Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 327

« … On y va pas pendant quelques jours et le bureau du directeur devient extravagant… »

Quand nous sommes arrivés à la 2ème Académie, le directeur Édouard et Greville nous attendaient dans le bureau du directeur.
La salle était meublée de contre-mesures anti-espionnage qui n’étaient pas là auparavant.
Pour un établissement d’enseignement, c’était un peu trop.

« La 2ème Académie n’est plus une école ordinaire… nous avons fait ces rénovations grâce à la coopération des étudiants. »

Greville a dit cela, puis il a touché un outil magique d’insonorisation installé près de l’entrée.

« Une attention particulière a été accordée au bureau du directeur en raison de notre réseau direct avec le palais royal. Jusqu’à présent, je devais faire tout le chemin jusqu’au palais royal… maintenant, j’ai juste à activer cet outil magique. »

Un outil magique de communication avait été installé sur le bureau du directeur Edward.
C’est un outil de communication de type filaire avec des contre-mesures mises en place contre l’espionnage.

Cet endroit ressemble plus à l’installation militaire la plus importante qu’à une école…
En fait, comparée aux chevaliers du royaume, la puissance de la 2ème Académie ne devrait pas leur être inférieure.

« Bref, aujourd’hui nous sommes venus pour avoir des informations sur l’endroit où le nouveau démon est apparu… »

« Ouais. On a déjà identifié le lieu… C’est par ici, c’est ça ? »

Le principal a dit cela en pointant une carte dépliée sur son bureau.
L’endroit qu’il a pointé était marqué d’une croix rouge… et c’était l’endroit où j’avais senti le pouvoir magique de Zadokilgias.

C’est probablement l’endroit où Zadokilgias s’est réincarné.
Après cela, il n’y a pas eu de mouvements perceptibles, peut-être qu’il n’est pas allé très loin.

« Et les environs ? »

« On est actuellement en train de rassembler des informations tout en veillant à ce que le démon ne nous remarque pas. Au vu des capacités du démon, il y a des gens qui pensent qu’une coopération entre les chevaliers et les étudiants de la 2ème Académie serait capable de le vaincre… mais Greville s’y est opposé. Alors pour l’instant, on ne fait que récolter des informations. »

Sage décision.
D’après ce que j’ai vu lors de leur entraînement, même les étudiants de la 2ème Académie devraient être capables de vaincre un démon ordinaire sans problème.
Mais face à Zadokilgias… ils vont tout simplement être annihilés.

« Beau travail, Greville… Ce démon est extrêmement dangereux. Il est probablement plus fort que Zaridias en combat singulier. »

« Merci. Même si je me sens mal de toujours devoir compter sur l’équipe de Mathias-san… »

Alors que nous discutions… la porte derrière moi s’est ouverte et un chevalier est entré.
C’est le chef des chevaliers, Guile.

« J’ai apporté toutes les informations qui ont été rassemblées au palais royal. »

Le chef de chevaliers a dit cela, puis il a posé une pile de documents sur un bureau vide.

Il y a environ 10 documents.
Ce n’est ni trop, ni trop peu, c’est une quantité suffisante dans les situations où il faut des réponses rapides.

« Que pensez-vous des résultats ? »

« La ville la plus proche de la source du pouvoir magique… c’est Bowseil, les informations là-bas se font plus rares depuis le changement de seigneur il y a 1 an. Les rapports du royaume comportent également des éléments suspects. »

« Des choses suspectes dans les rapports… que voulez-vous dire ? »

« Il y a des chiffres comme le rendement des récoltes qui ont soudainement augmenté… Peut-être que le seigneur essaye d’augmenter ses profits en surévaluant les chiffres. »

« … Une tentative de fraude fiscale, hein. »

Dans ce pays, c’est le seigneur qui décide du taux de taxe.
Par conséquent, changer le taux de taxe n’est pas illégal.

Cependant, il y a également un prix du marché pour les taux de taxes.
Si le taux est trop élevé, les habitants seront épuisés et émigreront, mais s’il est trop bas, il y aura des immigrés, ce qui ennuiera les autres territoires.
De ce fait, dans la pratique, les taux de taxe sont gérées par le pays, quand le taux dévie du prix du marché, le pays envoie des conseils sous la forme de 『Recommandations de Corrections』, si le seigneur ignore la recommandation, il peut subir une sanction.
Par conséquent, les taux de taxe n’ont pas tendance à changer quand ce n’est pas nécessaire.

Mais… si on surévalue les chiffres de rendement, c’est une histoire différente.
Par exemple, la taxe imposée aux fermiers est un pourcentage fixe des récoltes.

Prenons un exemple extrême : si vous décidez de 『prendre 200 kg』 à un champ qui n’a produit que 100 kg, vous pouvez imposer le double de la taxe.
Évidemment, ce sont les habitants devant payer la taxe qui devront subir ce fardeau.

Normalement, un changement de seigneur n’apporte pas un meilleur rendement de récoltes.
Ce n’est peut-être pas impossible si le nouveau seigneur a des idées pour améliorer la production… mais une augmentation aussi drastique des récoltes ferait naître des rumeurs dans les alentours.
Pourtant, il n’y en a pas eu… ce qui signifie que la quantité de récoltes n’a probablement pas changé.

« … Vous avez pris des contre-mesures ? »

« Nous avions fait une recommandation de correction. Et nous avions envoyé quelqu’un qui savait utiliser Détection Passive, il a confirmé qu’il n’y avait pas de démon dans la zone. Il n’y avait pas non plus de démon qui avait été tué par les 『Lumières des Cieux』. »

Je vois.
Apparemment, la magie 『Œil du Ciel』 que j’avais utilisée est surnommée 『Lumières des Cieux』 en raison des lumières qui sont tombées du ciel.
Si aucun démon n’a été tué par cette magie là-bas… cela veut dire qu’il n’y avait aucun démon à Bowseil, ou qu’il n’y avait que des démons de rang moyen ou élevé.

Mais s’il y avait eu des démons de rang moyen ou élevé qui s’étaient préparés au retour de Zadokilgias là-bas, il aurait dû y avoir des traces dans les documents écrits en Graphe des Sables.
Mais ces documents ne contenaient aucune information sur la présence de démons près de Bowseil.
Il n’y avait même pas une ligne à propos de démons inférieurs, alors je doute qu’il y ait un démon de rang moyen là-bas.

En d’autres termes… il n’y a probablement que Zadokilgias à Bowseil.
S’il y avait eu d’autres démons, le combat aurait été beaucoup plus difficile.
Heureusement que ce n’est pas le cas.

Le seigneur est probablement un vulgaire déchet qui prélève injustement des lourdes taxes sur sa population.
Nous pouvons le considérer comme n’ayant aucun rapport avec les démons.

« Il ne semble pas y avoir d’obstacle à notre tentative de subjugation… qu’en est-il des villes voisines ? »

« Aucun mouvement suspect pour le moment. Des démons s’étaient cachés à Borsan, une ville voisine, mais ils ont été tués par les 『Lumières des Cieux』… Elles étaient vraiment quelque chose. »

On ne connaîtra jamais la réponse à présent, mais ces démons étaient probablement là pour ressusciter Zadokilgias.
J’aurais peut-être pu empêcher sa résurrection si j’avais utilisé cette magie plus tôt.

« Je comprends la situation… Allez, allons le tuer. »

« Ouais, c’est parti ! »

Alma a immédiatement répondu.
Elle semble un peu plus enthousiaste que d’habitude.

« … Tu as l’air de t’amuser, Alma… Quelque chose de bien est arrivé ? »

Rury avait elle aussi trouvé cela bizarre et lui a posé une question.
Et… Alma a répondu.

« Bowseil a de la bonne nourriture, vous savez ? Quand j’étais dans mon territoire, j’ai entendu dire qu’ils avaient des plats supers, j’ai toujours voulu y aller au moins une fois! »

« Ooh ! C’est une très bonne nouvelle! Allons-y tout de suite ! »

Iris est immédiatement sortie du bureau du directeur avec un air enthousiaste.
En voyant cela… le directeur Édouard a murmuré avec un air incrédule.

« … Une histoire de nourriture. Ce n’est pas du tout comme ça que j’imaginais une conversation précédant un combat contre un démon… »

« Et leur adversaire est un démon encore plus puissant que ce Zaridias… Si ç’avait été un soldat ordinaire, je ne le blâmerai pas pour détourner les yeux de la réalité, mais… »

« Cela ne semble pas être une fuite, on dirait plutôt que c’est devenu une journée ordinaire chez elles. »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *