Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 219

『C’est un fragment d’outil magique, n’est-ce pas ? Est-ce qu’il provient de l’outil magique attaché à cette boîte ?』

『… On dirait bien.』

J’ai dit ça en analysant la structure du cercle magique à l’intérieur du fragment.
Ce n’est qu’un morceau, alors je ne peux lire que quelques parties… mais il fait bel et bien partie de l’outil magique attaché à la boîte.

『Dans ce cas, si nous trouvons les morceaux, nous pourrons savoir d’où est-ce que les poupées ont été envoyées, n’est-ce pas ?』

『Ouais. On pourrait savoir dans quelle partie de la rivière les poupées ont été envoyées… mais il se peut que l’endroit soit sans importance, alors même si nous le trouvons, nous trouverons pas forcément de démons.』

『Sans importance… qu’est-ce qui te fait dire cela ?』

『La taille de la boîte. Il devait y avoir environ 10 poupées à l’intérieur. Ça doit peser 1 tonne… Le juste poids pour être transporté par chariot, il y a également des fermoirs.』

J’ai dit ça en pointant des armatures métalliques attachées aux bords de la boîte.

Ce sont des attaches qui permettent d’empêcher les bagages de tomber du chariot.
Elles ne seraient pas nécessaires si les démons avaient porté la boîte eux-mêmes.

Dans le monde actuel, le transport d’une tonne de bagages par chariot est optimal.
Si c’est plus lourd, les roues s’enfonceront et rendront le transport difficile ; si c’est plus léger, ce serait du gâchis.

『Tu as compris tout cela rien qu’en regardant la boîte… Alors ramasser ce morceau n’a servi à rien…』

Rury a dit ça en regardant le fragment d’outil magique avec un air déçu.
Mais elle n’a pas fait ça pour rien.

『Non, on peut s’en servir en dernier recours. Même si les personnes qui ont transporté les poupées peuvent être perdues, on peut toujours leur demander où est-ce qu’ils ont obtenu les poupées et aller là-bas pour essayer de trouver les démons.』

『Dernier recours… tu veux dire qu’il y a un moyen plus efficace de trouver les démons?』

Alma a posé cette question en entendant mes mots.
Bonne déduction.

『Exact… Pour être plus précis, c’est la source de la force vitale. Il n’y a pas beaucoup de façons de récolter le pouvoir magique de plusieurs dizaines de milliers de personnes. J’ai déjà une idée à ce sujet… mais pour le moment, infiltrons-nous dans l’Empire. Après tout, nous sommes à une rivière qui sépare les frontières.』

『J’ai oublié !』

Alma a dit ça, puis elle s’est immédiatement mise à courir de l’autre côté de la rivière.
Même si cet endroit est peu surveillé, rester longtemps à une rivière bien visible nous vaut le risque d’être découverts par l’ennemi.

Si un soldat marchait simplement sur la route à côté de la rivière, il nous verrait.
… Mais bon, je suis resté à l’affût de toute réaction de pouvoir magique suspecte pouvant s’approcher de nous, alors ce n’est pas vraiment un problème.

Et donc, nous sommes passés à travers le réseau de surveillance des soldats impériaux et nous sommes entrés dans l’Empire de Saihill sans problème.

『Il y a une ville… Mais je vois pas de mur extérieur ou quelque chose dans le genre ?』

『C’est une petite ville campagnarde. Je crois qu’elle s’appelle Esial.』

J’ai dit ça en m’approchant de la ville.
Actuellement, nous sommes en train d’utiliser la magie pour tromper les yeux des gens afin qu’ils ne nous voient pas.

… S’il y a des démons parmi nos adversaires, ils verront immédiatement à travers un camouflage de ce niveau… mais ils n’ont pas l’air d’être dans les parages.
L’atmosphère de cette ville donne l’impression qu’ils peuvent s’en dispenser.

Nous avons réussi à entrer dans la ville alors que j’avais cette pensée.

『Est-ce que ce niveau de camouflage fera l’affaire ?』

『Vu l’atmosphère de la ville, tant qu’on n’ouvre pas de porte, on ne devrait pas être repérés.』

La magie que nous utilisons a effacé notre présence, mais elle n’effaçait pas la présence de ce qu’il y avait autour de nous.
De ce fait, si nous faisons quelque chose comme ouvrir une porte, ça donnera l’impression que la porte s’est ouverte toute seule.

En outre, les vibrations et les flux d’air produits par nos pas sont toujours là, alors s’il y a un épéiste compétent parmi nos ennemis, il pourrait nous repérer… mais bon, je ne sens pas qu’il y ait quelqu’un d’aussi doué par ici.

Il semble que la guerre n’a pas été annoncée à la populace, l’atmosphère dans la ville est plutôt nonchalante.
… Si le Royaume d’Ace lançait une contre-attaque, cette ville serait la première victime, on dirait que les habitants n’en sont même pas informés.

『Alerte aux hordes de monstres ?』

Alors que nous marchions dans la ville, Alma a regardé une feuille collée au mur d’une maison privée et a élevé une voix perplexe.
Voilà ce qui est écrit sur la feuille.

―――――――――――――――――――――――――――――――――――――
Par la présente, nous vous informons que des hordes de monstres sont apparues autour d’Esial.
Les Chevaliers de la maison Kinisis ont été envoyés exterminer ces monstres, les citoyens sont priés de s’abstenir de quitter la ville autant que possible.
Les alentours du Royaume d’Ace sont particulièrement dangereux, les citoyens sont interdits d’entrée.
―――――――――――――――――――――――――――――――――――――

『… Il y avait des monstres aux alentours du Royaume d’Ace ?』

『Il y en avait, mais pas beaucoup… C’est sûrement une excuse pour envoyer ces 『Chevaliers de la maison Kinisis』 près de la frontière.』

Apparemment, les chevaliers sont utilisés dans cette stratégie.
Je ne sais pas ce que c’est que ces 『Chevaliers de la maison Kinisis』, mais vu le nom, ça doit être un Ordre de Chevaliers sous les ordres d’un noble de l’Empire.

Peut-être que ce noble collabore avec les démons.
Je ne sais pas s’il est manipulé à son insu ou en connaissance de cause, mais dans tous les cas, il vaut mieux considérer que cette famille Kinisis est notre ennemie.

Alors que j’avais cette pensée, nous avons parcouru la ville à quatre tout en recueillant des informations (principalement des réactions de pouvoir magique et autres).
Le maître des poupées semble être plutôt négligent, nous avons rassemblé des informations magiques importantes et intéressantes.

Puis, environ 30 minutes après être entrés dans la ville.

『Ça suffira. On passe à l’attaque.』

『Euh, l’entrepôt bleu à l’extérieur de la ville, c’est ça ?』

『Je trouve que c’est un peu trop évident, est-ce que c’est un piège ?』

Face à mes mots, Alma et Rury m’ont posé des questions.
En effet, c’est l’entrepôt bleu que nous allons attaquer, mais je ne l’ai jamais mentionné pendant notre promenade en ville.

C’était évident pour Rury, mais le camouflage du pouvoir magique de cet entrepôt bleu est si lamentable que même Alma, qui n’est pas très familière avec les outils magiques, l’a remarqué.
… Ou plutôt, on dirait qu’ils n’ont même pas cherché à le cacher.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *