Shikkaku Mon no Saikyou Kenja – Chapitre 98

« Est-ce que je peux emprunter la cour de l’académie à partir de maintenant ? »

Le soir du jour où nous avons récolté la pierre magique.
Je suis allé au bureau du directeur afin d’emprunter un endroit pour l’entraînement.

« La cour de l’académie ? Tu vas t’en servir pour quoi ? »

« Entraînement volontaire au combat pour mon équipe. Il faudra temporairement détruire la cour de l’académie, mais elle sera réparée au matin. »

« Ça ne me dérange pas. L’académie encourage les bons étudiants à s’améliorer, et j’ai une montagne de dettes envers toi, Mathias. »

Le directeur a dit ça en tapotant légèrement sa tête.
… Le projet de développement du cuir chevelu du directeur semble bien se passer, les effets commencent à apparaître progressivement.

Environ 10 minutes plus tard.
Toute l’équipe, c’est-à-dire nous quatre, a été rassemblée à la cour de l’école.

« Tu as eu la permission ? »

« Facilement. Et voilà. »

J’ai dit ça en montrant le permis, écrit par le directeur.

« I-Il y a même une permission pour détruire la cour de l’académie… Ça va être si dur que ça ? »

En plus de pouvoir utiliser la cour de l’école, ce permis nous autorise à la détruire avec pour condition qu’elle doit être réparée avant 7h00 le lendemain.

« Ouais. C’est une permission indispensable pour qu’on puisse s’entraîner durant un temps limité… Pour commencer, je dois régler le terrain. »

« Un réglage ? On peut pas utiliser la cour comme ça ? »

Alma a dit ça en regardant la cour de l’école.
La cour de l’école n’est pas soigneusement entretenue, mais elle n’a pas d’irrégularités ou d’obstacles, elle a l’air raisonnablement facile a utiliser.
Mais, évidemment, ce n’est pas bon.

« Le but de cet entraînement est différent… Mais ça prendra trop de temps de le faire à la main, alors je vais utiliser la magie. Vous trois, reculez un peu. »

« D-D’accord ! »

« Entendu ! »

Après avoir confirmé que les filles ont reculé, j’ai commencé à préparer ma magie.

« … Hmm, ça ne fait pas, beaucoup de pouvoir magique ? »

Rury a fait une remarque quand elle a vu la magie que j’ai activée.
Il semble que Rury arrive elle aussi à bien voir le pouvoir magique.

« Ouais. Cette magie consomme beaucoup de pouvoir magique. On s’en sert comme ça. »

J’ai dit ça en courant vers le centre de la cour de l’école ― et bombardé la cour avec d’immenses boules de feu.
Les boules de feu ont explosé dès qu’elles ont touché la cour de l’école, creusant le sol et créant des cratères.
J’ai répété ça pendant un moment ― la zone autour du centre de la cour de l’école était devenue une terre sauvage, il n’y avait presque pas de zones plates.

« L-La cour de l’académie ! »

« La permission de détruire la cour de l’école a vraiment été exploitée… »

En fonction du lieu, la surface de la cour de l’académie a été effondrée ou vitrifiée, c’était devenu extrêmement difficile de marcher.

De plus, il y avait des endroits qui étaient encore en train de brûler, alors je les ai éteints avec de l’eau.
De ce fait, les alentours ont été inondés.
… Mmm. C’est le meilleur environnement pour un entraînement au combat.

« Bien, quelque chose de ce genre est excellent. Commençons l’entraînement au combat. »

J’ai dit ça en appelant les 3 filles qui étaient en attente.

« N-Non… on va s’entraîner ici !? »

« Je pensais que la permission de détruire la cour était pour qu’Iris-san puisse se battre sans soucis… »

L’intérêt de l’entraînement serait perdu si j’avais fait ça.
À ce moment-là, Iris s’était mise en danger à cause de son manque d’équilibre.

La prise de pied a beau être améliorée dans les entraînements qui ont lieu à l’école, il est rare de trouver, dans un vrai combat, une prise de pied qui rend la marche facile.
C’est assez anormal d’être dans une telle situation, mais si elles s’habituent à se battre ici, elles pourront se battre dans la plupart des lieux.

« Iris, utilise cette épée. »

J’ai dit ça en donnant une épée raisonnablement robuste à Iris.
La lame n’a pas été entaillée car je serai son adversaire, mais c’est une épée de maigre performance qui peut être détruite sans problème.
Elle a reçu des améliorations magiques qui ont amélioré sa puissance.

Rury s’est considérablement améliorée dans les améliorations.
Maintenant que nous avons des matériaux de dragon sous la main, je lui demanderai d’essayer de créer une épée dotée d’une performance correcte la prochaine fois.

« Compris ! »

J’ai regardé Iris recevoir l’épée, puis je me suis tourné vers Rury et Alma.

« Rury, Alma, vous allez vous entraîner à tirer avec cette amélioration magique. La cible―»

Les cibles utilisées dans le monde actuel sont trop grandes pour servir d’entraînement.
Pour commencer, les entraînements sur des cibles non-mouvantes n’aident pas vraiment aux combats réels.
Mais préparer une cible pouvant se déplacer correctement demande du temps ― ah, c’est vrai. J’ai ce qu’il faut avec moi.

« Pour l’instant, essayez de viser ça. »

J’ai dit ça en mettant une carapace de crabe ermite sur ma tête.
Elles vont probablement hésiter si je leur disais de tirer sur moi.
Si c’est face à l’Iris actuelle, je peux me battre avec une carapace sur la tête, ça devrait aller.

« Sur ta tête, Mathy-kun !? »

« C’est trop dangereux, nous ne pouvons pas faire ça ! »

Vous avez beau dire ça, je n’ai pas d’autre méthode aussi efficace en tête.

« Alma, essaye de tirer une flèche là-bas. »

J’ai dit ça en pointant un espace vide de la cour de l’école.

« Eh, là-bas ? … Comme ça ? »

La flèche a été tirée sous un *tchac*.
Quand à moi―

« Oups. »

Je me suis approché de la flèche en courant, j’ai utilisé la magie pour dévier sa trajectoire pour qu’elle vole vers moi et je l’ai attrapée avec ma main.
Si ce sont des petites flèches, je peux facilement les dévier.
Évidemment, je n’ai pas non plus de problème à faire face aux flèches qui volent vers moi.

« D’accord, on dirait qu’on a pas à s’en faire… »

« Mais il commence à faire sombre… et si on touchait un angle mort par hasard ? »

« Ça ira. La peau humaine est un organe avec une haute performance sensorielle. Même si je ne vois plus rien, je peux faire face aux flèches qui ne sont pas dissimulées. »

« V-Vraiment ! Je pensais qu’avoir des petites jambes étaient gênant, mais les humains sont incroyables ! »

« Non, je pense que les gens qui peuvent faire sont déjà hors du domaine des humains… »

Iris était impressionnée tandis qu’Alma n’arrivait pas à y croire.
C’est vrai, la peau d’un dragon a des sens assez faibles en échanges de sa robustesse.

L’entraînement au combat a commencé alors que nous avions cette conversation.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *