Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 171

« Au fait, Mathias. Vu qu’on parle de démons… nous sommes en train de reconstruire les bâtiments de la 2ème Académie afin de pouvoir leur faire face, tu les as vus ? »

Le directeur a changé de sujet dès que l’affaire de la Fédération de Lazinia a été réglée.
On passe au sujet de la 2ème Académie, hein.

« J’ai vu, il y avait beaucoup d’élèves de la 1ère Académie. »

« Cette reconstruction est une initiative de la 1ère Académie. Ils voulaient mettre en pratique les techniques de construction que tu as laissées, et ils étaient curieux de savoir ce que tu en pensais. »

D’après ce que j’ai vu de loin, ce n’était pas trop mal.
Vu que j’ai laissé dans le manuel une magie permettant d’examiner si une construction est bien faite, ils s’en sont peut-être servie.
Le problème se trouve dans la conception globale.

« Vu que c’est l’initiative de la 1ère Académie, le design provient des étudiants ? »

« Les professeurs ont également participé à la conception. C’est principalement construit par les élèves de la 1ère Académie, mais il y a aussi des porteurs de l’Emblème Glorieux de notre 2ème Académie qui participent volontairement. »

Les professeurs participent également, hein.
Cependant, concevoir une forteresse demande de l’expérience.

Il y a des différences entre construire une forteresse et un bâtiment ordinaire.
Personne ne se dérange à essayer de détruire les bâtiments ordinaires, inutile de les construire en prenant en compte la possibilité qu’ils soient attaqués.
Mais dans le cas d’une forteresse, elle ne sert à rien si elle n’a pas été construite en prenant en compte la possibilité que l’ennemi l’attaque et y lance une magie puissante.

… De ce fait, je m’inquiète un peu.

« Est-ce que je peux voir le plan pendant un moment ? »

« Ouais. Je l’ai ici. »

Le directeur a dit ça et a sorti plusieurs dessins de son bureau.
J’y jette un coup d’œil rapide.

« Hmm… »

… Comment dire, c’est plus correct que je ne le pensais.
Les élèves de la 1ère Académie ont l’air d’être doués, peut-être qu’ils avaient juste dirigé leurs efforts vers la mauvaise direction et que leur ancien directeur était un incapable.
Il n’y a qu’une seule chose a corriger selon moi.

« Les piliers ici et ici ne devraient pas être faits avec du fer, mais de l’alliage de mithril. Le bâtiment n’aura pas de problème si vous ne le faites pas, mais il pourrait s’écrouler d’un seul coup si un combat survenait et atteignait une intensité suffisante. »

« Du mithril, hein. Ça va être dur d’en récolter en grande quantité… ça ira si c’est juste celui-là ? »

« Les autres parties s’effondreront selon le déroulement du combat, mais ce n’est pas un problème tant que tout le bâtiment ne s’effondre pas. Une forteresse construite sans avoir considéré la possibilité qu’elle se fasse détruire n’est qu’un jouet. »

Je dis ça en regardant les plans de la nouvelle 2ème Académie.
La défense antipersonnel n’est pas très forte, probablement pour sécuriser sa fonction d’école, mais la défense anti-aérienne est plutôt bien faite.
Il devrait pouvoir résister à une attaque si ces piliers sont renforcés.

« Construire sous la prémisse que ça peut être détruit, hein. C’est la première fois que j’entends ça. »

« … Vraiment ? Comment est-ce que les forteresses étaient construites jusqu’à présent? »

« On les rendait juste très solides. Si elles se cassaient, on les abandonnait. »

« C’est tellement irraisonnable… »

Ils ont réussi à faire ce design malgré une situation si horrible, hein.
Les élèves de la 1ère Académie sont eux aussi très doués, il fallait juste qu’ils s’entraînent correctement…

Je rends les plans au directeur alors que j’avais cette pensée.

« Pour le moment, il n’y a pas de problème là-dedans. »

« Merci. Concernant l’affaire de la ville-donjon et du démon, le Roi te… »

« Non, pas la peine, ce serait trop pénible. Je vais juste amasser les récompenses et les prendre en une seule fois plus tard. »

Une audience prendrait trop de temps.
De toute façon, il n’y a rien qui m’intéresse dans la salle du trésor, je n’ai pas besoin de récompense.

« Si on devait résumer les récompenses à te donner, Mathias, j’ai bien peur que la quantité soit effrayante… ou plutôt, c’est déjà assez pour complètement vider les caisses du Palais Royal. »

« Rassurez-vous, je ne compte pas demander de l’argent. Je n’en ai aucune utilité. »

« Au contraire, c’est encore plus terrifiant… mais bon, c’est au Roi d’y réfléchir. De votre côté, les filles, je pense que vous aurez droit à une belle somme d’argent, vous devriez réfléchir à comment l’utiliser. »

« Oui ! »

« Je ne sais pas du tout quoi faire de l’argent humain… »

« Y a pas de problème à en avoir, alors pourquoi ne pas le récupérer tout de suite ? »

Nous sommes sortis du bureau du directeur tout en ayant cette conversation.
Il ne nous reste plus qu’à attendre que le royaume nous contacte.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *