Shoujo Grand Summoning – Chapitre 8

Entendant l’homme sortit de nul part crié, Fei Fei et les gardes était tous choqués et allait presque s’évanouir. Même Wu Yan qui se tenait à environ 5 mètre de distance avait presque jeter son épée à cause du choc.

Elle marcha violemment vers lui avec un visage coléreux.

« C’est ce que tu voulais dire par « Laisse-moi faire » ? Es-tu ici pour demander de l’aide ou pour faire le pitre ? »

Pour être capable de rendre une fille si joyeuse et pleine de vie, énervée, devrait-il se sentir fière ?

Il abaissa sa tête devant la Lulu colérique, il essayait de rire tout en faisant un sourire.

« Maaaaaais, n’ai-je pas réussis a baisser la tension ? »

« Tu…. Tu es sans espoir… » Elle abandonna tout espoir pour ce « troll ».

« C’est bon, ne le prend pas comme ça, n’ais-je pas bien fait ? »

À ce moment, Fei Fei et les gardes ne semblaient pas réussir à assembler les pièces.

D’après cette situation, on dirait que cet homme s’entendait bien avec elle, et puisqu’il était si proche pourquoi ne se sont ils pas salués ?

Et Fei Fei continuait à réfléchir sur cette question, en tant que son garde personnel, elle s’avait que Lulu n’avait pas d’amis masculins, même pour les amis féminins, il n’y en avait pas beaucoup.

D’où venait-il ? Pourquoi n’avait-elle pas entendu parler de cet ami, de plus, depuis quand sont il devenus amis ? Pourquoi n’étais-je pas au courant ? Et d’après sa réaction, on dirait qu’elle essaye de cacher leur relation, que se passe-t-il ?

Les regardant tous les deux, ses questions commençaient à s’accumuler.

« Erm… Puis-je savoir qui vous êtes ?… » Elle pensait que demander ça en premier était un bon début.

Toujours dans leur conflit, les deux furent alertés quand ils entendirent la question. C’était à ce moment que Lulu réalisa.

« Ah oui, quel est ton nom ? Il me semble que je ne l’ai toujours pas entendu. »

À l’intérieur de lui, quelque chose se brisa, cette fille à moitié idiote, pourquoi il avait l’impression qu’elle venait juste de réaliser qu’elle ne connaissait pas son nom.

Et cela rendit Fei Fei encore plus curieuse, n’étaient-ils pas amical l’un l’autre ? C’est quoi le problème de ne pas connaître le nom d’une personne puisqu’ils agissaient déjà si amicalement ? (NDT : pas sûr de la tournure de la phrase.)

Impuissant, il pouvait seulement secouer sa tête et faire signe à Fei Fei tout en grimaçant.

« Mon nom est Wu Yan, ravis de vous rencontrer, beauté. »

« Oh, donc tu es Wu Yan… » Dit une certaine fille tête en l’air.

« Monsieur Wu Yan, mes salutations, mon nom est Fei Fei. » Voyant qu’il ne ressemblait pas à un vilain, elle décida d’abandonner la « poursuite », même si ces doutes étaient toujours présent.

« Puis-je demander comment vous êtes devenus une connaissance de Lulu ? »

Entendant cela, ils se regardèrent tous les deux. Après un bref silence, les deux dirent à l’unisson.

« Je ne le connais pas. »

Essayant de ne pas rire du fait de leur unisson, ses sourcils se haussèrent.

« Oh-..Oh, donc c’est ça ? Donc, la raison de votre venue… »

Elle présumait qu’il était là pour Lulu.

Perturbé, il se gratta la tête, comment devrait-il faire ? Devrait-il dire que c’était parce qu’il ne connaissait pas la sortie de la forêt, et qu’il était ici pour demander la direction ? Cela avait l’air… Embarrassant…

Si Lulu l’aurait entendu, elle aurait dit qu’il était déjà bien assez embarrassant…

Impatiemment, il haussa les épaules.

« En fait, je suis vraiment un parfait inconnu passant par là… »

« …. »

En parlant logiquement, s’il ne voulait pas dire la vérité, elle ne pouvait rien y faire, s’il était juste une personne si peu fiable alors tout le monde pourrait l’ignorer, mais peu importe comment elle le regardait, il était amical avec Lulu. En un rien de temps, il réussis à rendre la compétente Fei Fei incompétente.

Les gardes se regardaient aussi l’un l’autre.

S’il avait était l’inconnu de base, alors ils l’auraient déjà fait dégager, mais dans cette situation, ils ne pouvaient rien faire.

D’ailleurs, après avoir vu sa « performance », ils ne voulaient pas avoir a faire avec lui.

La situation changea pour être plus bizarre, et il ne pouvait uniquement faire que des rires brefs. Il ne pouvait rien faire étant donné son aberrance.

« Eh bien, qu’est-ce que monsieur Wu Yan à prévus de faire ? » Fei Fei le questionna après avoir réfléchi pendant un moment.

« Disons que…. en fait, tu vois…. »

« Il est perdu et veut qu’on le sorte de la forêt ! »

Ne lui laissant aucune chance de foutre le bordel, elle révéla directement son secret « honteux ».

Gelé dans un état souriant, il comprit, que c’était très certainement sa « vengeance »…

Regardant le visage perplexe de Fei Fei, il était sur le point de pleurer.

Même les gardes ne pouvaient rien faire sauf cligner des yeux, tout ce bordel parce qu’il était perdu…

Bien sûr, c’est ce qu’ils firent après l’avoir vu être si détendu avec la maîtresse. Si ce n’était pas le cas, et que c’était juste un énorme canular pour leurs faire perdre du temps, alors ce canular aurait probablement finit comme le corps des bêtes démoniaque qui était autour d’eux…

Attendez un peu, ils ont dit qu’ils ne se connaissaient pas, n’est ce pas ? Du coup, comment la maîtresse pouvait savoir qu’il était perdu ?

Fei Fei avait l’envie de commenter : ‘Pourriez vous arrêter de simuler ? »

Tout en massant ces muscles, il put uniquement lui faire un signe de la main.

« Maa, donc c’est comme ça, quand mademoiselle Fei Fei voudra sortir de la forêt des bêtes géantes, pourriez-vous m’amener avec vous ? »

Rêvant tout en regardant son visage, elle rigola en couvrant sa bouche.

« C’est donc ça, puisque l’on voulait sortir de la forêt, pourquoi ne pas nous suivre ! »

« Ouais ! Super ! Finalement nous pouvons sortir de cette forêt stupide ! »

Lulu cria « Hourra ! » après l’avoir entendu. Bien évidemment, cette forêt l’avait quelque peu « énervé. »

Wu Yan n’était pas si différent, même s’il était un garde à domicile, cette misérable forêt n’était pas l’endroit ou quelqu’un avait envie de travailler.

« C’est décidé ! Allons-y ! Retour à la maison ! » Tout en agitant ses bras avec vigueur elle courut très loin.

« Attends un peu ! Rylu ! »

Elle la chassa.

Haussant les épaules, il avait seulement envie de rétorquer.

‘Je ne suis pas un enfant mon cul, traitait la plutôt comme une petite morveuse.’

En se tournant, il vit le groupe de garde remplis d’homme à l’air macho, cela lui fit sentir de la sueur sur son dos. Rigolant légèrement, il courut pour les rattraper.

….

Après une journée entière de voyage, ils sont finalement arrivaient à sortir de la forêt des bêtes géantes et ils arrivèrent dans une ville d’approvisionnement.

La forêt des bêtes géantes chevauchait le territoire des trois Empires, cette dernière était au centre. En comptant uniquement cette zone, c’était bien plus grand que n’importe qu’elle Empire. À l’intérieur se trouvait de nombreuses réserves de nourritures ainsi que des bêtes démoniaques, et c’était le seul endroit dans le monde qui était habitable pour les bêtes démoniaques !

Cela n’avait pas d’importance si c’était le corps ou le cristal magique d’une bête magique, ils valaient tous de l’argent. Naturellement, cette endroit attirait de nombreux cultivateurs et mercenaires.

À cause de cela, à l’intérieur de chaque empire existait une ville d’approvisionnement qui était localisée dans la zone la plus proche des bordures de l’empire et de la forêt des bêtes géantes.

Puisqu’il était si proche des bordures, il avait seulement rencontré des monstres de tier 1 ou 2 et seulement un loup de niveau 20. S’il aurait continué à s’engouffrer dans la forêt, un drame aurait eu lieu.

Fei Fei avait dit que profondément dans la forêt, il y avait des bêtes démoniaques de tier 8 et 9, et au centre de cette région, il y avait même un demi-dieu des bêtes démoniaque qui pouvait se changer en humain !

À travers les explications de Fei Fei, il comprit finalement à quel point il était chanceux.

Heureusement qu’en premier lieu, quand il se fit transporter dans ce monde, il avait étais placé aux bordures de la forêt. Sinon, sans mentionner les tiers 7,8,9 dans les zones plus profondes, même un tier 3 ou 4 aurait pu le renvoyer chez lui pour rencontrer ses ancêtres.

Même Fei Fei et leurs gardes était allait légèrement plus profondément que les bordures, ils n’auraient jamais osé allait plus loin.

Grâce à elle, il apprit que les cibles d’entraînement de Lulu cette fois-ci était 10 bêtes démoniaques de tier 4 !

Regardant ces cristaux brillants de tier 4 et quelques bêtes malchanceuse qui furent tués parce qu’ils était trop près, il ne pouvait rien faire sauf admirer le ciel.

Le système lui avait dit que le résultat d’une semaine pour Lulu était assez pour être comparé à celui d’un mois de son côté. Bien sûr, cela comptait aussi les corps que les gardes transportait.

Allant dans la petite ville d’approvisionnement, il se sentit étrange en regardant les bâtiments ainsi que les habits que les gens portaient.

Si Lulu & co n’était pas devant lui, il aurait pensé qu’il serait renté dans un monde de conte de fée.

« Quech tu regarde ? » Étant ramené à la réalité par la voix de Lulu, il tourna sa tête. Regardant la Lulu curieuse de voir ce qu’il regardait, il cligna juste des yeux. (NDT : Non le dialogue n’a pas de faute.)

« Je veux dire, freine un peu ta curiosité non ? » Les cieux savaient qu’après une journée entière avec elle, il a était amené dans pas mal de truc grâce à ça curiosité, même si ce n’était pas pour avoir Fei Fei de son coté, il avait peur que même la couleur de son sous-vêtement soit questionné.

« Je suis juste si curieuse… » Murmura-t-elle en faisant la moue comme un enfant.

Il la regarda sans espoir alors qu’elle enroulait ses lèvres comme un chat.

« Même la rue que je regardais t’a rendu curieuse, on dirait que ta curiosité est assez palpable… »

« Je suis juste curieuse de ce qu’un homme fait normalement, je n’avais pas d’ami masculin avant… » Dit-elle d’une façon boudeuse. (NDT : pas sûr de la cohérence ici.)

Dépité, il laissa sortir un long soupire.

« Si tu agit comme ça, se sera facile pour les gens de te confondre avec un barbare qui vient de très loin dans les montagnes. »

Elle leva la tête tout en grimaçant.

« Un barbare des montagnes ? C’est pas toi ça ? »

Se sentant visé, il voulait pleurer, mais à l’idée des pleurs, il ne pouvait pas.

‘Très bien, c’était de ma faute de l’avoir appelé barbare des montagnes, pourquoi je n’ai pas dit que c’était un entraînement en terrain réel de la royauté…’

Oubliant encore une fois, qu’il y avait bien un membre royal qui était partit s’entraîner à coté de lui…

« Ok, je suis le barbare des montagnes. Maintenant ma petite princesse tsundere, ne devrais-tu pas me dire où est-ce que l’on va ? »

Bougeant sa tête sur le côté, elle gonfla ses joues. Il voulait vraiment toucher ses joues ici et par là.

« Hmm… Sœur Fei Fei à dit que l’on devrait d’abord trouver un hôtel et rester dans ce dernier pendant un jour avant de rentrer à la maison demain à l’aide d’un vaisseau. » (NDT : vaisseau, l’air de dire un appareil aérien, pas un truc de SF.)

Arrêtant sa marche, il lui fit un visage sans expression.

« Qu’est-ce que tu viens de dire ? Avec quoi ? Tu peux le répéter encore une fois ? »

« Vaisseau ! Des grand vaisseau volant crée alchimiquement, ils sont capables d’utiliser de l’essence magique pour voler vite. Tant qu’une personne en prend un, un voyage qui pouvait prendre jusqu’à un mois en tant normal serait raccourcis en seulement quelques jours, c’est vraiment incroyable ! Dans l’aérodrome de cette ville, une personne a seulement besoin de tousser pour pouvoir voyager dans l’un de ces vaisseaux. Dommage que se soit seulement limité à l’Empire Ailu. »

« Oh vraiment ? Je ne suppose donc pas que cela à était crée par une certaine guilde magique du nom de « Blue Pegasus » ? »

Il pensait vraiment qu’il devrait partir et allait chercher Natsu

« C’est quoi la guilde « Blue Pegasus » ? J’ai seulement entendu parler de guilde de mercenaires, guilde magique, et de guilde d’alchimiste. Je n’ai jamais entendu parler de « Blue Pegasus », même si ce nom est assez fabuleux. Oh ouais, d’ailleurs, pourquoi tu parles de ça ? »

Il laissa juste sortir un rire sec.

« Meh… Ne fais pas attention aux détails, les détails sont pour ⑨ (NDT : fais référence à un mème : le lien ), allons allons, rattrapons Fei Fei &co, ils s’éloignent de plus en plus. »

Voyant qu’elle voulait encore demander quelque chose, il l’interrompu directement et couru rapidement pour la distancer.

« C’est quoi un ⑨ ? Oh ! Attends moi ! »

Énervée, elle tapa des pieds. Ignorant le fait qu’elle attirait l’attention de tous les gens au alentour en même temps qu’elle le rattrapait.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *