Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 206

Les chevaliers qui étaient venus nous voir sont retournés au Palais Royal après avoir dit qu’il y aura une audience avec le Roi plus tard.

« Au fait, l’épée était dans la salle du trésor, c’est ça ? Comment est-ce que vous l’avez fait sortir ? »

« Le Roi était devant le Palais Royal, on lui a directement demandé de nous conduire à la salle du trésor ! »

Demandé directement au Roi, hein… C’était plutôt téméraire.
Mais le fait que ça a réussi signifie que ce pays est capable d’agir rapidement en cas de crise.
Mais ça signifie également qu’ils peuvent se faire duper par des démons déguisés… de ce côté-là, j’irais enseigner les contre-mesures à la 2ème Académie.

« Pour le moment, on devrait aller voir comment se passe le combat des étudiants. »

« Ils ont dit que tout irait bien, mais je m’inquiète… Par ici ! »

Rury a dit ça en nous montrant le chemin.
Ce qui nous attendait… c’était des étudiants alignés dans la ville, en train d’acculer un démon.
Il y avait environ 100 étudiants.

« Guh, enfoirés… comment de vulgaires humains peuvent… »

Le démon marmonnait avec dédain alors qu’il continuait de recevoir une myriade de flèches.
Sa voix laisse supposer qu’il n’a subi aucun dégât… en apparence, mais si on regarde la réaction de son pouvoir magique, on peut voir qu’il est acculé.

Apparemment, les étudiants utilisent 『Poison Magique』 pour épuiser l’énergie du démon.
La réaction du 『Poison Magique』 a déjà commencé à se mélanger au pouvoir magique du démon.

Encore un peu de 『Poison Magique』 et les effets devraient commencer à apparaître. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que le démon ne puisse plus bouger.
Le démon pourrait encore avoir une chance s’il arrivait à battre les étudiants, mais les chances semblent nulles.

Des magiciens porteurs du Premier Emblème produisaient en masse des flèches qui interféraient avec les actions du démon et les fournissaient aux étudiants qui avaient des arcs.
Il n’y avait personne dans la 2ème Académie qui savait utiliser un arc auparavant, ils se sont probablement entraînés en voyant que c’était efficace contre les démons.
Leurs capacités à l’arc laissent à désirer, mais comme ils ont l’air d’utiliser une magie de guidage, environ la moitié des flèches atteignent la cible.

Grâce à leur nombre, même s’il n’y a qu’environ la moitié des flèches qui touchent, les agissements du démon sont presque stoppés.
Même quand le démon réussissait à lancer une magie d’attaque, elle était bloquée par une magie de défense lancée par les étudiants porteurs du Quatrième Emblème mêlés dans les rangs.
Et la personne qui dirigeait ces mouvements était―

『Reiris, fais deux pas en arrière !』

Celui qui donnait les instructions via la magie de communication était un étudiant.
Je ne connais pas son nom, mais son visage est familier, c’est probablement un étudiant qui est dans la même année que moi.

Il n’utilisait que la magie de communication et des magies pour la récolte d’informations.
Il participait rarement au combat, c’était un commandant qui ne savait que donner des ordres.

Mais quelqu’un comme lui est indispensable dans les combats de groupe où la conscience individuelle est limitée.
Ce genre de commandant est difficile à entraîner, mais il a l’air de s’en sortir.

Face à la coopération des étudiants, le démon perd sa mobilité et son énergie.
―Et donc, en moins de 10 minutes depuis notre arrivée, le démon n’arrivait plus à bouger à cause du poison et a été achevé.

Utiliser la force du nombre pour épuiser l’ennemi sans vous exposer au danger.
Un exemple modèle du combat de groupe ― ce n’est pas encore assez poli pour en avoir le nom, mais ils maîtrisent suffisamment les bases.
La 2ème École a beaucoup gagné en force, hein.

« Le démon a été vaincu ! Et nous n’avons eu aucune perte ! »

« Beau travail… Mathias, les filles, qu’est-ce que vous en pensez ? »

Le directeur nous a posé la question après avoir reçu le rapport.
Apparemment, il savait que nous étions venus pour observer.

« Je ne peux pas dire que c’est déjà parfait, mais pour une unité assemblée en si peu de temps, je pense qu’elle est au plus haut niveau. En particulier l’étudiant qui commandait, il devrait être capable de diriger une armée bien plus grande… Si je devais être franc, vu qu’il y a encore de la place pour la puissance d’attaque, je pense que le démon aurait pu être tué plus rapidement s’il y avait plus de gens qui utilisaient le poison. Mais en termes de mesures de sécurité, la tactique de cette fois-ci n’était pas mauvaise. »

« Hmm, je pense que leur capacité à l’arc doit encore s’améliorer… L’ennemi n’avait pas bougé si vite, après tout, ce serait bien si toutes les flèches touchaient… »

« La magie d’amélioration était bien faite. Je sentais qu’ils fabriquaient les flèches lentement, mais sûrement, et qu’elles avaient une performance stable. »

Nous avons tous les trois donné nos impressions honnêtes sur le combat.
Honnêtement, vu leur performance avec le temps d’entraînement qu’ils ont eu, ils devraient être félicités, mais si on ne signale pas les domaines à améliorer, leur entraînement futur sera difficile.
… Mais vu les capacités du commandant, il devrait déjà avoir réalisé leurs problèmes actuels.

« C’est vrai, Mathias, on peut se permettre de les féliciter pour avoir obtenu ce résultat avec un entraînement aussi court… mais nous devrions effectivement les entraîner un peu plus à l’arc. »

Le directeur a dit ça en regardant les alentours.
Les flèches qui n’ont pas touché le démon étaient plantées sur les toits des maisons de la zone.
Il n’y a pas eu de dégât car les habitants ont déjà été évacués, mais ce n’est pas la précision qu’on veut quand on se bat en ville.

« Au fait, Rury, les gardes du Palais Royal te cherchaient, est-ce que tu les as vus ? »

Rury est devenue mal à l’aise en entendant cela.
Elle a directement parlé au Roi, après tout…
Je ne pense pas que ce soit quelque chose de menaçant vu l’attitude des gardes, mais je suppose qu’elle ne peut pas s’empêcher de s’inquiéter.

« Euh… Ils me cherchaient, moi, pas Mathy-kun ? »

« Ah. Évidemment, ils cherchaient aussi Mathias, mais ils m’ont demandé où est-ce que tu étais. J’ai entendu dire que c’est parce que tu as contribué à l’élimination des démons en allant jusqu’à demander directement au Roi, il va peut-être te donner une magnifique récompense, qui sait ? »

« Nous avons couru vers le Roi et nous lui avons directement demandé l’épée pour le bien de la bataille, j’ai plutôt peur que nous allons recevoir une punition… »

En entendant l’inquiétude de Rury, le directeur s’est figé pendant un moment… puis il s’est mis à rire.

« Ku-… Ha ha ha ! Aucune chance que ça arrive ! »

« … Est-ce que vous en êtes sûr ? »

« Ouais, sûr et certain. Vous punir reviendrait à faire de Mathias notre ennemi. Un pays dirigé par un idiot pareil aurait été détruit depuis bien longtemps. »

Le directeur a dit ça avec confiance.
Vu qu’il est un ami proche du Roi, ça doit être vrai.
Mais ça me poserait problème si le Roi me disait qu’il me donnerait un autre territoire, je devrais réfléchir à ce que je veux recevoir.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *