Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 186

Et donc, une heure plus tard.
Maintenant que nos cartes de guilde ont été réécrites pour être au Rang A sans problème, nous étions sur le point de quitter Frijia.

« Hé, t’es vraiment sûr de pas vouloir être au Rang S ? T’es clairement l’plus fort dans c’pays, Mathias. Si les grands pontes d’la Guilde sont contre, j’les― »

« Je vais refuser. Le Rang A me suffit… C’est tout ce qu’il nous faut pour pouvoir entrer dans une Zone à Accès Restreint de Type 1. »

J’ai refusé la suggestion de Giluas en donnant cette explication.
Après l’examen, il avait insisté à ce que je sois plutôt au Rang S.

Mais je ne suis pas venu dans ce pays pour faire monter mon Rang.
Le Rang A me suffit.

« D’accord. Si tu veux pas, j’vais pas t’forcer… Au fait, dans quelle Zone à Accès Restreint vous comptez aller ? »

« À… la Grande Plaine d’Elteris, au territoire de Folkia. On peut y entrer si on est au Rang A ou au-delà, pas vrai ? Combien de temps est-ce qu’il faut pour avoir la permission d’y aller ? »

Je ne suis pas très familier avec le système de Lazinia, mais un aventurier de Rang S comme Giluas devrait savoir.
Sous cette pensée, je lui ai posé cette question… mais quand j’ai parlé de Folkia, Giluas s’est mis à avoir une expression compliquée.

« Ça prendra au mieux 5 jours pour avoir la permission… Quand même, Folkia, hein… »

« Il y a un problème avec Folkia ? »

« J’ai pas d’preuve, mais j’ai un mauvais pressentiment à propos d’cet endroit. Récemment, j’ai entendu dire que l’atmosphère dans la ville a changé. Les points d’contrôle postés sur les routes autour sont soudainement devenus plus stricts. »

Après avoir dit cela, Giluas s’est mis à réfléchir légèrement.
Et puis il m’a reparlé.

« Mais bon, préviens-moi si tu reçois pas ta permission, je ferai quelque chose. »

« … On peut obtenir la permission si on est au Rang S ? »

« Ouais. La plupart des trucs se passent bien si on leur parle directement. Si ça rate, dis-leur que tu vas aller voir les types d’en haut, c’est une astuce de négociation. »

« Je trouve que cela ressemble au style de négociation de Mathy-kun… »

« Ça ressemble plus à de la menace qu’à une négociation… »

Je vois, c’est une méthode fiable.
Comme l’a dit Alma, cette façon de négocier a l’air violente, mais il semble qu’elle fonctionne.

« Si on a besoin de négocier, on fera appel à vous. »

« Ouais, laissez-moi faire. »

Nous avons quitté la ville durant cette conversation.

« Euh… Folkia est à environ 50 km d’ici, c’est ça ? »

« Ouais. Ça devrait à peu près être cette distance. »

« Je pense que nous allons entrer dans le territoire de Folkia environ 20 km avant… est-ce que tu penses qu’il y a un point de contrôle là-bas ? »

« C’est possible… On devrait mettre nos bagages dans la magie de stockage juste au cas où. »

Quand on parle de points de contrôle, il y a de fortes chances que nos bagages soient examinés.
La plupart de nos bagages sont transportés normalement car je préfère avoir beaucoup de pouvoir magique au cas où quelque chose arrive, mais il vaut mieux tout stocker ici.

« Ces points de contrôle, ils sont seulement sur les routes, non ? Pourquoi ne pas les éviter et passer par les forêts ? »

Iris a dit ça en pointant l’extérieur de la route.
Elle marque un point.

Ce n’est pas comme s’il y avait des murs qui séparaient les territoires après tout.
Si nous évitons les grandes routes, nous ne devrions croiser aucun point de contrôle.

Cependant…

« Non, nous allons passer par un point de contrôle une fois, ça nous permettra d’observer la situation. »

« Observer la situation ? »

« Il se peut que ce que Giluas a dit n’est pas entièrement vrai. Si on y va normalement, ils nous laisseront peut-être passer sans poser de questions. »

De plus, contourner les routes à cause des rumeurs serait comme si l’on montrait que nous sommes hostiles à leur territoire.

Il vaut mieux passer volontairement par le point de contrôle, nous pourrons entrer dans le territoire sans alerter qui que ce soit.
Et même si nous finissions par nous battre, régler le problème rapidement pendant qu’ils ne sont pas encore en alerte rendra les choses plus faciles.

« Je suppose qu’on ne peut pas savoir comment faire face à quelqu’un si on ne sait pas comment il agit… D’accord, allons-y par la voie normale ! »

Après avoir décidé du plan, nous avons pris la route.
Et donc, plusieurs heures plus tard.

Plusieurs chevaliers se tenaient au milieu de la route et bloquaient la voie.
Un bâtiment qui semblait avoir été construit récemment se trouvait à proximité.

« Hmm… est-ce que c’est l’un des points de contrôle mentionné par la rumeur ? »

« On dirait bien… Ça n’a pas l’air suspect pour l’instant. »

J’ai immédiatement essayé de sonder l’intérieur du bâtiment à la recherche de réactions de pouvoir magique, mais je n’ai trouvé aucune réaction suspecte.
Au mieux, il y a juste quelques outils magiques à l’intérieur.
Vu les réactions du pouvoir magique, ils ne sont probablement pas pour le combat.

Nous avons avancé alors que j’avais cette réflexion.

« Halte. Montrez-moi vos cartes d’identité. »

Et nous avons été arrêtés par un garde.
Apparemment, la rumeur comme quoi la sécurité était devenue plus stricte était vraie.

« D’accord. »

Nous avons docilement tendus nos cartes d’identité.
Le garde pose une question tout en les prenant.

« Votre motif ? »

« Nous cherchons du travail en tant qu’aventuriers. »

Nous ne savons toujours pas si nous pouvons faire confiance à ce territoire ou pas.
De ce fait, je cache notre véritable objectif.

« … Je vois. »

Après avoir entendu ma réponse, le garde a appuyé sur les boutons d’une machine qu’il avait en main.
Puis, 4 plaques avec 『Passe』 écrit dessus en sont sorties.

« Tenez. Un pour chaque personne… Ces laissez-passer deviendront invalides si vous quittez la grande route, alors faites attention. »

Puis le garde nous a donnés les plaques et nous a fait un signe qui semblait nous dire de partir tout de suite.
Apparemment, ils ne vont pas inspecter nos bagages.

« Je sais pas comment, mais on a réussi à passer sans problème. »

Alma a dit ça avec soulagement quand le point de contrôle était hors de vue.

« Les points de contrôle ont l’air plus stricts, mais il semble que tout va bien si nous passons normalement. »

« On dirait qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter ! »

Rury et Iris ont également l’air soulagées.
Mais…

« On dirait que c’est encore trop tôt pour se détendre. Ces passes ont un cryptogramme magique gravé dedans. »

J’ai dit ça en lançant une magie de décryptage sur les passes.
Comme j’ai déjà vu ce type de cryptogramme durant mon ancienne vie, le décryptage était facile.

« Un cryptogramme ? »

« Ouais. Si on décrypte le contenu… on a ça. »

J’ai dit ça en écrivant le contenu du cryptogramme sur une feuille.

『Attention. Un groupe de 4 aventuriers de haut Rang. Il y a des doutes sur leur motif. Premier point de contrôle 174 517.』

« Attention… c’est comme s’ils se méfiaient de nous… »

« Peut-être que c’est rare pour les aventuriers de venir travailler dans cette ville ? »

Alma a dit ça avec un air confus.
Mais elle a immédiatement pris un visage clair.

« Ah, mais si on est juste suspectés, alors on peut gérer ça plus tard, pas vrai ? Il suffit de faire quelques requêtes pour donner l’impression que c’est pour de vrai ! »

C’est vrai, le contenu du cryptogramme lui-même n’a pas l’air urgent.
Je ne sais pas ce que signifie le nombre 174 517, mais à en juger par l’emplacement, ça doit probablement indiquer l’heure de notre passage ou quelque chose comme ça.

Mais malheureusement, nous ne pouvons pas nous détendre tout de suite.
Il y a un plus gros problème dans ces passes.

« Le problème n’est pas le contenu du cryptogramme. »

« Pas le contenu… qu’est-ce que tu veux dire ? »

« Ce cryptogramme… il a été fait selon la méthode employée par les anciens démons… Et la technologie utilisée pour graver les cryptogrammes dans les passes n’est pas quelque chose qui peut se faire avec la magie à incantation. »

J’ai dit ça en montrant le passe aux filles.
Rury, l’air surpris, me posa une question.

« Dans ce cas… celui qui nous a donné ces passes était un démon ? »

« Non, j’ai déjà confirmé qu’il n’y avait pas de démons dans ce point de contrôle. J’avais découvert le cryptogramme dès le moment où j’ai vu les passes, alors j’ai analysé leur pouvoir magique. »

Les démons qui excellent à la magie de camouflage sont capables d’échapper à la détection à longue distance de 『Détection Passive』.
Cependant, quand nous étions au point de contrôle, la personne la plus éloignée de nous se trouvait à environ 50 mètres.

À une si faible distance, peu importe la qualité du camouflage, j’aurais remarqué les parties étranges.
Ils auraient peut-être pu passer à travers la détection s’ils se concentraient, mais faire ça serait comme s’ils s’exposaient.

« Dans ce cas, tout va bien… c’est ce que tu veux dire ? »

« Non. C’est plutôt le contraire. »

Je dis ça en regardant à nouveau le cryptogramme magique des passes.
Hmm. La composition est assez bonne pour que je ne pense pas qu’une personne de l’Ère Magique actuelle soit capable de la reproduire.

« Réfléchis-y. Il faut avoir de l’autorité sur tout le territoire pour pouvoir donner des ordres aux points de contrôle. Et comme ce truc a été utilisé à ce point de contrôle… »

« Pas moyen, tout le territoire de Folkia est dominé par les démons !? »

Alma a élevé la voix sous le coup de la surprise.

« … C’est possible, mais il se peut également que les humains ont simplement reçu ces outils de la part des démons, on ne peut pas être 100 % sûrs tout de suite. »

Pour le moment, nous allons nous diriger vers le deuxième point de contrôle et observer leur comportement.
Selon la situation, nous pourrions avoir besoin de nous occuper de Folkia avant d’accomplir la raison de notre venue ici.

Surtout dans le cas actuel, si c’est l’œuvre d’un démon, il y a de fortes chances qu’un démon de type plutôt spécial soit impliqué.
Enfin, c’est ce que je pense.

Si possible, ça nous arrangerait s’il était d’un pattern facile à gérer…

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *