Terror Infinity – Tome 2 Chapitre 5-2

C’était la premiere fois que Jie voyait Zheng utiliser sa pleine puissance. Il resta sans réagir un moment puis il se mit à taper joyeusement l’épaule de Zheng en riant: « Zheng, quand est-ce que tu as obtenu ce genre de force?! Tu m’as caché ça quand on s’entrainait pendant toute la semaine? »

Zheng fit la grimace en enlevant à nouveau la barre du mur. « Non, j’ai découvert ça il n’y a pas longtemps. Et je ne tiens pas longtemps quand je fais ça: chaque fois que je lance une barre, je dépense de mon Qi. D’après la quantité de Qi que j’ai et ma vitesse de récupération, je ne peux lancer que cinq barre puis je serais obligé de me reposer cinq minutes. »

« Cinq barres hein? » Jie se gratta la tête. « Cinq est déjà un nombre plus que suffisant. Je refuse de croire que l’exosquelette de ces saloperies puisse résister à un tir pareil. C’est dommage qu’on ne s’en soit rendu compte que maintenant et qu’on n’ai pas eu le temps de t’entrainer à viser. Sinon, les Aliens ne te poseraient aucun problèmes! »

La grimace de Zheng s’accentua: les Aliens n’étaient pas du tout aussi facile à tuer que ce que Jie s’imaginait. A part leur force et leur vitesse, un point terrifiant à propos de ces monstres était qu’ils préféraient toujours attendre et se cacher pour pouvoir lancer des attaques surprises. Ils avaient rencontré deux fois des Aliens pour l’instant: deux fois, ils avaient surgis d’un couloir, prenant tout le monde par surprise. De plus, alors même qu’ils auraient pu tous les tuer en face à face, ils battaient toujours en retraite une fois qu’ils avaient capturé quelqu’un.

« Jie, en vrai le pire a propos des Aliens, c’est les embuscades et les attaques surprises qu’ils font à chaque fois, la dernière fois Lan et moi… »

Alors qu’il parlait, Zheng remarqua que Lan était perdu dans ses pensée, le regard dans le vide. Il demanda: « Lan, a quoi penses-tu? 

« Je me demandais pourquoi Xuan était parti en premier. Avec son intelligence, il est impossible qu’il ne soit pas au courant du danger de l’autre coté de la pièce 15… Et pourtant il était près a prendre ce risque? Peut-être qu’il y a quelque chose d’encore plus dangereux ici? »

Une pensée traversa soudainement l’esprit de Zheng. Lui et Lan s’écrièrent en même temps: « Le sang de l’Alien!! »

Jie les regarda d’un air confus: « Quel sang d’Alien? De quoi parlez-vous? »

Zheng fit la grimace tout en lui répondant: « Moi aussi j’ai vu Alien Résurrection. Les Aliens qui étaient enfermés se blessent eux-mêmes, afin d’utiliser leur propre sang pour faire fondre leur cage et s’échapper. Si on ne faisait que les enfermer, ils n’en viendraient pas à de telles extrémités. Cependant Xuan et les deux autres sont, en ce moment même , en train de se déplacer vers la limite de la zone rouge, autrement dit vers … la Reine. Les Aliens emprisonnés vont tout faire pour s’échapper et aller la protéger et, à ce moment là, c’est sur nous qu’ils tomberont en premier. Xuan est vraiment impitoyable ! Est-ce qu’il avait vraiment tout prévu à partir du moment où il s’est mis à manipuler Shuai? »

Lan secoua la tête: « Personne ne peut prévoir aussi loin dans le futur. De plus, il ne nous connaît que superficiellement, il n’a pas pu deviner comment nous agirions. Il a probablement pensé à ça tout à l’heure, quand on a annoncé qu’on voulait se séparer, afin de nous utiliser comme bouclier. »

Zheng se calma et commença à chercher quelque chose sur les écrans de contrôle. Après quelques minutes, il annonça froidement: « Je vais lui montrer que nous ne sommes pas ses pions. On verra bien qui mourra en premier! »

Dans la salle de bains de la pièce 22.

Zheng, Lan et Jie avaient couru jusque-là. Après être entré dans la pièce, Zheng demanda à Lan de verrouiller la porte et lui dit: « Dépêche-toi et va enlever toutes les odeurs que tu portes, puis étale sur toi la nourriture que je t’ai donnée. Souviens-toi de bien couvrir chaque partie de ton corps! Compris? »

Lan s’en alla immédiatement dans la douche et Jie aussi commença à se laver. Après un moment, Jie entendit Lan crier : « Zheng… Je n’arrive pas à bouger mon bras pour nettoyer le sang… Viens m’aider… »

Jie s’arrêta et se mit à écouter attentivement. Malheureusement, avant que ni lui, ni Zheng aient eu le temps de faire quoi que ce soit, ils entendirent des bruits de frottement et de crissement de l’autre coté de la porte. Le son était si strident qu’on aurait dit que quelqu’un grattait le sol avec du métal.

Zheng, Jie et Lan arrêtèrent immédiatement ce qu’ils étaient en train de faire et leurs cœurs ratèrent deux ou trois battements. Ils n’osaient même plus bouger.  Zheng se contenta d’aller dans la salle de bains où se trouvait Lan et la regarda d’un air embarrassé. (TLT: #fautsavoir, il bouge ou il bouge pas?)

Le bruit s’arrêta en face de la pièce 22. Le seul son que l’on pouvait entendre était celui de l’eau qui coulait… c’était à peine s’ils respiraient encore.

Le stress qu’ils ressentaient était insoutenable.  Ils n’avaient aucune idée du temps qui s’écoula ainsi: plusieurs secondes, plusieurs minutes… Quand le bruit s’éloigna enfin, ils étaient au bord de l’asphyxie et la première chose qu’ils firent fut de prendre plusieurs profondes respirations. 

Les trois compagnons ne dirent rien. Jie n’essaya plus d’écouter aux portes et étala sur son corps du fromage. Zheng et Lan étalèrent sur les leurs de la nourriture liquéfiée. Toute l’opération ne prit pas plus d’une minute.

C’est alors que le son strident revint et, à nouveau, ils retinrent leur souffle. Ils n’étaient pas aussi anxieux que la première fois et ils avaient raison de ne pas l’être: tout comme la première fois, le bruit s’arrêta devant la porte puis s’en alla rapidement.

Une idée traversa soudainement l’esprit de Zheng. Il courut hors de la douche et ramassa plusieurs de ses barres d’acier tandis que Lan et Jie le regardaient sans comprendre ce qu’il faisait.

« Les deux Aliens ont réagi de la même façon, j’espère que ce sera pareil cette fois aussi… »

Alors que Zheng disait cela à voix basse, un autre son strident commença à s’approcher. On pouvait sentir de la peur dans la respiration saccadée des trois compagnons, surtout dans celle de Jie et de Lan qui ne savaient pas ce que préparait Zheng. Cela dit, Lan pouvait plus ou moins deviner ce qu’il allait faire.

Le son s’arrêta effectivement en face de la porte de la pièce 22. Zheng pouvait même entendre quelque chose gratter contre la porte.

Il n’hésita pas et commença à infuser la barre d’acier dans sa main avec son Qi et la projeta violemment contre la porte. Il ne s’arrêta pas là et lança deux autres barres à travers la porte: toutes s’y enfoncèrent profondément. Le choc fut immédiatement suivi par les cris affreux d’un Alien de l’autre coté.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *