Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 298

« … Il y en a ? »

« Oui. Je pense qu’il y en a déjà plusieurs… Plus un aventurier est célèbre, plus il y a de gens qui essaient de se faire passer pour lui. Mais ils sont vite démasqués. Et Mathias-san est très populaire parmi les aventuriers. »

« Populaire… ? »

« Vous ne vous montrez pas souvent en public, alors il y a peu de gens qui connaissent votre visage. Je pense qu’il y a déjà environ 5 imposteurs connus… mais ils ont tous été démasqués, alors cela devrait aller. »

Je vois…
Je suis un aventurier de rang E, mais il y a des gens qui essaient de se faire passer pour moi.

Mais bon, s’ils sont immédiatement démasqués, alors il n’y a pas de problème.

« Au passage, comment faites-vous pour discerner un imposteur ? »

« Euh… tous les imposteurs étaient des gens ordinaires, alors nous les avions immédiatement démasqués ! »

« … Des gens ordinaires ? »

« Oui ! Ils faisaient des choses comme éviter les requêtes dangereuses ou se soucier de l’argent… tout ce que ferait une personne ordinaire ! Le directeur de la 2ème Académie avait quasiment envoyé une directive : 『Si quelqu’un qui a du bon sens dit se faire appeler Mathias, alors c’est un imposteur』 ! »

… Quelqu’un qui a du bon sens, un imposteur… ?
Je ne comprends pas du tout ce qu’ils veulent dire.
Est-ce qu’on peut vraiment identifier les imposteurs avec cette méthode ?

Alors que j’avais cette pensée, Alma et Rury ont murmuré :

« Waouh, malin… »

« … Pour commencer, je doute que le vrai puisse être capturé et interrogé… »

Apparemment, elles sont en accord avec cette méthode.
Je pensais que notre équipe avait des opinions communes… mais des différences d’opinions sont nées dans des domaines inattendus.

« … Le vrai Mathias est lui aussi quelqu’un qui a du bon sens, vous savez ? »

« J’ai pensé la même chose jusqu’à maintenant. Je m’étais demandée s’ils avaient attrapé le vrai Mathias-san par erreur… »

« Ouais. Vos inquiétudes sont justifiés. »

« Non, j’avais tort… Aucune personne ordinaire n’est capable de tuer 700 monstres en une journée et de rapporter toutes les preuves d’élimination. De plus… regardez cette preuve ! »

La réceptionniste a dit cela en prenant une preuve d’élimination ― une corne de monstre.
J’avais arrondi les coins pour qu’il prenne moins de place dans les bagages.
En temps normal, je l’aurais coupé plus approximativement… mais nous avions une exigence stricte sur la quantité de bagages cette fois-ci.

« Qu’est-ce qu’elle a, cette preuve ? … Nous en avions beaucoup à ramener, alors c’est naturel de les rendre aussi petites que possible, non ? »

« Euh, la taille elle-même est bizarre, oui… mais regardez ces coupure ! Elles ne peuvent pas avoir été faites par un humain ! »

La réceptionniste a dit cela en montrant les sections coupées de la corne.
… Cette corne avait été coupée avec une épée faite par Rury.

Les épées fabriquées par Rury sont bien plus affûtées que les épées ordinaires.
Par conséquent, si on s’en sert habilement, on peut faire des coupures très propres.
La réceptionniste doit probablement faire référence à cela.

Mais peu importe.
Les coupures ont davantage été faites grâce à l’arme que grâce à mes techniques… mais même si je lui expliquais, elle ne comprendrait probablement pas.
Mettons-nous à la procédure d’accomplissement des requêtes.

« … C’est possible d’utiliser cette corne comme preuve d’élimination ? »

« B-Bien sûr que c’est possible ! C’est le meilleur type de preuve qui soit ! »

On dirait que nous n’avons pas à nous inquiéter que les preuves soient rejetées.
Quelle aubaine, ç’aurait été problématique s’ils les avaient pris pour des monstres tués par 『Genèse』.

« Bien. Dans ce cas, faisons le rapport. »

« En… entendu ! Je les compterai tout en les mettant dans l’entrepôt, alors posez les matériaux sur le comptoir un par un ! »

« D’accord. »

J’empile progressivement les morceaux de preuves d’élimination sur le comptoir.
La réceptionniste comptait et écrivait les chiffres, puis elle les mettait dans des boîtes.

Nous avons continué ainsi pendant un moment…

« C’était le dernier… C’est suffisant pour les requêtes ? »

Moins d’une heure plus tard, toutes les parties de preuves d’élimination étaient enfin sorties.

Le problème se situait dans le nombre.
Je n’ai pas compté le nombre de monstres que j’avais tués.
Ou plutôt… je ne pouvais pas compter à cause de 『Mira l’Extrémiste du Combat』 qui s’était joint dans la mêlée.

Je pense que nous en avons suffisamment.
Alors que j’avais cette pensée, la réceptionniste a dit :

« J’ai fini de compter ! Cela nous fait 320 monstres de Rang E et 862 monstres de Rang D… cela nous fait une récompense de 204 400 ermis, et vous avez rempli les pré-requis pour monter au Rang C ! »

… Apparemment, c’était suffisant.
Je peux donc monter de Rang sans problème.

« Euh… attends un moment, je vous prie. Jusqu’où est-ce que le Rang monte… ? »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *