Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 84

« … Iris. »

« Oui ! »

Je parle à Iris qui se tenait au milieu du cratère.

« L’examen est terminé. Ta réussite est quasiment définitive, pas la peine de t’inquiéter. »

« Ouais ! … Sinon, je l’ai plutôt bien cassée… est-ce que c’est bon ? »

« Tu penses que c’est bon ? »

« Euh, ce genre d’environnement ne me dérange pas… »

« Les humains sont du genre à se soucier de ce genre de choses. »

… Mais bon, personnellement, je me fiche que la cour de l’académie soit devenue un cratère.
Les expériences aléatoires sur la magie sont capable de créer des cratères.
Ou plutôt, c’est rare qu’un combat réel se fasse sur une surface plane, je pense que cet état est ce qu’il y a de mieux pour l’entraînement.

« Allez, je vais réparer ça. »

« Euh, je dois vous aider ? »

« Hmm… non, pas besoin. »

Je pense que laisser Iris m’aider ne fera qu’aggraver la situation.
Pour commencer, la cour de l’académie n’a que 2 cratères de 30 mètres de rayon et 10 mètres de profondeur.
Je peux facilement réparer ça tout seul.

« Iris, pour l’instant, je t’interdis d’utiliser la magie, sauf si c’est inévitable ou pour des tests. »

« C… compris ! Je suis désolée , c’est de ma faute ! »

… Hmm. Quand même, son état est vraiment mauvais.
Pour l’instant, Iris, quand elle est à l’école, devrait être une combattante à la puissance purement physique.
De toute façon, les professeurs n’essaieront probablement pas de la faire participer à des cours de magie.

Cependant, les humains possèdent une magie pouvant renforcer leur corps.
Ce renforcement physique permet de s’améliorer de manière sûre si on ne se soucie pas de l’efficacité.
Comme le pouvoir magique d’Iris est presque inépuisable, elle peut négliger l’efficacité et démontrer une puissance incroyable.

Alors que j’avais cette réflexion, je me promenais dans la cour de lacadémie et la réparais avec la magie de la terre.
Si je dois marcher, c’est à cause de la portée du Quatrième Emblème.

Et donc, la réparation a été terminée en à peu près 5 minutes.

« Directeur. Vous trouvez des problèmes dans la cour de l’académie ? »

« Non. Il n’y a pas de problème, évidemment… mais la réparer en 5 minutes alors qu’elle était dans un tel état… »

« Ce n’est pas très différent de ce que j’ai fait durant mon examen d’entrée, l’échelle était plus grande, c’est tout. »

« Est-ce que tu as une idée de ce que les mages du monde doivent subir pour agrandir leur échelle à ce niveau… en particulier les mages d’ingénierie civile, s’ils avaient vu ta magie, ils seraient sûrement tombés dans les pommes. »

« Si ça arrivait, je leur donnerai des claques et leur enseignerai la magie sans incantation. »

Mais bon, ce serait pénible pour moi de le faire alors je vais laisser les professeurs s’en occuper.

« … Sinon, comment ça se passe du côté de la récolte des matériaux pour la barrière ? »

« Ça se passe bien… J’aimerais bien dire ça, mais nous souffrons d’une petite carence. »

Je m’en doutais.
Je peux deviner ce qui s’est passé.

« Le manque d’Emblèmes Glorieux, hein. »

« … Tu le savais, hein. C’est exact. Le traitement ne peut pas tenir le rythme. »

À l’origine, la 2ème Académie n’a pas beaucoup de porteurs de Premier Emblème.
Ici, nous avons besoin d’un grand nombre de personnes pour raffiner et traiter une grande quantité de métal, je savais que le rythme prévu ne serait pas possible à atteindre si on rassemblait uniquement les Premiers Emblèmes débutants.
Du coup, j’ai également pensé à un moyen d’y faire face.

« Qu’est-il arrivé au plan dont nous avions parlé ? »

« À propos de la 1ère Académie ? »

« Oui. »

C’est-à-dire, enseigner la magie sans incantation aux élèves de la 1ère Académie et faire partager les travaux tels que le raffinement.
Ils ne sont pas aussi doués que les élèves de la 2ème Académie, mais ils devraient être capable de faire le raffinement même s’ils ont à peine reçus quelques leçons.

Et surtout, les chiffres sont beaucoup trop différents.
La 1ère Académie a autant d’élèves que la 2ème Académie, mais tous ses élèves sont des porteurs de Premier Emblème.

« Nous avons des difficultés. Le directeur et les étudiants de la 1ère Académie y sont fortement opposés. Ils ont du mal à admettre que l’Emblème Glorieux n’est pas fait pour le combat. »

« Mais les étudiants de la 1ère Académie ont vu leur Emblème Glorieux être instantanément vaincu par les autres Emblèmes, non ? »

« Ils se cachent derrière l’excuse que ton équipe et toi est faite de monstres, et que ça n’avait rien à voir avec les Emblèmes. Moi-même, je suis plutôt d’accord là-dessus, Mathias… mais ils sont incapables de l’accepter. L’autre jour, le directeur de la 1ère Académie est venu et a exigé qu’on refasse un combat interpersonnel. »

« Le refaire ? »

« Ouais. Il a dit que le match était invalide à cause de l’intervention d’un démon. »

… Je vois. Refaire le match, hein.
Soit.
Je viens de penser à quelque chose de bon.

« Très bien… Acceptons de refaire le match. »

« … Si c’était comme d’habitude, ça ne m’aurait pas dérangé… mais on est en situation d’urgence, là. On a pas de temps à perdre avec ces idiots, pas vrai ? »

« Exactement. Ce combat nous permettra de leur rabattre le caquet à tous. »

Apparemment, ils ne veulent pas admettre que le Premier Emblème est faible.
Ce n’est pas comme si je ne pouvais pas comprendre, après avoir regardé de haut le Quatrième Emblème pendant tout ce temps, on leur dit soudainement que le Premier Emblème est le plus faible.
C’est pourquoi je vais faire en sorte qu’ils pratiquent la magie de production sans réserve.

« … Tous les faire taire ? Est-ce que c’est possible ? »

« Oui… Mais il faudra changer les conditions pour que l’autre parti ne puisse pas s’inventer une excuse. »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *