Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 293

« … Pas le temps pour une répétition, hein. »

J’ai murmuré ça en activant l’outil magique complété.

Cet outil magique est basé sur le cercle magique du 『Corps Expérimental Composite N°1』 créé par les frères Anmorr, un sort pour ressusciter l’ancien moi ― le Sage Gaïas.
La plus grande différence dans cet art magique réside dans le matériau utilisé pour la résurrection.

Apparemment, les frères Anmorr avaient pillé des tombes et récupéré des ossements pour fabriquer le 『Corps Expérimental Composite N°1』.
Mais moi, je n’ai pas les os du Sage Gaïas, la cible de la résurrection.
La magie que j’avais utilisé pour me réincarner avait désintégré mon corps sans laisser de traces, il ne pouvait pas y avoir d’ossements.

Le seul élément du Sage Gaïas qui subsistait en moi… était mon âme.
De ce fait, j’ai construit la formule de résurrection avec l’âme du Sage Gaïas comme base.

Comme la résurrection n’était pas basée sur le corps, le corps du Sage Gaïas ne sera pas ressuscité.
Seules la puissance et la personnalité entreront dans mon corps actuel.

Pour mon corps et mon circuit de pouvoir magique actuellement non-développés, c’est un fardeau excessif.
Si je me contente de recevoir cette puissance, mon corps s’effondrera. Mais… si c’est pour un très court moment, je devrais pouvoir l’endurer.

« … Kuh… ça fait vraiment mal… »

Au moment où l’outil magique a émis de la lumière, le pouvoir du Sage Gaïas a commencé à circuler dans mon corps.
Évidemment, cette puissance est à un niveau où mon corps actuel ne peut pas le supporter.

Tous les recoins du circuit de pouvoir magique de mon corps hurlaient, mes cellules se désintégraient.
J’ai mis tout mon pouvoir magique dans des magies de soin pour empêcher mon corps de s’effondrer.
Mais je ne pouvais pas annuler la douleur.

Durant mon ancienne vie, j’avais mené d’innombrables combats et subi plusieurs fois des blessures sérieuses qui pouvaient me tuer.
Et pourtant, cette douleur était une première pour moi.
Une personne ordinaire aurait déjà perdu la raison.

Mais… alors que mon corps était continuellement détruit et guéri, je m’habituais petit à petit à ma nouvelle puissance.
Non, le pouvoir de Gaïas qui ressuscitait en moi renforçait mon corps.
Puis… l’effondrement de mon corps a commencé à s’arrêter.

Au même moment, l’Emblème au dos de ma main a pris une forme que je n’avais vue auparavant ― une sorte de combinaison entre le Premier Emblème et le Quatrième Emblème.
Un Emblème déformé qui n’a rien de normal.

La forme de l’Emblème oscille de manière instable, elle alternait entre être fine et être épaisse.
À chaque fois que l’Emblème s’amincissait, j’avais l’impression que mon pouvoir s’échappait de mon corps dans une douleur intense.

(… 7 secondes, hein. Ça suffira.)

Il semble qu’insérer le pouvoir d’Emblèmes différents est vraiment impossible.
Si cela continue, mon âme s’effondrera complètement et je mourrai sur-le-champ sans pouvoir me réincarner.

Je dois donc en finir en 6 secondes.
J’ai fait en sorte que le sort de résurrection du Sage Gaïas puisse être désactivé.
Je vais régler cette situation en 6 secondes et mettre fin à la résurrection.

Pour le moi actuel, 6 secondes suffisent amplement.

(D’abord… bannir la nuisance.)

Je construis instantanément une puissante magie d’accélération d’objet.

La cible est l’『Étoile Brisée』 juste sous mes yeux.
Cette 『Étoile Brisée』 n’est pas quelque chose qui devrait exister dans le monde actuel.

Avec cette magie d’accélération, l’『Étoile Brisée』 sera accélérée à environ 60 % de la vitesse de la lumière et devrait être capable d’échapper à l’attraction gravitationnelle de cette planète.

« Allez. »

Je murmure ça en activant la magie d’accélération.
Puis l’『Étoile Brisée』 a disparu dans le ciel en émettant une lumière intense.
À présent, nous n’avons plus à craindre que l’『Étoile Brisée』 détruise nos principes de la magie.

Avec ça, notre objectif original a été accompli.
Mais… si je redevenais Mathias dans la situation actuelle, les monstres autour me tueraient instantanément.

Rury et Alma pourraient également être en danger, alors je dois me débarrasser de ces monstres.
En d’autres termes… je dois utiliser une technique qui n’affectera pas les humains.

Quand j’ai eu cette réflexion, je me suis souvenu d’une magie et j’ai commencé à la construire.

Durant mon ancienne vie, il y avait une magie d’attaque à large zone appelée 『Genèse』.
C’est une magie qui ne cible que les monstres et les démons se trouvant dans la zone désignée et qui détruit leurs âmes en versant une immense quantité de pouvoir magique sur eux.
Comme il ignorait également le terrain et ne touchait pas les humains, je m’en étais souvent servi durant mon ancienne vie pour éliminer le menu fretin.

Sa portée est configurable, mais ici, je vais utiliser le réglage que j’avais souvent utilisé dans le passé ― c’est-à-dire, 1 milliard d’ennemis dans une zone de 100 km de rayon.
J’ai retiré les dragons de la liste de cibles afin qu’Iris ne soit pas affectée.

« Ça rappelle des souvenirs, ça. »

Je verse du pouvoir magique pour l’activation de la magie qui a été construite.
La sensation que j’ai eu à ce moment-là était plutôt nostalgique.

Mon pouvoir magique est lourd.
Je ne peux pas construire la magie aussi bien que je le voulais.

Ce n’est pas à cause de la résurrection.
C’est parce que le pouvoir magique du 『Premier Emblème』 est ainsi.

Maintenant que je subis à nouveau les effets du 『Premier Emblème』, je ne peux m’empêcher de me réjouir du 『Quatrième Emblème』 que je possède dans cette nouvelle vie.
Le moi de ce monde a peu de pouvoir magique, mais je peux le mouvoir comme je le veux.

… Alors que j’avais ces pensées, j’ai terminé la magie 『Genèse』.
Mon pouvoir magique est lourd, mais pas au point où je ne peux pas l’utiliser.
Après tout, l’ancien moi avait utilisé un pouvoir magique des centaines de fois plus lourd que ça.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *