Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 40

« … Est-ce qu’une audience avec le Roi peut s’obtenir aussi facilement ? »

Quelques jours après la mort de Devilis le démon.
Je me trouvais au Palais Royal avec le directeur.
Il est venu sans s’annoncer, m’a dit [Tu es libre aujourd’hui ? Viens avec moi au Palais Royal] et m’a emmené avec lui… qu’est-ce qui se passe exactement ?

« Ne sois pas idiot. C’est impossible d’avoir facilement une audience avec le Roi. »

« Alors, c’est quelqu’un d’autre que le Roi ? »

« Non, nous allons voir le Roi. »

« Je ne pense pas que tuer un seul démon soit… »

« Avoir tué un démon en solo est un grand exploit depuis l’aube de notre histoire, Mathias. Ce n’est pas encore rendu public, mais il y a des gens dans le Palais Royal qui discutent à propos de créer une nouvelle médaille pour toi. »

« Eh… »

« Tant qu’on y est, il y a 100 ans, une nouvelle médaille a été créée pour une équipe de 6 personnes qui avait tué un démon. »

Quelque chose comme ça, hein…
Je suppose qu’on ne peut rien y faire, on est dans une époque où les démons se sont infiltrés parmi les humains et ont détruit les techniques capables de les tuer.
Apparemment, l’infiltration des démons n’est pas quelque chose de récent.

« … Ah, c’est cette salle. »

Le directeur a dit ça alors qu’il s’arrêtait devant l’une des portes du Palais Royal.
Cette porte n’a pas beaucoup de décorations, mais elle est solide comparé aux autres portes. Peut-être que le mur aussi est épais. Je peux le voir car la réaction du pouvoir magique est différente.

« C’est Édouard. »

J’entendais un son de clé en train de tourner, et la porte s’est ouverte.
La salle contenait des domestiques-san et un homme à l’allure pleine de dignité.
J’ai l’impression d’avoir déjà vu un homme avec ce genre d’atmosphère dans mon ancienne vie.

C’était une connaissance de mon ancienne vie… il a la même atmosphère que le Roi du Royaume Magique de Manilia.
… Le Roi !?

« Édouard, ça faisait longtemps. »

« Cela faisait bien longtemps, Votre Majesté. »

Voyant le directeur s’agenouiller, j’ai fait de même.
Je ne connais pas vraiment l’étiquette de cette époque… bah, je vais simplement l’imiter.

« Nous sommes bons amis. Ce n’est pas une audience officielle, inutile d’être aussi coincé. »

« Je suis honoré d’entendre cela, mais Votre Majesté est le Roi de ce pays… »

Je n’y avais pas cru, mais c’est vraiment le Roi.
Et apparemment, le directeur Édouard connaît le Roi.
Je me demandais pourquoi il pouvait entrer aussi facilement, mais c’était quelque chose de ce genre.

« Et ce garçon, est-il le héros de l’affaire récente ? »

« Oui. Voici Mathias Hildessheimer, celui qui a tué un démon à lui seul et fait une immense contribution à l’enseignement de la magie sans incantation dans la 2ème École. »

« Je vois… Tu as un corps bien entraîné pour ton jeune âge. Ah. Je vais me présenter, juste au cas où, je suis Ace Graia IV. Je suis le Roi de ce royaume. »

Dans mon ancienne vie, il y a souvent eu des rois qui venaient me rendre visite, mais je ne pensais pas avoir une audience avec un roi en moins de 20 ans après ma réincarnation.
Ou plutôt, il est affreusement franc, est-ce que c’est convenable ? Normalement, un Roi ne devrait pas se présenter aussi facilement…

« Mathias Hildessheimer, élève de 1ère année de la 2ème Académie. »

Je ne sais pas vraiment ce que je dois faire, alors j’ai tenté une brève présentation.
S’il avait fallu un comportement raffiné ou une étiquette, on m’aurait donné des conseils en avance.

« Félicitations pour avoir tué le démon. Normalement, nous aurions fait une grande annonce et nous t’aurions donné un territoire à gouverner… »

Non, pas besoin de territoire ! J’en ai pas besoin !
Je me suis dérangé à me réincarner pour faire des combats magiques, pas question de me résigner à gouverner un territoire.
Enfin, ce ne sera pas un trop gros fardeau si je peux laisser quelqu’un gérer le territoire, mais attendez au moins 20 ans de plus.

« Cependant, si nous rendions public le fait que des démons se sont dissimulés parmi les humains, le royaume tout entier sombrera inévitablement dans une immense panique. De plus, pour être honnête, j’aimerais éviter qu’un héros capable de vaincre un démon à lui seul soit attaché à un territoire. Bien sûr, je te promets de t’accorder le plus grand honneur et une immense récompense une fois que cette affaire sera réglée. J’aimerais que tu attendes sans inquiétude pour le moment. »

« Avec plaisir ! »

Ce serait triste que je sois forcé à gouverner un territoire.

« Merci… Mais il y a le problème de la récompense à te donner maintenant. Il a beau y avoir des circonstances, je dois récompenser les exploits… Je sais. Que dirais-tu d’une épée magique ? »

« Une… épée magique ? »

« Oui. Il y a quelques temps, nous avons récemment acquis une puissante épée magique qui est largement supérieure à nos autres trésors nationaux. Elle a reçu 2 améliorations magiques, ce qui n’a jamais été vu auparavant. Le gérant de la boutique où l’on a trouvé l’épée avait déclaré que cette épée avait été améliorée par un enfant qui était de passage… Cette histoire est tellement irréaliste que des gens ont fait l’hypothèse que cet enfant serait la réincarnation du Dieu de la magie. »

Est-ce qu’il y a une telle épée magique…
Mais je n’ai pas vraiment d’intérêt à avoir une épée magique dotée de 2 améliorations.
Une fois que Rury aura appris à faire des améliorations correctes, et après lui avoir enseigné quelques trucs, je pourrais faire autant d’épées puissantes que je veux, des épées ayant plus qu’une double amélioration.

« … L’expression de ton visage me fait dire que tu n’en as pas besoin. Soit, nous pouvons te donner autre chose. J’ouvrirai la salle du trésor plus tard, tu pourras y prendre ce que tu veux. »

« Merci pour votre générosité. »

Choisir ce que je veux dans la salle du trésor de la famille royale, hein ? C’est vraiment excellent.
J’espère trouver quelque chose d’intéressant à l’intérieur.

« Cependant, ces récompenses sont encore très peu face à ton exploit, Mathias. Je peux te donner plusieurs trésors, mais… puis-je espérer que tu as un vœu ? »

Un vœu.
Je me souviens avoir entendu 『Ce que vous voulez, Votre Majesté』 en tant que façon de parler dans mon ancienne vie, mais ce n’est pas nécessairement le cas dans ce monde.
Il y a bien quelque chose que je veux et c’est quelque chose de gros, mais je peux toujours demander.

« Je voudrais acquérir le droit d’utiliser toutes les ressources des donjons disponibles dans ce pays. »

« Les ressources des donjons… comme les monstres et les minerais produits par les veines ? »

« Oui. Tout ce qui peut être pris aux donjons, y compris cela. Bien sûr, je ne dis pas que je veux les monopoliser. Si mes associées et moi pouvons prendre les ressources dans les donjons… »

Les donjons possèdent les meilleures ressources, surpassant même les veines d’or de haut rang.
Dans mon ancienne vie, cette condition était incapable de figurer dans une négociation, elle serait immédiatement rejetée comme étant 『Inacceptable』.
Mais le sens des valeurs du monde actuel est largement différent de celui de mon ancienne vie. Ce serait déjà assez incroyable qu’il m’en donne ne serait-ce qu’une partie.

c3a9pisode 40

« Si cela te convient, alors j’accepterai avec plaisir. À partir de maintenant, Mathias Hildessheimer et ses associés n’auront pas de taxes de donjons, ni de restrictions d’accès aux donjons. »

Super ! Un énorme succès !
À présent, je peux facilement mettre la main sur des matériaux de monstres et des métaux magiques.

« Si tu veux avoir un donjon, quand je t’accorderai un territoire, je pourrais considérer l’idée de t’en donner un qui possède un donjon… qu’en dis-tu ? Bien sûr, le royaume couvrira toutes les dépenses administratives. Les donjons sont des paniers percés après tout. »

Quand le Roi m’a vu faire une petite pose de victoire, il m’a fait cette merveilleuse proposition.

« Je vous en prie ! »

Ressources obtenues ! Et ils vont même couvrir les dépenses administratives, quel paradis.
Les conditions sont à un niveau absurdement favorable au point où j’ai l’impression de les duper.

« Tu es plutôt désintéressé, je pensais que tu demanderais plus. »

Manque d’égoïsme, sûrement pas. C’est l’avidité absolue, là.
J’ai failli répondre, mais j’ai gardé le silence.

« Passons à présent au problème suivant. Le démon dans cette affaire… Devilis l’Enfant de la Magie se révèle être un démon, c’est bien cela ? »

« Oui. Cela ne fait aucun doute. Son Emblème était un faux et la magie qu’il utilisait était une magie sans incantation déguisée en magie à incantation. »

« C’est donc vrai… En fait, l’autre jour, les 4 Enfants de la Magie de ce pays ont tous disparu. »

Ah. C’est bien ce que je pensais, tous les Enfants de la Magie étaient des démons…

« L’ancien chef des magiciens, Elhart, en faisait partie. De plus, les êtres considérés comme des Enfants de la Magie sont apparus il y a au moins plusieurs siècles… En d’autres termes, notre pays était secrètement sous le contrôle des démons depuis plusieurs siècles. Car la Division des Magiciens joue le rôle le plus important dans les contre-mesures contre les démons. »

En d’autres termes, dans cette organisation appelée un pays, il n’y a rien ni personne qui puisse vaincre les démons.
Il semble que les démons ont délibérément cherché à ne pas détruire complètement les capacités offensives des humains, il est possible qu’ils ne voulaient pas qu’un danger survienne en les mettant complètement dos au mur.
« Qu’est-ce que je devrais faire ? »
_______________________________________________________________________________________________
Note de l’auteur : Durant l’ancienne vie de Mathy, les donjons étaient comme des champs pétrolifères.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *