Shoujo Grand Summoning – Chapitre 6

Lulu regardait avec un visage bizarre Wu yan qui était découragé.

Ce pourrait t’il que cette personne est perdue la boule ?

‘Ou peut être que c’était une bête démoniaque anthropomorphisé , d’où le fait que ces capacités cognitives étaient non développées.

Si c’est le cas, vais-je me faire manger ?’

C’était la Lulu qui était toujours dans une tenue inappropriée et c’était la deuxième personne après Wu Yan à avoir perdu son schéma de pensées.

Maa… maintenant que tous est dit, je suis juste arrivait dans ce monde il y a un mois , et pour avoir augmenté de niveau jusqu’au niveau 18, c’était un exploit. Elle a certainement commencé à cultiver très jeune pour atteindre le niveau 35. Ouaip…. C’est absolument ça.

Se tapotant le dos, il changea de « décourager » à un mode « joyeux imbécile ».

« Dit, Lulu… »

« Wa ! Ne me mange pas ! » Personne ne pouvait ignorer ce qui venait de sortir de sa bouche quand elle l’entendit.

Avec des sourcils froncés et un sourire forcé sur son visage, il regarda la fille qui était passé en position fœtal. Comment peut-il rester calme après une déclaration comme ça.

En toussant, il dit avec une expression sévère : »Urm… Lulu, tu devrais savoir que même si tu as de la valeur pour être « Manger », l’art de « manger » est très profond. À mon avis, cela devrait être fait après que toi et moi ayons échangé nos sentiments et sous consentement mutuel. Seulement là, le sujet d’être « Manger » sera approprié. Aussi bonne que tu es, nous ne somme pas encore dans un « truc », de ce fait tu es à l’abri d’être « manger ».

Elle, qui était encore effrayée il y a un moment de cela, était maintenant choquée. Bien sûr, elle était une empotée , mais elle n’était pas une attardée. Après qu’il ait dit cela, ci elle n’avait toujours pas comprit ce que ça voulait dire, alors elle était juste une fille de 17 ans ayant de l’énergie a dépenser.

Lulu piétina à ses pieds et commença a pointer un doigt vers lui , totalement embarrassée et furieuse envers lui. « Qu-Qui t’a d-dit que c’était ce genre de « Manger » ! »

Allant en mode « huehuehue », il la taquina en disant à son visage mignon : » tu la dis, tu m’a dis de ne pas te « Manger. »

« Je vou-voulais dire… » Confuse, elle ne savait pas quoi faire, devrait-elle dire qu’elle le soupçonnait d’être une bête démoniaque agissant comme un humain et qu’il était ici pour la manger ? »

« Passons, passons. » Ayant fini son « show », il agita ses mains et rejeta la proposition avec un visage énervé.

« Puisque tu es niveau 35, tu penses vraiment que tu peux être effrayé d’être mangée par moi ? »

« Choquée, elle le regarda avec un visage vide : » Niveau 35 , que veux tu dire par là ? »

Il se gratta la tête tout en réfléchissant après avoir vus sa réaction.

Se pourrait-il que le classement de ce monde diffère de mon système ?

« Je veux dire ton rang, ou tes compétences. »

Comprenant finalement, ses yeux brillèrent intensément. Laissant transparaître un gigotement joyeux , elle applaudit comme si elle avait juste pensé a quelques choses d’ingénieux.’

« Tu m’étonne, je suis une magicienne de tier 4, je n’ai pas peur de toi, hahaha… »

« Magicienne de rang 4 . » Maintenant, c’était a son tour d’être perplexe.

C’est quoi le bordel avec la catégorisation d’une magicienne de tier 4.

« Oh, tu ne savais pas ? » Les rôles s’inversèrent une fois qu’elle vit qu’il était perplexe, elle fit un regard étrange comme si elle ne croyait pas se qu’elle venait d’entendre. Mais comparé à lui, elle était toujours plus belle.

Rapidement, il cligna des yeux après avoir deviné son monologue intérieur.

« Traite moi juste comme un barbare venant de très loin dans les montagnes, maintenant dis-moi, c’est quoi que tu voulais dire par là. »

« Oh, donc c’est comme ça… »

Se sentant incapable après avoir vu son visage, il acquiesça de la tête.

Il était absolument sûr qu’elle croyait ses dires !

Après avoir écouté les explications de l’empotée et en remplissant les chaînons manquants, il acquit une compréhension fondamentale de ce monde.

Et comme le système l’avait dit, ce monde est connu en tant que « Silvaria », on monde sous le contrôle d’empires, de familles royales, et d’autres factions.

En écartant les familles nobles et les factions mentionnées plus tôt, la puissance majeure de ce monde reposait entre les mains de trois empires !

L’empire Ailu au sud-ouest, l’empire Baruba au Nord, l’empire Feya au sud-est. Sa position actuelle était pile au milieu de toutes les forces !

Dans ce monde, il y a 2 professions communes , guerrier et mages. Un guerrier cultive son dou qi, un magicien entraîne son mana.

Et en même temps que la cultivation, viens l’ascension vers des tiers supérieurs. Les guerriers et les mages ont des tiers allant de 1 à 9. Un guerrier ayant atteint le premier tier est connu sous le nom de « guerrier de tier 1 » et un magicien ayant atteint le tier 1 est appelé « magicien de tier 1 ».

Ceux ayant surpassé le neuvième tier son connu comme des super tier 10, des demi-dieux. Ces personnes démontrent une trace de transcendance, avec le plus faible des mouvements, ils peuvent facilement raser une ville.

De ce fait, il existe que 5 de ces demi-dieux dans le monde de Silvaria.

Et la cerise sur le gâteau, ceux qui ont surpassaient les demi-dieux ne peuvent plus être appelés « super ». Ce genre d’existence est connu en tant que « Dieu ».

Dans Silvaria, le premier tier 11 ou dieu enregistré était celui qui a nommé ce monde.

Juste en entendant ça, il pouvait sentir une pression énorme.

Bon, tant qu’il y a un téléporté et que ce dernier est transporté dans un autre monde, la plupart du temps il existe un tier « Demi-dieu », c’est normal. Mais le fait de pouvoir se transporter ne veux pas dire être devenu un dieu ?

Et selon elle, dans toute l’histoire de Silvaria, il n’y a eu que 4 dieu, un dans Silvaria, les 3 autres sont les fondateurs des trois empires, Ailu, Baruba et Feya ! »

Ces quatre dieux n’existe plus, il semblerait qu’une sorte de discorde apparût et qu’une « Battle Royal » commença. À la fin, il se finirent tous entre eux. Et depuis les 10 000 ans après cela, le monde n’a plus vu un être transcender vers un dieu !

Après les explications , il avait plus ou moins comprit les similitudes avec la classification du système et celle de Silvaria.

Lulu avait mentionnée qu’elle était une magicienne de tier 4, vers le milieu de son tier.

Et pour le système, elle était classifiée en tant que niveau 35 !

En d’autres mots, lvl 1-9 = tier 1, lvl 10-19 = tier 2, et ça continue, le niveau 90 correspond a demi-dieu et un niveau 100 correspond a un dieu !

Étant une magicienne de tier 4, son niveau correspondait à ses dires.

Se frottant le front, il se sentit blessé à l’intérieur.

On dirait qu’il n’était rien de plus qu’un pauvre tier 2…

‘Il y a une tonne de personne plus puissante que moi, on dirait que j’ai sous estimés les habitants de ce monde.’

Au moins, il n’était plus la pauvre merde impuissante niveau 0 d’avant. Sans mentionner, que comparer au personne de ce monde, il avait un gros avantage !

Ayant le système comme botte secrète était une bénédiction, mais le plus important étais qu’il avait seulement besoin de farmer des combats pour augmenter son pouvoir.

Contrairement aux joueurs « F2P » de ce monde, qui devait s’occuper de cultiver comme un geek, et des interdictions de Dieu, lui pouvait faire comme dans les novels ou les Héros peuvent s’améliorer sans rien foutre.

Sa méthode d’amélioration était complétement comme celui de ce jeu sur navigateur, tant qu’il y a de l’EXP, il peut devenir plus fort.

Tant qu’il fournit des efforts, c’est juste une question de temps avant qu’il ne devienne un super !

Comprenant cela, il atteignit une illumination.

« Dans ce cas-là, de quelle famille influentes, puissantes, blindé, opulente viens tu ? Tu es si jeune pourtant tu as déjà atteint le tier 4, tu dois certainement être le petit génie à son papa n’est ce pas ? »

« J’ai déjà dit que je n’étais pas petite ! Et si tu veux m’appeler une génie alors fait le proprement, ne m’appelle pas petit génie » elle n’était vraiment pas contente avec le mot sensible « petit ».

Après avoir quelque peu hésité, elle ouvrit sa bouche qui ne connaissait uniquement comment lâcher des bombes après bombes.

« Je suis la fille unique de la famille numéro un de l’empire Ailu, la maison de Lori ! »

Cela pourrait paraître futile, mais elle le dit remplis de détermination et considération.

Même si elle semblait être importunée par Wu Yan, dans son cœur, elle était vraiment heureuse de pouvoir converser comme ça avec lui.

Puisqu’elle était la seule enfant de sa famille, les membres de sa famille l’ont couverts de louanges et d’amours, au point de l’attendrir. Pour un étranger, puisqu’elle avait un background aussi bien fournit ainsi qu’une beauté si resplendissante, quand les gens interagissaient avec elle, ils tombaient tous dans une des 2 catégories suivantes. Soit il avait un poignard dans le dos ou, ils étaient des bâtards voulant sa beauté ou son background.

Tout cela l’a menée dans cette position, sans aucun doute elle avait des amis. Mais, elle n’avait pas une connaissance de sexe opposé qu’elle pouvait vraiment appeler un ami.

Avec un peu d’intention, elle pouvait quand même dire si une personne était bonne ou mauvaise, de ce fait elle pouvait dire que l’homme qui se tenait devant elle n’était pas une mauvaise personne.

Donc, elle annonça son background.

Si elle l’avait laissé entendre ses pensées , alors il aurait directement foncé tête la première dans le lac sans bien sûr oublier le cri.

Je ne suis pas un bon gars ! N’attache pas une étiquette sur moi, putain de merde !…

En étalant son histoire , elle le regarda tout en chancelant, car elle voulait vraiment devenir amie avec lui.

Puisqu’il n’y avait pas encore pensé, il n’avait pas encore réalisé qu’il avait réussi à lancer une offensive contre la fille et qu’il avait atteint un niveau favorable dans son compteur de sympathie. Par contre, il était toujours bloqué dans son background, de ce qu’il pouvait sentir…. Il y avait une fine odeur de fromage cliché.

Nononon ! Pas tous à fait, un cliché dans cette situation serait de sauver une damoiselle en détresse ! J’ai seulement rencontré la demoiselle, ça compte techniquement pour qu’un demi-cliché !

Malgré l’envie de changer ses mots , il réussit quand même à dire ses pensées.

« Dans ce cas-là, petite Lulu, peut tu me sortir de cet endroit ? »

Elle avait l’air perplexe tout en pointant vers elle.

« Tu n’es pas choqué ? Je veux dire mon background est celui de… »

Se sentant déconcerté par sa réaction, il se gratta les joues avant de finalement comprendre le sens.

« Ne t’inquiète pas petite Lulu, même si tu es riche, je ne te demanderait rien, détends toi. »

« Non!!!! C’est pas ça !!! » Criant vers lui, même si elle était heureuse qu’il ne prît pas son background en compte, c’était la manière de le dire qui était énervante.

« Maîtresse ! Que se passe-t-il ?! »

À cause de son cri, sa partenaire sembla l’avoir remarqué et elle était en train de venir vers nous.

« Ri…Tout va bien, je me baigne encore donc il n’y a aucune raison pour vous de venir. »

« Affirmatif ! Maîtresse ! »

Elle cligna ses yeux après avoir laissait sortir un soupire de soulagement en voyant que la personne s’éloignait encore une fois.

« Tu es content, tu m’as fait flipper, si on nous trouve , comment on va faire pour tout expliquer ? »

Il se frotta le nez avec un sourire, même s’il ne pouvait pas vraiment s’appeler une personne politiquement correcte, il ne voulait quand même pas tendre le bâton pour se faire battre. Et puis vous savez ce qu’ils disent sûr une femme négligé, il ne voulait pas marcher sur cette mine comme un abruti, pas après qu’il est vu le nombre sur l’écran. Il voulait spécialement ne pas s’attirer d’ennui avec cette jeune fille ici présente.

Pensant à cela, il suivit immédiatement ses impulsions suicidaire avant d’écouter ses pensées rationnelles.

« Eh bien, petite Lulu, tu es toujours en train de te baigner ? »

Virant au rouge, elle le fixa tout en cachant ses atouts supérieurs.

« Bâtard ! Pervers ! »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *