Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 317

« … C’était quoi, ça ? De la magie sans incantation ? »

Giluas, avec mon épée pointée sur son cou, était surpris.
Mais dans ce combat, je n’ai pas utilisé de magie avancée ou de renforcement physique, rien du tout.

J’ai simplement fait un pas en avant, esquivé son épée avec de la pure 『Technique』 et pointé mon épée.
Je n’ai pas utilisé la moindre once de pouvoir magique.
Car il était probable que le démon me repère si j’utilise une magie autre que le renforcement physique.

« Je n’ai pas utilisé de magie sans incantation. C’était juste une technique d’escrime. »

Quand je m’étais battu contre Giluas la première fois, j’avais volontairement retenu mes coups afin de lui enseigner la puissance de la magie sans incantation.
En réalité, même face au Giluas actuel, je pouvais gagner rien qu’avec de l’escrime.

« Même maintenant, je peux pas te pousser à être sérieux, hein… »

Giluas est devenu bien plus fort comparé à la dernière fois que nous nous sommes rencontrés.
Je l’avais parfaitement vu même dans ce bref instant de combat.

Et ce n’est pas seulement du côté de la magie, son maniement de l’épée a lui aussi été amélioré.
Il a dû suivre un entraînement acharné depuis notre dernière rencontre.

Les résultats se voient clairement.
Il est devenu incomparablement plus fort qu’à l’époque où il ne savait pas utiliser la magie sans incantation.

Et c’est pour cela que Giluas a amèrement et parfaitement compris la différence de capacités entre nous.
Plus un combattant est fort, plus il peut facilement réaliser la différence de puissance entre lui et son adversaire.

« Ouais… Et même moi j’aurais du mal à vaincre le démon qui se cache dans cette ville à la loyale… tu comprends maintenant sa puissance, pas vrai ? »

« … Ouais, je ferais clairement pas le poids. Je vais revenir après m’être entraîné. »

On dirait qu’il a abandonné.
Mais… je ne peux pas le laisser partir maintenant.
J’ai besoin que Giluas fasse quelque chose pour moi.

« Attends un peu. Tu as oublié ma requête ? »

« … Ah ouais, ça. Je ferais ce que je peux. »

Quand je lui ai dit cela, Giluas s’est arrêté et m’a demandé ce que je voulais.
On dirait qu’il accepte de faire ce que je lui dirais.

« Je veux que tu nous aides à obtenir une arme. »

« … Une arme ? »

« Ouais. Il y a une arme précieuse cachée dans le manoir du seigneur de la ville… Le démon se cache dans cette ville afin de garder cette arme. »

En entendant cela… Giluas a affiché un air qui disait qu’il avait tout compris.
Puis il a souri… et a dit :

« Pigé. J’attire l’attention du démon pendant que vous allez cherchez cette arme, c’est ça ? »

… Presque.
Le plan est correct, mais les rôles sont différents.

« Les rôles sont inversés. On va tous les quatre affronter le démon afin d’attirer son attention. Pendant ce temps, tu iras chercher le cercueil dans lequel se trouve l’épée et tu me le donnes… Je t’indiquerai l’emplacement de l’épée. »

« Chercher un cercueil… attends, t’es en train de me dire que vous allez joyeusement vous battre pendant que je ferais le porte-bagages ? »

Giluas m’a posé cette question avec un air confus.
Mais, c’est exactement cela.

« Ouais… Tu avais dit que tu ferais n’importe quoi, pas vrai ? »

« Ouais, mais… je peux pas avoir ma part d’action ? »

« Tu mourras dès les premières secondes. Ce ne sera même pas un combat décent. »

J’ai dit cela en positionnant mon épée de la même façon que lors de notre combat.
En voyant cette posture, Giluas s’est probablement souvenu de sa défaite.

« Putain, j’suis faible à ce point-là… D’accord, j’irais te chercher cette épée dans son cercueil ou je ne sais quoi. »

Il semble qu’il a compris le plan.
Le 『Cercueil du Sceau』 est assez lourd… mais Giluas devrait être capable de le transporter.

Si le 『Cercueil du Sceau』 se trouve à moins de 50 mètres de sa position d’origine, l’inhibition de mouvement ne s’activera pas, ce qui signifie qu’il peut être transporté même avec la force brute.
Dès que Giluas m’aura apporté le 『Cercueil du Sceau』, je m’occuperai du reste.

« Désolé pour ça, tu nous aides beaucoup sur ce coup-là. »

« … La prochaine fois, c’est moi qui te fais porter mes bagages. Prépare-toi. »

« Ouais. J’attendrai ça avec impatience. »

J’ai réellement hâte de voir sa prochaine croissance.
Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’épéistes qui soient aussi talentueux que Giluas.
De ce fait, je ne peux pas le laisser mourir ici.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *