettre par terre.

« Hé, qu’est-ce que vous êtes en train de faire avec ces bagages ? »

« C’est décidé. Je vais jeter mes bagages pour pouvoir transporter les matériaux. »

Non, ce serait du gâchis.

« C’est bon, c’est moi qui vais le prendre. »

« … Et comment ? »

« Comme ça. »

J’ai dit ça tout en utilisant la magie de stockage pour ranger le corps.
La quantité maximale de pouvoir magique diminue proportionnellement à la capacité de rangement utilisée par la magie de stockage… mais bon, ce sera jusqu’à ce qu’on atteigne la capitale royale.
Ma quantité maximale de pouvoir magique a été réduite d’environ la moitié, mais je devrais à peu près pouvoir m’en sortir.

« Impossible… la magie de stockage !? »

« Oui. »

« Et vous vous contentez de dire Oui… »

Je me demande quelle partie de la magie de stockage le surprend.
Son utilisation est plutôt subtile et rudimentaire―
Une minute, peut-être que c’est un autre effet négatif de la part de cette histoire d’incantations ?

« Bah, peu importe, j’ai eu de la chance d’avoir rencontré un monstre aussi délicieux. »

« Non, nous n’avons pas été chanceux, d’accord ? Normalement, nous serions morts, vous savez ? »

Le colporteur s’est plaint là-dessus, mais nous ne sommes pas morts et nous avons obtenu des matériaux précieux. Si ce n’est pas vu comme de la chance, je me demande qu’est-ce qui l’est.

Enfin bref, j’espère qu’il y en aura un autre qui se montrera…
Je devrais peut-être prier les Dieux. Mais je ne connais pas le nom du Dieu en charge des monstres.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *