Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 188

« … Alors, les cibles ? »

Environ 30 minutes après qu’ils aient commencé à nous suivre.
Un homme derrière notre poursuivant lui a posé cette question.
Notre poursuivant est déjà à environ 300 mètres de nous.

Ils ont l’air de penser que la longue distance nous empêche de les écouter… Mais une conversation faite sans qu’il y ait eu de sort de dissimulation peut facilement être entendue rien qu’en utilisant une magie de renforcement des sens.

« Ils n’ont pas l’air d’être sur leurs gardes… Mais plus important, ne me devancez pas. Vous n’avez pas de quoi dissimuler votre filature, ils risquent de nous repérer. »

« … Pigé. Fais vite. Nous, les équipes d’assaut, on a pas toute la journée. Et on aura une bonne paie si on les tue rapidement. »

Apparemment, l’ennemi est divisé en 2 groupes : l’éclaireur et le groupe d’assaut.
Vu leur conversation, tuer les aventuriers qui viennent à Folkia semble être un travail quotidien pour eux.

『Il semble qu’ils attendent une ouverture…』

『On fait quoi ?』

Il semble que Rury et Alma, qui ont également appris à renforcer leurs sens, ont remarqué que l’ennemi était pressé d’attaquer.

Normalement, dans ce genre de situation, la tactique basique serait de déjouer les manœuvres de l’ennemi et de les attaquer alors qu’ils sont confus.
Mais… vu que cette fois-ci, nos ennemis sont faibles, nous pouvons nous permettre de ne pas les tuer.

『Faisons-les dormir avec la magie ; ensuite, on les fouille à la recherche de choses pouvant être des informations et on les libère.』

『Nous n’allons pas les tuer ? Ce sont des voleurs, alors nous devrions juste les tuer…』

C’est vrai, Iris a un bon argument.
Mais ce n’est pas comme si je laissais ces voleurs (ou des assaillants déguisés tels quels) partir par pitié.

Il y a clairement un cerveau derrière ces assaillants.
Si on veut battre efficacement ce cerveau, nous devons garder ces types en vie.

Tuer nos attaquants le mettrait sur ses gardes.
De plus, il y a de fortes chances que ces types transportent la chose dont j’ai actuellement besoin.
Cette chose sera inutilisable si nous les tuons.

『Ouais. Normalement, on se contenterait de les tuer. Mais ici, il ne faut pas que Folkia soit sur ses gardes. Alors on va les faire dormir et les laisser.』

『… Sur ses gardes ?』

『Ouais. Il y a de fortes chances que cette unité d’assaut soit liée à Folkia. Si on les attaque, ils seront au courant de notre puissance, pas vrai ? Afin d’éviter ça, on va juste les faire dormir.』

『Entendu ! … Est-ce que nous devons utiliser l’outil magique de magie de sommeil ?』

『Ouais. Iris et moi, nous ferons diversion pendant que vous les ferez dormir. Faites attention à ne pas le rendre mortel. J’activerai une magie de camouflage dans 10 secondes, effacez votre présence avec la magie et faufilez-vous derrière l’ennemi.』

『D’accord !』

『Entendu !』

Après avoir entendu leurs réponses, j’ai marché avec Iris tout en comptant jusqu’à 10.
Puis j’ai activé la magie 『Illusion d’Impression』 .

『Illusion d’Impression』 est une magie qui créée une illusion qui vous fait croire qu’il y a quelqu’un alors qu’il n’y a personne.
Comme elle peut être utilisée sans avoir de contact direct avec l’autre parti, même le Quatrième Emblème peut l’utiliser sur des ennemis distants… Mais il est facile de réaliser que c’est une illusion si l’on regarde attentivement.

Cependant ― que vous soyez capable d’accorder cette occasion à l’ennemi ou non dépend de vos capacités.

『Maintenant !』

Après avoir entendu ma magie de communication, Rury et Alma se sont séparées de nous en utilisant la magie de furtivité.
Le niveau de la magie de furtivité qu’elles utilisent n’est pas élevé du tout, mais c’est suffisant pour duper des ennemis de ce niveau.

Presque au même moment où Rury et Alma sont parties, je me suis retourné et j’ai hurlé aux assaillants.

« On nous attaque ! C’est une embuscade ! »

Puis j’ai commencé à courir vers les assaillants.
Iris a commencé à me suivre.

En attirant ouvertement l’attention sur nous, ils ne pourront pas garder un œil sur 『l’Illusion d’Impression』.

« Merde, ils nous ont découverts ! »

« Tu te fous de moi ! Est-ce que tu les as correctement suivis ? »

« Évidemment, tu connais mes capacités en filature, pas vrai !? »

Malgré cette discussion, les assaillants armés d’arcs ont commencé à nous tirer des flèches.
Environ la moitié d’entre eux possèdent un arc.
Ils ont tous reçu un renforcement physique de la part des outils magiques que j’ai mentionnés précédemment.

Je dévie toutes les flèches avec mon épée.
Cependant, vu que toutes les flèches volaient vers moi avec précision… ces assaillants sont assez doués pour le monde actuel.
En tout cas, ils n’ont pas le niveau de voleurs ordinaires.

« Qu… mais c’est un monstre ! »

« Comment il fait pour dévier les flèches avec une épée ! »

D’un autre côté, Iris a tenté de me copier et de dévier les flèches avec sa lance, mais elle ratait complètement et les flèches la touchaient.
Mais bon, ce ne sont que des flèches, elles ne sont pas différentes des pappus de pissenlit face à Iris.

« Cette fille aussi est dangereuse ! Elle est nulle avec sa lance, mais les flèches ne fonctionnent pas du tout ! »

« J’ai jamais entendu parler d’une magie de défense qui protège des flèches ! »

Et ils se sont mis à insulter Iris pour une raison quelconque.
Mais bon, c’est vrai qu’Iris n’est pas douée avec sa lance.

« Hé, je ne suis pas nulle ! C’est juste Mathias-san qui est bizarre ! Normalement, on ne peut pas frapper des flèches en plein vol, c’est impossible ! »

Iris a dit ça et a agité sa lance avec indignation.
Mais elle continuait de balancer sa lance en vain.

« Grrr, si c’est comme ça… »

Iris a dit ça tout en prenant une posture afin de jeter sa lance.
Mais je l’arrête juste avant qu’elle le fasse.

『Hé, ils vont mourir si tu fais ça.』

『Ah… c’est vrai, il ne faut pas les tuer…』

『Ouais. C’est pénible, mais c’est plus pratique si on ne tue personne.』

Normalement, le niveau d’alerte de l’ennemi n’augmente pas s’il n’y a ne serait-ce qu’un ou deux morts.
Mais je préfère ne tuer personne, et il y a une raison à cela.

Je veux faire en sorte qu’il n’y a même pas le fait 『qu’il y a eu un combat ici』.
Et ce n’est possible que si l’ennemi n’a subi aucune perte.

Parce que les assaillants n’oseront jamais dire à leur chef 『L’attaque a échoué, tout le monde s’est endormi avant qu’on le remarque』.
Si nous créons une situation qui poussera l’unité d’assaut à dire 『Il n’y a pas eu de combat』, ils s’occuperont du reste eux-mêmes.

… Mais bon, nous n’allons peut-être pas les tuer ici, mais je vais me souvenir de leurs visages, et une fois le cerveau de l’opération vaincu, j’alerterai un seigneur correct de leurs méfaits et ils seront envoyés à la potence.

« Qu’est-ce qu- ? Ils ont arrêté de bouger. »

« Je sais pas ce qui se passe, mais c’est notre chance ! Visez le gamin ! »

Quand je me suis arrêté pour empêcher Iris de jeter sa lance, il semble que l’ennemi a considéré ça comme une opportunité.
Contrairement à Iris qui ne fléchissait pas face aux flèches, ils doivent penser que je ne pourrais pas dévier toutes leurs flèches vu que je les déviais une par une.

Mais c’est futile.
Je peux facilement gérer des flèches aussi lentes même si elles sont 10 fois plus nombreuses.

« Hé, faites plus d’effort ! Ces flèches sont tellement lentes qu’on dirait qu’elles sont à l’arrêt ! »

J’ai délibérément provoqué l’ennemi tout en déviant les flèches qui volaient vers moi.

« C’est pas humain, ça… »

« Qu’est-ce qu’on fait ? On se replie ? »

« Crétin, comme si on allait fuir face à seulement 4 gamins ! Il suffit de s’approcher d’eux et― »

Pendant que nous nous battions pour gagner du temps… Rury et Alma semblent avoir terminé leurs préparatifs.

『Nous avons terminé ! Je l’active !』

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *