Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 8

J’ai compris ce qu’il faisait. Biffgel fait semblant de souffrir pour gagner du temps.
Dans ce cas, j’ai juste besoin d’attaquer à nouveau.
Soit je pousse Biffgel à se rendre, soit Biffgel est assez rapide pour compléter sa magie. Nous sommes dans ce genre de match.

J’avais compris cela, et je me suis préparé à attaquer de nouveau Biffgel avec l’épée en bois.
―Mais Biffgel continuait d’avoir l’air paniqué et en douleur, on dirait qu’il n’activera pas de magie.

J’ai commencé à trouver cela suspect, alors j’ai légèrement diminué le renforcement physique et j’ai essayé d’invoquer 【Détection de Pouvoir Magique Actif】 qui est capable de détecter toutes les formes de pouvoir magique qui n’étaient pas habilement cachées.
Il ― n’y a eu aucune réaction au pouvoir magique dans toute la portée de mon détecteur.

« Mathy. Arrête-toi. »

Notre père Castor m’a appelé au moment où j’ai confirmé le résultat de la détection.
Quand j’ai regardé plus attentivement, Biffgel s’était évanoui et avait des bulles dans sa bouche.

« … Qu’est-ce que Biffgel essaie de faire ? »

« Tu l’as assommé, Mathy. »

« Il n’a pas fait exprès d’avoir une faille ? »

« Il ne l’a pas fait exprès. Il a juste perdu son équilibre. »

… Biffgel est vraiment faible.
Ah. Je crois avoir compris les intentions de mon père Castor.

« J’ai compris ! Le « bon sens » que vous cherchez à m’apprendre, Père, c’est qu’il y a des gens comme Biffgel qui n’y arrivent pas, même après s’être entraînés ! »

« Cet enfant est sans espoir ! Il ne comprend rien du tout ! »

… C’est ce que je croyais, mais apparemment, je me suis trompé.

« Alors, qu’est-ce que vous avez essayé de me dire ? »

« La force de Biffgel. »

Euh. Je l’ai parfaitement réalisée, non ?
Je me demande bien où est la différence.

« Biffgel n’est pas faible. Au contraire, comparé aux gens de son âge, il fait partie des plus forts. »

… Eh?

« Ce Biffgel, parmi les plus forts ? »

« Oui. »

« Mais, vous, Père… »

La force de notre père Castor ne peut pas être comparée à celle de Biffgel. Je pense que Père pourrait vaincre 100 Biffgel sans avoir d’égratignure.

« J’ai beau le dire moi-même, je suis plutôt fort. »

Non. Il y a une grosse différence entre [Fort] et [Le plus fort].

« Alors, ce que vous essayez de dire… »

« Ta force n’est pas normale du tout, Mathy. Je dirais que tous ceux qui ont moins de 15 ans ne font pas le poids face à toi. »

Vous n’êtes pas sérieux. Même si on met de côté la sagesse que je possède, mon corps reste celui d’un enfant de 6 ans qui n’a jamais été entraîné auparavant.
Non seulement la magie, mais même l’art de l’épée aurait subi un déclin ?

Non. Un guerrier comme Père n’aurait pas pu naître si l’art de l’épée de ce monde avait chu à ce point. Même s’il était né, il ne serait pas gouverneur dans un endroit comme celui-ci, il serait plutôt le fondateur d’une école prestigieuse de formation à l’épée ou quelque chose de ce genre.

De plus.
Il y avait quelque chose dans les actions de Père qui ne correspondait pas à l’explication qu’il a donnée.

« Au fait, Père. »

J’ai décidé de lui poser des questions à ce sujet.

« Quoi ? »

« Vous avez accepté toutes les requêtes de Biffgel avant le combat… pourquoi ? »

« Ah. Vu que le combat serait unilatéral, je comptais l’arrêter au bon moment. Mais puisque Biffgel tenait tant que ça à creuser sa propre tombe, je l’ai laissé creuser autant qu’il voulait. »

C’est vrai. S’il n’y a pas d’arbitre et qu’il ne faut pas retenir ses coups, ce serait comme creuser sa propre tombe.

« Enfin bref, ça devrait servir de leçon à Biffgel. Ce serait bien si ça changeait aussi sa mentalité… »

Père s’est arrêté dans ses mots.
Biffgel, qui s’était évanoui, avait ouvert les yeux.

« Biffgel. Tu as quelque chose à dire ? »

Biffgel a immédiatement réagi à la voix de Père.

« C’est de la triche ! Impossible qu’un Emblème Disqualifié puisse me battre ! Ce morveux a triché ! Père, punissez-le ! »

Il vient à peine de se réveiller et il est déjà plein d’énergie.
En entendant cela, Père le regardait à moitié souriant.
J’avais beau ne pas avoir utilisé de magie de lecture d’esprit, j’ai eu l’impression de l’avoir entendu dire « Ce n’est pas bon, il faut vite faire quelque chose pour son cas. »
Non, ça devait plutôt être « Ce n’est pas bon. On dirait que c’est déjà trop tard pour son cas. »

Avec cette expression sur son visage, notre père Castor s’est mis à parler à Biffgel.

« D’accord, d’accord. Alors tu dis que Mathy a triché. »

« Exactement ! »

Père sourit et s’est mis à rire en entendant cela.

« Dans ce cas, tu devras faire attention à toute tricherie durant le prochain match. Je vais moi aussi regarder attentivement, vous pourrez vous battre équitablement. »

« Eh ? Non. Inutile de se battre à nouveau… »

« Qu’est-ce que tu racontes ? Ce combat simulé est à 5 matchs, non ? C’est toi qui l’a demandé. »

Père poursuivait Biffgel qui était pris de panique―
Non, ce n’est pas ça. Biffgel était en train de s’enfoncer dans sa propre tombe, une tombe qu’il avait construite en avance de son plein gré.

« Attends un peu, Biffgel, tu n’a pas déclaré forfait au match précédent, non ? Réjouis-toi, Biffgel, tu n’as pas encore per― »

Biffgel a pris la fuite.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *