Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 259

« … Tu comptes m’affronter seul ? »

Greville m’a posé cette question en voyant qu’Alma ne tenait même pas son arc.

« Ouais. Juste moi, c’est suffisant. »

J’ai répondu en positionnant mon épée.
… Quoique, vu que mon épée a été fabriquée par Rury, je ne saurais pas dire si je me bats vraiment seul.

En fait, la raison pour laquelle les filles ne se battent pas, c’est simplement parce qu’elles n’ont pas été dans suffisamment de combats.
Alma ne peut probablement pas l’atteindre avec ses flèches, et la force d’Iris ne sert à rien si elle n’arrive pas à toucher l’ennemi.
Même si les débutants sont potentiellement capables d’interférer avec les mouvements de l’ennemi… face à Greville, ça pourrait être en sa faveur.

De ce fait, un combat en 1 contre 1 sans avoir à me soucier de l’entourage me donne plus de chances de gagner.
En fait, j’ai un genre de plan, et je préfère que nous soyons en 1 contre 1 pour que je m’en serve.

« … Que ce soit suffisant ou non, je pense qu’on le saura durant le combat. »

« C’est vrai. »

J’ai dit cela, puis j’ai positionné mon épée ― et je me suis jeté sur le torse de Greville.
Greville s’est adapté à mon action et a agité son épée sur la mienne.

―Puis nos épées sont entrées en collision.

Lourd.

En termes de force pure, les épées des démons de haut rang sont supérieures.
Mais les techniques utilisées dans l’épée de Greville sont d’un tout autre niveau.

On a l’impression qu’il ne fait que me pousser avec la force brute, mais il le fait avec contrôle et délicatesse.
Même si je voulais repousser son attaque, l’épée de Greville ne me le permettrait pas ; au contraire, c’est plutôt lui qui va manipuler mon épée.

Quand je mets des améliorations magiques sur mon épée, il construit immédiatement les magies pour les contrer.
Vu de l’extérieur, on croirait que je ne fais que croiser le fer avec Grevil, mais en vérité, c’est un affrontement magique de haut niveau.

La vitesse de réaction de Greville n’est pas vraiment élevée.
Sa capacité d’anticipation n’est pas encore très bonne si vous voulez mon avis. Il y a un certain laps de temps entre le moment où je mets une amélioration sur mon épée et celui où Greville commence à construire le contre-sort.

Mais sa puissance, son renforcement physique et la différence dans la quantité de pouvoir magique utilisé pour les améliorations compensent les différences de techniques et de capacité d’anticipation.
La magie que j’ai envoyée pour contrer celle de Greville après que je l’ai anticipée a tout de même fini par perdre en puissance.

―Cela ne fait même pas 12 ans que je me suis réincarné, mais Greville a vécu pendant des milliers d’années et a continué de s’entraîner.
Sa puissance physique pure et son pouvoir magique ne peuvent pas être comparés aux miens.
Et Greville exploite cet avantage au maximum pour tenter d’avoir le dessus sur moi.

―Mais il y a encore une ouverture que je peux utiliser.

« Mm- !? »

Quand j’ai donné l’impression d’avoir retiré une partie de la puissance que j’avais mise sur mon épée, Greville a eu l’air surpris.
Évidemment, je ne me suis pas réellement relâché. Sinon, mon épée aurait immédiatement été repoussée.

J’avais juste fait moins d’efforts pendant un court instant.
Ceux qui n’ont pas grandement perfectionné leurs techniques de combat ne sont pas capables de le remarquer.
Mais les sens de Greville étaient assez vifs pour cela.

Il était donc confus face à mon action anormale.
Il a beau avoir reçu un entraînement considérable, il semble ne pas être habitué à ce type de lutte.
Sa stupéfaction a été transmise à son épée.

Cette ouverture était suffisante pour que je puisse changer l’issue du combat.
Grâce à cette petite ouverture, j’ai légèrement modifié l’angle de mon épée et repoussé l’épée de Greville.

Puis je prends une posture de contre-attaque et pointa mon épée sur Greville qui avait perdu sa posture.

« Kuh… »

Greville, qui a réalisé son erreur, a rétracté son épée et a pris une posture défensive.
Mais c’était ce que je voulais.
J’ai fait semblant de vouloir lancer une contre-attaque pour empêcher Greville de m’attaquer.

J’ai reculé de quelques pas face à Greville qui prenait sa posture défensive.
Si je continuais d’attaquer maintenant, je ne pourrais pas gagner.

« … Toi, est-ce que tu es vraiment un gamin ? Cette lutte m’avait donné l’impression que je faisais face à mon maître. »

Le ton de Greville a changé.
Contrairement au ton théâtral qu’il avait utilisé jusqu’à présent ― c’était le ton original de Greville.

« Comme tu peux le voir, je ne suis un gamin. »

J’ai dit cela en positionnant mon épée.

―Greville est devenu vraiment puissant durant mes milliers d’années d’absence.

Greville était désespérément sans talent du côté de la magie.
Son circuit de pouvoir magique était très fin à sa naissance, la qualité de son pouvoir magique était extrêmement basse et même sa croissance après avoir accumulé une certaine quantité d’expérience était très lente.

Il possède le même Emblème que moi durant mon ancienne vie : le Premier Emblème ― l’Emblème le plus faible au combat.
Et son pouvoir magique était à peine plus doué dans les améliorations que les autres Emblèmes, alors que son Emblème est spécialisé dans ce domaine.

Et pourtant, en tant que membre de la royauté, Greville s’était assidûment entraîné pour devenir plus fort.
J’ignore pourquoi un tel homme est actuellement en train de se battre contre moi ― mais le fait qu’il soit devenu aussi fort malgré la situation actuelle du monde mérite des éloges.

« Bon… comment devrais-je procéder ? »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *