Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 177

Environ une heure après avoir reçu la requête.
Nous nous sommes rassemblés près de la porte afin de partir en direction de la Plaine de Testra.
Mais un problème est survenu.

« … C’est quoi cette tenue ? »

J’ai murmuré cela en voyant l’examinateur qui était arrivé en dernier.
Il portait une armure lourde en fer.

« C’est quoi cette question… c’est une protection. »

« Non, ça aura l’effet inverse… Je pense que vous feriez mieux de ne pas la porter. »

C’est vrai que l’on peut avoir une bonne capacité défensive si l’on porte une armure renforcée avec des métaux magiques et d’autres choses de ce genre.
Mais l’équipement que porte l’examinateur n’est qu’une armure de fer ordinaire.

Ça ne lui donne pas vraiment de protection.
C’est même l’effet inverse, la perte de mobilité fera de lui une cible facile.
Et le plus important, les cliquetis provoqués par son armure quand il marche nous rendent faciles à repérer.

« Mais on va se diriger vers une zone dangereuse qui a déjà fait beaucoup de victimes. Je ne pourrais pas survivre si j’ai un équipement médiocre. »

Aaah, il est du genre à croire qu’avoir beaucoup de défense signifie être en sécurité, hein.
Les protections faites à la va-vite ne servent à rien dans une situation où des équipes de haut rang ont été annihilées… mais le convaincre semble être difficile.
Je suppose que je vais devoir lui proposer un équipement plus léger et plus solide.

« Haaa… Rury, fabrique un outil magique de renforcement d’armure au hasard. Fais-en un type pouvant être attaché à des vêtements existants. »

« Euh… quelque chose comme cela ? »

Il semble que Rury a immédiatement compris mes intentions quand elle a entendu ma demande.
Après avoir réfléchi pendant quelques secondes, Rury a gravé un cercle magique sur une pierre magique qu’elle avait en main.

Le cercle magique qu’elle a gravé était mieux fait que je ne le pensais.
Il semble que Rury est déjà capable de faire des cercles magiques de ce niveau toute seule.

« J’ai terminé ! »

« Ouais. C’est réussi. »

J’ai dit ça en recevant la pierre magique, devenue un outil magique, de Rury et je l’ai activée sur un tissu.

« Alma, essaye de tirer une flèche sur un arbre au hasard là-bas. »

« Entendu ! … Ça fait un bail que j’ai pas tiré de flèche sans magie. »

Alma a dit ça en tirant une flèche sur un arbre.
La flèche a volé avec un son vif et s’est enfoncée profondément dans l’arbre.

« Elle est puissante, cette flèche… je comprends à présent pourquoi les gens disent que vous êtes des monstres. »

L’examinateur a dit ça en regardant la flèche coincée.
Je lance un regard à Alma tout en enroulant un autre arbre avec le tissu renforcé par l’outil magique.

« Bien reçu ! »

Alma a tiré une flèche de la même puissance sur l’arbre enroulé par le tissu.
Mais cette fois, la flèche ne s’est pas plantée dans l’arbre.
Elle a légèrement endommagé le tissu, mais elle a été repoussée sans avoir pu la traverser.

« Qu’est-ce que… cette flèche, elle s’est retenue ? »

L’examinateur a été surpris en voyant cela.

« Est-ce qu’elle avait l’air de s’être retenue ? »

« … Non, ça n’en a pas l’air. »

L’examinateur a immédiatement répondu
Il a l’air un peu peureux, mais il reste quelqu’un de qualifié pour être un examinateur d’examen de promotion de la Guilde, il est assez doué pour remarquer la puissance des flèches.

« Cet outil magique permet aux vêtements ordinaires d’offrir ce niveau de protection… Et maintenant, est-ce que vous allez vous déranger à porter une armure lourde ? »

« … Non. »

L’examinateur a dit ça en enlevant son armure.
Les vêtements renforcés par cette magie de défense sont plus faibles que les armures portées par Rury ou Alma, mais ils offrent bien plus de protection qu’une armure de fer ordinaire.

Il est impossible que du fer de plusieurs millimètres d’épaisseur soit capable de surpasser la magie.
… Mais bon, Alma est facilement capable de traverser ce niveau de protection si elle renforce ses flèches avec de la magie, et si l’objectif était de 『fabriquer un équipement solide sans tenir compte de son poids』, j’aurais fait quelque chose de bien plus solide que cela.
Je renforce les vêtements de l’examinateur avec l’outil magique que Rury a fabriqué tout en ayant cette pensée.

« Allez, on y va. »

―Et donc, nous sommes partis pour la Plaine de Testra.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *