Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 60

Pour le moment, je suis descendu et je me suis approché de Rury et Alma durant l’agitation.
Les démons ont beau avoir été tués, il semble que personne n’a tenté de s’approcher des filles, la foule restait légèrement éloignée d’elles.

« Beau travail. Vous avez eu des problèmes durant le combat ? »

« Merci ! Mathy-kun, n-nous avons battu un démon ! »

« L’【Enchantement Guidé par Fil】est si pratique que ça… »

« À part la fois où le démon s’est enfui, tous tes tirs l’ont touché ! »

« Mes flèches n’auraient jamais pu causer le moindre dégât à un démon, c’est ton amélioration des flèches qui est incroyable ! »

« C’était surtout grâce au cercle magique que Mathy-kun a fait… »

Ce n’est pas une mauvaise chose de discuter d’un combat après l’avoir terminé, mais je ne peux pas dire que c’est un très bon choix à faire dans la situation actuelle.
Parce que―

« … Pour l’instant, on devrait garder l’évaluation pour plus tard, regardez autour de nous. »

« … Ah. »

Nous étions complètement encerclés par une centaine de spectateurs.
La plupart d’entre eux essayaient de s’approcher afin de parler à nous, les héros qui ont vaincu les démons.
J’ai également entendu des voix faibles dire que Rury et Alma sont mignonnes. Je suis d’accord là-dessus.

La réaction générale semble nous être favorable, mais avoir beaucoup de gens réunis est une menace.
Nous pourrions tous les trois être écrasés par la pression accablante si nous ne faisons pas attention.

Si ça arrivait, ma capacité de communication actuelle sera incapable de faire face à ça.
S’il existe un humain capable de s’entourer d’une centaine d’étrangers sans problème, j’aimerais bien le rencontrer.

… Je n’ai aucun problème à les faire disparaître physiquement, mais je ne peux pas vraiment faire ça.

« Que devrions-nous faire dans cette situation ? »

« Quand on est encerclé par des ennemis qu’on ne peut pas vaincre, il n’y a qu’un seul choix possible. »

« Des ennemis… Et donc, que devons-nous faire ? »

« D’abord, activez une magie de type mouvement tout en cherchant une faille dans l’encerclement. Dans le cas actuel… le ciel. »

On dirait qu’il n’y a pas d’ouverture au sol.

« Mais, euh, Mathy-kun, je ne sais pas voler… »

« Moi non plus, tu sais… ? »

« Hmm. Maintenant que j’y pense, je ne vous l’ai pas encore enseigné. »

Qu’est-ce que je devrais faire ? Je suis en difficulté.
Bah, je devrais pouvoir porter les filles avec mon pouvoir magique restant.

« Excusez-moi. »

J’ai dit ça tout en portant les filles avec l’aide de la magie.
Nos corps sont très proches les uns des autres… mais bon, c’est un cas de force majeure. Et aussi un profit.

« Att-, Mathy-kun !? »

« Eh, même si c’est toi, Mathy-kun, voler tout en portant 2 personnes est impossible, non ? »

« Si c’est une courte distance, je devrais pouvoir gérer. »

C’est vrai que je n’ai plus beaucoup de pouvoir magique, mais pour commencer, les filles ne sont pas très lourdes.
Surtout la poitrine d’Alma, c’est plutôt léger pour une femme.

« M-Mais… »

« Pour l’instant, on s’enfuit ! Direction le bureau du directeur de la 2ème École ! »

J’ai déclaré ça tout en commençant la magie d’accélération afin de sauter au dessus de la foule.

―Quelques heures après la mort des deux démons.
J’ai été conduit au Palais Royal, exactement comme la dernière fois.
Mais cette fois, Alma et Rury sont avec moi et le directeur.

« Ça a dû être difficile, mais félicitations. Pour commencer, la récompense… je vais te poser directement la question. Que désires-tu ? Si c’est un trésor national, nous pouvons procéder comme la dernière fois… »

Ce que je désire, hein.
Honnêtement, il n’y a plus grand-chose d’intéressant dans la salle du trésor.
Il y a des endroits contenant des objets dont je connais l’usage et qui sont meilleurs que ce qu’il y a dans la salle du trésor, mais chercher ces objets serait pénible.

Dans ce cas, les droits de management de la 2ème Académie… non, pas besoin.
Je ne cherche pas à devenir un enseignant, je pensais même quitter l’académie après avoir réglé l’affaire des démons.
Mieux vaut laisser le directeur s’occuper de l’École .
Hmm. Je ne trouve rien. Pour l’instant, je vais lui demander quelque chose dont il n’a pas besoin.

« Je voudrais des donjons. Lors de l’élimination précédente, vous m’aviez promis un donjon, j’aimerais en avoir plus. »

« Entendu. Nous te donnerons autant de donjons que possible. Mais ce n’est pas une récompense suffisante… »

« Alors, reportons le reste à une date ultérieure. »

« Nous en reparlons quand nous te remettrons le territoire. Ensuite, Rury et Alma, je crois. Bien que ce soit principalement Mathias qui ait accompli l’élimination, j’ai entendu dire que vous aviez fait une contribution considérable. Si vous désirez quelque chose, annoncez-le. »

« Hmm… »

Rury a l’air troublée face à cette question.
Mais bon, je suppose que n’importe qui serait comme ça si le Roi lui demandait soudainement ce qu’il voulait.

J’ai souvent rencontré des Rois dans mon ancienne vie (apparemment, dans certains pays, me rencontrer était inclus dans la cérémonie de succession), alors je pouvais répondre calmement, mais Rury n’en était pas capable.
Face à un Roi, même la Alma sans peur―

« Oui ! J’aimerais avoir de l’argent ! Il n’y a aucun mal à avoir beaucoup d’argent, et je peux toujours penser à son usage plus tard ! »

Même face au Roi, Alma se comportait comme d’habitude.
C’est comme la fois où on était chez le forgeron, quand elle a demandé à un visiteur, à moi, de faire l’amélioration.
Elle utilise un langage poli pour l’instant, mais elle a vraiment des nerfs d’acier…

« Ha ha ha. Très bien. Nous allons faire comme ça. »

« D-Dans ce cas, je voudrais aussi de l’argent ! »

« Entendu. Les demandes simples sont agréables. Mais calculer le montant risque d’être difficile… pour le moment, nous allons vous donner un montant défini, et une fois que l’évaluation sera solidifiée, nous vous donnerons le reste. Ce jour-là, nous n’irons pas vous dire 『Nous avons trop donné, rendez-nous en』, alors vous n’avez pas à vous inquiéter. »

Heureusement, il semble que le Roi a accepté leurs demandes en riant.
Mais bon, il n’y a pas de montant spécifié et c’est plus facile pour le côté du Roi si c’est juste de l’argent.
Alma a peut-être fait un bon choix.

Et donc, la discussion sur la récompense s’est terminée paisiblement… ou peut-être pas.

« Passons à présent au sujet de votre combat contre les démons. Les 2 démons qui ont été tués cette fois-ci― »

« Votre Majesté, patientez un moment. »

Bien que je pense que c’était peut-être grossier, j’ai interrompu le Roi.
Puis je crie vers un coin de la salle où il n’y a personne.

« Hé, sors de là, toi. »

Je trouvais qu’il y avait beaucoup trop d’informations sur le pays qui ont été transmises aux démons…
On dirait que la cause est devenue claire, à présent.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *