Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 29

Le lendemain des négociations.
Afin de participer à la première leçon de magie sans incantation, j’ai mis mon uniforme (reçu hier avant de partir. Gratuit pour les étudiants boursiers !) et je me suis dirigé vers la cour de l’académie.
Normalement, il n’y a pas de cours le lendemain de la cérémonie d’entrée, mais le programme a soudainement été mis en place en raison de l’insistance des professeurs de type mage.

« Combien de participants ont été rassemblés ? »

Aujourd’hui est plus un essai qu’une leçon, le but est de leur faire connaître la puissance de la magie sans incantation et de leur apprendre les bases de la manipulation du pouvoir magique.
Une leçon optionnelle gratuite durant un précieux jour de repos. Et elle porte sur la magie sans incantation qui n’a pas encore eu de résultat.
J’ai demandé à un professeur dans les parages tout en pensant qu’avoir 5 participants serait déjà excellent.

« Nous avons tous les étudiants de la classe de magie A et une étudiante qui veut devenir épéiste. Ça nous fait donc un grand nombre de participants. »

« … L’épéiste mise à part, ça ne fait pas un grand nombre d’étudiants de la classe de magie ? »

« C’est parce que la magie sans incantation est le désir de tous les magiciens. S’il y a une possibilité de l’apprendre, c’est naturel qu’ils s’y lancent. En particulier la classe de magie A, tu ne peux pas y entrer si tu n’as ni l’ambition ni le talent suffisant. »

« Alors pourquoi vous n’avez pas essayé d’enseigner la magie sans incantation aux étudiants de type mage avant ? »

« C’est justement pour ça. S’ils apprennent qu’ils peuvent apprendre la magie sans incantation, ils négligeront l’entraînement à la magie à incantation. Nous ne pouvions pas leur enseigner la magie sans incantation avant d’être sûrs de sa puissance. Mais grâce à toi, nous avons presque prouvé que la magie sans incantation est puissante. »

Quelque chose de ce genre, hein.
Bah, c’est une bonne chose qu’il y ait beaucoup de gens qui se soient rassemblés. S’il y a beaucoup de gens, il se peut que 2 d’entre eux veuillent faire équipe avec moi.

« Ah, il y a aussi plusieurs professeurs qui participent. La classe de magie A ne possède que 17 étudiants, les professeurs pourraient être en plus grand nombre. »

« Les professeurs ? »

« Hier, après les cours, nous nous sommes rassemblés dans la cour de l’académie et nous avons essayé de nous entraîner à la magie sans incantation selon la méthode que tu nous as enseignée. »

« Quels étaient les résultats ? »

« Eh bien… tu verras. »

Le professeur avait un visage étrangement heureux quand il a dit ça.
Apparemment, les résultats n’étaient pas trop mal.

« Bien, tout le monde est là. »

Après avoir dit ça, le professeur a planté 20 cibles au sol.
Ces cibles sont plus petites que celles qui ont été utilisées lors de l’examen d’entrée.
Elles n’ont pas l’air très solides, mais certaines parties sont interchangeables, il semble qu’elles peuvent être réutilisées.

« Bien, nous allons à présent commencer la leçon sur la magie sans incantation… J’ai beau dire ça, les utilisateurs de magie sans incantation sont très peu nombreux et la plupart d’entre vous ne l’a jamais vue à l’œuvre… Par conséquent, nous allons demander à quelqu’un pratiquant la magie sans incantation de faire une démonstration pour nous. »

« Oui ! »

Les élèves ont répondu à l’unisson face au discours du professeur.
Leurs yeux brillent, montrant leur intérêt pour la magie sans incantation.
Ils aspirent vraiment à la magie sans incantation.

« À toi, Mathias, détruis toutes les cibles avec la magie sans incantation. »

Sur ces mots, je me suis avancé vers les cibles.
Les étudiants avaient des visages perplexes en me voyant.
Seules Rury et Alma agitaient leurs mains en me voyant.

« Mathias, Mathias le n°1 ? Il paraît que sa note dans l’examen pratique de magie était incroyable… c’était pas une erreur d’impression ? »

« Les types de la classe A ont entendu le directeur déclarer que c’était pas une erreur. »

« Ou plutôt, il a un Emblème Disqualifié, non ? Il doit être un épéiste, pas un mage. »

On fait preuve d’anxiété face à mon Emblème, encore une fois.
Je n’ai pas senti de mépris comme avec Biffgel, mais la notion comme quoi l’Emblème Disqualifié n’est pas fait pour la magie semble être une connaissance basique dans le monde actuel.
Rien que le nom me faisait déjà savoir qu’il était mal vu.

… Bah, une démonstration résoudra ce malentendu plus facilement qu’avec des mots.
Ayant cette pensée, je me dirigeais vers les cibles en faisant fi de ce que disaient les élèves.

« Je peux commencer ? »

« Oui. Quand tu veux. »

Puisque j’ai obtenu sa confirmation, je commence à sauter avec le renforcement physique dans les jambes.
Puis je rebondis dans les airs en utilisant la magie comme plate-forme, mettant la moitié des cibles dans ma portée, et je les détruis avec un tir continu de magies de feu de petite taille.
Ensuite, tout en manipulant la gravité avec la magie afin de pouvoir voler, je détruis une par une les cibles qui entrent dans ma portée.
Toutes les cibles ont été détruites.

Si je me suis dérangé à attaquer depuis les airs, c’est pour leur montrer que la magie ne s’utilise pas uniquement pour attaquer.
Maintenant. Observons la réaction des élèves…

« I-Incroyable… »

« C’est vraiment incroyable, est-ce que je pourrais y arriver… ? »

« C’est pas plutôt une leçon pour les élèves de 3ème année, ça ? »

« Mon grand frère est devenu un mage de la Cour Royale après avoir obtenu son diplôme, mais il ne sait pas faire un truc pareil. »

« On se serait pas trompés d’endroit ? »

« Non, les professeurs sont là, et c’est le Mathias-kun de notre classe qui a lancé ces magies, pas vrai ? »

« Un faux Mathias ? »

« Ou alors c’est un démon ? »

Hmm. Les réactions des élèves ne sont pas vraiment bonnes.
Je me demande s’ils trouvent la magie sans incantation irréaliste vu qu’ils ont uniquement utilisé la magie à incantation. En fait, il y en a qui disent que je suis un imposteur et il y en a même qui inventent une théorie comme quoi je serais un démon.

Ou plutôt, il y a aussi des démons dans cette époque, hein.
Les démons sont une race de monstres dotés d’intelligence qui ressemblent aux humains, excepté qu’ils ont des ailes noires.

Comme ils sont à moitié intelligents, leur façon de combattre est bizarre et difficile à gérer, ces créatures ne sont pas aussi fortes qu’un dragon supérieur et n’apportent aucun bénéfice.
En outre, leur forte résistance à la magie les rendent pénibles à vaincre.

Quoi qu’il en soit, on peut facilement les vaincre avec des attaques comportant à la fois de la magie et de la puissance physique comme des arcs et des épées ayant reçu des améliorations magiques, le Quatrième Emblème est donc leur pire ennemi.
En passant, ils peuvent éviter les flèches si on ne s’en sert pas de manière stratégique, alors je ne sais pas vraiment si les arcs sont convenables.

En plus de ça, ils n’ont aucune émotion exceptée la malice, impossible de négocier avec eux.
Vu qu’ils étaient une nuisance dans mon ancienne vie, je les ai chassés inlassablement, ils auraient dû être éteints… mais apparemment, il en reste encore.

« Je sais ! Je connais ce sentiment ! »

Deux des professeurs rassemblés ici ont mis fin à cette situation.
Ils sont probablement de type mage… ce sont les examinateurs que j’ai eu durant mon épreuve pratique de magie.

« J’ai également eu ce genre de pensée quand j’ai vu la magie de Mathias-kun durant l’examen d’entrée. Non. Vous vous en sortez mieux. J’avais cru que quelque chose n’allait pas dans ma tête ou mes yeux, j’étais même sur le point d’aller à l’hôpital. »

« Cette magie était vraiment terrifiante… »

Les professeurs qui ont servi d’examinateurs avaient un regard distant quand ils ont dit ça.
Sérieusement, n’aggravez pas la situation…

« Cependant, la magie sans incantation n’est pas quelque chose qui ne peut être utilisée que par Mathias-kun. Je pense que nous pouvons vous le prouver maintenant… Guyzar-sensei ! »

« Oui ! »

Le professeur qui a été appelé par l’examinateur était un professeur de type guerrier. Non, il serait plus correct de l’appeler un instructeur.
Muscles forgés et énorme épée sur le dos. N’importe qui le prendrait pour un guerrier vétéran en le voyant.
Guyzar-sensei dégaine son épée et se met face aux cibles qui ont été remplacées et remises en place.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *