Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 5

« Je vais quitter le territoire ? »

Avant de m’en rendre compte, j’avais déjà posé cette question à Père.
Les efforts qu’il m’a fallu pour les tromper, à quoi est-ce que ça a servi finalement ?

« … C’est un peu trop tôt pour t’en parler, Mathy, mais tu es le 3ème fils, après tout. Tu peux cultiver les champs de notre territoire si tu veux, mais si tu sais utiliser la magie ― non, si tu sais utiliser une épée, tu pourras choisir de partir pour l’extérieur. Je suis sûr que ce sera plus amusant pour toi. »

Oh. On dirait que je peux automatiquement quitter le territoire si je sais manier une épée.
N’est-ce pas le nec plus ultra ! Hourra pour le 3ème fils !

On dirait qu’il allait parler de la magie… ce n’est pas bon pour la magie ?
C’est ma chance. Je vais lui demander.

« La magie, ce n’est pas bon ? »

« S-… si si, bien sûr, la magie c’est bien aussi. Mais euh, je pense que l’épée est meilleure! »

Pff. Il joue les évasifs. Qu’est-ce qu’il y a de mal avec ma magie.
Est-ce que ce territoire considère vraiment le Quatrième Emblème comme étant un échec―
Impossible. C’est totalement impossible. Vu que le Quatrième Emblème est difficile à gérer, cette situation pourrait se produire si l’âge moyen du territoire était de 10 ans, mais il y a clairement plus d’adultes dans le territoire de Hildessheimer.

Le seul Emblème qui est considéré comme étant un échec, c’est le Premier Emblème.
Et pourtant, le Premier Emblème est capable de se montrer utile ailleurs qu’au combat. On ne peut pas vraiment le considérer comme étant un échec… enfin, dans mon cas, c’était un échec.

Le lendemain.
Quand je me suis levé le matin, mon père Castor et mon grand frère Leik étaient déjà en train de s’entraîner à l’épée à l’extérieur.
Père n’utilisait pas de renforcement physique ou de magie similaire, mais il a un bon jeu d’épée. La vitesse de l’épée n’est pas mauvaise non plus.

Ce territoire est sous-développé en matière de magie, mais ça n’a pas l’air d’être le cas pour les épées.

« Père, Leik-niisan, bonjour. »

« Ah, Mathy. Bonjour. »

Je suis sorti de la maison et j’ai salué mon père et mon frère qui s’entraînaient.
Il a dit que l’entraînement commençait à partir d’aujourd’hui, mais il n’a pas précisé l’heure. Je suis peut-être en retard.

« Eh bien, Mathy. N’es-tu pas matinal. Tu as hâte de t’entraîner à l’épée ? »

Apparemment, je ne suis pas en retard.

« Je veux quitter le territoire pour devenir un aventurier. »

« Je vois, je vois. D’habitude, les gens visent à devenir chevaliers, mais les aventuriers ne sont pas mauvais non plus ! Bon, c’est un peu tôt, mais commençons ! »

Après avoir dit cela, mon père Castor m’a remis une épée en bois.
C’est lourd pour un morceau de bois, il y a peut-être un poids à l’intérieur.
Père a pris une épée en bois identique. Il utilisait une vraie épée quand il s’entraînait à donner des coups, mais il semble qu’il ne va pas s’en servir durant notre entraînement. C’est sûr, ça aurait pu être dangereux vu que nous n’avons pas de magies de guérison.

« Allez, approche ! Il te suffit de me toucher avec l’épée pour gagner ! »

Père a dit ça en pointant son épée sur moi.
… Eh ? Tout de suite un combat d’entraînement ?
Vous allez vraiment faire ça à un enfant de 6 ans ?

« Allez ! Tu as le droit d’utiliser n’importe quelle tactique. Essaye de m’attaquer ! »

Face à ma confusion, Père m’a rappelé.
On dirait qu’il allait se jeter sur moi si j’étais resté silencieux.
On raconte que la formation à l’épée de la Maison Hildessheimer est hardcore, mais il semble que c’était un euphémisme.

La formation à l’épée de cette maison continuera d’exister dans le futur.
―Pour l’instant, je vais juste faire de mon mieux.

« J’y vais ! »

« Approche ! »

Après avoir déclaré cela, j’avançais vers lui, lentement mais délibérément, sans utiliser de renforcement physique.
Un mouvement indécis qui était indigne d’être appelé un art martial.
Et ensuite, je me précipite lentement et j’effectue une frappe ascendante.

Un mouvement qui allait à l’encontre de la gravité et qui ne bénéficiait pas d’un renforcement physique. La vitesse de cette attaque est si lente qu’on ne sentirait aucune douleur si on était touché..
Ce n’est pas parce que je le sous-estimais. En le voyant s’entraîner, je savais que Père Castor était quelqu’un que je ne devais pas sous-estimer.
Le moi actuel n’est pas du tout capable de gagner. La différence de puissance entre nos deux corps est fondamentalement trop large.

J’avais commencé le renforcement des muscles et du pouvoir magique (tout comme les muscles, la réserve de pouvoir magique augmente en l’épuisant régulièrement) hier avant d’aller au lit, mais mes capacités physiques et magiques actuelles n’étaient pas encore suffisante pour gagner face à un adulte bien entraîné.
C’est pourquoi j’ai utilisé cette stratégie.

Mon père Castor a essayé de bloquer mon épée. On dirait qu’il essaye vraiment de limiter sa puissance. Son mouvement est lent par rapport à ce qu’il faisait avant que je sois descendu.
En voyant cela ― j’active le renforcement physique que j’ai conservé jusqu’à maintenant et règle immédiatement la puissance fournie au maximum.
Le spectacle commence maintenant.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *